L'aura et les centres énergétiques








télécharger 24.25 Kb.
titreL'aura et les centres énergétiques
date de publication19.10.2016
taille24.25 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos

L'AURA ET LES CENTRES ÉNERGÉTIQUES


















Qu'est-ce que l'aura ?

La paternité du terme "Aura" revient au docteur W.J. Kilner, qui en 1911 étudia le champ d'énergie humaine à travers des filtres de couleurs. Il constata qu'il existait un champ lumineux aux contours imprécis autour du corps humain et que ce halo différait beaucoup d'un sujet à un autre, suivant son âge, son état de santé et sa forme physique ou psychique. Il mit au point un système de diagnostic, basé sur l'apparence de cette enveloppe fluidique. En remontant plus loin dans le temps on retrouve des peintures ou des fresques en Inde ou dans la Grèce Antique qui décrivent un halo lumineux entourant la tête et le haut du corps de personnages.
D'après les recherches récentes en physique Quantique, le champ énergétique humain serait composé de menues particules qui, en se rassemblant, forment une sorte de nuage que les physiciens appellent "plasma". D'après le comportement de ces champs d'énergie, les chercheurs pensent qu'il pourrait s'agir d'un état intermédiaire entre l'énergie et la matière.

D'une façon plus générale, le terme d'Aura, entré dans le langage courant, désigne le champ électromagnétique entourant toute matière dotée d'une structure atomique, c'est à dire composée d'atomes.
En ce qui concerne l'être humain, ce champ d'énergie est composé d'un ensemble de couches appelé également corps subtils ou champs auriques. Les clairvoyants les définissent de forme plus ou moins ovale (chez une personne en bonne santé). Elles ont chacune une taille différente en fonction de leur fréquence vibratoire, celle ayant la plus basse fréquence se situe le plus près du corps humain et, est la moins épaisse, et celle ayant la plus haute fréquence s'éloignant le plus du corps humain. Elles sont imbriquées les unes dans les autres autour du corps physique, un peu comme des poupées russes, à la différence qu'elles ne sont pas superposées. Les couches auriques, bien que se situant à l'extérieur, font parties intégrantes du corps physique, leur couleur varie d'un être à l'autre, en fonction de ses expériences vécues, son évolution, son état physique, émotionnel et mental.

Le champ aurique, dans son ensemble, peut être considéré comme un champ d'énergie vibratoire holographique de fréquences mélangées, superposé et imbriqué au corps physique, l'ensemble formant un tout fonctionnel.
Selon un principe reconnu en physique, il n'est pas anormal que des fréquences différentes coexistent dans un même espace sans se détruire mutuellement, comme le font les ondes radio ou télé qui se croisent sans interférer les unes avec les autres. De la même façon, la matière physique et la matière aurique peuvent coexister.
Comme nous l'avons vu, plus on s'éloigne du corps physique et plus le niveau vibratoire des couches est élevé. Le corps physique a lui-même sa propre vibration (la plus basse), d'après les chercheurs en physique quantique, c'est la lenteur de ses vibrations qui nous permet de le voir.
En fait, depuis des siècles, les clairvoyants qui possèdent les qualités pour voir ces vibrations plus élevées, au-delà du sens visuel, décrivent l'aura, ses couleurs et ses vibrations.

Chaque corps subtil a donc un niveau vibratoire qui lui est propre et porte un nom différent :



  • Les trois premiers : éthérique, émotionnel inférieure et mental inférieure sont les plus proches spatialement et vibratoirement parlant du plan physique. Ils subissent, avec les centres énergétiques les aléas de la vie et ont un rôle prépondérant dans la genèse des maladies qui touchent l'être humain. Ils disparaissent avec le corps physique après la mort de celui-ci.

  • Le troisième : le corps astral, fait le "pont vibratoire" entre les trois premiers champs "physiques" et les trois suivants "spirituels". Il a un rôle de tampon pour permettre aux trois premiers champs et aux trois derniers de cohabiter malgré leur grande différence vibratoire. Lui aussi disparaît avec le corps physique après sa mort.

  • Les trois derniers : le gabarit éthérique, le corps céleste et le corps Kéthérique font parties du plan spirituel, c'est-à-dire du plan de l'âme. Ces corps quittent le plan physique à la mort du corps mais ne disparaissent pas, ils rejoignent l'âme sur son plan. Ce sont en fait ces trois derniers corps qui forment la véritable identité vibratoire de l'âme, ils sont en principe immortels.


On peut donc considérer que l'âme au moment de l'incarnation se dote d'un corps physique qui lui-même se revêt de trois champs auriques, plus un (le pont), comme "véhicule terrestre" pour permettre à l'âme de parfaire son évolution sur le plan terrestre. Comme nous l'avons vu plus haut, plus on s'éloigne du corps physique et plus le niveau vibratoire des couches est élevé. Ce principe d'évolution graduelle des fréquences vibratoires est nécessaire du fait de la différence importante de fréquences entre le plan terrestre et les trois derniers corps auriques (les plus éloignés du corps physique), ceux-ci ne pourraient rester sans dommage dans la vibration terrestre sans les autres corps en dessous, qui servent en quelque sorte de protection.






Qu'est- ce que les centres énergétiques ?

Les couches auriques reliées au corps physique sont traversées par des vortex d'énergie en forme de cône nommé "Chakra" dans la tradition orientale. Ce mot signifie "roue ou disque" en sanscrit, personnellement nous préférons les appeler "centres énergétiques" car ce terme nous paraît plus proche de notre culture occidentale et plus explicite, bien que moins répandu.














Il existe des milliers de centres, 88 000 d'après les textes anciens. Ils sont répartis à des endroits précis sur le corps et sont de différentes tailles, la plupart minuscules ne jouent qu'un rôle secondaire. Les centres principaux se trouvent le long d'un axe vertical situé sur le devant et l'arrière du corps.
Tous ces centres, mettent en relation le corps physique avec l'extérieur, leur partie évasée débouche dans la couche aurique qui lui correspond, la partie la plus étroite partant du corps physique. Chaque centre est relié à un corps subtil et a une fonction, un rôle, une forme une couleur et une vitesse de rotation qui lui est propre. C'est trois dernières varient suivant l'avancée spirituelle des personnes, leur état physique, émotionnel et leur vitalité.
Depuis les travaux du Dr Valérie Hunt, qui a étudié les signaux à basse fréquence émis par le corps humain à l'université de Californie, nous sommes maintenant certain de l'exactitude des couleurs de ces centres que l'on décrit couramment dans la littérature ésotérique.












Quel est le rôle de l'aura et des centres énergétiques au niveau physique?

Les centres énergétiques sont en interrelation avec les corps subtils. Ils sont également en lien avec la colonne vertébrale, les organes et les glandes. Ils jouent un rôle très important dans le fonctionnement général du corps humain. Ce sont des portes d'accès ouvertes vers l'extérieur, ils captent et sont très influencés par les énergies vibratoires environnantes, qu'elles soient positives ou négatives. Ils "aspirent" également le prâna (l'énergie vitale ou énergie universelle) en circulation dans l'atmosphère et le répartissent dans les zones qui leur correspondent, jusqu'au niveau cellulaire. On peut les considérer comme des relais de transformation d'énergie. Ainsi le Prana capté par les centres est répartie dans le corps et les méridiens suivant un processus bien définis :














Si les centres fonctionnent mal pour une raison diverse, s'ils sont bloqués dans leur rotation, ou s'ils tournent à l'envers, s'ils sont fermés ou déformés, c'est l'ensemble du fonctionnement du corps physique qui s'en trouve altéré.














Par ailleurs, plus le niveau de conscience de l'être humain est élevé et plus ses centres sont ouverts et actifs et permettent un puissant accès à l'énergie. Plus cette énergie est forte, plus les centres deviennent actifs entraînant une nouvelle élévation du niveau de la conscience.

L'aura quant à elle, change de couleur, de taille, de texture, d'éclat, en fonction des pensées, des sentiments, des émotions, de la nature profonde et de l'évolution spirituelle de l'individu.
Les gens de grande vitalité, ont par exemple, une aura plus forte, elle peut d'ailleurs être renforcée à l'aide de certaines pratiques de méditation ou d'appareils fonctionnant sur les principes de la physique quantique comme par exemple les fourreaux bioénergétiques.

Certains facteurs contribuent à l'affaiblissement de l'aura, par exemple :



  • une mauvaise alimentation

  • le manque d'exercice

  • l'absence d'air pur

  • le manque de repos

  • le stress

  • l'alcool, les drogues et certains médicaments

  • le tabac


Lorsque l'Aura est altérée de façon pathologique elle peut apparaître par exemple, avec des couleurs grisâtres ou avec une accumulation d'énergie compacte par endroit. Certains champs peuvent être inversés, vrillés ou décalés par rapport au corps physique, cette dernière possibilité avec les changements de couleurs est d'ailleurs la plus courante.
En médecine énergétique, on a coutume de dire que les maladies prennent naissance dans les champs Auriques et que toutes maladies du corps physique représentent la densification d'un mal analogue au niveau des corps subtils. De plus, lorsque notre taux vibratoire diminue, notre organisme risque d'entrer en accord de résonance avec des microbes ou des virus qui resteraient inoffensifs si nos vibrations demeuraient plus élevées. Les magnétiseurs , en appliquant les mains sur le corps agissent sur les parties malades, soit par transfert d'énergie, soit par restructuration d'énergies perturbées.

Ainsi l'observation et l'étude de l'Aura en dit long sur l'état de santé physique, émotionnelle, mentale et sur l'évolution spirituelle d'un individu.
Depuis les travaux de Semyon Kirlian, un ingénieur électricien Russe, Il est possible de photographier les corps auriques et les centres énergétiques à l'aide d'un appareil électronique à hautes fréquences et d'en faire une interprétation.

similaire:

L\Au cours d’une manipulation, s’assurer que les centres des différents...

L\Leçon 4 : Adapter les apports énergétiques aux besoins de l’organisme

L\Leçon 4 : Adapter les apports énergétiques aux besoins de l’organisme

L\A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration
«triade», espace constitué des eu, de l’Europe de l’Ouest (cee) et du Japon qui apparaissent comme les 3 principales aires de puissance...

L\Bibliographie les filieres energetiques a travers les methodes d’entrainement...

L\Centres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

L\Centres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

L\L’activité physique s’accompagne d’une adaptation de diverses activités...

L\Attention : la liste et les coordonnées des centres investigateurs...

L\Le stress et les troubles émotionnels
«syndrome général d’adaptation», en fait c’est la réponse normale de l’organisme devant une situation nouvelle. L’objectif c’est...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com