Cours de risque naturel








télécharger 32.19 Kb.
titreCours de risque naturel
date de publication03.04.2018
taille32.19 Kb.
typeCours
p.21-bal.com > comptabilité > Cours

Analyse comparée des politiques de risques naturels en France et au Japon

Cours de risque naturel




[Tapez le résumé du document ici. Il s'agit généralement d'une courte synthèse du document. Tapez le résumé du document ici. Il s'agit généralement d'une courte synthèse du document.]




Auxence Gros-Borot, Mines ParisTec

01/05/2010






I.Introduction 2

A.Distinguer les risques naturels des autres risques 2

B.France et Japon, deux pays pilotes en matière de risque naturels 2

II.Cartographie comparée des risques naturels France-Japon 3

A.Concentrations des enjeux en France et au Japon 3

B.Risques d’origine géologiques 6

1.Séismes 6

2.Tsunami 9

3.Eruption volcanique 9

C.Inondations 9

D.Avalanches 9

E.Feu de forêt 9

III.Moyens d’observations déployés 9

IV.Comparaison des mécanismes de gestion de crise 9

V.Education des populations aux risques naturels 9

VI.Programmes communs 9

VII.Conclusion 9

VIII.Annexe 9

IX.Sources 9



I.Introduction


Ce rapport entre dans le cadre de l’évaluation du cours d’enseignement spécialisé Risques naturels, géré par M. Cojean, cycle ingénieur civil de Mines ParisTech.

A.Distinguer les risques naturels des autres risques


Les risques naturels, une question d’échelle

Les risques naturels, souvent appelés catastrophes, sont générés par la nature. Ils ont toujours existé, bien avant que l’homme n’apparaisse et ne les enregistre. Toutefois l’histoire des hommes retient souvent les grands événements tragiques, dont le premier à être rapporté serait le Déluge dans la Bible. D’autres grands événements ont aussi traversé la mémoire des hommes comme l’engloutissement de l’Atlantide, la destruction de Pompéi par le Vésuve. On pourrait retenir les grandes épidémies (peste noire, choléra, ou plus récemment SIDA, SRAS ou grippe A) comme causées par la nature. Toutefois celles-ci n’affectent « que » les hommes et non le milieu. Elles présentent aussi des stratégies de luttes complètement distinctes des risques naturels de par l’échelle des événements : les risques naturels (séismes, tsunami, éruption) impliquent des mécanismes macroscopiques, alors que les microbes agissent à l’échelle microscopique.

Seules les guerres, comme celle de Troie, sont aussi des événements tragiques de grande ampleur qui sont rapportés par les hommes, mais nous ne traiterons pas de ce sujet ici car il ne peut être imputé à la nature.

La non responsabilité de l’homme dans le mécanisme déclencheur de la catastrophe

Une quatrième catégorie de risque a émergée depuis le XXème siècle avec les avancées de la science et de l’industrialisation, les risques technologiques. L’explosion du réacteur de la centrale de Tchernobyl en 1986 en est l’exemple le plus emblématique. La distinction avec les risques naturels est l’origine de la catastrophe : l’homme peut être tenu responsable du mécanisme non maîtrisé à l’origine de la catastrophe, il a « joué avec le feu ». Ce n’est pas le cas avec les risques naturels, où c’est plutôt l’implantation des hommes qui n’a pas été assez réfléchie ou bien n’a pas été envisagée. La responsabilité des hommes se trouve plus à un niveau de limitation d’amplification des risques par une politique maîtrisée de l’habitat, de l’étude des conséquences des catastrophes avec la gestion de crise et enfin de l’éducation des populations.

B.France et Japon, deux pays pilotes en matière de risque naturels


Situés de par et d’autre du globe, la grande distance entre ces deux pays a permis le développement de cultures radicalement différente en matière de gestion de risques. Certes ces deux pays ne partagent pas nécessairement les mêmes degrés de risques naturels, quoique si l’on n’oublie pas l’outre-mer français, de nombreuses similitudes de situations apparaissent. Toutefois avec le réchauffement climatique, on ne sait pas encore dire si certains événements d’origine climatique ne sauraient devenir commun ou se transférer d’un pays à l’autre. En revanche ces deux pays présentent des populations éduquées et réagissant fortement aux risques naturels, et la gestion de crise reste encore une discipline qui se nourrit d’exemples certes dramatiques mais instructeurs. Enfin les moyens technologiques d’observation sont relativement comparables et prennent de plus en plus d’importance dans la gestion des risques naturels. Les nombreux programmes de recherche communs témoignent de l’intérêt d’une étude croisée des risques naturels en France et au Japon.

II.Cartographie comparée des risques naturels France-Japon



A.Concentrations des enjeux en France et au Japon







France

Japon

Population (M d’habitants)

62,8

127, 470

Espérance de vie (année)

81

82,17

Superficie (km²)

551 695

377 944

Densité moyenne (hab/km²)

113,82

337,27

PIB/hab (US $)

42 091

39 813

Figure : Tableau comparatif France Japon

A la lecture de ce tableau, on comprend bien que le Japon et la France offrent des situations comparables en termes de niveau de vie des populations.

Les répartitions de population entre France et Japon

france-densite.png Les deux pays présentent un faciès de répartition de population très différents. Si en France une grande partie de la population est concentrée dans un point, la région Ile de France, avec quelques petits pôles émergents aux frontières physiques et politiques de la France, la population japonaise se répartie le long d’une bande allant de Tokyo à Fukuoka qui constitue la mégalopole japonaise.

japon_densite.gif


Allure du tissu industriel et économique français et japonais

Identification des zones à enjeux importants

B.Risques d’origine géologiques

1.Séismes


Entre le Japon et la France, c’est un peu le jour et la nuit : la France métropolitaine est une zone où le risque sismique est faible, alors que la position du Japon rend les séismes inévitables et dont le retentissement en termes d’impact médiatique a atteint son pic avec le séisme de Kobé de 1995.

Deux échelles différentes d’évaluation de l’intensité

En France, l’échelle EMS 98 a été adoptée en janvier 2000 et correspond à une harmonisation européenne et à une mise à jour de l’échelle MSK.

I

Imperceptible

la secousse n'est pas perçues par les personnes, même dans l'environnement le plus favorable.

II

A peine ressentie

les vibrations ne sont ressenties que par quelques individus au repos dans leur habitation, plus particulièrement dans les étages supérieurs des bâtiments.

III

Faible

L'intensité de la secousse est faible et n'est ressentie que par quelques personnes à l'intérieur des constructions. Des observateurs attentifs notent un léger balancement des objets suspendus ou des lustres.

IV

Ressentie par beaucoup

Le séisme est ressenti à l'intérieur des constructions par quelques personnes, mais très peu le perçoivent à l'extérieur. Certains dormeurs sont réveillés. La population n'est pas effrayée par l'amplitude de la vibration. Les fenêtres, les portes et les assiettes tremblent. Les objets suspendus se balancent.

V

Forte

Le séisme est ressenti à l'intérieur des constructions par de nombreuses personnes et par quelques personnes à l'extérieur. De nombreux dormeurs s'éveillent, quelques-uns sortent en courant. Les constructions sont agitées d'un tremblement général. Les objets suspendus sont animés d'un large balancement. Les assiettes et les verres se choquent. La secousse est forte. Le mobilier lourd tombe. Les portes et fenêtres battent avec violence ou claquent.

VI

Léger dommages

Le séisme est ressenti par la plupart des personnes, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. De nombreuses personnes sont effrayées et se précipitent vers l'extérieur. Les objets de petite taille tombent. De légers dommages sur la plupart des constructions ordinaires apparaissent: fissurations des plâtres; chutes de petits débris de plâtre.

VII

Dommages significatifs

La plupart des personnes sont effrayées et se précipitent dehors.Le mobilier est renversé et les objets suspendus tombent en grand nombre. Beaucoup de bâtiments ordinaires sont modérément endommagés: fissurations des murs; chutes de parties de cheminées.

VIII

Dommages importants

Dans certains cas, le mobilier se renverse. Les constructions subissent des dommages: chutes de cheminées; lézardes larges et profondes dans les murs; effondrements partiels éventuels.

IX

Destructive

Les monuments et les statues se déplacent ou tournent sur eux-mêmes. Beaucoup de bâtiments s'effondrent en partie, quelques-uns entièrement.

X

Très destructive

Beaucoup de constructions s'effondrent.

XI

Dévastatrice

La plupart des constructions s'effondrent.

XII

catastrophique

Pratiquement toutes les structures au-dessus et au-dessous du sol sont gravement endommagées ou détruites

Figure Echelle EMS 98

Le Japon utilise l’échelle JMA (Japan Meteorology Association), qui se veut plus pédagogique pour le public puisqu’elle décrit les effets ressentis par les personnes au cours du séisme.

Shindo 1 (震度1)

Ressenti seulement par certaines personnes dans les bâtiments.

Shindo 2 (震度2)

Ressenti par de nombreuses personnes dans les bâtiments. Quelques personnes endormies se réveillent.

Shindo 3 (震度3)

Ressenti par la plupart des gens dans les bâtiments. Certaines personnes sont effrayées.

Shindo 4 (震度4)

Beaucoup de personnes sont effrayées. Certaines personnes veulent fuir le danger. La plupart des personnes endormies se réveillent

Shindo 5 faible (震度5弱)

La plupart des gens essayent de fuir le danger. Certaines personnes ont dumal à se déplacer.

Shindo 5 fort (震度5)強 

Dans beaucoup de cas, les murs en blocs de béton non renforcés s’effondrent. Les automobilistes s’arrêtent.

Shindo 6 faible (震度6弱)

Dans certains bâtiments, les carreaux muraux et les fenêtres tombent.

Shindo 6 fort (震度6強)

Dans beaucoup de bâtiments, les carreaux muraux et les fenêtres tombent. La plupart des les murs en bloc de béton non renforcés s’effondrent.

Shindo 7 (震度7)

Dans la plupart des bâtiments, les carreaux muraux et les fenêtres tombent. Certains murs en béton-armé s’effondrent.

Zonage sismique en France

seismcartesismicite.jpg

Figure : Zonage sismique en France

La France découpe son territoire en cinq zones de risque sismique à parti d’analyse réalisé à l’échelle du canton depuis 1991 :

Zone 0

Sismicité négligeable (pas de prescription parasismique particulière)

Zone Ia

Sismicité très faible (aucune secousse d'intensité supérieure à VIII n'a été observée historiquement,)

Zone Ib

Sismicité faible (aucune secousse d'intensité supérieure ou égale à IX n'a été observée historiquement)

Zone II

Sismicité moyenne (une secousse d'intensité supérieure à IX a été observée historiquement,)

Zone III

Sismicité forte(frontière de plaques tectoniques)


2.Tsunami

3.Eruption volcanique

C.Inondations

D.Avalanches

E.Feu de forêt



III.Moyens d’observations déployés



IV.Comparaison des mécanismes de gestion de crise

V.Education des populations aux risques naturels

VI.Programmes communs

VII.Conclusion



VIII.Annexe



IX.Sources


La prévention des risques naturels au Japon par Olivier Georgel, ambassade de France au Japon
http://crdp.ac-amiens.fr/enviro/risques_majeurs/risk_maj_detailp3_seisme.htm
http://www.prim.net/citoyen/
http://www.populationdata.net
mrgn-gpa.com Mission des Risque Naturels
Etude de l’OCDE

similaire:

Cours de risque naturel iconFacteurs de risque et stratification du risque cardio-vasculaire
«rescare», rocher escarpé : ce qui coupe, designe un danger, un inconvénient plus ou moins prévisible

Cours de risque naturel iconRapport bénéfice/risque. Phase IV après sa mise sur le marché le...
«La Pharmacovigilance a pour objet la surveillance du risque d’effet indésirable résultant de l’utilisation des médicaments et produits...

Cours de risque naturel icon1. 2/ Le gaz naturel (production, distribution) : p 3

Cours de risque naturel iconSolution d’edta disodique (Na 2 h 2 Y) : c edta = 0,0600 mol. L -1...
«Risque et Sécurité» des produits sont annexées au sujet et répertoriées dans les données

Cours de risque naturel iconLe chou rouge, un indicateur coloré naturel

Cours de risque naturel iconUn contexte naturel original et une grande variété de pays

Cours de risque naturel icon3. Recherche de facteurs de risque

Cours de risque naturel iconLe mot magnétisme désigne tout ce qui concerne les propriétés de...

Cours de risque naturel iconLa radioactivité est un phénomène exclusivement naturel jusqu’en...

Cours de risque naturel iconTitre : «La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et...
«La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident, une alliance à haut risque»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com