Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman








télécharger 6.42 Kb.
titreEssai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman
date de publication01.04.2017
taille6.42 Kb.
typeEssai
p.21-bal.com > droit > Essai
Le personnage de roman / Séquence 4

Question sur un corpus de textes : corrigé.

La conception du personnage romanesque a évolué au fil des siècles. Le corpus proposé l’illustre bien. Il est composé de quatre textes ; trois d’entre eux sont des extraits de romans. Il s’agit de La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette , écrit en 1678, ainsi que de Thérèse Raquin de Emile Zola, publié en 1867, et la Modification de Michel Butor ( 1957). Le quatrième texte est extrait d’un essai de Alain Robbe-Grillet , intitulé Pour un nouveau roman . Nous nous demanderons comment les romanciers conçoivent le personnage de roman.

Le romancier accorde à son personnage une identité plus ou moins définie. En effet, Madame de La Fayette , tout comme Emile Zola, lui donne un nom  - Mlle de Chartres et Thèrèse Raquin – les deux auteurs utilisent la troisième personne pour les désigner. Comme il est écrit dans l’essai d’Alain Robbe-Grillet : «  un personnage n’est pas un « il » quelconque , anonyme et translucide ». Cette affirmation est cependant contredite par Michel Butor. Son personnage est désigné par la deuxième personne du pluriel, sans aucun indice sur son identité ou ses origines. Au contraire, les personnages de Zola et de Mme de La Fayette sont issus de familles caractérisées par leur place dans la société. En effet, l’auteur de La Princesse de Clèves souligne que son héroïne est « une des plus grandes héritières  de France » et l’action se situe « à la cour » , avec sa mère , Madame De Chartres. Thérèse Raquin semble quant à elle vivre dans un milieu bourgeois , car sa tante a vendu « son fonds ». A ce propos, Robbe-Grillet affirme que « si (le personnage) a des biens, cela n’en vaudra que mieux. « . Il souligne aussi le rôle du passé . Effectivement, l’éducation de Mlle de Chartres en fait un modèle de « vertu » tandis que Thérèse Raquin est élevée comme si elle était souffrante, « partageant les médicaments «  de son cousin. Le passé du personnage de Michel Butor n’est pas mentionné. Il est simplement suggéré à l’aide de l’allusion à la « fatigue accumulée depuis des mois et des années. »

Les personnages sont également définis à travers leurs portraits physique et moral. Le personnage de La Princesse de Clèves fait l’objet d’une description méliorative et hyperbolique. Le mot « beauté » est plusieurs fois répété, associé aux adjectifs « parfaite » et « grande ». Cette perfection est aussi morale : Mlle de Chartres semble être un personnage sans défaut, une héroïne. Au contraire, Thérèse Raquin apparaît comme un personnage renfermé , « pensive », « muette et immobile » , « les yeux (...) vides ». De plus, son portrait physique montre un être maladif : « teintes pâles, légèrement jaunâtres ». Cela s’oppose à la « blancheur  du teint » de Mlle de Chartres. Thérèse Raquin est un personnage ambigu et peu valorisé. Ces deux personnages correspondent donc bien au portrait du personnage traditionnel évoqué par Alain Robbe-Grillet.

Le personnage de Butor se démarque de cette conception. Il n’a aucune existence physique. Le narrateur semble s’adresser à lui, ou au lecteur, en posant des questions, en le questionnant sur son mal-être. Il semble peiner à trouver les mots définissant exactement l’état du personnage : « ce bouleversement, ce dépaysement, cette appréhension « . Ce personnage semble correspondre à ce qu’attend Robbe-Grillet lorsqu’il écrit : « en a-t-on assez parlé du personnage ! » . Il fait appel à la réflexion et à l’imagination du lecteur ; il se définit davantage par l’énigme qu’il pose que par les certitudes que l’auteur propose.

Ce corpus illustre donc bien l’évolution de la conception du personnage, de l’héroïne sans défauts, à la simple conscience mise à nu par l’auteur.

similaire:

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconUnderground un Québécois à Paris Roland Michel Tremblay Éditions...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconProgrammes informatiques
«Informatik» est créé par l'ingénieur allemand Karl Steinbuch dans son essai intitulé «Informatik: Automatische Informationsverarbeitung»,...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconLittérature québécoise
«roman d’anticipation utopiste», note Jacques Allard; d’autres parlent aussi du «premier roman séparatiste au Québec», ou du «premier...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconRayonnement de la danse d’expression alain et francoise chantraine
«Deux jours de rencontre inter –âges pour éveiller le danseur qui sommeille en chacun de nous…»

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconLe "roman" de Cédric Villani était attendu par nombre de ceux qui...
«purement» littéraire, mais que celui-ci met en jeu d’autres aspects tout aussi importants, des enjeux de vérité, scientifiques,...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconUn nouveau paradigme pour les assurances sociales: la responsabilisation capacitante

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconJarville. Nancy Publicités pour Nouveau Printemps 43 pl horiz 29x19,5...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconNote : Deux exemples sont proposés selon que l’évaluation est menée...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconLa législation française en matière de compensation pour copie privée à nouveau en péril ?
«compensation équitable» prévue par la directive 2001/292 à titre d’indemnisation pour l’utilisation d’œuvres protégées par le droit...

Essai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman iconDe Pascal Quignard et Alain Corneau








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com