Will. I. Am, Prophete en son pays ?








télécharger 15.51 Kb.
titreWill. I. Am, Prophete en son pays ?
date de publication18.05.2017
taille15.51 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > comptabilité > Documentos
WILL.I.AM, PROPHETE EN SON PAYS ?screen-shot-2011-07-12-at-16.10.27-e1312988439709.png

On savait le leader des Black Eyed Peas féru de gadgets et de nouvelles technologies. On l’imaginait moins à la tête d’une entreprise de développement d’applications mobiles. En janvier dernier, le chanteur lançait Will.I.Apps, qui produit aujourd’hui des applications musicales sur mobile et tablette. Cette décision intervient pendant une passe difficile pour l’industrie musicale : effondrement des ventes de CD (-9,6% en 2010), musique digitale qui tarde à décoller… Les applications mobiles seraient-elles le futur de la musique ?

L’industrie musicale manque cruellement d’idées pour contourner le téléchargement illégal. Les maisons de disques s’évertuent à faire pression sur le législateur pour endiguer le phénomène (Hadopi, SOPA) sans réaliser que la bataille se situe sans doute ailleurs. « Le téléchargement a poussé les gens à consommer de la musique massivement, mais en occultant complètement le riche contexte qui faisait auparavant partie de l’expérience d’un album » constate Larry Miller, PDG de ROBA Interactiv, une entreprise de contenu média. « Les fans de musique utilisent aujourd’hui Youtube, Facebook ou autre pour en apprendre plus sur leurs artistes favoris, et la demande de contenu très pointu, au-delà de celui accessible en ligne, se développe »

Cet enrichissement du contenu, Will.I.am l’a compris, se trouvera certainement dans les applications. Depuis deux ans, les applications mobiles musicales se multiplient. Des artistes comme Björk proposent des albums entiers téléchargeables sur tablette ou smartphone. Ces « app-albums » transforment l’écoute passive d’une chanson en une expérience enrichie. Elles permettent aux fans de commenter les chansons et de partager ces commentaires sur les réseaux sociaux, d’interagir avec la musique (Biophilia de Bjork), ou bien encore de découvrir les partitions originales des artistes, des photos des enregistrements et des interviews exclusives (An evening with Dave Grusin). Mais elles augmentent aussi radicalement les usages. En juillet dernier est sorti «The National Mall», l’app-album du groupe new-yorkais Blue Brain qui utilise la géolocalisation du smartphone pour contextualiser la musique : les chansons changent lorsque l’auditeur se promène dans Washington, créant une expérience quasi physique de la musique. La musique est dès lors au centre d’une nébuleuse de contenu exclusif et d’outils pour mieux la découvrir et la partager. C’est une aubaine pour les amateurs qui se rapprochent de leurs idoles, mais aussi pour les artistes dont les app-albums constituent un terreau fertile pour le bouche-à-oreille sur les réseaux sociaux.

On voit ici tout le potentiel des applications musicales. A l’avenir, celles-ci inverseront le rapport entre le support et l’auditeur : l’app viendra vers son auditeur, et non l’inverse. On peut imaginer par exemple des applications qui, grâce à des capteurs intégrés au hardware, reconnaissent les émotions de l’utilisateur (reconnaissance faciale ou perception de la vascularisation par exemple, via un casque audio), et jouent des chansons parfaitement adaptées à nos émotions. Ces app-albums pourraient de plus constituer un lien privilégié entre l’artiste et ses fans dans la vraie vie, en analysant les émotions d’une foule entière lors d’un concert, et transmettant à l’artiste ces données pour qu’il adapte sa performance, ou bien même en diffusant la visualisation graphique des émotions des fans qui assistent au concert sur un écran géant. L’artiste pourrait aussi, toujours pendant ses concerts, déléguer une partie de la gestion de sa musique à la foule, ajoutant aux concerts une dimension participative et sociale jamais expérimentée jusque là ! Les champs d’application des app-albums sont donc aussi incroyablement engageants dans la vie réelle, et c’est là une des clés de leur futur succès.

Et c’est cette dissémination du contenu au-delà de la sphère d’écoute individuelle, doublé du potentiel communautaire d’une app-album qui constituera aussi probablement un renouveau salutaire pour l’industrie musicale.

En 2010, le nombre de sessions ouvertes sur des apps musicales a augmenté de 530%. Les acteurs de l’industrie musicale qui tireront leur épingle du jeu seront ceux qui prendront le virage des « app-albums ». En novembre dernier, EMI a ouvert son catalogue aux développeurs de The Echo Nest, une plateforme de développement d’applications. Mais cette décision est tardive, et l’inertie des Majors pourrait bien jouer en leur défaveur face à de petites start-up plus agiles, telles Will.I.Apps. On ne peut dès lors que constater le caractère prophétique des paroles de « The Hardest Ever », dernier hit du visionnaire Will.I.Am :« Imma kill the game, leave the rest in pieces1 ».

Thomas Gariel

Sources:

Rapper will.i.am launches Will.i.apps, becomes Intel employee, Jameson Berkow, Financial Post, 25/01/2011


EMI is suing the Irish government for not tackling music piracy, Martin Bryant, The Next Web, 12/01/2012

Remixable Albums Offer Hope for Music Industry, Eliot Van Buskirk, WIRED, 14/07/2009

Bluebrain make magic with the world’s first location aware album, Chris Richards, Washington Post, 28/05/2011

Mobile Music App Revenue & Predictions, Tom Davenport, dottedmusic.com, 10/08/2011


How Musicians Are Engaging Fans With Location Tech, Brenna Erhlich, Mashable Business, 17/08/2011


Music Industry Heavyweights Go Deep with ROBA iPad Apps, Eliot Van Buskirk, WIRED, 28/03/2011



The Roundabout Tapes – RjDj now plans to game reality with sound, Mike Butcher, Tech Crunch, 25/11/2011

EMI Presses Play On Digital Innovation; Opens Its Catalog To App Developers, Rip Empson, Tech Crunch, 03/11/2011

Report: Music App Usage Grows 530 PercentEliot Van Buskirk, evolver.fm, 6/03/2012



Rapports



Cité de la musique - Observatoire de la musique, Rapport annuel 2010

Mobile social networking & adoption and usage of mobile music services, Shailendra Pandey, Senior Analyst, Informa Telecoms & Media (UK) 

RIAA year-end shipment statistics, Bain analysis

1 « Je vais détruire le jeu et ne laisser que les pièces. »

similaire:

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconProphète Muhammad, le Prophète d'Allah
Muhammad: sa vie basée sur les documents les plus anciens par MartinLings a perdu son statut d'être acclamé dans le monde entier...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconThèse iut de Bayonne et du Pays Basque, Université de Pau et des Pays de l'Adour

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconMaritimisation
«de complaisance» lorsque le pays en question a une faible fiscalité et des lois sociales peu contraignantes, le propriétaire et...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconCette étude est destinée à un public averti, capable de lire et de...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconConvention Internationale pour l’Elimination de toutes formes de Discrimination Raciale
...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconEnquête de l' insee sur loisir fr de 1967-1988
«gentry» (bourgeoisie Any) vt diffuser des classes sociale surtt des classes laborieuses (diffusion verticales d'une classe à l'autre)...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconQU'Est-ce que le droit communautaire ?
«la chaise vide». Sur une proposition de réforme de la pac, la France va bloquer le fonctionnement des institutions politiques pendant...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconRésumé Face à la mondialisation, les pays sous-développés à l’instar...
«ansej», ce dernier offre beaucoup d’avantages qui permettent aux jeunes âgés de 19 à 40 ans d’investir et de se mettre à l’abri...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconProjet de facilitation du voyage lointain en fauteuil roulant
«marché» en ce qui concerne les voyages lointains en situation de handicap physique : les guides «adaptés» envisagent tous des pays...

Will. I. Am, Prophete en son pays ? iconRevue Bateaux on line En solo contre le risque d'avc jean-Marie Cahn...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com