Propos et textes recueillis, traduits et annotés








télécharger 0.97 Mb.
titrePropos et textes recueillis, traduits et annotés
page21/21
date de publication26.10.2016
taille0.97 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21

Uniquement en Laser Discs et Videos



I - Laser Discs




MENOTTI, Gian-Carlo (né en 1911)
Le Téléphone : opera buffa en 1 acte

Carole Farley, soprano

Russell Smythe, baryton

Scottish Chamber Orchestra

Decca/London 071 243 1LH
POULENC, Francis (1900-1962)
La voix humaine : tragédie lyrique en 1 acte

Texte : Jean Cocteau

Carole Farley, soprano

Scottish Chamber Orchestra

Decca/London 071 243 1LH

II - Videos/VHS

MENOTTI, Gian-Carlo (né en 1911)
Le Téléphone : opera buffa en 1 acte

Carole Farley, soprano

Russell Smythe, baryton

Decca/London 071 143-3 DH


POULENC, Francis (1900-1962)
La voix humaine : tragédie lyrique en 1 acte

Texte : Jean Cocteau

Carole Farley, soprano

Scottish Chamber Orchestra

Decca/London 071 143-3 DH

CAROLE FARLEY CHANTE DELIUS




José Serebrier et Carole Farley

Rheinische Philharmonie

Dinemec Classics VHS

SEREBRIER DIRIGE



BEETHOVEN, Ludwig van (1770-1827)
Symphonie n­°3 «Héroïque» opus 55

Sydney Symphony Orchestra

«Live» au Sydney Town Hall

Kultur Stereo VHS 1110
PROKOFIEV, Serge (1891-1953)
Alexander Nevsky opus 78

Ruth Gurner, mezzo-soprano

Philharmonia Choir

Sydney Symphony Orchestra

«live» au Sydney Opera House

Kultur Stereo VHS 1110
TCHAIKOVSKY, Piotr Ilych (1840-1893)
Symphonie n°1 opus 13 ( Rêves d’Hiver)

Melbourne Symphony Orchestra

Kultur Stereo VHS 1110
IVES, Charles (1874-1954)
Symphonie n° 4

American Symphony Orchestra

Leopold Stokowski

José Serebrier

David Katz

NET – TV USA

Non distribué
Symphonie n°4

Orchestre Symphonique de Katowice

NET – TV USA

Non distribué

Discographie du Compositeur


Oeuvres de José Serebrier sur disques LP ou CD



Oeuvres de José Serebrier interprétées par d’autres chefs d’orchestre

Partita (Symphonie n° 2)

Louisville Orchestra dirigé par Robert Whitney (3)

LOU 641 LP
Symphonie pour Percussion

Tristan Fry Percussion Ensemble

Dirigé par John Eliot Gardiner (4)

Gale Records Direct-to-Disc LP

Oeuvres de José Serebrier interprétées sous sa direction


Dorothy & Carmine !

Royal Philharmonic Orchestra

Phoenix USA PHCD 144

Momento Psicológico


Royal Philharmonic Orchestra

ASV CD DCA785
Erotica

Quatuor de saxophones

Six on TV

Suite Canina

Pequeña Música

George & Muriel


Carole Farley, soprano

Australian Saxophone Quartet

Australian Wind Virtuosi

Lucas Drew, contrebasse

Choeurs de l’Université de Miami

RCA VRL1 0404LP

ASV CD DCA 774

Phoenix USA PHCD 144
Poema Elegíaco (5)

(1) Royal Philharmonic Orchestra

ASV CD DCA 785
Poema Elegíaco

(2) London Philharmonic Orchestra

Reference Recordings RR-90 CD

Poema Elegíaco

(3) Orchestre Symphonique de la RTBF (Belgique)

Finnadar/Atlantic 90937 LP & MC

Concerto pour violon et orchestre, « L’Hiver »

Michael Guttman, violon

Royal Philharmonic Orchestra

ASV CD DCA 855
Partita (Symphonie n° 2)

Fantasia

Winterreise

Sonate pour violon seul (Gonzalo Acosta, violon)

London Philharmonic Orchestra

Reference Recordings RR-90 CD

Notes



  1. Delius : s’il est exact que la suite ( concoctée et arrangée par Sir Thomas Beecham) tirée de Irmelin de Frederick Delius et gravée sur Dimenec Classics par José Serebrier à la tête du Rheinische Philharmonie, est bien le premier enregistrement mondialement commercialisé, il existe, par ailleurs de cette suite, un enregistrement privé, édité par la Sir Thomas Beecham Society, à l’usage de ses seuls adhérents, (disque WSA 501). Elle est couplée avec le Concerto n°2 pour violon et orchestre du peu connu Benjamin Paul Louis Godard (1849-1895) avec en soliste Alfredo Campoli, et Die Loreley pour soprano et orchestre, G-273 de Ferenc (Franz) Liszt avec la cantatrice Rosina Raisbeck. Cette suite comprend : le prélude du second acte, la scène du banquet, l’aube sur la campagne et la montagne. La durée du disque de Beecham est de 16’20, celle de Serebrier de 18’47. Bien que d’une approche différente, la version de Serebrier ne cède en rien à celle de feu Sir Thomas, aujourd’hui introuvable.

  2. Carlo Martelli (né en 1936) : compositeur anglais (d'origine italienne) qui écrit dans un idiome post-Hindemith. Cette Symphonie fut très jouée dans les années cinquante. Elle est aujourd'hui bien oubliée et le nom de Martelli totalement inconnu, même en Angleterre. Robert Matthew-Walker montra la partition à José Serebrier, qui décida de lui donner une seconde chance et l'enregistra en 1988 avec le Royal Scottish National Orchestra à Glasgow, ainsi que sa Sérénade pour cordes (enregistrée, elle, avec le Philharmonia Orchestra de Londres).

  3. Partita : sur le même disque, toujours dirigés par Robert Whitney, figurent les Due pezzi de Luigi Dallapiccola et Soliloquy of a Bhiksuni de Chou Wen-Chung. Lors de la première publique, le 6 novembre 1963 à Louisville (Kentucky) la Partita prenait place entre la Symphonie n°102 de Joseph Haydn et le Concerto pour piano de Schumann ( soliste : Lee Luvisi).

  4. John Eliot Gardiner a enregistré, avec le Tristan Fry Percussion Ensemble, du temps du vinyle, la Symphonie pour Percussion (Gale Records). Il le fit en direct, c'est à dire qu'on joua d'un bloc, comme en « live ». C'était directement imprimé sur disque, on ne faisait pas de copie sur bande, ni de  « master », avant de retranscrire sur vinyle.

  5. Poema Elegíaco : lors de la première mondiale dirigée par Leopold Stokowski, figuraient au programme : une transcription de Bach par Stokowski, la Septième Symphonie de Beethoven, Modinha (extrait de la première des Bachianas Brasileiras) de Villa-Lobos et la suite de l’Oiseau de Feu d’Igor Stravinsky.

Appendice

Lettres de Leopold Stokowski à José Serebrier
Au fil des ans, José Serebrier a reçu, de la part de Leopold Stokowski, un nombre impressionnant de lettres, courtes, mais fort explicites.

Il a bien voulu nous en confier quelques-unes, à fin de publication, car elles contiennent des éléments informatifs et artistiques passionnants et pleins d'humour.

On trouvera, à leur suite, l'adaptation française de ces lettres, plutôt qu'une traduction littérale. Stokowski, l'un des grands chefs du XXème siècle, était d’ascendande polonaise, écrivant et parlant un anglais on ne peut plus curieux et franchement laconique.

M.Faure




20 avril 1964
Cher Maître,

Merci pour les deux oiseaux, lequel est le mâle et laquelle la femelle ? Il ne semble pas y avoir de différence. Est-ce comme cela en Uruguay ? J'espère que les oiseaux le savent, ainsi on évitera une mésaventure.

Votre ami
29 octobre 1964
Cher Maître,

Merci pour votre aimable proposition d'aide à propos du prochain programme musical, mais tout me paraît parfaitement au point. Si ce n'était pas le cas, je vous téléphonerais aussitôt.

C'est tout à fait le contraire à Trivi, où là, nous avons besoin d'un homme costaud, jouant au football et amenant une fille chaque jour différente.

Je sais que l'American Symphony Orchestra a fait une demande de subvention à l'une de nos grandes fondations pour payer les répétitions supplémentaires de la Quatrième symphonie d'Ives. Si cette requête n'aboutissait pas, bien évidemment, nous suivrions votre amicale suggestion : solliciter la Fondation Ditson par l'intermédiaire de votre ami, Mr Beeson.

Je vais essayer de régler cette question le plus rapidement possible, sinon il sera trop tard.

Avec, comme toujours mes sentiments amicaux
11 décembre 1964
Cher Maître,

Merci de m'avoir suggéré Beethoven et Chausson pour la première partie du programme. Je me réjouis que ce soit vous qui dirigiez les 5 et 6 décembre prochains.

Cordialement
24 décembre 1964
Cher Maître,

Merci de votre carte de vœux, et pour ce mystérieux colis que je ne dois ouvrir - et apprécier - qu'à Noël. Un merci tout particulier pour votre amitié et votre appui plus qu'efficace afin de m'aider à surmonter les difficultés rencontrées en voulant que l'American Symphony Orchestra atteigne l'idéal que nous nous sommes fixés. En vous souhaitant santé et bonheur pour l'année qui commence.

Votre ami
14 février 1965
Cher Maître,

Merci de vos sympathiques suggestions de programmes pour la saison prochaine. J'ai déjà planifié tous les concerts mais vos recommandations me seront très utiles en ce qui concerne celui de musique latino-américaine que nous donnerons à Washington le mois prochain. Quelle est la durée de votre Fantasia pour cordes dont j'ai en main la partition et les parties de chaque pupitre ? Le plus simple pour moi était de vous recommander à Mr Mann, comme chef pour cet été. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui.

Cordialement
2 février 1965
Cher Maître,

Merci pour votre première esquisse du programme des 5 et 6 décembre prochains. Je suis très heureux que vous y dirigiez la superbe Symphonie de Chausson. Comme nous avons plutôt trop de musique de Beethoven dans la saison, voudriez-vous, avant Chausson, envisager la musique d'un compositeur espagnol, uruguayen ou français qui s'accorde avec ? J'essaie de bâtir les programmes les plus variés possible pour la prochaine saison, y incluant de toutes autres musiques, car nous sommes déjà trop plein, côté musique allemande.

Cordialement
13 mai 1965
Cher Maître,

J'ai écouté la nuit dernière votre musique pour les scènes de Shakespeare sur Canal 5. Je pense que vous avez exprimé superbement le climat de chacune et ce à l'aide de peu d'instruments, ce qui est plus limpide et plus expressif musicalement parlant. Quand il s'agit d'une scène de rue pleine de bruit et de fureur, que penseriez-vous d'un accompagnement joué par deux percussionnistes, chacun d'entre eux utilisant trois instruments, soit six au total, comme par exemple : un tambour, des cymbales, un tambour basse, un woodblock, un xylophone et des carillons. Plus, peut-être, une trompette. Ce ne sont que des suggestions. Ce que vous avez réalisé montre que vous avez un grand talent pour la musique dramatique.

Cordialement


20 mai 1965
Cher Maître,

Merci de votre charmante invitation d'emmener les garçons à Stratford. J'aimerais que ce soit possible, mais vous démarrez le 19 juin et ce jour-là, je dirige l'Orchestre de Philadelphie. La semaine suivante, ils viennent avec moi au Japon où je dois me produire. Je regrette que ce ne soit pas possible cette année, d'autant plus que je sais que les garçons auraient adoré Shakespeare et en auraient tiré grand profit.

Merci d'avoir pensé à nous comme nous pensons à vous.

Cordialement
28 octobre 1965
Cher Maître,

Merci pour le délicieux panier de fruits. J'en ai déjà goûté quelques uns. Merci aussi de m'avoir envoyé une si jolie flûtiste. Encore s'il vous plaît (surtout du dernier envoi !)

Cordialement
26 novembre 1965
Cher Maître,

J'ai entendu récemment un jeune violoniste japonais aveugle et qui jouait extrêmement bien. J'ai pensé que le public des ados serait intéressé d'entendre jouer un aveugle de leur âge qui surmonte avec brio toutes les difficultés de la technique violonistique. Voudriez-vous l'engager pour un de vos concerts destinés aux jeunes ?

Cordialement
30 novembre 1965
Cher Maître,

L'accord final des cordes dans la Nuit de Noël de Rimsky-Korsakov est indiqué ci-dessous. Pourriez-vous le noter au crayon sur chaque partition ?

Amicales salutations
10 juin 1966
Cher Maître,

Merci pour le délicieux champagne que Chris s'est chargé de déboucher ! Stan, Chris et moi l'avons grandement apprécié.Tous ensemble, nous vous souhaitons ce que vous souhaitez vous-même.

Votre ami
20 avril 1966
Cher Maître,

Merci de vos bons vœux à l'occasion de mon anniversaire. Je vous souhaite la même chose.

Cordialement

P.S. : La tequila est exquise (et forte !)
19 avril 1968
Cher Maître,

Merci de vos bons souhaits d'anniversaire et pour le choix de la liqueur qui est excellente (mais en même temps profondément religieuse, car élaborée par des moines). J'espère que ça m'aidera.

Amicales pensées

P.S. : Merci aussi pour l'enregistrement d'instruments électroniques
9 décembre 1968
Cher Maître,

Merci de votre grande gentillesse et des fruits délicieux que vous m'avez fait parvenir. Je les mangerai à votre santé en imaginant que c'est du vin ! Bien que les fruits soient meilleurs pour la santé.

Portez-vous bien et profitez pleinement de la vie dans l'année qui vient.
17 février 1969
Cher Maître,

Quand vous le pourrez, envoyez-moi, s'il vous plaît, la partition de votre œuvre pour bois, vents et percussion. Je ne pourrai me rendre à San Salvador, car tout mon temps est déjà pris. Nous ne pouvons actuellement planifier une tournée de l'American Symphony Orchestra en Europe en raison d'autres engagements.

Salutations
14 mars 1969
Cher Maître,

J'aurais adoré assister à votre mariage, mais je ne serai pas à New York ce jour-là. Remerciez tous ceux qui désiraient ma présence. Je vous souhaite, ainsi qu'à votre future épouse, tout le bonheur possible.

Tables des Matières


Avant-propos 9

Première partie :

Itinéraire d’un enfant surdoué 13

Deuxième partie :

Les aléas d’une carrière double 65

Troisième partie :

José Serebrier raconte 123
Quatrième partie :

Notices sur les bourses et prix obtenus

Par José Serebrier 159
Cinquième partie :

José Serebrier : écrits sur la musique 167

Sixième partie :

Catalogue des œuvres publiées 219

Discographie du chef d’orchestre 225

Discographie du compositeur 257

Appendice 261

Lettres de Stokowski à José Serebrier 263

José Serebrier, chef d'orchestre et compositeur
Fort apprécié (tant du public que de la critique) aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe, Australie, Amérique Latine ou Afrique du Sud. José Serebrier s'est affirmé depuis trente ans, non seulement comme un créateur des plus originaux, alliant un sens percutant du rythme à une orchestration originale et raffinée, mais aussi comme l'un des chefs d'orchestre majeurs de notre temps. Celui que le légendaire Leopold Stokowski appelait « le plus grand maître de l'équilibre orchestral » raconte ici son itinéraire artistique et nous livre maints témoignages passionnants sur les grandes personnalités - passées et présentes - du show-bizz classique. Résultant de deux ans d'entretiens, ses propos ont été recueillis, traduits et annotés et sont complétés par une discographie exhaustive à ce jour.

Michel Faure
Michel Faure qui fut critique musical et cinématographique dans un grand quotidien du sud de la France, a travaillé pour la Fédération Française des Ciné-clubs, la Twentieth Century Fox et plusieurs festivals internationaux. Il a également animé de nombreuses émissions radiophoniques ou télévisuelles consacrées au cinéma américain ou à la musique symphonique.


Rares sont les musiciens qui possèdent la variété de talents du Maestro Serebrier. C’est la raison pour laquelle sa carrière et sa contribution à la vie musicale internationale sont si amplement documentées .

Lorin Maazel

Chef d’orchestre, compositeur, violoniste
Ce qui caractérise de façon primordiale José Serebrier est son investissement total dans la musique. Et c’est ce qui fait de lui un grand musicien. Il n’est pas, comme beaucoup, un compositeur qui dirige, ni, comme tant d’autres, un chef d’orchestre qui compose : il est un musicien véritable. Et, pour lui, composer et diriger aux plus hauts niveaux, ne sont, dans chacune de ses composantes, que la manifestation de sa personnalité musicale en sa globalité.

Tomás Marco

Compositeur
Sur une scène internationale littéralement envahie de clones, José Serebrier s’affirme authentiquement original. Il est le plus rare et fascinant des phénomènes : la combinaison parfaite d’un artiste à la fois créateur et re-créateur. Comme compositeur, il a œuvré dans une grande variété de styles, les poussant jusqu’au divertissement, mais sans jamais recourir à la banalité. Comme chef d’orchestre, il utilise la connaissance née de sa propre activité créatrice pour aller à la signification profonde là aussi d’une grande diversité de partitions. Dans ces deux domaines, sa maitrise technique est parfaite. A quelque moment que ce soit, dans l’un et l’autre de ces registres, je sais toujours que je dois m’attendre à être surpris, convaincu, et en définitive pleinement satisfait.

Bernard Jacobson

Critique musical
Ayant appris de Maîtres tels Doráti, Monteux, Stokowski et Szell, José Serebrier n’a jamais perdu de vue ce que faire de la musique veut vraiment dire, et il l’a accompli à un niveau créatif et passionné depuis fort longtemps. Ses réflexions sur la condition artistique sont des plus réalistes, mais jamais dénuées d’encouragement pour ceux qui s’y risquent, qu’ils soient musiciens ou auditeurs

Richard Freed

Critique musical
José Serebrier concentre en lui l’énergie et la vitalité des meilleurs chefs de notre temps. Comme compositeur, il est une voix unique qui sait se faire entendre.

Thomas Frost

Senior executive producer

Sony classique
Quel plaisir - et je crois quelle joie ! - d’apprendre que José Serebrier est non seulement un formidable violoniste, chef d’orchestre et compositeur, mais aussi un merveilleux écrivain. Ce nouveau livre est un voyage musical documentaire à travers le vingtième siècle.

Ned Rorem

Compositeur

José Serebrier est un musicien parfaitement original. Bien malin celui qui pourrait lui coller une étiquette. Jamais de trace de pédantisme dans son savoir : il a l’élégance de la facilité (apparente) mais « sans affectation ». Il est une sorte d’homme-orchestre. Il suscite la bonne humeur de la musique bien faite et celle-ci le lui rend bien.

Gilbert Amy

Compositeur, chef d’orchestre 


1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21

similaire:

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconTraduits par Antoine Galland

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconNote : Underground contient certains passages en anglais, ils ont...

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconLa chanson française : Textes et fiches pédagogiques

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconAvant propos

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconAvant-propos

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconA propos de eBooksLib com

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconTroisième partie : Référentiel (fiches explicatives et textes réglementaires)

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconTextes de 160 Chroniques, de Septembre 1993 à Avril 1997

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconRapporter des propos

Propos et textes recueillis, traduits et annotés iconRésumé : Les caractéristiques cognitives de 70 cas d'emi (Expériences...
«alors, tu as fini par la trouver, la planche !…». Le grand-père, devant son air passablement ahuri, commence alors à lui expliquer...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com