Reflexion epistemologique et education physique








télécharger 177.6 Kb.
titreReflexion epistemologique et education physique
page2/5
date de publication22.10.2016
taille177.6 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5

Introduction – Rappels





  • La naissance de la pensée scientifique est du au besoin d’expliquer les phénomènes ► lien de causalité. Domaine de la croyance, du religieux, très important au par avant

  • Développement des connaissances, (théologie, philo, sciences)

  • Caractéristiques de la science contemporaine.


A différents ages : - la science grecque coupée de la politique, est celle du 17ème siècle.

- Newton et les lois mécaniques ; inventions de machines (ère industrielle).

- arrivée des sciences humaines.
Pensée scientifique : besoin d’expliquer les phénomènes, par des liens de causalité ; dans le domaine de la croyance, du religieux.

Hippocrate détermine les causes des crises d’épilepsie comme naturelles.

IV-Qu’est ce que la Science ?


    1. Définition 




      1. Traditionnelle 

La science est l’ensemble des connaissances, des lois ayant trait au processus naturel (par rapport à la réalité)


      1. Limites de cette définition

Il y a un problème par rapport à la notion de nature (différente culture)


      1. Def basée sur le Consensus des chercheurs 

La science c’est l’ensemble des affirmations sur lesquelles les chercheurs sont d’accord.



    1. Recherche de l’objectivité


Le but de toute science est de lever les mystères de tout phénomènes à l’aide de l’observation, de la recherche et de la réflexion. Les sciences veulent connaître la nature véritable du réel. Dans la recherche de la vérité pure, on recherche des faits : des principes constatables par tous
Recherche de l’objectivité : fait, et nature véritable du réel.

Science = système de fait
Un fait est un principe constatable par tous.
V-Qu’est ce qu’une Science ?



        1. Caractéristiques générales.



La science est caractérisée par un objet, des méthodes
Dico ROBERT : « Est une science tout corps de connaissance ayant un objet déterminé et reconnu et une ou des méthodes propres ».



  1. Un objet


C’est le territoire propre à chaque science.
Pour BERTHELOT « la science construit ces objets » chaque discipline scientifique a besoin d’un système de représentations, de normes, de valeurs qui définissent un territoire.
En médecine ► Les pathologie, les maladies

En géologie ► La terre

Biologie ► Le vivant



  1. Le champ scientifique

C’est le Territoire exploré ► la neurobiologie par exemple

Circonscription à un niveau d’observation.

Définition indispensable pour expliquer l’existence d’une science.
Est ce que la détermination d’un champ scientifique peut permettre de faire émerger un objet ?


  1. Les Méthodes 

Chaque science a ses méthodes propres

Méthode = Système d’opération permettant la vérification des hypothèses. C’est la réalisation des théories et de l’expérimentation (mise à l’épreuve des faits).

Le but de chaque science n’est pas de simplement de produire du savoir mais d’également de produire ses méthodes, ses concepts.
Concept = Il existe des concepts scientifique et philosophiques.

« Représentation générale d’un objet, sachant que toutes représentations est une image de l’objet.  C’est une médiation par laquelle s’opère l’intentionnalité cognitive lorsqu’elle vise le réel à travers l’élément de la généralité. »
Dans la mesure ou une science construit ses méthodes elle se rompt avec l’infaillibilité de la science.
Peut construire des méthodes qui valide des choses de manière arbitraire ?

« Lisenko (généticien) : Transmission des caractères acquis »

A-Classification des Sciences


  • Type formel pur : Maths et les sciences formelles (opération cognitive)

  • Type de validation : démonstration

  • Type d’acceptation : Ce qui est démontrable

  • Type empirico formel : concerne la physique mais aussi les sciences de la nature en particulier, le but est de soumettre une hypothèse à l’expérimentation. (mettre les hypothèses a l’épreuve des faits).

  • Type herméneutiques : Psychanalyse, psychoclinique, il s’agit d’interpréter des faits ou le discours. La relation entre le sujet et l’objet, n’est pas neutre, elle est induite et parfois recherche une transformation de l’objet.


B-Science et Recherche
Recherche : « est un effort systématique de compréhensions, provoqué par un besoin, ou une difficulté dont on a pris conscience, s’attachant à l’étude d’un phénomène complexe, dont l’intérêt dépasse les préoccupations personnelles et immédiate, le problème étant posé sous forme d’hypothèses. »
KERSCHIENSTEINER► 4 règles de la recherche sur la démarche de la pensée.

  1. interrogation

  2. l’homme formule une ou plusieurs solution hypothétiques dont il vérifie les hypothèses

  3. la pertinence (vérification)

  4. avant de donner une décision



  1. La méthode expérimentale :


Elle sert de base à toute la recherche expérimentale
observation

hypothèse

expérimentation contrôler toutes les sources de variation

résultat

interprétation

conclusion
En EPS tout ce qui peut faire varier les apprentissages des élèves. Activité du chercheur


  1. Approche Clinique.



« PIERON » : « c’est la science de la conduite humaine fondée principalement sur l’observation et l’analyse approfondie de cas individuels aussi bien normaux que pathologiques et pouvant s'étendre à celle du groupe. »

  • Notion de conduites motrices (parlebas)


L’intention donc le comportement plus le sens que cela a.

Comportement=observable

Conduite= comportement plus ce qu’il induit comme son sens.
« En clinique il n’y a pas d’objet d’expérimentation, pas de règle, pas de méthode, mais une herméneutique attitude d’accueil, une optique »
L’approche clinique est casuistique mais aussi halistique c’est à dire qu’elle est globalisante. En clinique, il n’y a pas de limitation, tout peut avoir une influence sur la conduite.


  • En composition scientifique, ne peut être donnée que par un seul cas.

  • En Science humaine, la valeur des connaissances n’est pas proportionnelle à la rigueur des méthodes pour les établir, ce qui en clinique comme l’observation, est une façon de voir, un peu comme le pédagogue recueille des observations



C-La question de la scientificité

Est ce qu’il serait possible de dégager un critère général de scientificité à travers les différentes sciences ?

On peut avoir une réponse par rapport a la notion d’opération mentale, elle existe à travers toutes les démarches, toute les sciences.
Expérimentation résultat cause

On retrouve aussi des interprétation au niveau herméneutiques, un savoir est scientifique dans la mesure ou il insère ses pratiques dans le cadre d’un jeu réglé d’opérations (transfo qui s’inscrivent dans la cadre d’un schéma formel).

VI-Caractéristique de la science contemporaine
Il y a un bouleversement dans le monde scientifique, un élargissement du champ scientifique ► nouvelles sciences et en plus, à partir de la physique, vient de grand bouleversements.

(physique nucléaire ).


    1. Deux transformations capitales




  1. Découverte de la physique nucléaire, qui va conduire à un changement de paradigme.


De nouveaux rapports unissent la matière et l’énergie, théorie de la relativité E=MC2
ERWIN SCHRODINGER «  science et physique du développement sur notre société »


  1. Avènement des sciences humaines.


Le développement donne naissance à des branches de plus en plus nombreuses : psychologie, psychologie sociale, psychologie analytique, sociologie.
L'essentiel des découvertes vont être faites avant la seconde guerre mondiale, mais ne vont produire des transformations qu’après la seconde guerre.
Pour l’EPS, sciences humaines touchent l’EPS à partir des années 70



    1. Caractéristique de la société contemporaine (traduction dans le paysage scientifique contemporain)




  1. Diversité et spécialisation


De plus en plus de disciplines,

Le savoir est tellement étendu, qu’il est impossible d’être compétent dans un domaine scientifique entendu.

Le profil des hommes de science du XIX est totalement révolu.


  1. Mise en relation des sciences entre elles




  • par des concepts et des sciences passerelles :

    • émergent des concepts clefs polyvalents (corps humain, force musculaire, économie, psychisme (pulsion et motivation)), qui vont permettre un décloisonnement scientifique pour créer des sciences en interface de 2 sciences (psychophysiologie, neurologie)



  • naissance des principes englobant

    • Apparition nouveau paradigmes, véhiculés par les principes systémique. Organe du vivant en relation entre eux, atomes et molécules, Interrelation entre les être vivants.


La réflexion épistémique s’impose comme alternative à cette réflexion systémique.

Epistémologie, philosophie des Sciences deviennent indispensables à la croissance du Savoir.


  1. Démarche scientifique

La démarche scientifique va être modifié en particulier avec les rapports qu’entretient l’observateur et l’expérimentateur. L’expérimentateur produit des conséquences sur les expériences et les résultats d’expériences.

VII-Approche de la complexité
Edgar Morin : « Introduction à la pensée complexe ».

« La connaissance c’était mettre de l’ordre en instaurant des principes applicables partout et dans tous les cas, la connaissance et par la même la science se simplifient. (élève épistémique = élève moyen, modèle) »
« On connaît parce que l’on simplifie ».
Complexus = Complexité = « Tissu d’évènements, d’actions, d’interactions, de rétroactions, de déterminations, d’alias, qui constituent notre monde phénoménal »


  • Ancien Paradigme de simplification : DISJONCTION / REDUCTION / INTERACTION / ORGANISATION.




  • Nouveau Paradigme de Simplification : ORDRE / DESORDRE / INTERACTION / ORGANISATION de COMPLEXITE.


Les simplifications étudient des phénomènes de plus en plus complexes, avec plusieurs niveaux d’observations (faits sociaux, économiques et culturels).
L’acte éducatif est donc complexe.

Les APS et l’EPS sont des objets complexes avec plusieurs niveaux d’observations, plusieurs théories applicables et à l’intersection de plusieurs champs scientifiques.

e3

COURS N° 3
Les fondements scientifiques de l’EP. Modèle scientifique et représentation du corps.
PREALABLES :
L’évolution de l’EP ne dépend pas que de l’évolution des sciences. Il y a d’autres facteurs, politiques, sociaux, d’autres valeurs, idée de nature, enjeux idéologiques.

La sportivisation de l’EP a été produite par le courant Marxiste.


  1. Les rapports entre l’évolution des sciences et l’évolution des sciences et l’évolution de l’éducation physique. L’évolution de l’EP ne dépend pas que de l’évolution des sciences.




  1. Les autres facteurs d’évolution de l’Education physique

Il y a d’autre facteur, politique, sociaux, autres valeurs, idée de nature, enjeux, idéologiques.


  1. Représentations du corps et des machines

Les pratiques physiques dépendent de l’idée que l’on a du corps, et les représentations du corps dépendent de la façon que l’on voit la réalité, de même forgée par la vision des sciences et modalités.


  1. Evolution scientifique et évolution du sport

La sportivité de l’EP a été produite par le courant marxiste


    1. La gymnastique suédoise

VIII-

  1. Le modèle mécanique


Modèle basé essentiellement sur l’anatomie

Le corps est une machine à base de leviers, de poulies anatomie +++


  1. Ling : une gymnastique rationnelle. Philosophie vitaliste.

Ling considère un caractère, un principe vital, qui est mis à l’œuvre

Méthode développée à la Fin XIX, forme révisée en 1950.

Elle se caractérise par :

◦ Pénétration de la matière par la vie

◦ Vie tente de se détacher de la matière, forme dynamique.


  1. Visage de l’EP

C’est une Gymnastique statique, elle se conforme à un modèle anatomique idéal. Symétrie et rectitude. Elle permet de contrôler tout ce qui se passe.

C’est une Gymnastique positive et revendique le caractère scientifique dans l’idée d’une science traditionnelle, gym statique dans laquelle l’idée est qu’un mouvement n’est jamais trop simple.

Il y a une norme, on se conforme à un model anatomique idéal ( symétrie, rectitude.) Elle recherche les mouvements qui ne sollicitent que les segments et les groupes musculaires définies.

    1. Demeny et la physiologie




  1. Le modèle thermodynamique


Il s’agit de la chronophotographie et de la physiologie.

Il critique vivement la méthode suédoise. Il s’intéresse plus aux fonctions. On regarde l’énergie qui rentre dans la machine et ce qui en ressort.

Modèle = Corps qui transpire, qui s’alimente, il s’agit d’une machine.
Les principes de la thermodynamique s’appliquent aux domaines organiques et inorganiques.


  1. Itinéraires et soubassements théoriques.




    1. Georges Demeny (1850 – 1917)


Il représente « Les bases scientifiques de l’Education Physique Paris, Alcan 1902. »


      • Préparateur de Jules Etienne Marey

      • Professeur de Physiologie à l’Ecole Militaire de Joinville

      • Professeur d’EP Joinville

      • Directeur du Cours Supérieur d’EP 1923


Les bases scientifiques de l’EP, L’Ecole Française, sont deux ouvrages qui donne à l’EP des bases scientifiques. Ils l’a soumettent au contrôle de la méthode expérimentale, la seule valable en biologie.
Pour lui le modèle anatomique découpe le corps en fragment, s’intéressant à l’extérieur, à son aspect morphologique.

Avec lui une gymnastique de fonction va remplacer une gymnastique de structure.
Il favorise l’Athlétisme
« Seule la physiologie est capable de comprendre le fonctionnement complet d’un être vivant ».Ceci est indiscutable.



    1. Etienne-Jules Marey


C’est un physiologiste, il contribue à l’invention du cinéma (chronophotographie). Au départ, il fait des études de médecine, mais ne supporte pas que l’exercice de la médecine soit sans fondement scientifique.
Sa physiologie va vers une étude des fonctions vitales, plus proche de la recherche pure. Il souhaiterait faire de la physiologie une science aussi rigoureuse que la physique et la chimie.
« Article : Mouvement et Modernisme ; Musée de Marey à Beaunes, Martin Braun »
Marey est le pionner de synthèse du mouvement



  1. Transformations de l’Education physique

Le modèle Athlétique
Il n’y a qu’un seul objet d’études : le mouvement.

Le mouvement devient une valeur sociale liée au modernisme, et même au niveau artistique. Il y a une mise en relation de 2 champs scientifiques :

      • la biomécanique (image photo)

      • la physiologie (intérieur du corps)

il y a donc une véritable revendication scientifique. Marey et Demeny ouvrent le premier institut en Biomécanique et Physiologie du Mouvement en 1882.
Il existe aussi une volonté d’institutionnaliser l’EEP. Les instructions de 1923 du ministère de l’Instruction Publique en sont la preuve.

« Par ailleurs les questions de méthodes seront résolus, si tout est fait à partir de la science ».


  1. Points positifs

Le corps est vu comme un système dynamique, en mouvement, en interaction avec le milieu.


  1. Les limites

L’EP est vue comme des principes scientifiques

L’EP va être vassalisée par la physiologie (moins autonome, aspect éducatifs --)
EP est elle une Science ? Est elle scientifique ?….



    1. De l’Energie à l’Information




  1. Le modèle Cybernétique.

Il se traduit dans le domaine de l’apprentissage (Schmitt). Le modèle est un ordinateur, c’est le modèle du traitement de l’Information.


  1. Théories et Concepts

    • Béhaviorisme : Travaux de Skinner et Pavlov.

On s’en tient aux faits, il n’y a pas d’interprétation, on se contente de l’OBSERVATION modèle du STIMULUS REPONSE.


    • Les neurosciences, la psychologie cognitive, la psychologie introspective.

On présuppose l’existence d’une « boite noire ».


BOITE NOIRE



Thèses périphéristes Réponses

Stimulus Psycho Cognitive Réponse
On retrouve dans le modèle cybernétique la même notion d’économie que Demeny : l’économie d’Informations.

Cela correspond à la gestion de la prise d’information pour avoir une réponse adaptée. Les ressources bio-informationnelles contrôle et régulation Rétroaction.

  1. Visage de l’EP


Ce sont les théories de Parlebas, et le modèle d’apprentissage de Famose.

Le modèle étudié dans toutes les interactions de on environnement différents.
« L’individu dans un environnement complexe » Sport Collectif, APPN
C’est la prise en compte de nouvelles pratiques : notion d’INCERTITUDE.
Science à l’œuvre dans l’étude du geste sportif mais aussi sur les méthodes, les théories de l’Apprentissage.
La science est à l’œuvre dans l’étude du geste sportif, mais aussi sur les méthodes, les théories de l’apprentissage.


Objet : l’EP



Professeur

Enfant


    1. Conclusion Provisoire


Les 2 premiers modèles sont des modèles dualistes. Le corps est coupé de ce qui l’anime de la personne.

Le dernier modèle cybernétique ne s’intéresse pas aux significations des représentations de l’élève, au traitement de l’information.



ep4

Cours n° 4
Les Fondements Scientifiques de l’Education Physique.

Années 70 : L’avènement des sciences humaines, Rupture Epistémologique.


1   2   3   4   5

similaire:

Reflexion epistemologique et education physique iconRapport general
«La Redynamisation du Sport et de l’Education Physique» se sont déroulés conformément aux orientations contenues dans le document...

Reflexion epistemologique et education physique iconHistoire de l’éducation physique et du sport de 1887 – 1918 I. Pour une réforme de l’éducation

Reflexion epistemologique et education physique iconRecherche et rédaction
«Sport et Jeux Paralympiques» qui peut s'intégrer facilement dans un programme d'éducation à la citoyenneté et d'éducation physique....

Reflexion epistemologique et education physique iconÉducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconEducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconÉducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconÉducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconÉducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconÉducation physique et sportive

Reflexion epistemologique et education physique iconLa Lémurie, un mythe littéraire de l’Océan indien Par Christophe chabbert
«roman mythique» dans lequel IL évoque cette terre perdue, IL entreprend toute une réflexion métaphysique sur les origines de l’univers,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com