Course en durée (Niveau 3)








télécharger 3.71 Mb.
titreCourse en durée (Niveau 3)
page6/42
date de publication30.03.2017
taille3.71 Mb.
typeCours
p.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   42

5.8 Le service médical


Une infirmière est présente dans l'établissement. Un médecin scolaire est présent un jour par semaine au sein de l'établissement. Il est notamment sollicité pour les inaptitudes de longue durée ou les filles du pôle espoir de football féminin…



5.9 La vie participative


      1. Conseil d’administration


Le CA se réunit en septembre, en Octobre, en Novembre, en Février, en Mai et en Juin. Il est composé de 30 membres.
5 membres de droit : les 3 proviseurs, le chef des travaux, la CPE et l’Intendant.

Une personnalité qualifiée (il s’agit d’une chef d’entreprise de XXX).
7 représentants des enseignants (à noter l’absence des enseignants d’EPS)
3représentants de personnels ATOS
5 représentants des élèves
5 représentants des parents d’élèves
1 représentant du conseil régional
3 représentants de la commune
Il se réunit surtout pour voter les contrats de conventions ou les DBM (décisions budgétaires modificatives).

Au CA du mois de Novembre, le budget est voté. Au CA du mois de novembre, l’ordre du jour concerne la DGH. Les derniers CA préparent la rentrée suivante.

5.9.2 Conseil pédagogique


L'équipe de direction convie au conseil pédagogique l'ensemble des coordonnateurs et tous les enseignants qui le souhaitent en fonction des ordres du jour qui sont communiqués à l'avance à l'ensemble de la communauté éducative.


5.9.3 Conseils de classe


Ils sont présidés soit par M. XXX, proviseur de l'établissement, soit par Mme XXX, proviseur adjoint, soit par M. XXX, proviseur adjoint arrivé cette année. Les périodes de conseil de classe et d'arrêt de note sont connus dès le début de l'année afin de planifier les enseignements en conséquence. Les équipes éducatives sont constituées afin que chaque enseignant puisse assister à tous les conseils de classe de ses classes en évitant des conseils simultanés.

A chaque conseil, un tour de table (enseignants, CPE, COP, parents, élèves) est réalisé avant de passer au cas par cas. Chaque professeur note son appréciation sur Pronote pour chaque élève et sur la classe en général.

Le professeur principal a la charge d'effectuer le bilan pour chaque élève et pour la classe en général.

A noter qu'à mi-trimestre, le proviseur et les proviseurs adjoints réunissent les professeurs principaux pour identifier les élèves en grandes difficultés. Préalablement, les Professeurs Principaux (PP) consultent l'ensemble de l'équipe pédagogique pour connaitre l'avis de tous les enseignants de la classe.
Le problème d'un établissement aussi grand que celui-ci réside dans le nombre d'enseignants. Effectivement, la plupart du temps, les enseignants ne se connaissent pas d'une discipline à l'autre et se découvre au conseil de classe ce qui est un frein à une bonne communication. Les seules communications sont par mail.


5.9.4 Conseils d’enseignement


Obligatoirement, ils sont programmés l'après-midi du jour de la pré-rentrée et le dernier jour de l'année avant les vacances.

Néanmoins, autant que nécessaire et si besoin, d'autres conseils d'enseignement sont programmés au cours de l'année.
Par exemple, en EPS, nous programmons un conseil d'enseignement par trimestre et deux réunions de l'équipe pédagogique préparatoire.



5.9.5 CESC


Le CESC ne fonctionne pas en tant que tel. Son fonctionnement est couplé à celui du CVL. Souhaitant ne pas multiplier les commissions, le lycée a regroupé ces deux commissions afin d’en réduire le nombre. Cependant, le CESC semble assez discret et les actions rares. Notons seulement des actions contre les pratiques addictives et celles relatives à la sexualité programmées en classe de seconde.


5.9.6 Conseils et les commissions propres à l’établissement


La commission repas permet d'établir l'ensemble des repas de la semaine.


5.9.7 Vie participative des élèves


Conseil de Vie Lycéenne

Activités et projets 2010-2011
Le tableau ci-après récapitule l’ensemble des activités qui sont ou seront conduites au cours de l’année scolaire.
Plus de 100 000 € sont investis par le lycée XXX pour permettre la mise en œuvre de ces actions à visée pédagogique, éducative, culturelle ou sportive.

Trois sources de financement :

Des subventions (Etat, Agence Européenne, Conseil Régional, Mairie)

Le budget du lycée

La trésorerie de la Maison des Lycéens
NB : la trésorerie de la Maison des Lycéens est alimentée par la cotisation facultative versée par 2/3 des élèves, par le produit de la vente des photos de classe et des calendriers, et par le résultat de l’activité de la cafétéria des élèves.
Politique de prévention
Comme les années précédentes, la priorité est accordée aux classes de seconde.

Pour les classes de 2nde générale le dispositif est calé sur les horaires de l’accompagnement personnalisé lors des semaines de concertation des enseignants.
Les interventions sont bien perçues par les élèves. Ils disent se sentir plus à l’aise pour s’exprimer lorsqu’elles sont faites par des intervenants extérieurs.
Au-delà des thèmes traités pour l’instant (prévention des conduites à risques, éducation à la vie affective et sexuelle), il est envisagé d’aborder deux thèmes supplémentaires :

les risques liés à l’usage d’internet et la prévention de toutes les formes de discrimination
Liberté d’expression
Les membres du Conseil de Vie Lycéenne ont évoqué les divers types de dégradations constatées au cours des dernières semaines : matériels informatiques endommagés, toilettes dégradées, façade du lycée « taggée » à trois reprises.
Même si elles sont le fait de quelques individus, ces modalités d’expression ne doivent pas nous laisser indifférents.

Au-delà des désagréments qu’elles génèrent, c’est le principe d’ouverture permanente du lycée et de libre circulation des personnes qui est interrogé.
Face à ces phénomènes le lycée ne proposera pas, pour l’instant, une réponse matériellement restrictive.

Il continuera de privilégier une réponse éducative qui, pour être efficace, doit être impérativement collective. Il appartient à chacun d’entre nous, élèves et personnels du lycée, de porter cette exigence.
De manière à faciliter la communication entre les élèves, notamment entre les élèves délégués et leurs camarades, une des petites salles de la vie scolaire sera affectée aux élèves délégués. Elle sera équipée de mobilier et de matériel.
Activités et projets 2010-2011


Activité/projet

Elèves

Lire en fête au lycée, Printemps des poètes

Lycée

Arts et société

12

Atelier théâtre

20

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Classe 1ère

Partenariat CDI/Odyssud/Affaires culturelles Mairie de XXX

150

Lycéens au cinéma

250 élèves

Activités artistiques

12 élèves

UNSS

180 licenciés

Journal

Classe de 2nde

Défi solaire

12 élèves

Préparation du brevet d’initiation aéronautique

25 élèves

Prévention des conduites à risques

(classes de 2nde)

500 élèves

Prévention des risques liés à l’activité professionnelle

90 élèves

Don de soi, don du sang

> 100 donneurs

Environnement et développement durable




½ journée « Formations-Métiers »

Lycée



Echanges/sorties pédagogiques

Partenaires/Destinations

Elèves

Section européenne anglais

Lycée de Stalowa Wola (Pologne)

27 élèves

Section européenne allemand

Gymnasium Sud Buxtehude

22 élèves

Terminale bac pro MSC-Tech Aérostructure

Centres de formation Airbus et Lufthansa Hambourg

15 élèves

Bac pro Technicien d’Usinage

Lycée technique de Barcelone

12 élèves

Section européenne espagnol

Lycée de Marbella (Espagne)

25 élèves

Série littéraire

Séjour culturel Rome/Florence

67 élèves




Ateliers

Elèves

Salle de musique

Salle de musculation

Atelier Vidéo pour les internes

35

60

20


L’association sportive du lycée permet aux élèves de pratiquer une activité de leur choix. (Voir partie concernant le projet d’AS)


5.9.8 Associations de parents d’élèves


Les parents sont assez investis dans le suivi des élèves. La FCE propose aux parents de se regrouper au sein de cette association.


5.9.9 Association d’anciens élèves


Créée début 2010 par un groupe d’anciens élèves (première promotion de bacheliers) elle a déjà soutenu deux opérations : la fête de fin d’année des lycéens, la ½ journée « Métiers- Formations » organisée en janvier 2011



5.10 Divers


5.10.1 Transports scolaires

Le lycée s'appuie sur un réseau de transport récent et dynamique avec le terminus des bus Tisséo à quelques centaines de mètres et le passage depuis peu du tramway reliant XXX à XXX et Beauzelle. Les voies routières et cyclistes desservent très bien l’accès au lycée.



5.10.2 Restauration scolaire


Le service restauration propose des menus variés et équilibré matin, midi et soir. Le matin et le soir ne concernent que les internes. Le repas de midi réunit tous les élèves demi-pensionnaires. Les repas sont en partie élaborés par une commission. Il bénéficie d'une bonne réputation. Tous les mardis, une journée "bio" est prévue. Le seul point noir concerne les élèves internes autorisés à pratiquer une activité le soir et dont le retour s'effectue après 19h. Ces élèves ne peuvent avoir qu'un panier repas froid (parfois le cas des filles du pole football ou des élèves de la section athlétisme.

Une commission repas établit les repas de la semaine.



5.10.3 Organisation des temps hors enseignement


Incitation forte à développer de plus en plus de dispositifs hors temps scolaire : stages de langue vivante, stages de remise à niveau, stages passerelle, tutorat sur la base du volontariat
Un accroissement des dispositifs nécessitant une approche interdisciplinaire : TPE, Enseignements d’exploration, Accompagnement Personnalisé


CHEMISE N°6
LA POLITIQUE DE L'ETABLISSEMENT

La politique de l'établissement
6.1 Le projet d’établissement (et les bilans sur trois ans si disponibles)

INTRODUCTION
Outil de conduite et de dialogue le projet d’établissement constitue une réponse à la nécessité d’avoir quelques orientations communes pour guider notre action collective.

Des dispositions ont été prises depuis 6 ans, des actions ont été conduites, des projets sont en cours ou en gestation. C’est le signe d’une certaine vitalité et d’une forme d’optimisme.

Il ne s’agit pas d’agir pour agir mais pour progresser, pour améliorer notre quotidien professionnel, pour adapter l’accueil et l’accompagnement des jeunes tels qu’ils sont aux objectifs de la formation qu’ils suivent et à une certaine conception de l’homme.
Travailler sur un projet d’établissement c’est construire un bien commun local: Quelques orientations communes et des principes à faire vivre quotidiennement, cela donne un peu de sens à notre action.
Ce que nous arrêtons ensemble dans le cadre du projet a une incidence sur:

o La répartition et l’utilisation de la DGH

o La répartition du service des enseignants

o L’organisation des emplois du temps

o L’affectation de certaines ressources budgétaires
Elaborer un projet d’établissement, cela n’est pas un exercice formel et nous devons veiller à:
o Tenter d’être le plus objectif possible

A partir de constats partagés, on propose le maintien, l’abandon, la modification d’un dispositif existant, la mise en place d’une action nouvelle …
o Accepter le doute…..ne pas être dans la certitude absolue
Elaborer un projet d’établissement nécessite un peu de disponibilité –temporelle et intellectuelle- au service d’un objectif commun et le respect de trois conditions :

La transparence

Partager des informations

Discuter, ne pas être dans l’implicite ou le présupposé

Dire et parler les choses

La confiance :

Ecrire pour poser les cadres, sceller les décisions, rappeler, constituer progressivement une mémoire collective (ex : comptes rendus de réunion, relevé de conclusion des différents conseils….)

Accepter l’incertitude mais refuser la confusion

Respecter les rôles et fonctions de chacun et accepter de jouer naturellement le sien

Le temps

Préserver, parfois, un peu d’indépendance par rapport au contexte

Avoir le souci de la mémoire

S’adapter aux évolutions mais, néanmoins, savoir résister aux effets d’opinion ou d’annonce récurrents
Le temps de l’instruction, celui, de l’éducation, doivent savoir résister au temps médiatique
Aujourd’hui nous devons réactualiser le projet du lycée XXX pour les 3 prochaines années.

Ancré dans son histoire courte mais singulière il prendra naturellement appui sur l’existant mais ne négligera pas pour autant un regard critique sur la réalité ou, plus exactement, sur une réalité que certaines observations permettent de cerner – la réalité étant davantage un moment qu’un état.



Avant de définir les 2 ou 3 orientations qui structureront notre action collective il paraît intéressant de :

- retracer schématiquement les 6 premières années de la vie du lycée

- pointer quelques éléments qui constituent « l’identité » du lycée

- tirer les enseignements de quelques constats chiffrés
Le dossier support du projet du lycée pour 2011-2014 est présenté selon le sommaire suivant :

Un peu d’histoire locale

Comment le lycée a-t-il évolué depuis son ouverture en septembre 2004 ?

Son intégration aux contextes local, régional, international sur les plans culturel, sportif, économique… ?

Dans quel climat le lycée évolue-t-il aujourd’hui ?

Le lycée XXX en 2010-2011

La section d’enseignement professionnel

La voie générale

Un lycée vivant

Des partenariats internationaux

Une activité éducative et pédagogique dynamique

Une année scolaire rythmée par les projets

Des perspectives à court terme

Quelques données chiffrées

Quelles perspectives à moyen terme ?
UN PEU D’HISTOIRE LOCALE

2004-2005, 550 élèves et une mission: un lycée à construire

Il s’agissait avant tout de poser les bases de ce qui devrait constituer « notre bien commun local ». Aussi convenait-il :

- d’intégrer dans un même lieu des publics scolaires et adultes suivant des voies de formation différentes (professionnelles, générales..), des équipes pédagogiques constituées autour d’une histoire commune (40 personnels transférés de l’ancien LP XXX) et des personnels nouvellement affectés (30 personnes)

- d’initier et de développer des dispositifs, des projets permettant aux élèves d’investir les lieux et de bénéficier au moins en partie de prestations existant dans les autres établissements (actions culturelles, sportives, relations avec des établissements étrangers…)

- de mener à bien une démarche d’habilitation PART 147 pour le secteur aéronautique

- de convaincre une partie non négligeable des parents d’élèves que la mixité scolaire pouvait être une belle idée
Les premières actions ont contribué notamment à

- Etablir un cadre règlementaire : règlement intérieur, règlement de l’internat, charte d’utilisation des ressources documentaires et internet

- Nouer des contacts avec plusieurs partenaires potentiels (Goncourt des lycéens, Odyssud, collèges du secteur, entreprises, lycées étrangers...)

- Installer les conditions du fonctionnement du lycée (des instances et des outils)

- Aménager laboratoires et ateliers pour accueillir les formations
2005-2007, de 550 à 1200 élèves, un enjeu : conforter les orientations définies collectivement et les faire partager à la centaine de personnes affectées au lycée Saint- Exupéry au cours de ces deux années scolaires en maintenant l’état d’esprit qui s’est progressivement installé au cours de la première année :

- le primat de la discussion, du partage des points de vue, de l’explicitation des situations

- la conviction partagée de participer à une petite aventure humaine collective
Le projet à l‘élaboration duquel nous avons collectivement travaillé était fondé sur deux principes
o Maintenir et consolider la polyvalence de l’établissement
o Eviter ou limiter les écarts
et structuré autour de quatre axes

o Intégrer le lycée dans son environnement

o Poser des cadres éducatifs collectivement partagés

o Respecter la diversité

o Mettre en place une politique de prévention qui vise l’autonomie de l’individu
Des outils,

Compte tenu de la concomitance des chantiers à mener l’approche collective s’imposait d’évidence :

Conseil pédagogique et projet d’établissement ont constitué deux outils privilégiés rapidement acceptés et opérationnels.

Durant ces trois années un budget et une dotation globale horaire corrects ont représenté deux leviers majeurs pour acter les orientations définies au sein du conseil pédagogique et les mettre en œuvre concrètement dans le cadre du projet du lycée.
Des actions ont été conduites pour :

Définir une approche concertée de l’aide individualisée en classe de 2nde et plus largement de l’accompagnement des élèves

Favoriser la fréquentation active du CDI et l’utilisation éclairée des ressources documentaires

Développer les échanges avec des organismes de formation étrangers

Favoriser les projets permettant l’intégration des élèves des 2 voies de formation
Harmoniser le dispositif d’évaluation des Travaux Personnels Encadrés

Structurer un service de relations avec les entreprises

Préparer l’organisation et la mise en œuvre des actions de prévention :

- des comportements à risques et des conduites addictives

- de lutte contre les discriminations

- des risques liés à l’activité professionnelle
2007-2010 : Une dynamique à consolider

La croissance progressive du lycée (de 550 à 1200 élèves en trois ans) et l’évolution de la carte des formations, ont généré l’aménagement, l’appropriation de nouveaux espaces, de nouvelles installations et la création d’une centaine de postes définitifs (toutes catégories confondues).

L’investissement individuel et collectif est une réalité. La dynamique créée par la mise en place et le développement de l’établissement a largement compensé les contraintes générées par la concomitance des différents chantiers.
Le deuxième projet du lycée, 2008-2010 était fondé sur deux principes directeurs Valorisation de la pluralité et de la mixité des publics (voie générale et voie professionnelle)
Promotion de l’expression, notamment de l’expression écrite

Il s’agit de ne pas accroître le handicap de certains de nos élèves pour qui la pauvreté de l’expression écrite et la difficulté à structurer une pensée, dans peu de temps, pourraient constituer plus qu’un frein à l’intégration sociale et professionnelle.
…..et structuré autour de quatre axes






Actions conduites (exemples..)

1-Favoriser l’expression de la

diversité et les échanges

Théâtre, Lire en fête, Lycéens au cinéma,

Concours National de la Résistance et de la Déportation, Défi solaire

2-Consolider et enrichir une politique d’information et de

prévention qui vise l’autonomie de l’individu

Dispositif « conduites à risque et phénomènes d’addiction » (2nde générale et professionnelle) Education sexuelle et affective (1ère L, ES, 1ère bac pro)

théâtre forum (bac pro), Prévention des discriminations

3-Prévenir les écarts en classe de 2nde générale et professionnelle

Constitution des classes (mixité des options), Groupes de LV

1 et LV2, Liaisons 3ème/2nde , Accompagnement individuel pour les redoublants de 2nde, Dédoublements maintenus dans des classes de 2nde professionnelle à effectif modeste……




4-Mettre en place une politique d’orientation

Organisation de la sortie au salon « Info Sup » , Rencontres

de l’orientation , Réunions d’information (COP, professeur principal, proviseurs..), Entretiens individuels d’orientation



Remarque

En 2009 un contrat d’objectifs a été signé entre le rectorat de l’académie et le lycée Saint- Exupéry sur la base des orientations définies par le projet d’établissement.

Ce contrat est articulé autour des axes 1, 3 et 4.
LE LYCEE XXX EN 2011
Aujourd’hui le lycée XXX a quasiment atteint la taille et la configuration qui lui avaient été assignées en 2003 par le Président du Conseil Régional et la Rectrice : 1500 élèves – 1/3 voie technologique et professionnelle, 2/3 voie générale.

L’internat accueille 170 élèves et il est en voie d’atteindre le maximum de sa capacité d’accueil

Un établissement polyvalent :

3 voies de formation (générale, technologique et professionnelle)

3 domaines de formation professionnelle : productique, maintenance industrielle, maintenance aéronautique

3 séries générales : littéraire, économique et sociale, scientifique

3 modalités de formation : - formation initiale sous statut scolaire - formation initiale par apprentissage - formation continue d’adultes

3 niveaux de diplômes : Certification Intermédiaire CAP/BEP - Baccalauréat/Mention

Complémentaire - Brevet de Technicien Supérieur
Une communauté éducative d’environ 200 personnes :

125 personnels d’enseignement, 2 COP, 35 personnels (laboratoire, entretien, accueil, restauration…), 7 personnels d’administration, 20 personnels d’éducation, 3 assistants de LV, 3 personnels médico-sociaux, 3 personnels de direction

Les équipes pédagogiques sont actives, plusieurs éléments concrets permettent d’en attester :

- le fonctionnement régulier et productif des différentes instances (conseils d’enseignements, conseil pédagogique, conseil de la vie lycéenne….)

- la mise en œuvre d’actions diverses, sur l’année scolaire, à visée éducative ou pédagogique, et de nature culturelle, sportive, ou sociale…

Les personnels TOS, malgré la modestie de la dotation initiale, ont su accompagner et favoriser l’évolution de l’établissement

Les élèves fréquentant quotidiennement le lycée constituent un ensemble socialement et scolairement hétérogène affichant une forme de sérénité qui traduit une confiance certaine en l’institution (cf.audit participatif mars 2008). L’activité de la Maison Des Lycéens et de l’Association Sportive confirme l’implication des élèves dans la vie du lycée.

Les parents d’élèves, représentés par trois associations, sont des partenaires reconnus, fidèles et impliqués

Les relations avec les différents partenaires du lycée (collectivités territoriales, entreprises, organismes culturels…) sont diverses et solides.
Une population scolaire calme

Depuis son ouverture en septembre 2004 le lycée XXX connaît un climat général serein

Le lycée XXX n’est pas confronté à de véritables problèmes de comportement. (2 exclusions en 6 ans, l’une pour propos à caractère raciste, l’autre pour insultes répétées à l’égard d’un enseignant et perturbations diverses)

L’atmosphère est sereine : chaque année nous constatons 3 ou 4 altercations, verbales la plupart du temps, entre 2 ou 3 élèves. Ce sont des situations relativement banales qui sont rapidement résolues en présence des parents des élèves concernés.

Aux alentours du lycée nous n’ignorons pas la consommation et la circulation de cannabis. Nous travaillons en étroite collaboration avec les services de police.

Chaque année nous sommes conduits à prendre une mesure d’exclusion temporaire de l’internat pour 2 ou 3 élèves en raison de l’introduction d’alcool.

En ce qui concerne l’absentéisme peu de cas étaient à relever: 5 à 10 cas avérés chaque année

Un suivi précis et des contacts réguliers avec les familles permettaient, à ce jour, de circonscrire le problème qui semble connaître, cependant, une évolution négative au cours de la présente année scolaire.

L’évolution démographique de la zone et la mise en place de la liaison tramway avec la ville de XXX modifieront peut-être, à terme, le contexte de l’établissement.
I- SECTION D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL
11- Une carte des formations conforme au programme initial
A la rentrée 2011 le lycée accueillera plus de 1450 élèves ou étudiants et 75 adultes en formation. Plus de 450 jeunes suivront alors une formation technologique et professionnelle.
Dans le domaine aéronautique, conformément au programme pédagogique défini en 2003, le lycée a mis en place et développé des formations selon trois directions et sur trois niveaux de qualification :

Formation initiale sous statut scolaire, formation initiale sous statut d’apprenti et formation continue pour adultes. (cf. tableau ci-dessous)

Baccalauréat Professionnel/Mention Complémentaire – Brevet de Technicien Supérieur

Le lycée dispose d’équipements et d’installations de qualité, un nouveau bâtiment de 1500 m2 a été livré en juillet 2009.

Divers partenariats solides sont en place avec les entreprises de la branche professionnelle.

Le lycée travaille avec un réseau de 124 entreprises.

Le niveau de recrutement est correct, les élèves étant le plus souvent motivés et peu ou prou « à l’heure » sur le plan scolaire - un taux de pression important sur le baccalauréat professionnel aéronautique et un taux de réussite asymptotique de 100 % à l’examen en représentent quelques éléments visibles.

Des poursuites d’études (Mention Complémentaire, BTS par apprentissage) valorisantes sont proposées et, jusqu’à présent, l’insertion professionnelle n’a posé aucun problème.
En septembre 2010 le lycée a ouvert le baccalauréat professionnel « Mécanicien Systèmes Avionique » et offre ainsi les trois baccalauréats du domaine aéronautique.
De fait le lycée XXX accueille 430 personnes sur des formations technologiques et professionnelles dont 300 dans le domaine de la maintenance aéronautique. Le tableau ci- dessous recense les différentes formations et les effectifs correspondants.


SECTION D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL


2nde


1ère


Ter


Classes

Bac Pro.Technicien d’Usinage

20

19

20

3

Bac Pro. Maintenance des Equipements Industriels

24

24

28

3

Bac Pro. Technicien en Aérostructure

24

23

24

3

Bac Pro Mécanicien Systèmes Cellule

24

23

24

3

Bac Pro Mécanicien Systèmes Avionique

24

21

-

2

MC Avion Moteur à Piston







12

1

MC Avion Moteur à Turbomachine







12

1

STS Aéronautique par apprentissage




16

16

2

STS Aéronautique sous statut scolaire




26

26

2




116

152

162

18

TOTAL = 430














12- Une double labellisation
L’agrément PARTIE 147
L’habilitation PARTIE 147 obtenue par le lycée XXX en juillet 2006, reconnaissance de l’implication des équipes et de la qualité de leur travail de formation, a suscité de fait un regard très positif de la part des entreprises de la branche professionnelle.
Depuis lors le lycée est régulièrement audité par des experts mandatés par la Direction Générale de l’Aviation Civile ou par l’Agence Européenne de Sécurité aérienne.
Le Lycée des métiers

L’évolution du programme des formations sous statut scolaire, la mise en place de la Section d’Apprentissage, l’habilitation PARTIE 147, le développement de la formation continue pour adultes constituent autant d’éléments justifiant la labellisation « Lycée des Métiers » obtenue officiellement en octobre 2007 « Lycée des métiers de la productique et de la maintenance aéronautique ».
13- Une section d’apprentissage
Sollicité en novembre 2006 par l’entreprise Airbus et par le lycée privé Airbus, le lycée Saint- Exupéry a répondu favorablement pour la mise en place d’une Section d’Apprentissage.

De novembre 2006 à juin 2007 de multiples réunions et échanges (équipes pédagogiques, commissions permanentes, conseils d’administration) ont abouti à la définition et à la mise en œuvre d’une nouvelle structure de formation sur la base d’un partenariat tripartite Lycée XXX/Lycée privé Airbus/CFAI Midi Pyrénées.

Depuis septembre 2007 ce dispositif accueille 32 apprentis (16 par promotion), titulaires d’un baccalauréat professionnel aéronautique, et leur permet de préparer en alternance le BTS Aéronautique. Durant les 2 premières années la mise en œuvre pédagogique de la formation a incombé de fait essentiellement aux équipes du lycée XXX. A présent l’enseignement est assuré en partenariat et à parité avec les équipes du lycée privé Airbus.
14- Une formation des adultes, en partenariat avec les grandes entreprises du secteur aéronautique
La formation continue pour adultes résumée en quelques chiffres

70 à 80 adultes formés annuellement

2000 à 2500 heures de formation dispensées
Dans le cadre du GRETA XXX dont le lycée XXX est adhérent plusieurs actions ont été mises en place

Câblage/Ajustage

Durant l’année scolaire le lycée accueille plusieurs groupes de 10 à 12 adultes sur une période de formation de 8 semaines :

o sur le domaine du câblage électrique de l’avion

o sur le domaine de la cellule avion
Projet de formation pour la Tanzanie

Sollicité par l’entreprise ATR le lycée XXX a accueilli depuis la rentrée 2007 et pour la durée de l’année scolaire, 3 groupes de 4 jeunes tanzaniens titulaires d’un baccalauréat scientifique ou technologique. Ils acquièrent une qualification en maintenance aéronautique adaptée aux besoins d’une compagnie aérienne tanzanienne. Le parcours de formation articule des correspondants aux niveaux baccalauréat professionnel/mention complémentaire.

Il s’agit d’un projet construit sur un quadruple partenariat : ATR/Institut Aéronautique et Spatial/Lycée XXX/Mairie de XXX
Formation générale de cadres

Le lycée est également sollicité pour des formations courtes en direction d’ingénieurs de sociétés sous-traitantes travaillant sur le secteur aéronautique. Il s’agit de donner quelques éléments de culture générale de l’avion et des systèmes qui le composent.

Aujourd’hui l’évolution des besoins des entreprises conduit le lycée à développer des formations dans le domaine des matériaux composites.
II – LA VOIE GENERALE
Structure prévisionnelle 2011-2012



SERIES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES


Effectifs


Classes

2nde Générale & Technologique

417

12X35

1ère Littéraire

46

2x24

1ère Sciences Economiques et Sociales

102

3X35

1ère S Sciences de l’Ingénieur

54

1X35 et 0.5

1ère S Sciences de la Vie et de la Terre

123

3X35 et 0.5

1ère S STI2D

24

1X24

Ter Littéraire

46

2X24

Ter Sciences Economiques et Sociales

92

3X35

Ter S Sciences de l’Ingénieur

44

2X24

Ter S Sciences de la Vie et de la Terre

105

3X35

Total

1053

33


21- Une structure pédagogique calée
La structure actuelle paraît pouvoir être pérennisée. Le lycée a atteint sa taille adulte.
12 classes de 2nde G&T pour 11 classes de 1ère

10 à 11 % des élèves en 1ère Littéraire (2 classes)

23 à 25 % des élèves en 1ère Economique et Sociale (3 classes)

38 à 40 % des élèves en 1ère Scientifique (5 classes)

15 % des élèves en 1ère Technologique (dont 1 classe de 1ère STI2D)

14 à 15 % des élèves redoublants ou réorientés en 2nde professionnelle
22- Des moyens mis au service des conditions d’enseignement
Pour la pratique des langues vivantes

L’organisation retenue favorise l’expression orale en LV notamment en classe de 2nde

Les modalités adoptées en juin 2006 ont été régulièrement reconduites :

Constitution de groupe classe de 24/25 élèves hétérogènes

Chaque groupe classe est pris en charge par un seul professeur qui assure le suivi sur l'année. (Développement des différentes capacités langagières avec progression et interaction entre elles et éclairage culturel).

Les apprentissages sont recentrés autour de la pratique orale

L’évaluation porte sur les différentes activités langagières: Compréhension Orale, Compréhension Ecrite, Expression Orale, Expression Ecrite.

L'évaluation de l'expression orale est systématique et figure sur le bulletin de l'élève. L’organisation d'une évaluation commune de la compréhension orale et de l'expression orale initiale portant sur des points précis à définir lors d'une séance plus approfondie et une reprise de cette même évaluation en fin d'année permettra de fixer des objectifs communs et de mesurer la progression de l'élève.
Des salles dédiées à l’enseignement des langues et un « espace langue » ont été progressivement aménagés.
Assistant de langue

De nombreuses classes peuvent bénéficier de l'intervention de l'assistant. La priorité est à donner aux classes ayant un examen oral. L'emploi du temps de l'assistant est modifié chaque trimestre pour permettre à un maximum de classes de profiter de cette opportunité.
Pour les enseignements d’exploration

Les élèves de 2nde sont répartis en groupes (de 20 à 26 élèves) selon leur choix.
La plupart des enseignements d’exploration reposent sur un horaire règlementaire global de 54 heures soit une moyenne de 1h30 hebdomadaire.

Le créneau posé sur l’emploi du temps permet de faire des séquences de 2 heures, ce qui autorise un peu de souplesse dans la mise en œuvre des activités.

La mise en place des différents enseignements d’exploration nécessite une préparation particulière. C’est pourquoi le travail en présence des élèves démarre 2 semaines après la rentrée scolaire.
Evaluation

L’activité des élèves est concrétisée par une production modeste (exposé, dossier, diaporama, multimédia, …) dont les différents aspects (contenu, démarche de réalisation, présentation…) sont évalués à partir d’une grille commune organisée autour des compétences principales mises en œuvre dans chacun des enseignements.
Sciences Economiques et Sociales / Principes Fondamentaux de l’Economie et de la

Gestion

Tous les élèves de 2nde doivent suivre l’un de ces deux enseignements.

385 élèves ont choisi SES et 74 PFEG ; parmi ces derniers 37 ont choisi SES et PFEG. Les élèves sont répartis en 15 groupes SES et 3 groupes PFEG.
Littérature et Société

Cet enseignement est pris en charge par deux enseignants, l’un de lettres et l’autre d’histoire et géographie. 76 élèves ont choisi cet enseignement, ils sont répartis en 3 groupes.
Méthodes et Pratiques Scientifiques (MPS)

Trois groupes sont associés à un « trio » de professeurs (Mathématiques/Sciences physiques/SVT). Une plage hebdomadaire de 1h30 est banalisée en barrette pour 3 groupes de 22 à 25 élèves. Chaque groupe d’élèves aura donc 3 professeurs sur un cycle de 3 semaines. 175 élèves ont choisi cet enseignement et ils sont répartis en 8 groupes.
Sciences de l’Ingénieur (SI)

L’enseignement d’exploration Sciences de l’Ingénieur propose aux élèves de découvrir pourquoi et comment un produit, à un moment donné, est conçu et réalisé, à quel besoin il répond et quel est son impact dans la société et sur notre environnement.
97 élèves ont choisi cet enseignement et ils sont répartis en 5 groupes.
Allemand LV3 - Latin

Ces deux enseignements bénéficient de 3 heures hebdomadaires.

Le groupe « Allemand 3 » en comprend 24. Le groupe « Latin » compte 10 élèves.

De manière à augmenter les effectifs, le latin sera proposé en enseignement facultatif dès la rentrée 2011. Cela devrait permettre l’accueil d’une vingtaine d’élèves.
Pour l’enseignement des sciences

Des séances de travaux pratiques en groupe quelque soit l’effectif dans les classes de la voie professionnelle.

Des groupes d’enseignement de spécialité réduits dans les classes de terminale scientifique.
Pour l’accompagnement personnalisé

Le dispositif hebdomadaire d’accompagnement personnalisé est organisé autour des trois activités principales définies règlementairement : soutien/approfondissement, aide méthodologique et aide à l’orientation.

Le dispositif concerne tous les élèves de la classe.

Modalités de mise en œuvre

En règle générale l’accompagnement personnalisé est organisé sur des sessions de 4 semaines. La cinquième semaine est consacrée à la concertation des enseignants. Dans le même temps les élèves sont pris en charge par d’autres personnels du lycée ou par des intervenants extérieurs pour des moments d’information/formation à caractère éducatif, social ou culturel.
Organisation

Une plage de 2 heures consécutives pour chaque classe de 2nde et deux enseignants

Une plage commune à 3 classes a été positionnée sur les emplois du temps ;

De fait, sur un même créneau hebdomadaire de 2 heures, 6 enseignants sont mobilisés. La constitution des équipes pédagogiques fait en sorte que sur ce créneau commun les 6 enseignants représentent au moins 4 disciplines différentes.
23- Un dispositif nouveau : Pôle Espoir Football Féminin

Initié dans un cadre conventionnel avec la Ligue Régionale de Football, sous la responsabilité de la Fédération Française, ce dispositif est opérationnel depuis la rentrée 2010. Il accueille 14 jeunes filles (12 en classe de 2nde, 2 en classe de 1ère) originaires du Grand Sud. Ces élèves, intégrées dans diverses classes du lycée, ont 4 plages horaires de 2 heures de pratique sportive dans leur emploi du temps hebdomadaire. A la rentrée 2011 le pôle sera au maximum de sa capacité d’accueil (24 élèves).
III- UN LYCEE VIVANT
31- DES PARTENARIATS INTERNATIONAUX ET « UNE FERTILISATION CROISEE »

Convaincu de l’importance des échanges pour la formation des élèves et des individus, dès son ouverture en septembre 2004 le lycée XXX a souhaité très rapidement définir un cadre d’échanges avec des établissements scolaires étrangers, tant pour les élèves des sections professionnelles que pour les élèves de la voie générale.
Le tableau ci-dessous présente sommairement un état des lieux des échanges mis en place à ce jour.


Classes ou élèves concernés

Effectif

Partenaire

Durée du séjour

Contenus

Baccalauréat professionnel aéronautique



15

Centres de formation Airbus et Lufthansa de Hambourg


4 semaines

Maintenance aéronautique et réglementation européenne

Terminales S

et ES


28

Lycée de Stalowa

Wola (Pologne)


10 jours

Section européenne anglais

2nde et 1ère


20

Lycée de Buxtehude

(Allemagne)

10 jours

Section européenne allemand

Baccalauréat professionnel Technicien d’usinage


24

Lycée technique et entreprises de Barcelone

3 semaines


Productique, CAO

2nde générale

26

Lycée de Marbella

(Espagne)

8 jours

Section européenne espagnol


Barcelone

L’échange mis en place au cours de l’année 2008-2009 s’est concrétisé de la manière suivante :

- séjour de 3 semaines d’un groupe de lycéens XXXais à Barcelone (1 semaine en lycée, 2 semaines en entreprise)

- accueil d’un groupe de jeunes Barcelonais au lycée XXX

- accueil et formation de 3 professeurs Barcelonais au lycée XXX
Projets en cours

Dans le cadre d’une convention signée avec l’Université de Monterrey (Mexique) le lycée accueille trois étudiants mexicains pour leur permettre de préparer le BTS Aéronautique.
La prochaine année scolaire devrait permettre de concrétiser des contacts avancés en matière de formation de formateurs avec un institut de formation professionnelle de Sao Paulo (Brésil) désireux de mettre en place une structure de formation aéronautique.
32- UNE ACTION EDUCATIVE ET PEDAGOIGIQUE DYNAMIQUE
Des actions en direction des élèves et de leurs parents

Rencontres avec les parents

2nde

Septembre

Nov-Décembre

Mars

Assemblée générale de rentrée

Entretiens individuels

Equipe de direction/COP


Bilan 1er trim

Orientation

1ère

Janvier

Entretiens individuels

Bilan et perspectives

Term

Janvier

Février-Mars

Entretiens individuels

Equipe de direction/COP

Bilan et perspectives

Post baccalauréat

SEP

Janvier

Entretiens individuels

Bilan et perspectives
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   42

similaire:

Course en durée (Niveau 3) iconLa cartographie sommaire
«anonymes» qui correspondent à des séquences non traduites (les variations alléliques de ces marqueurs ne sont pas décelables au...

Course en durée (Niveau 3) iconUne lecture méthodique consiste à un repérage préliminaire du sens...
«de quoi?», IL est possible de répondre en énumérant tous les sous-thèmes dont IL est question dans le texte

Course en durée (Niveau 3) iconBut : utilisation du logiciel Synchronie et de la carte d’acquisition...
«haché» régulièrement dans le temps, l’intervalle de temps entre deux valeurs numérisées est la durée d’échantillonnage dt. On prélève...

Course en durée (Niveau 3) iconArt 4 : durée Sa durée est illimitée. Art 5 : siège social Son siège...
«tremplin pour une activité artistique, culturelle, physique et de loisirs en milieu rural» une association intercommunale agissant...

Course en durée (Niveau 3) icon2 Durée de la mission

Course en durée (Niveau 3) iconSpécificités de la Natation en Durée

Course en durée (Niveau 3) iconContrat a duree determinee

Course en durée (Niveau 3) iconDurée : 2h Aucun document admis

Course en durée (Niveau 3) iconC département de Sciences Physiques Durée : 2 h

Course en durée (Niveau 3) iconNote : 14 Pts / Durée : 50 mns








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com