Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent !








télécharger 157.69 Kb.
titrePlume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent !
page1/15
date de publication18.05.2017
taille157.69 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15
La Gazette de Montpellier

Numéro 1171 du 25 novembre au 1er décembre 2010

Sommaire


Plume de Michel Crespy 

La question éco par Jean Matouk, économiste

Odysseum : c’est la folie des restos !

Les 7 infos clés de la semaine, sûr de n'avoir rien loupé ?

France 2 : une série télé tournée à Antigone

Culture

Le zoo veut devenir une "mini-Villette"

Mauguio, déprimée elle tente de se suicider avec ses deux enfants

Collecte : un Caddie pour aider une famille

Villages

Quand le planétarium Galilée réinvente Lascaux

Grand emprunt, pourquoi l'université Montpellier 3 a claqué la porte

CHU : un nouveau patron pour décembre

Concert Shakira expliquée aux nuls

Rapidos

Un "off" pour le Festival de Radio France

Première : IBM jette une passerelle entre tous les chercheurs d'ici

Gens d’ici

Les Enfoirés : de nouvelles places seront mises à la vente en janvier

Délinquance à Nîmes: comment TF1 a noirci les chiffres

Le Cap-d’Agde, le bon filon du « cul »

Mes bons plans : Christophe Corbière, cogérant du bar La Pleine lune

Rumeurs et chuchotements

La maison de la presse

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent !


Le sommet de l'OTAN vient de se terminer dans une très grande indifférence de la population française, malgré un travail honnête des médias qu'il faut souligner. C'est dommage. La Défense nationale est le 3e budget de l'État après l'Éducation et le service de la dette : 3 7 milliards, les trois quarts de ce que rapporte l'impôt sur le revenu. Cela vaudrait la peine d'y réfléchir longuement. Or, on a l'impression que tout le monde s'en moque. Significatif, lors de l'élection présidentielle, ni Royal ni Sarkozy n'ont été fichus de donner le nombre exact de nos sous-marins atomiques (à l'époque, six). Notre présence en Afghanistan ? Le Parlement n'en débat jamais, les partis politiques sont muets sur la question, personne ne semble la remettre en cause et personne ne voit non plus très bien où elle nous mène. Il faut qu'un soldat français soit tué ou qu'Al-Qaïda menace des otages pour qu'on s'en souvienne un bref instant. Quant au bouclier antimissiles européen auquel nous participerons (pour un coût encore imprécis mais très substantiel) et dont Sarkozy vient de dire qu'il était dirigé contre l'Iran (ah bon ?), c'est le cadet des soucis des Français. Qui aujourd'hui nous menace ? Comment le(s) combattre ou s'en protéger ? Pour quel coût, avec quels moyens ? Devons-nous maintenir un équipement nucléaire (une bonne dizaine de milliards de dépenses chaque année) ou évoluer, comme le souhaite l'Allemagne, vers une Europe dénucléarisée ? Devons-nous rester en Afghanistan ? Jusqu'à quand, avec quel objectif ? Ces questions devraient être très présentes dans le débat politique. Elles en sont, depuis très longtemps, totalement absentes. Espérons que nous n'aurons pas un jour à le regretter.

Retour sommaire

La question éco par Jean Matouk, économiste


Que sont devenus les 500000 emplois d'aide à la personne ?

L'austérité budgétaire va avoir raison de ce rêve promis en 2006, qui devait apporter un écot décisif à la lutte contre le chômage. Des emplois miracles car "non délocalisables" ! Le Plan Borloo visait à les développer dans deux directions : aides ordinaires aux personnes non dépendantes (ménage, aide scolaire...) et aides à la dépendance. Mais, pour les premiers, les ménages qui le pouvaient faisaient déjà appel à ces prestations et ont donc bénéficié d'un effet d'aubaine. La demande qui augmente, et ne cessera pas d'augmenter, c'est celle de la dépendance. Selon les prévisions de l'Insee, le Languedoc-Roussillon qui comptait 30000 personnes dépendantes de 75 ans et plus en 2 000, devra en aider près de 50000 en 2015-2020. C'est une aide lourde ! Souvent quotidienne. Parfois continue. Malgré l'avantage fiscal (dont ne peuvent bénéficier que les ménages contribuables) et les mesures Borloo, le coût peut en rester inaccessible à nombre de citoyens. Il a donc été fait appel aux subventions publiques, aujourd'hui celles des Conseils généraux (APA). Mais l'État, contrairement aux promesses, n'en compense plus le coût. Nos Départements sont donc contraints ou bien de se montrer moins généreux, ce qui ne manquera pas de freiner ce second type d'emplois d'aide à la personne, ou bien d'augmenter les impôts. Retour aux réalités ! La "valeur ajoutée" créée par ces emplois n'est que comptable. Dans une région donnée, elle ne peut qu'être ponctionnée, directement ou indirectement, sur celle créée par la production, dans cette même région, de biens et services marchands, vendus hors d'elle, voire exportés. On y revient toujours ! Ni notre Région, ni la France, ne produisent assez de cette "vraie" valeur ajoutée, avec les emplois productifs correspondants.

Retour sommaire

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconI. La guerre de défense nationale : septembre 1870 mars 1871
«aujourd'hui, comme en 1792, le nom de République veut dire union intime de l'Armée et du Peuple pour la défense de la Patrie». Le...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconDéfense nationale et sécurité collective, juin 2007
«terrorisme». Ce néant cependant prend forme lorsqu’une volonté nationale rejoignant un fanatisme religieux inspire, comme en Irak...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconCommission de la defense nationale et des forces armees
«vivier de compétences», en faisant bénéficier les forces armées et formations rattachées de l’expertise et de l’expérience de réservistes...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconLe Dr J. F. Jeannel, réalisateur de la première poste aérienne
«Grâce aux aéronautes du Siège, les évènements auraient pu connaître une autre issue» (J. Lasserre 14). «Sans eux, la défense nationale...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconSelon le texte de la Section I, Q. 1, «Les cirques font l’objet de...
«Les cirques font l’objet de critiques régulières de la part d’associations de défense des animaux»

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconLes dates des épreuves du baccalauréat et du brevet ont été dévoilées...
«à l’exception de l’évaluation des compétences expérimentales de physique-chimie et de sciences et vie de la Terre du baccalauréat...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconLes deux c I t a t I o ns s o nt pr o p o s ées s a ns I n d I c...
«Il se pourrait que la vérité fût triste» (Renan) et «Les vérités consolantes doivent être démontrées deux fois» (Rostand)*. Sous...

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconProgramme de français : Le français et les langues anciennes
«Langues et cultures de l’Antiquité» et «Culture et création artistiques» en lien avec les langues anciennes et l’histoire»

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconI la grande idée d’Onésime Coche
«En ce moment, si j’avais une plume, de l’encre et du papier, j’écrirais des phrases immortelles»

Plume de Michel Crespy : Défense nationale, les français s’en foutent ! iconIntitulé : Violences sexuelles et conflits armés en Afrique subsaharienne...
«Genre et conflits armé. République démocratique du Congo et Afrique subsaharienne» de 2010, suivie d’une table ronde; le film de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com