Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011








télécharger 21.06 Kb.
titreCompte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011
date de publication30.03.2017
taille21.06 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > comptabilité > Documentos
Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011
Tous les membres du bureau étaient présents à l’exception de Marina Julienne, excusée.

Nous avons comme d’habitude passé en revue les activités passées, en cours de préparation et des points concernant la vie de l’association.


Activités passées :
- Petit déjeuner sur les boues rouges : le compte rendu est sur le site. Une discussion intéressante, avec un bon intervenant. Dix participants, 7 AJSPI, 3 AJE.
- Voyage sur la chimie à Lyon. Un voyage très intéressant, moitié visite de site industriel, moitié laboratoire. Christian Guyard regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’inscrits . On s’interroge sur la raison de cette faible participation (voir plus loin)


A venir :
- Voyage à Montpellier sur l’environnement et l’écologie : il y a dix places, seulement sept inscrits pour l’instant. Peut-être parce que la date se télescope avec la régate du CNRS.
A nouveau, nous nous interrogeons sur la faible participation à ce type de déplacement. Plusieurs hypothèses sont émises. Pour Montpellier, certains membres de l’AJSPI ont eu peur de tout survoler, vue la densité du programme ; d’autres ont trouvé qu’il n’y avait pas suffisamment de lien avec l’actualité. Mais tout cela ne tient pas pour le voyage sur la chimie à Lyon (année de la chimie).  Et la visite au Génopole, très dense également, avait recueilli 25 inscriptions. L’argument du manque de temps  ne tient pas non plus, vu que les sorties plus « fun » recueillent jusqu’à une vingtaine d’inscrits, même lorsqu’elles durent plusieurs jours. Nous allons donc concevoir un questionnaire pour tous nos membres, pour savoir ce qu’ils attendent des voyages, et pourquoi ceux-ci ont parfois peu de succès.
- Voyage « sciences et calanques » à Marseille. Viviane Thivent finalise le programme la semaine prochaine. Le vendredi, il devrait y avoir une visite du laboratoire où travaille Denis Raoult, sur les virus géants, et une de l’INMED l’institut de neurobiologie de la Méditerranée. Le samedi serait consacré au parc national des calanques, tandis que le dimanche serait une journée 100% loisirs (escalade, balades, kayak de mer…).  Le financement n’est pas encore bouclé.

AJOUT post déjeuner : finalement, le voyage est décalé au printemps prochain en raison des recherches de financement.
- La régate du CNRS à La Rochelle : en plus des deux skippers, quatre participants ont été tirés au sort. Les autres candidats ont été inscrits à la Bourse des Equipiers. Cela signifie qu’ils sont à la disposition d’autres équipages mais devraient participer à la location du bateau. Compte tenu du nombre de demandes, on réalise qu’il n’y a pas assez de réponses favorables. Pour les prochaines éditions (si on maintient une participation), les équipiers déjà tirés au sort l’année précédente ne seront pas mises dans le tirage au sort. Antoine suggère d’organiser un entrainement en hiver en Bretagne pour améliorer les compétences des marins.

- Les petits-déjeuners co-organisés avec le CNRS. C’est maintenant Muriel Ilous qui gère cela au CNRS, avec Marina Julienne chez nous. Ca marche bien. Le prochain portera sur Fukushima, avec Bernard  Grambow, directeur du laboratoire de physique subatomique et des technologies associées et Claude Estournel, chercheuse au laboratoire d’aérologie qui modélise depuis l’accident la dispersion en mer des eaux de la centrale.
- Formation sur l’épidémiologie. Ce sera le 19 octobre, avec l’Inserm. Avec une matinée « généraliste » et des études de cas l’après-midi.

- Voyage en Suisse : Philippe Pajot va donner un coup de main. On devrait pouvoir trouver des financements, et il y a plein de laboratoires intéressants.
- Prix Varennes : après de multiples relances, une quarantaine de journalistes ont candidaté. De jeunes journalistes étudiants ont demandé à y participer mais sans la carte de presse ou sans être membre de l’AJSPI, cela n’est pas permis par le règlement. Le bureau souhaite qu’ils puissent être autoriser à candidater, à condition qu’ils aient publié l’article soumis au concours dans un organe de presse.
Cette année, l’AJSPI devrait avoir un peu plus de visibilité lors de la cérémonie de remise des prix, grâce à un déroulé proposé par la fondation Varenne. La difficulté vient de ce que tous les prix de la Fondation sont remis le même soir. Il y en a beaucoup avec une brochette d’officiels très fournie. Le souci vient de ce que les journalistes primés absents passent à la trappe des présentation, ce qui est fâcheux selon nous..
- Bourse d’échange journalistes-chercheurs : La convention vient d’être signée par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et renvoyé à l’AJSPI. Olivier Donnars a accepté de gérer cette bourse cette année encore et d’en assurer le rapport final rédigé..

En projet :
Une visite de l’Institut national de l’énergie solaire (INES) à Chambéry. Ca pourrait être intéressant en ces temps de crise de la filière photovoltaïque. Avnat la fin octobre pour avoir encore un peu de soleil. Une visite dans une entreprise privée fabricante est prévue.
Un lycée d’Orléans coordonne un projet européen sur la communication scientifique. Il souhaiterait qu’un membre de l’AJSPI intervienne dans ce cadre auprès des élèves. Quiconque est interessé est prié de se faire connaître. La date est à notre convenance. Le déplacement est pris en charge. Il s’agit d’une action bénévole.
Plusieurs villes (Lille, Toulouse et Aix en Provence) sont candidates pour accueillir  l’une des prochaines conférences mondiales des journalistes scientifiques, après celle de 2013 qui aura lieu en Finlande. Si l’AJSPI accepte  de l’organiser. Il faut voir ce que cela signifie en terme de répartition des tâches et de moyens à engager.

Vie de l’association :
- Catherine Ponroy va quitter l’AJSPI à la fin de l’année, après 30 ans de bons et loyaux services. Elle souligne qu’avec l’arrivée d’Internet, le métier a changé, qu’il y a moins besoin d’une personne pivot pour centraliser les informations. Néanmoins, il nous faut une personne pour le secrétariat et la comptabilité, notamment pour relancer les membres de l’AJSPI sur le paiement des cotisations, pour centraliser les factures… Le départ de Catherine pourrait être l’occasion de redéfinir le poste : faut-il privilégier un profil « comptabilité et administration » ? Ou pas ? Catherine va lister précisément l’ensemble des tâches qu’elle effectue, et nous allons discuter avec d’autres associations afin de voir leur mode de fonctionnement.
Antoine précise que la partie comptable/secrétariat général ne peut être assurée bénévolement ou par un journaliste AJSPI en mal de pige. Il s'agit d'un engagement à long terme.
La continuité ne peut être assurée que par un salarié à temps partiel possédant des bases en comptabilité (débit/crédit/rapprochement bancaire + émission des chèques courants) et à même de pouvoir tenir et récupérer les archives physiques de notre association (1M3!!!). Cela suppose à minima un lieu physique (voire professionnel).
Il devra par ailleurs assurer un minimum de suivi des dossiers tels que le recouvrement des créances (subventions, cotisations...), la centralisation/contrôle/suivi des opérations entreprises par les membres du bureau, ainsi que des opérations récurrentes ou plus spécifiques comme l'édition de notre annuaire ou le suivi comptable de la bourse d'échange chercheurs/journalistes.
- Université d’été de Sauvons le climat. Pour rappel, cette association, sous couvert de lutter contre le changement climatique, fait surtout du lobbying pro-nucléaire. Ils avaient violemment critiqué le traitement de la catastrophe de Fukushima par les médias. Sophie Bécherel les avait rencontré et il avait été décidé une intervention lors de l’Université d’été de SLC le 17 septembre pour leur dire que leurs propos ne sont pas acceptables, et leur expliquer la manière dont on traite l’information, nos contraintes, les questions de déontologie, d’objectivité…

AJOUT post déjeuner : la rencontre a eu lieu. Un CR suivra.
Cécile Michaut

similaire:

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée «Côtes du...
«Côtes du Jura» homologué par le décret n°2011-1189 du 23 septembre 2011, jorf du 27 septembre 2011

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCr de la réunion du bureau du 14 Septembre 2016

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconAdresse suivante
«pack déjeuner» (proposé en prévente) : une boisson au choix le matin (thé/café/jus d’orange) et une formule déjeuner le midi (sandwich...

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCompte-rendu de l'assemblée générale

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconEssaires. Rédiger un compte rendu

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCompte rendu du cps du 10 avril à Blois

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCompte-rendu de la réunion du 20 Mai 2005

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCours du 27 septembre 2011 : Origine

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCompte rendu de la diagonale Strasbourg – Perpignan N°16030

Compte-rendu du déjeuner de bureau du 14 septembre 2011 iconCompte-rendu de la réunion du 3 novembre 2004 à Dinard








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com