Unite de coordination du projet regional








télécharger 229.22 Kb.
titreUnite de coordination du projet regional
page1/4
date de publication30.03.2017
taille229.22 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4
REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

Honneur - Fraternité - Justice



Ministère de l’Elevage


UNITE DE COORDINATION DU PROJET REGIONAL

D’APPUI AU PASTORALISME AU SAHEL (UCP-PRAPS)
Accord de Don N° D0660-MR 




group 2

Termes de référence et étendue des services pour le recrutement d’un bureau d’étude en charge

- d’organiser et de réaliser des enquêtes d’actualisation de la base de données spatiales (BDS) des infrastructures et aménagements pastoraux dans les 6 UEP du PRAPS-MR,

- de cartographier les données géo référencées et mettre en place un système de suivi-évaluation pour la gestion des ressources naturelles.


_________________________________________________________________________



AVRIL 2016



  1. CONTEXTE


Les importants changements que connaissent les pays du Sahel, qu’ils soient climatiques, socio-économiques, agro-écologiques ou institutionnels, sont en train de bouleverser le pastoralisme et sont à l’origine de nombreuses évolutions qui appellent à renforcer la résilience des communautés pastorales.
Le renforcement de cette résilience, à l’échelon de la bande sahélienne, implique de travailler sur un certain nombre d’actions intégrant des interventions préventives (systèmes d’alerte précoce), des mesures humanitaires (dispositifs de protection sociale), ainsi que des actions de développement. C’est ce que vise le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) dont la décision d’élaboration découle de la déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme, adoptée le 29 octobre 2013, par les dirigeants de six pays du Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad).
L’objectif de développement du PRAPS est d’ « Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro-pasteurs dans des zones transfrontalières et le long des axes de transhumance des 6 pays Sahéliens et améliorer la capacité des gouvernements de ces pays à répondre à temps et de manière efficace en cas de crises pastorale ou d’urgences ».
Le projet qui a une durée de 6 ans comporte cinq (5) composantes ; (1) Amélioration de la santé animale, (2) Amélioration de la gestion des ressources naturelles, (3) Facilitation de l’accès aux marchés, (4) Gestion des crises pastorales et (5) Gestion du Projet.
L’étude réalisée au cours de la préparation du PRAPS-MR a permis de proposer des Unités Eco-Pastorales (UEP) comme zones d’intervention du projet. La proposition de l’étude part d’une combinaison de critères de sélection relatifs à (i) la disponibilité de ressources fourragères (y compris les cures) , (ii) la présence de points d'abreuvement et des zones de concentration des animaux en saison sèche, (iii) l'importance des activités pastorales (élevage, vente d'animaux...), (iv) l'effectif du cheptel animal présent au cours de l'année, (v) les circuits de transhumance saisonnière très fréquentés, (vi) les points de passage transfrontaliers. Partant des résultats de cette étude, il est retenu que le projet couvre 6 Unités Eco-Pastorales reparties sur 10 Wilayas, 36 Moughataas et 179 Communes. Ces UEP sont définies comme étant des zones géographiques continues ayant des ressources hydro-pastorales importantes et fréquentées habituellement par les animaux d'élevage pour tirer profit de ses ressources. Dans chaque UEP, un nombre important d'itinéraires de transhumance est identifié mais, seuls les itinéraires les plus fréquentés sont considérés.
Il se trouve que l’insuffisance quantitative et qualitative d’infrastructures pastorales de divers types constitue un handicap majeur pour le développement harmonieux du pastoralisme mauritanien et pour la valorisation de ses importants produits.

Déjà, la Mauritanie a bénéficié de divers infrastructures et équipements en faveur de l’élevage qui ont été mises en place avec l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers. Mais l’état réel et la répartition géographique de ces infrastructures ne sont pas suffisamment connus pour orienter les investissements prioritaires et adéquats.

La plupart des pays du CILSS se trouvant dans la même situation, une étude régionale a été lancée en 2015, durant la phase de préparation du PRAPS afin de fournir une base de données spatiales des infrastructures et équipements d’élevage pastoral.

Compte tenu de l’insuffisance du temps et des ressources disponibles à l’époque, un inventaire sommaire a été réalisé en attendant un plus exhaustif afin d’avoir une cartographie plus exacte et actualisée des infrastructures et pour le suivi et évaluation des investissements physiques du PRAPS.

A l’issue de ces premières investigations, dans les six pays du PRAPS et coordonnée par le CILSS, une base de données spatiales (BDS) sur les infrastructures d’élevage a été constituée dans chacun des six pays.

L’atelier régional de restitution de l’étude sur la cartographique des infrastructures et équipements pastoraux au Sahel dans les 6 pays du PRAPS (Niamey, 11-13 janvier 2016) a été l’occasion :

- d’initier les représentants des pays sur l’utilisation et la mise à jour de la BDS pour la caractérisation et le suivi des zones d’intervention du PRAPS,

- de s’accorder sur la méthode de collecte des données et métadonnées à collecter pour la caractérisation des zones d’intervention et la localisation des infrastructures PRAPS.

C’est dans ce contexte que sera réalisée la présente étude, étape fondamentale avant le lancement et le développement des activités du PRAPS sur le terrain.


  1. OBJECTIFS DE L’ETUDE




  • Améliorer/compléter la connaissance de l’état actuel des infrastructures et aménagements pastoraux aux fins d’identifier mieux et réaliser plus efficacement les investissements prioritaires en faveur du développement durable du pastoralisme mauritanien dans la zone d’intervention du PRAPS-MR

  • Développer et maîtriser des outils de suivi-évaluation, harmonisés et efficaces pour la gestion des ressources naturelles dans les 6 UEP du PRAPS-MR et en coordination avec les pays du CILSS.




  1. TACHES A EXECUTER


Sous la coordination du Directeur technique et la responsabilité du spécialiste de la composante 2 du projet, en concertation avec la DDFA/ME, en partenariat avec le ProGRN-GIZ et autres acteurs concernés, le bureau d’étude exécutera, conformément au cadre méthodologique et aux outils, harmonisés et validés lors de l’atelier régional de Dakar (21-25 mars 2016), les tâches suivantes :

  • géo référencer et cartographier l’occupation/utilisation des terres dans les limites de la zone d’intervention du PRAPS-MR et des 6 Unités Eco-Pastorales (UEP), y compris les limites administratives officielles (Wilayas, Moughataas et Communes) et avec des points de repères facilement identifiables par les populations locales,

  • suivant la liste annexée, réactualiser/consolider, avec les données nouvellement collectées à l’aide de GPS, et compléter la base de données spatiales des infrastructures et aménagements pastoraux dans les UEP du PRAPS-MR à partir des spécifications en annexe,



  • restituer tous les résultats provisoires de l’étude lors d’un atelier de partage et d’enrichissement,

  • Intégrer, dans la finalisation des résultats de l’étude, les enrichissements et observations pertinents, formulés lors de l’atelier de partage et par l’UCR/CILSS,

  • former le personnel du projet à l’utilisation et la mise à jour de la BDS et du SIG pour la caractérisation et le suivi des zones d’intervention du PRAPS.




  1. RESULTATS ATTENDUS



  • Les limites et les cartes d’occupation/utilisation des terres de la zone d’intervention du PRAPS-MR et des 6 Unités Eco-Pastorales (UEP), y compris les limites administratives officielles (Wilayas, Moughataas et Communes) et avec des points de repères facilement identifiables par les populations locales, sont correctement géo référencées, cartographiées et validées à tous les niveaux,

  • la base de données spatiales (BDS) des infrastructures et aménagements pastoraux, autres services d’élevage dans les 6 UEP du PRAPS-MR, initiée en 2015 est réactualisée/consolidée et validée à tous les niveaux,

  • Les experts nationaux formés à la gestion de la BDS (y compris le SIG) pour réaliser des analyses multicritères de caractérisation des zones d’intervention du PRAPS maîtrisent les outils développés et mis en place.



  1. CALENDRIER ET RAPPORTS PREVISIONNELS


La durée totale de la consultation est fixée à 45 jours répartis comme suit :


  • 01 jour de travail avec le l’équipe du projet, en particulier le Coordonnateur National, le Directeur Technique, le Spécialiste de la composante 2, le Responsable de suivi évaluation, le Responsable MSES, la Direction de Développement des Filières Animales /ME

  • 03 jours de recueil de la documentation nécessaire existante au niveau central, avec les acteurs nationaux (MEDD, MA, MHA, MI, Cartographie, GNAP, FNEM, etc.) et partenaires (ProGRN-GIZ, RIMRAP, etc.), concernés par l’étude,

  • 01 jour d’organisation des équipes d’enquêtes et acquisition du matériel nécessaire,

  • 35 jours de collecte de données sur le terrain dans la zone d’intervention du PRAPS et leur transmission instantanée au niveau central pour compilation et traitement progressifs des données collectées. Les équipes d’enquêtes prendront soin de se présenter aux autorités administratives (Wali, Hakem, maire, etc.) et s’appuieront, dans leur travail de terrain, sur les services techniques déconcentrés, concernés suivant les différents types d’infrastructures et équipements pastoraux,

  • 03 jours pour la mise en cohérence et la synthèse des données collectées, la préparation du rapport provisoire et sa soumission au projet,

  • 01 jour pour animer un atelier de restitution des résultats provisoires de l’étude,

  • 01 jour pour finaliser les résultats informatisés et autres de l’étude. 


Le consultant présentera des rapports hebdomadaires sur l’état d’avancement de l’étude, puis un rapport provisoire en 04 exemplaires et ensuite un rapport final en 08 exemplaires sous format papier et en version électronique.


  1. QUALIFICATION DU BUREAU D’ETUDE

Le Bureau d’étude doit avoir

  • une expérience avérée dans l’organisation et la réalisation d’enquêtes pour la constitution de base de données spatiales (BDS) des infrastructures et aménagements pastoraux,

  • les ressources humaines et technologiques, les capacités organisationnelles pour (i) concevoir des outils cartographiques et de suivi-évaluation (y compris le SIG) pour la gestion des ressources naturelles, (ii) former à la gestion de la BDS (y compris le SIG) pour réaliser des analyses multicritères de caractérisation des zones d’intervention du PRAPS,

  • la maitrise de la télédétection pour le traitement et l’analyse d’images satellitaires multisources, les capacités d’analyse et de synthèse,

  • une bonne connaissance du monde rural mauritanien,


Le dossier de candidature doit comporter :

  • une offre technique : méthode/organisation du travail, chronogramme de réalisation, ressources humaines (avec CV et attestations de prestations de services), logistiques, technologiques, etc. mobilisables pour la réalisation de l’étude,

  • une offre financière détaillant (i) nombre et coût unitaire d’hommes-jours, (ii) itinéraire et nombre de jours sur le terrain puis coût des déplacements, (iii) nombre et coût/jour de véhicules à louer y compris le carburant nécessaire (iv) spécifications, quantité et coût du matériel nécessaire (comme smartphones) pour le travail de terrain, etc.


Annexe : 1 Liste des infrastructures et équipements à collecter


Types

Sous-types

Latitude

Longitude

Source

Bailleur

Date

Etat

  1. Points d’eau pastoraux




    1. Forage



















    1. Puits forage



















    1. Antenne de forage



















    1. Puits



















    1. Mare naturelle



















    1. Mare aménagée



















    1. Barrage



















    1. Source d’eau



















    1. ..



















  1. Infrastructures d’élevage




    1. Piste à bétail



















    1. Couloir de transhumance



















    1. Aire de repos



















    1. Aire de pâture



















    1. Marché à bétail,



















    1. Aire d’abattage



















    1. Abattoir



















    1. Parc de vaccination



















    1. Poste vétérinaire



















    1. Dépôt vétérinaire



















    1. Magasins aliments bétail



















    1. Quai d’embarquement



















  1. Infrastructures socio-économique de base



    1. Ecole



















    1. Centre de santé



















    1. Centre de formation



















    1. Centre d’épargne et de crédit



















    1. Marché



















    1. Voie de communication



















    1. ….


















  1   2   3   4

similaire:

Unite de coordination du projet regional iconLa coordination correspond à la capacité des sportifs à maitriser...
«La coordination correspond à la capacité des sportifs à maitriser des actions dans des situations prévisibles (automatismes) ou...

Unite de coordination du projet regional iconProjet educatif notre projet est basé sur la confiance, le dialogue,...

Unite de coordination du projet regional iconLes solutions aqueuses
«quantifier», les caracté- ristiques de la matière mais aussi de l'espace. Ainsi la longueur est une grandeur qui correspond à la...

Unite de coordination du projet regional iconRecherche Fiche projet Titre du projet

Unite de coordination du projet regional iconConcours Régional des

Unite de coordination du projet regional iconProjet éducatif et projet pédagogique

Unite de coordination du projet regional iconLa cellule constitue l'unité structurelle et fonctionnelle fondamentale...
«cellule» fut utilisé pour la première fois par Robert Hooke (1665), pour décrire l’unité structurale du liège, à savoir des cavités...

Unite de coordination du projet regional iconLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon

Unite de coordination du projet regional iconRésumé Le projet est la continuation du projet présenté en 2010 qui...

Unite de coordination du projet regional iconComite regional ile de france marne de gymnastique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com