Lutter contre toute forme d’exclusion








télécharger 193.83 Kb.
titreLutter contre toute forme d’exclusion
page1/3
date de publication30.03.2018
taille193.83 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3

Lutter contre toute forme d’exclusion

INTRODUCTION
Dans notre société actuelle, on constate qu’il y a de nombreuses formes d’exclusion. Le racisme est une des formes les plus connues d’exclusion, on pense au nazisme et aux camps de concentration, au Ku Klux Klan, à certains gangs aussi. Mais il y a d’autres formes d’exclusion : l’exclusion religieuse, la discrimination sexiste, la discrimination envers les handicapés (mentaux ou physiques, etc).
Dans ce chapitre, nous allons voir quelles formes peuvent revêtir ces différentes exclusions. Nous allons nous attarder sur le racisme, et en particulier le nazisme. Nous allons voir ce que nous dit la Bible sur les exclusions, comment Jésus a réagi.
Pour ce faire, tu analyseras des textes. Tu te poseras des questions. Tu rechercheras des documents. Tu travailleras seul ou en groupe sur différents types de support.

Le film American History X est un premier témoignage sur les exclusions. Résume ce film en quelques lignes et mets en annexe l’analyse que nous avons faite du film.

RESUME

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

1. Exprimer ses représentations
TEMPETE D’IDEES
J’identifie les différentes formes d’exclusion à partir d’un support iconographique ; je définis les mots de vocabulaire survenus à partir des différentes formes d’exclusion préalablement identifiées.
CONSIGNES

A partir des photographies mises à ta disposition, tu devras établir un tableau en deux colonnes afin de répertorier les différentes formes d’exclusion et de les expliquer ou de les illustrer. Ensuite, tu définiras les mots de vocabulaire survenus à partir des différentes formes d’exclusion préalablement identifiées.


NOM

EXPLICATION








































Exclusion : action d’exclure, de ne pas inclure.

Exclure : rejeter une personne, parce qu’elle est différente. C’est également refuser d’entrer en relation avec cette personne par peur ou ignorance. L’exclusion peut avoir plusieurs natures et des causes diverses (culturelle, physique…).
Né en 17 à Leidenstadt, J.-J. Goldman
J’écoute la chanson et j’identifie différentes situations de discriminations raciales ; je confronte la manière d’agir des personnes dans la chanson et ce que j’aurai fait.
CONSIGNES

Lors d’une première écoute, tu reçois déjà le texte et tu réponds aux questions posées ci-dessous.


  1. Que connais-tu de Jean-Jacques Goldman et de ses chansons ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. De quelle nationalité, « race » ou religion sont chacun des trois chanteurs intervenant ici ? Complète le tableau ci-après.




    COMMUNAUTE

    INDICES PRESENTS DANS LA CHANSON


    Goldman









    Frederiks









    Jones








  2. En imaginant être dans la peau de leurs agresseurs, que font les trois chanteurs ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Relève les éléments qui montrent qu’ils comprennent leurs agresseurs.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Relève dans la chanson les trois questions qu’ils se posent. Une pour chacun.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Relève la conclusion qu’ils en tirent et chantent ensemble ainsi que celle donnée en solo par Jean-Jacques Goldman.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Et vous ?

  • Penses-tu qu’il faudrait tuer tous les racistes ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • En temps de guerre, serais-tu prêt à risquer ta vie, ton emploi, ta sécurité pour défendre quelqu’un « qui n’est pas des tiens » ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  • Et aujourd’hui, concrètement, quelle est ton attitude ? Participes-tu aux moqueries collectives ou prends-tu la défense des personnes que tout le monde critique ou ridiculise ? Colportes-tu des stéréotypes sur ceux que tu connais moins bien ou qui sont très différents de toi ? comment regardes-tu les autres ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Né en 17 à Leidenstadt

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt

Sur les ruines d’un champ de bataille

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens

Si j’avais été allemand ?
Berce d’humiliation, de haine et d’ignorance

Nourri de rêves de revanche

Aurais-je été de ces improbables consciences

Larmes au milieu d’un torrent
Si j’avais grandi dans les docklands de Belfast

Soldat d’une foi, d’une caste

Aurais-je eu la force envers et contre les miens

De trahir : tendre une main
Si j’étais né blanche et riche à Johannesburg

Entre le pouvoir et la peur

Aurais-je entendu ces cris portés par le vent

Rien ne sera comme avant
On ne saura jamais ce qu’on a vraiment dans nos ventres

Caché derrière nos apparences

L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau ?

Ou le pire ou plus beau ?

Serions-nous de ceux qui résistent ou bien mouton d’un troupeau

S’il fallait plus que des mots ?
Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt

Sur les ruines d’un champ de bataille

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens

Si j’avais été allemand ?
Et qu’on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps

D’avoir à choisir un camp

  1. Elargir ses représentations


Apport culturel : le nazisme
Je lis les textes proposés ;

Je souligne dans les textes les principes de l’idéologie nazie et les décisions prises par les nazis ;

Je souligne dans les textes les conséquences physiques et morales sur les juifs ;

Je résume les principes et les conséquences du nazisme.
CONSIGNES

Après avoir lu les textes proposés, souligne dans les textes les principes de l’idéologie nazie et les décisions prises par les nazis, ainsi que les conséquences physiques et morales sur les juifs. Utilise un code couleur et indique ta légende.
Texte 1 : Programme du parti nazi élaboré en février 1920
« … Seul peut être citoyen un frère de race. Seul est frère de race celui qui est de sang allemand, sans considération de confession. Aucun Juif ne peut donc être un frère de race. … Qui n’est pas citoyen ne peut vivre en Allemagne que comme hôte et doit être soumis à la réglementation sur les étrangers… Le droit de décider de la direction et des lois de l’Etat ne peut appartenir qu’à des citoyens… Toute nouvelle entrée de non Allemands doit être interdite. Nous demandons que tous les non Allemands entrés en Allemagne depuis le 2 août 1914 soient forcés de quitter immédiatement le Reich allemand. »
Cité par Raul Hilberg, La destruction des Juifs d’Europe, Gallimard, Collection Folio, Paris
Texte 2 : Le port de l’étoile jaune
A la question de savoir quel fut le jour le plus difficile pour les Juifs entre 1933 et 1945, Victor Klemperer (qui ne fut pas déporté) répond en 1946 :

« Le 19 septembre 1941. A partir de cette date, il fallut porter l’étoile jaune, l’étoile de David à six branches, le chiffon de couleur jaune qui signifie, aujourd’hui encore, peste et quarantaine, et qui, au Moyen Age, était la couleur distinctive des Juifs, la couleur de la jalousie et du fiel dans le sang, la couleur du mal qu’il faut éviter ; le chiffon jaune avec son impression à l’encre noire : « Juif », le mot encadré dans les lignes de deux triangles encastrés l’un dans l’autre … »
Victor Klemperer, LTI – La langue du troisième Reich, Albin Michel, Paris, 1999.

Texte 3 : les rapports entre les Juifs et les Allemands
« Nous n’avions pas le droit d’avoir des contacts avec les non Juifs… Un jour, je me souviens, un jeune Allemand, un ami d’enfance, un ami de toujours, est venu me chercher à l’école après la fin des cours. Il y avait une heure de trajet de l’école à la maison, nous étions environ à mi-chemin quand nous avons été subitement arrêtés par un agent de la Gestapo qui nous avait manifestement suivis depuis le début. Il s’est approché de ce jeune garçon. Nous devions avoir dans les 16 ans. Je n’entendais pas exactement ce qu’il disait, mais je pouvais voir qu’il le grondait sévèrement. Puis il a convoqué son père à la Gestapo et il lui a dit que, si jamais son fils était à nouveau vu avec un Juif ou une Juive, ils finiraient, lui et son fils, dans un camp de concentration. »
Golly D., in Joshua Green et Shiva Kumar, Temoigner – Paroles de la Shoah, Flammarion, Paris
Texte 4 : Souvenir du Dr Lucie Adelsberger du camp de concentration
« Celui qui a connu la faim sait qu’il ne s’agit pas seulement d’une sensation stomacale végétative, animale, mais d’un supplice qui met les nerfs à vif, d’une agression contre tout l’ensemble de la personnalité. La faim rend méchant et altère le caractère. Beaucoup de choses qui, vues de l’extérieur, paraissent à juste titre monstrueuses chez les détenus deviennent compréhensibles et jusqu’à un certain point excusables dans la perspective de la faim. »
Cité dans savoir la Shoah de J.-M. Lecomte. Citation d’origine dans H. Langbein, Hommes et femmes à Auschwitz, Editions 10/18, Paris, 1984.
Texte 5 : Témoignage du docteur Robert Lévy, médecin déporté, affecté à l’infirmerie du camp d’Auschwitz
« Tout à coup, le médecin SS se présente dans les Blöcke. Tous les malades et blessés doivent défiler nus devant lui (ils étaient du reste rarement munis d’une chemise). D’un geste de son index, il les fait mettre presque tous d’un côté de la baraque. Le sergent infirmier inscrit leur numéro de matricule. Consternés, car nous savons qu’ils sont condamnés à mort, nous mentons à ces malheureux et nous leur disons qu’on va les transférer dans un autre camp. La plupart ne se font aucune illusion sur le sort qui les attend. Les plus jeunes pleurent et ne veulent pas comprendre qu’à cause d’un ulcère de la jambe ou d’une gale infectée ils doivent mourir. Ils me demandent anxieusement si l’asphyxie par les gaz est douloureuse. Les plus âgés sont résignés, les infirmiers continuent à donner les soins comme d’habitude. Pendant des heures, nous renouvelons les pansements de ceux qui vont mourir. Heureux ceux qui sont tellement exténués qu’ils ne réalisent plus et sont devenus absolument indifférents. Quelques-uns meurent encore pendant la journée dans leur lit. Tout à l’heure, on entassera leurs cadavres parmi les vivants, qui dans la soirée seront réunis dans un local. Après un dernier appel et une dernière vérification de leurs numéros de matricules, on leur enlève chemises et ceintures et ils montent tout nus dans les camions. Quelques récalcitrants y entrent poussés par des coups de crosse et des coups de gourdin. Consignés dans nos baraques, nous regardons à travers les fissures les camions se diriger vers les fours. »
CONSIGNES
Résume les principes et les conséquences du nazisme en une quinzaine de lignes écrites dans un français correct. Utilise l’espace ci-dessous pour noter ta synthèse après avoir effectué un brouillon.
En résumé, les principes et les conséquences du nazisme
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

APPORT CULTUREL : LES CAUSES DU RACISME
Je détermine les causes du racisme à partir de différentes sources documentaires ;

Je travaille EN GROUPE un des quatre thèmes qui nous aura été attribué pour en faire une synthèse et la présenter oralement aux autres élèves.
CONSIGNES

Après avoir formé quatre groupes de travail, chaque groupe devra analyser le chapitre qui lui aura été attribué afin d’en faire une synthèse qui sera présentée aux autres élèves de la classe. Cette synthèse orale sera accompagnée d’un document qui pourra être donné comme résumé du travail effectué.

Donc le soin et l’orthographe doivent être respectés ! Ce travail aura une longueur de 2 faces minimum (sans les illustrations) dactylographiées dans une police et un caractère standards.

D’autres textes, photos … peuvent venir enrichir vos recherches, toutes initiatives visant à améliorer le travail seront les bienvenues.
Groupe 1 : Qu’est-ce que le racisme ?

Ex : définir le racisme et donner les différents types. Présenter la définition sous forme de schéma(s).

Groupe 2 : La race ? Quelle race ?

Ex : expliquer le concept de race et pourquoi ce concept est sans fondement…

Groupe 3 : Les premières doctrines racistes

Ex : réaliser une ligne du temps des différents auteurs pro-nazis et donner une explication de leurs idées.

Groupe 4 : L’histoire du racisme

Ex : réaliser une ligne du temps de l’historique du racisme et le présenter sur une carte géographique afin de localiser les différents lieux.
LEXIQUE
  1   2   3

similaire:

Lutter contre toute forme d’exclusion iconDes exercices pour lutter contre le mal de dos
«crunch» ou «relevé de buste». L’avantage avec cet exercice est que ses effets sont très visibles, notamment d’un point de vue esthétique...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconBibliographie sélective de l’auteur : 4
«pour lutter efficacement» contre les maux de notre société, et d'agir en conséquence (Wikipédia, 05. 12. 2012). Pour soutenir sa...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconAdresse :  
Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de sanctuarisation des établissements scolaires annoncées par le Président de la République...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconEmmanuel Hoog, Président Directeur Général de l’ina
«L’Appel du 18 juin 1940» recouvre l’ensemble des initiatives prises par le général de Gaulle pour lutter contre le défaitisme de...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconNotes sur le fondamentalisme démocratique
«l'abrutissement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple.» De toutes les morales qui eurent cours dans l'histoire de l'humanité,...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconHistoire de la Logique
«une science qui expose en détail et montre avec rigueur les règle formelles de toute pensées.» Elle ne touche qui la forme de la...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconCertificat medical
«attestation de non contre indication a la pratique du sport» et dont IL apparaît qu’il doit être rempli par le sportif lui-même...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconParcours : un clip interactif en forme de campagne de prévention contre le cyber-harcèlement
«voyous virtuels», d’autres adolescents. La communication dont IL est question se fait par claviers interposés et elle s’oppose,...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconDéfense nationale et sécurité collective, juin 2007
«terrorisme». Ce néant cependant prend forme lorsqu’une volonté nationale rejoignant un fanatisme religieux inspire, comme en Irak...

Lutter contre toute forme d’exclusion iconRapport de recherche
«personne ayant des limitations fonctionnelles». Nous avons fait ce choix afin que notre recherche soit en accord avec la littérature...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com