Td anatomie physiologie du système nerveux








télécharger 0.78 Mb.
titreTd anatomie physiologie du système nerveux
page2/17
date de publication20.05.2017
taille0.78 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

Situez les noyaux gris centraux, le thalamus, l'hypothalamus et l'hypophyse.

  • Les noyaux gris centraux : font partie de la voie extra pyramidale. Ils sont situés au sein de la substance blanche de chaque hémisphère cérébrale.

    • Le noyau caudé, au niveau frontal.

    • Le noyau amygdalien, située à l'extrémité de la queue du noyau caudé.

    • Le noyau lenticulaire (zone temporaux pariétal) qui se subdivise en deux parties, le putamen et le pallidum (au niveau temporal).

    • Le claustrum, ou avant mur, située profondément sous le cortex de l'insula.

  • Le thalamus, est enchâssé dans les hémisphères cérébraux et bordaient latéralement par la capsule interne, il forme les parois latérales du troisième ventricule.

  • L'hypothalamus, se situe sous le thalamus, il forme une partie des parois et du plancher du troisième ventricule.

  • L'hypophyse, au niveau du troisième ventricule, appendue au plancher de celui-ci par une tige étroite, la tige pituitaire, et logé dans la selle turcique creusée sur le corps du sphénoïde.




      1. Nommez les trois méninges, situez les, nommez et définissez les espaces qu'elles constituent entre elles, décrivez le rôle des méninges.

  • Le système nerveux central est entièrement recouvert par trois couches de tissu conjonctif, appelées méninges. Celles-ci sont composées de la dure-mère, de l'arachnoïde et de la pie-mère.

  • La dure-mère, la méninge la plus externe, est une membrane résistante formée de tissu conjonctif fibreux. Autour de l'encéphale, elle présente deux feuillets. Le seuil est le plus externe adhère fermement aux os du crâne auquel il sert de périoste. Le feuillet interne se transforme en dure-mère de la moelle épinière. Les deux feuillets qui entourent l'encéphale se fusionnent ensemble sur presque toute leur étendue, sauf en quelques régions où il forme des sinus veineux (sinus crâniens) d'où le sang se déverse dans les veines jugulaires internes. La couche interne de la dure-mère pénètre dans la scissure interhémisphérique et forme une cloison résistante appelée faux du cerveau qui s'insère, en avant, sur l'apophyse Crista galli de l'ethmoïde. Elle forme également le faux du cervelet, septum résistant qui sépare les deux hémisphères cérébelleux, et la tente du cervelet, qui remplit la fissure transversale entre le cerveau et le cervelet. Tous ces replis de la dure-mère servent à fixer solidement l'encéphale à la boîte crânienne.

  • L'arachnoïde est une membrane mince qui adhère à la face interne de la dure-mère ; elle est séparée de celle-ci par un espace très étroit, l'espace sous dural. Entre l'arachnoïde est la plus profonde des méninges (la pie mère), se trouve l'espace sous arachnoïdien qui contient du liquide céphalo-rachidien. L'espace sous arachnoïdien est rempli de travées issues de l'arachnoïde.

  • Pie mère, La méninge la plus interne, une fine membrane richement vascularisée, formée de tissu conjonctif lâche. La pie mère adhère intimement à l'encéphale et à la moelle épinière dont elle épouse tous les replis, scissures et sillons. Dans le toit des ventricules, la pie mère et l'arachnoïde sont modifiées et participent à la formation des plexus choroïdes, organes qui sécrètent le liquide céphalo-rachidien.




      1. Décrivez le système ventriculaire, la formation, la circulation et les fonctions du LCR.

  • À l'intérieur du cerveau existent des cavités, les ventricules cérébraux. Ils sont au nombre de trois : un médian, le troisième ventricule, qui communique avec le quatrième ventricule par l'aquedu de Sylvius et deux latéraux, les ventricules latéraux, en forme de croissant à concavité inférieure et qui communique chacun à la partie antérieure avec le troisième ventricule par les trous de Monro.

  • Le LCR : liquide aqueux de composition semblable à celle du plasma sanguin et du liquide interstitiel, le liquide céphalo-rachidien sert de coussin à l'ensemble du système nerveux central, en protégeant les tissus délicats des pressions et des chocs éventuels. Il est sécrété dans les ventricules par les capillaires des plexus choroïdes et par les cellules épendymaires qui bordent les vaisseaux sanguins du cerveau ainsi que le canal de l'épendyme de la moelle épinière. Normalement, il existe, à l'intérieur des ventricules, une légère pression et le liquide céphalo-rachidien circule lentement des ventricules latéraux vers le troisième ventricule, et, de là, vers le quatrième ventricule. À partir du quatrième ventricule, une petite quantité de liquide céphalo-rachidien gagne le canal de l'épendyme de la moelle épinière mais la plus grande partie entre dans l'espace sous arachnoïdien par le trou de Magendie et de Luschka du quatrième ventricule. Dans l'espace sous arachnoïdien, le liquide céphalo-rachidien descend lentement autour et le long de la face postérieure de la moelle épinière, puis remonte par sa partie antérieure pour retourner à l'espace sous arachnoïdien qui entoure l'encéphale. Dans les conditions normales, le liquide céphalo-rachidien est réabsorbé dans le sens au même rythme qu'il se forme. Cette réabsorption se fait au niveau des villosités arachnoïdiennes qui font saillie à l'intérieur des sinus veineux.




      1. Expliquez la notion de barrière hémato encéphalique.

  • La barrière hémato-encéphalique est une membrane qui sépare la circulation sanguine et le liquide céphalo-rachidien, le fluide dans lequel baigne le cerveau et la moelle épinière. Cette membrane permet d'éviter le passage d'un certain nombre de toxiques au niveau du système nerveux central (bactéries, toxines, etc.). Elle peut aussi gêner le passage de médicaments.




      1. Décrivez la vascularisation de l'encéphale :

        1. le système extra crânien : les carotides et le tronc basilaire.

  • La vascularisation du cerveau dépend des deux artères carotides internes et des deux artères vertébrales. L'artère carotides gauche primitive naît directement de la crosse de l'aorte. L'artère carotides primitive droite est une branche de division du tronc brachio-céphalique droit, première branche artérielle naissant de la crosse aortique.

  • Dans la région cervicale, chaque artère carotides primitive se divise en une artère carotide interne et une artère carotide externe (destinée à la vascularisation du cou et de la face). Les artères vertébrales naissent des deux troncs axillaires ; elles ont un trajet particulier le long des vertèbres cervicales traversant un canal osseux creusé dans l'apophyse latérale de chaque corps vertébral, et se réunissent dans le crâne pour donner le tronc basilaire.

  • Chaque hémisphère cérébral est vascularisé par trois troncs artériels : l'artère cérébrale antérieure et l'artère cérébrale moyenne toutes deux branches de l'artère carotide, et l'artère cérébrale postérieure, branche du tronc basilaire. Les branches de division de ses trois artères sont destinées au cortex cérébral antérieur et médian interne pour l'artère cérébrale antérieure, au cortex cérébral externe antérieur et moyen pour l'artère cérébrale moyenne, et au cortex cérébral postérieur et inférieur pour l'artère cérébrale postérieure. Les territoires de chacune de ses artères se recoupent partiellement.

  • La vascularisation du tronc cérébral et du cervelet dépend du système vertébro-basilaire constitué par les deux artères vertébrales et le tronc basilaire. Le tronc basilaire qui naît de la réunion des deux artères vertébrales donne au niveau de sa terminaison les deux artères cérébrales postérieures, et de chaque côté de son tronc principal les trois artères cérébelleuses destinées au cervelet : artères cérébelleuses supérieure, antéro-inférieure et postéro-inférieure. Les artères perforantes destinées aux structures du tronc cérébral naissent perpendiculairement tout au long du tronc basilaire.




        1. Le système intracrânien : le polygone de Willis.

  • On décrit à la base du cerveau un polygone artériel faisant communiquer le territoire artériel carotidien et le système vertébro-basilaire par un ensemble de trois artères communicantes.

  • Les territoires droits et gauches des artères carotides internes communiquent entre eux grâce à une artère communicante antérieure située entre les deux artères cérébrales antérieures. Les territoires carotidiens antérieurs communiquent avec le système vertébro-basilaire par les artères communicantes postérieures droite et gauche qui font communiquer la face postérieure de la carotide avec la terminaison du tronc basilaire. Ses artères communicantes ont un diamètre variable d'un côté à l'autre, d'un sujet à l'autre. La perméabilité du polygone de Willis joue son rôle essentiel de suppléance en cas d'accident vasculaire cérébral.




    1. Le tronc cérébral.

      1. Citez les trois parties du tronc et rôle de chaque partie.

  • Le tronc cérébral et la structure centrale de l'encéphale située au niveau de la fosse postérieure entre le cerveau et la moelle épinière. On lui décrit de haut en bas trois niveaux :

    • le mésencéphale ou cerveau moyen.

    • La protubérance annulaire.

    • Le bulbe rachidien.

  • Le tronc cérébral est une formation complexe car c'est d'abord la voie de passage des grandes ascendantes (voies sensitives et cérébelleuses) et descendantes (voies motrices) véhiculant les informations et transmettant les messages provenant du cortex. C'est le lieu d'émergence des nerfs crâniens moteurs et sensitifs (du III au XII) à partir de leurs noyaux étalés de chaque côté de la ligne médiane sur toute la hauteur du tronc cérébral. C'est enfin une région occupée par la substance réticulée qui a une importance physiologique majeure dans la régulation de l'éveil, du sommeil, et par plusieurs autres formations importantes (exemple : locus Niger).




      1. Décrivez la particularité de la substance réticulée.

  • La formation réticulée est une zone de substance grise contenant un réseau de fibres nerveuses entrelacées. Elle s'étend sur toute la longueur du tronc cérébral et jusqu'au diencéphale. En plus des influx nerveux provenant du cervelet, des noyaux gris centraux et d'un certain nombre d'autres noyaux encéphaliques, la formation réticulée reçoit des stimuli en provenance de toutes les voies sensorielles qui montent du bulbe rachidien. Certains influx nerveux spécifiques arrivant à la formation réticulée sont relayés au cortex cérébral où ils provoquent une réaction d'activation ou d'éveil, si bien que l'on considère la formation réticulée comme un système d'activation ou d'éveil dans le fonctionnement est indispensable au maintien de l'état de veille. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on l'appelle encore système d'activation réticulée. Les lésions ou maladies de la formation réticulée entraînent souvent un coma.




      1. Décrivez la particularité du système limbique.

  • Ensemble de zones du cerveau connues pour jouer un rôle dans l'olfaction, la mémoire et la régulation des émotions. On sait que le système limbique exerce une influence sur le système endocrinien (organes sécréteurs d’hormones).
    Toutes les zones qui le constituent sont situées vers la base du cerveau, autour du thalamus : septum, fornix, hippocampe, amygdale, cortex insulaire et fronto-orbitaire postérieur. Certains y ajoutent l’hypothalamus.
    Le système limbique est composé de substance blanche (constituée d’axones issus des corps cellulaires des neurones, lesquels forment la substance grise). En en




    1. Le cervelet : décrivez sa structure et son rôle.

  • Le cervelet est entièrement situé dans la fosse postérieure, qu'il occupe en arrière du tronc cérébral. Il en est séparé par le quatrième ventricule. Le cervelet à une forme pyramidale. On lui décrit une portion médiane, le vermis, et deux lobes, ou hémisphères cérébelleux, situés de chaque côté. Son aspect externe est particulier en raison de la présence de nombreux sillons curvilignes et concentriques, les lamelles du cervelet. Il est relié au tronc cérébral par les trois paires de pédoncules cérébelleux supérieur, moyen, et inférieur. Par ces pédoncules, vont passer toutes les efférences et afférences provenant de la moelle, du tronc cérébral, des voies vestibulaires et des noyaux des nerfs crâniens. Les efférences sont directes, c'est-à-dire non croisées, expliquant pourquoi un déficit cérébelleux est toujours du même côté que la lésion.

  • Le rôle du cervelet porte sur la régulation du tonus (vermis cérébelleux) et la coordination des mouvements (hémisphères cérébelleux).

  • Sa configuration à terme est comparable à celle du cerveau. La substance grise forme l'écorce du cervelet, la substance blanche forme la partie centrale, avec au centre les noyaux dentelés du cervelet (noyaux gris). L'écorce du cervelet est formée de trois couches de cellules dans la couche moyenne est formée par des cellules très particulières, les cellules de Purkinje extrêmement ramifiées.




    1. La moelle épinière.

      1. Situez-la.

  • Elle est située dans le canal vertébral dont elle épouse la forme et les courbures.




      1. Donnez sa configuration externe et interne.

  • Elle a l'aspect d'un cordon arrondi, long de 40 à 45 cm et d'un diamètre de 8 à 10 mm. Ce cordon légèrement aplati d'avant en arrière est divisé en deux parties droite et gauche par deux sillons médians, l'un antérieur et l'autre postérieur. De chaque côté (sur chaque hémi-moelle), émergent les racines antérieures et postérieures au niveau de deux sillons latéraux, l'un antérieur et l'autre postérieur.

  • Sur toute la hauteur de la moelle sortent de chaque côté 31 racines antérieures et 31 racines postérieures (8 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires, 5 sacrées, 1 coccygienne). À chaque étage, la racine antérieure et la racine postérieure se réunissent rapidement pour gagner le trou de conjugaison situé de chaque côté du canal vertébral. Pour les racines dorsales, lombaires et sacrées, on donna la racine le nom de la vertèbre au-dessous de laquelle elle sort par le trou de conjugaison. À l'inverse, pour les racines cervicales on donna la racine le nom de la vertèbre située au-dessus. Pour cette raison, la racine qui sort entre les vertèbres C7 et T1 est C8 ; il y a en effet 8 racines cervicales et 7 vertèbres cervicales.

  • La moelle n'occupe pas tout le canal vertébral, car elle n'a pas suivi le développement du canal osseux. Elle se termine en regard de la vertèbre L1 par le cône médullaire terminal d'où émergent toutes les dernières racines lombaires et sacrées sur une longueur de 3 cm de long. Toutes ses racines se mélangent et se confondent formant ce que l'on appelle par comparaison la queue de cheval. Une structure fibreuse, le filum terminale prolonge la moelle jusqu'au coccyx ; il ne contient aucun tissu nerveux, et portent de nombreux vaisseaux. La moelle puis les racines de la queue de cheval sont toutes contenues dans un feuillet arachnoïdien. Comme au niveau de l'encéphale, le LCR circule dans les espaces sous arachnoïdien, entre les deux feuillets méningés de l'arachnoïdien et la pie mère fortement adhérente au tissu nerveux. Tout cet ensemble est enveloppé par la dure-mère qui laisse passer latéralement les racines nerveuses.



1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Td anatomie physiologie du système nerveux iconAnatomie et physiologie de l’appareil auditif

Td anatomie physiologie du système nerveux iconEn résumé, les différentes parties du système nerveux peuvent être...

Td anatomie physiologie du système nerveux iconLa glande pinéale pourrait être la partie la plus importante de votre...

Td anatomie physiologie du système nerveux iconPhysiologie du cartilage, physiologie de l’arthrose

Td anatomie physiologie du système nerveux iconUniversité de Lyon 1 : Master 2 «Technologie en Physiologie et Biochimie Marines»
«laboratoire physiologie et biotechnologies des algues» (pba). Essaie de cryopréservation sur les microalgues marines Tetraselmis...

Td anatomie physiologie du système nerveux iconIntroduction : un peu d'anatomie

Td anatomie physiologie du système nerveux iconPartie 1 : la region inguinale : anatomie et fonction

Td anatomie physiologie du système nerveux iconEn physique, toute interaction implique un échange d'énergie et réciproquement....
«hamiltonien» de cet objet. On ne parle plus d'ailleurs d'objet, mais de système formé d'objets liés par un champ de force, pour...

Td anatomie physiologie du système nerveux iconIl etait une fois les medecines alernatives par
«déséquilibres» liés, entre autres, aux systèmes musculosquelettique, respiratoire, gastro-intestinal, nerveux etc

Td anatomie physiologie du système nerveux iconOn appelle système, l’ensemble des objets soumis à l’étude. On entend...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com