Comité de Charente-Maritime – n° 30








télécharger 81.29 Kb.
titreComité de Charente-Maritime – n° 30
date de publication03.04.2018
taille81.29 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos

FLASH INFO – OCTOBRE 2016
Comité de Charente-Maritime – n° 30


comite.larochelle@avh.asso.fr

20 rue Gambetta, 17000 La Rochelle -Tél. : 05 46 41 26 03
Au sommaire : Editorial

La vie de l’association

Matériels adaptés

Chronique sociale

Culture – Loisirs

Santé.

Dossier : L’audiodescription des films
EDITO : L’AUTONOMIE POUR PRIORITE
Depuis Octobre 2016, un nouveau logo représente l’association Valentin Haüy dont le projet vient d’être redéfini et dont le maitre mot est l’autonomie.  

Si l’accueil, l’information et le soutien aux déficients visuels sont la base de l’AVH,  l’objectif est de les conduire vers une autonomie optimale et non pas vers un assistanat qui n’est plus de mise aujourd’hui.

L’autonomie est en effet une priorité essentielle de l’association Valentin Haüy qui consiste en l’intégration des personnes déficientes visuelles dans la société aussi bien que dans la vie professionnelle.

Pour parvenir à un tel objectif, deux conditions devraient être remplies :

 - d’une part un environnement adapté ; c’est la problématique de l’accessibilité dans toutes ses déclinaisons (physique, numérique, audiovisuelle, matériels adaptés…) ;

- d’autre part la maîtrise des techniques de compensation (locomotion, informatique adaptée, gestes de la vie quotidienne…).

Il est nécessaire que les deux conditions soient réunies pour que l’autonomie de la personne déficiente visuelle soit effective : si par exemple une gare routière d’une ville a été modernisée sans tenir compte des exigences d’accessibilité, elle demeurera toujours difficilement accessible pour une telle personne, le bien vivre ensemble demeurant alors illusoire.

C’est là tout l’intérêt d’une association de dimension nationale qui devient alors force de proposition et qui est à même de devenir un interlocuteur écouté et respecté sur la place publique. Il en résulte que l’association Valentin Haüy peut mener deux séries d’actions :

- en direction des pouvoirs publics et de la collectivité pour faire prendre et appliquer les bonnes décisions en matière d’adaptation de l’environnement et d’accessibilité ;

- en direction des personnes déficientes visuelles elles-mêmes pour leur permettre de connaître, d’acquérir et de maîtriser les techniques de compensation du handicap visuel.

Un des aspects les plus significatifs de l’apprentissage de l’autonomie aux déficients visuels est celui de  l’accès à la lecture. Il l’a toujours été dans l’esprit de l’association Valentin Haüy, à commencer par ses deux illustres représentants que sont Valentin Haüy et Louis Braille. Aujourd’hui encore, cet accès à la lecture demeure une priorité pour les personnes aveugles ou malvoyantes, par l’édition adaptée, le braille numérique, les livres audio. Certes, il est possible de vivre sans le braille en profitant du progrès des moyens audio, celui-ci demeure cependant indispensable pour accéder au niveau d’une culture approfondie scientifique, littéraire, voire musicale ainsi qu’aux différents métiers. Dans le cas des aveugles précoces, le braille demeure un outil indispensable pour la maîtrise de l'orthographe et de l'expression écrite.

L’accès à la lecture s’élargit aujourd’hui à l’accès à la culture qui inclut l’audiodescription et l’accessibilité aux musées.

L’autonomie optimale de la personne déficiente visuelle semble relever d’un défi majeur, d’un challenge quasi impossible, voire d’un idéal par trop optimiste mais c’est par la force, la détermination  et la renommée d’une grande association de dimension nationale comme l’AVH qu’il peut être remporté, sinon accompli dans ses plus grandes lignes.

Bonne rentrée à tous !

  Serge LACOTTE, Président du comité
La vie de l’association
SUR L’AGENDA DU COMITE :
5 et 20 Octobre :Sensibilisation à la déficience visuelle des agents et amis des musées

de La Rochelle

15 Octobre - 20h30 : Théâtre « Toc-Toc » par la Cie de Cordouan au profit du Comité.

Espace Giraudeau, 26 av. Kennedy, Mireuil, à La Rochelle

24 Octobre – 14h30 réunion des correspondants du comité.

27 Octobre 14h15 : Atelier mémoire dans le local du comité à La Rochelle

14 novembre 9h- 17h Participation à la journée diabète Espace Encan La Rochelle

24 novembre 14h15 : Atelier Mémoire.

En novembre : accueil de plusieurs professionnels du S.A.V.S. Diapasom

6 décembre : Réunion régionale des comités à Angoulême.

15 décembre 14h15 : atelier mémoire
A QUI S’ADRESSER AU SEIN DU COMITE ?
Accueil : Jacqueline GOUELLO, responsable de l’Equipe des bénévoles.

Bibliothèque sonore : Annie BARADAT et Dianne GRANDTHAM.

Matériel adapté : Françoise MARY.

Nouvelles technologies : Danièle BOUTTEVILLE.

Braille : Monique HILLAIRET.

Conseil en démarches administratives : Bernard CHARRON.

Référent médical et M.D.P.H : Annick BOULE-DURANDIERE.

Communication : Guy LAPORTE.

Sensibilisation à la déficience visuelle : J. Pierre COLLIN.

Accessibilité : Serge LACOTTE.

Dons : Micheline MESCOFF.

« SUR LE CHEMIN EN DUO »
Après Tours-Poitiers en 2014, 50 binômes de marcheurs Voyants/non-voyants ont repris le chemin de Saint Jacques de Compostelle entre Poitiers et Saintes. Organisée à l’initiative du siège avec le soutien des assurances Malakoff-Médéric, cette seconde édition a connu le même grand succès que la précédente.

Notre comité a été heureux d’accueillir les participants à saint Jean d’Angély où, sur la proposition de la municipalité, il a animé une réunion sur la déficience visuelle.

L’enthousiasme des marcheurs, (malgré la fatigue) à leur arrivée à Saintes faisait plaisir à voir. L’ambiance chaleureuse au cours du dernier dîner et les remerciements adressés à toute l’équipe des organisateurs en disaient long sur la grande satisfaction de tous les participants. Nombreux se disent prêts, comme les 3 couples de Charente-Maritime, à poursuivre l’aventure.
RECHERCHE ACCOMPAGNATEUR POUR SORTIES
L’un des bénéficiaires du comité, pratiquement aveugle, qui réside rue Braille à LAGORD, est à la recherche d’un(e) accompagnateur pour des sorties promenades. Si vous connaissez une personne susceptible d’assurer un tel accompagnement merci de prendre contact avec le comité qui mettra cette personne en relation avec l’intéressé.
MERCI DE VOTRE SOUTIEN !
Comme vous le savez, conformément à la volonté de ses fondateurs, notre association ne demande aucune cotisation à ses membres même si, bien évidemment, ces derniers restent libres, quand ils le peuvent, de lui faire un don.

L’essentiel des ressources du comité AVH 17 provient en effet des dons des bénéficiaires, mais aussi de particuliers extérieurs à l’association. Leur soutien nous est précieux et d’autant plus indispensable que les subventions des collectivités territoriales ont tendance à régresser.

Merci de nous aider à augmenter le nombre de nos donateurs en faisant connaître l’A.V.H autour de vous et en rappelant au besoin que l’AVH étant reconnue « d’utilité publique », les dons sont déductibles des impôts dans la limite de 66%. Ainsi, un don de 30€ ne coûte en réalité que 10.20€ à une personne imposable.

Sachez en outre que si des personnes se présentent chez vous pour solliciter votre aide au profit des déficients visuels, elles ne sont en rien mandatées par l’A.V.H. Notre association ne pratique en effet aucun démarchage à domicile.

Matériels adaptés

TENSIOMETRE PARLANT A BRAS TENSIOFLASH




Ce tensiomètre à brassard est entièrement automatique et parlant. Il se place en partie supérieure du bras, à hauteur du cœur et restituera vocalement avec précision les informations de prise de tension, systolique, diastolique et du pouls.

Prix : 52,00 € TTC - Garantie : 2 ans

GLUCOMETRE PARLANT AUTOSENSE VOICE
Il renseigne sur la concentration sanguine en glucose, grâce à la réaction chimique déclenchée par des agents chimiques réactifs, suite à l'application d'une goutte de sang sur la bandelette réactive.

Ce nouveau lecteur de glycémie parlant AutoSense voice, par des phrases claires et simples dites d’une voix humaine, conduit les patients à travers les étapes de tests et leur permet d’entendre les résultats de ces tests de manière précise. Autonomie de la batterie : 1 an ou 1000 mesures

Prix : 68.31€ Garantie : 3 ans Pris en charge par la CPAM sur prescription médicale.
DORO 8030C, UN SMARTPHONE CONCU POUR DEFICIENTS VISUELS



Spécialiste de la téléphonie simplifiée, Doro vient de lancer une nouvelle version du dernier smartphone de la marque, entièrement pensé pour les gens souffrant de déficience visuelle.

Le Doro 8030C est équipé d’un clavier en élastomère apposé sur le téléphone et développé par l’entreprise Claria, fournisseur de solutions pour les personnes malvoyantes.

La coque du téléphone permet de naviguer facilement grâce aux points de références physiques (notamment sur la touche numéro cinq) et sur le clavier numérique.

En plus des fonctionnalités du smartphone et du clavier en élastomère, le Doro 8030C est accompagné d’un éventail d’applications pensées pour diminuer l’appréhension des utilisateurs. A commencer par le logiciel Claria Vox, une interface vocale qui permet une navigation fluide. La voix guide l’utilisateur pas à pas, lit à voix haute les messages, les documents, les actualités ou encore les mails.

Prix : 499€ TTC
SCRABBLE GRANDS CARACTERES

Cette édition spéciale se distingue par un plateau équipé du système ''Tilelock'' garantissant une fixation parfaite des lettres dans leur emplacement. Le plateau de jeu dispose d'un système de rotation intégré qui permet aux joueurs de la faire pivoter de manière à être toujours face au jeu.
Pour un confort d'utilisation accru, le plateau a été redimensionné (+35%), les lettres sont de taille supérieure (+50%) et la règle du jeu est imprimée en gros caractères.

Prix : 55€ TTC.
LE SYSTEME MyEye LIT A LA PLACE DES MALVOYANTS



Il s’agit d’un système qui s’adapte à tout type de monture et comprenant une mini-caméra et un écouteur qui vient se positionner sur le côté droit des lunettes. Lorsque l’utilisateur en a besoin, il pointe du doigt le texte à lire et MyEye lui donne les informations sonores par conduction osseuse. Cette lecture peut se faire aussi bien sur du papier que sur écran.

Fabriqué par la société OrCam, MyEye sera distribué en France en exclusivité par Essilor à compter de la fin septembre. Autonomie de la batterie : une journée complète. Prix : à partir de 2995€.
Chronique sociale
DIFFUSION DE LA NOUVELLE CARTE DE MOBILITE INCLUSION
Cette nouvelle carte mobilité inclusion entrera en scène Le 1er janvier 2017. Elle remplacera les cartes de priorité, d’invalidité et de stationnement. Pour rappel, la mention d’invalidité est attribuée aux personnes ayant un taux d’incapacité d’au moins 80% ou aux personnes bénéficiant d’une pension d’invalidité classée 3e catégorie ; la mention de priorité est attribuée aux personnes ayant un taux d’invalidité inférieur à 80%, mais pour lesquelles la station debout est pénible ; la mention de stationnement est attribuée aux personnes atteintes d’un handicap réduisant sensiblement leur capacité de déplacement à pied. Cette nouvelle carte 3 en 1, de la taille d’une carte de crédit, comprend d’autres évolutions facilitatrices :

- Equipée d’un flashcode qui rassemblera tous les droits du bénéficiaire, et imprimée par l’Imprimerie Nationale, elle deviendra infalsifiable

- Au lieu des quatre mois actuels, elle sera fabriquée en 48 heures et directement envoyée au domicile du demandeur.

Les anciennes cartes demeureront valables jusqu’à leur date d’expiration. L’attribution de la carte mobilité inclusion pourra être à titre définitif ou pour une durée allant de 1 à 10 ans.

Les personnes bénéficiant de l’APA en GIR 3 et 4 se verront immédiatement attribuer les cartes de priorité et de stationnement, sans nouvelle évaluation de la MDPH.

UN NOUVEAU SITE WEB POUR L’ACCES A LA JUSTICE

Obtenir un casier judiciaire, consulter un avocat, calculer ses droits à l'aide juridictionnelle... Justice.fr, le nouveau site web destiné à faciliter l'accès de tous à la justice, vient d'être lancé par le ministère de la Justice. Ce site de référence propose aux justiciables une information fiable, gratuite et disponible 24h/24 pour l'ensemble des démarches judiciaires.

S'informer sur ses droits, télécharger les formulaires nécessaires, trouver la juridiction compétente la plus proche ou encore les coordonnés d'un professionnel du droit...

Avec Justice.fr , il est désormais possible :

- d'obtenir en ligne toutes les informations sur les démarches judiciaires ;

- de télécharger les notices explicatives et les documents à remplir ;

- de trouver la juridiction compétente la plus proche ;

- d'accéder aux coordonnées d'un avocat, d'un notaire, d'un huissier... ;

- de calculer grâce à un simulateur en ligne les droits à l'aide juridictionnelle.

À l'avenir, ce site web permettra d'effectuer également un certain nombre de démarches dématérialisées. (Source : service-public.fr)
A PROPOS DE L’EAU DU ROBINET……
Consommation d’eau anormalement élevé :

Dès que le service d'eau potable constate une augmentation anormale du volume d'eau consommé par l'occupant d'un local d'habitation susceptible d'être causée par la fuite d'une canalisation, il doit en informer sans délai l'abonné. C'est ce que rappelle la Cour de cassation dans une décision du 12  mai  2016.

Selon la loi, une augmentation du volume d'eau consommé est considérée comme anormale si le volume d'eau consommé depuis le dernier relevé excède le double du volume d'eau moyen consommé par l'abonné. (Source : Service-public.fr)

Coupures d’eau interdites en cas d’impayés dans les résidences principales :

Les coupures d'eau pour non paiement des factures sont interdites toute l'année pour l'ensemble des résidences principales, sans condition de ressources en application de l'article L115-3 du code de l'action sociale et des familles. La réduction de débit d'eau n'est pas non plus autorisée.

L'interdiction de coupure d'eau n’entraîne pas annulation de la dette. La facture impayée reste due par l'abonné. (Source : service-public.fr)
Culture – Loisirs
LA MEDIATHEQUE DE LA ROCHELLE PARTENAIRE DE NOTRE ASSOCIATION

En février 2016, l’association Valentin Haüy lançait la 3ème édition de « Daisy dans vos bibliothèques » avec le soutien du Ministère de la Culture.

Cette opération a pour objectif d’aider les bibliothèques municipales à mieux accueillir les personnes qui, du fait de leur handicap, ne peuvent lire des livres imprimés.

Nous nous réjouissons que la candidature de la Médiathèque Michel Crépeau ait été retenue et qu’elle devienne ainsi l’une des 62 bibliothèques partenaires de notre association.

Elle recevra prochainement un « Pack Daisy » contenant le nécessaire pour lancer un service de prêt de livres audio-accessibles :

  • 2 appareils de lecture spécialisés (Lecteurs Daisy)

  • 200 livres audio sur support physique

  • L’accès à plus de 21000 livres audio téléchargeables sur la plate-forme numérique Eole.

Merci à la Médiathèque de La Rochelle de s’engager à nos côtés pour promouvoir une lecture accessible à tous.

« LA VOIX DES LECTEURS », UN PRIX LITTERAIRE ACCESSIBLE A TOUS 


Le Centre du livre et de la lecture du Poitou-Charentes organise pour la 6ème année, le prix littéraire « La Voix des lecteurs » qui couronne un livre d’un auteur régional.

Les cinq livres de la sélection 2016 ont été adaptés au format audio par l’association Valentin Haüy, afin de permettre à des personnes empêchées de lire d’accéder à ces ouvrages (les livres sont disponibles auprès de notre comité et en téléchargement gratuit sur la bibliothèque en ligne Eole

Les personnes aveugles, malvoyantes ou en difficulté avec la lecture du fait d’un autre handicap sont invitées à se joindre aux groupes des lecteurs et à faire entendre leurs voix auprès du jury de ce prix littéraire.

La Médiathèque Michel-Crépeau, partenaire de notre association, se joint à cette opération
Rendez-vous en décembre pour connaître le nom du lauréat de « La Voix des lecteurs » ! Bonne lecture à tous !

COMMENT LE LIVRE AUDIO SE FAIT ENTENDRE ?


Sur CD ou à télécharger ? Dans son salon, dans la voiture, ou pendant un footing? Alors que le livre audio séduit de plus en plus de Français, (il n’est pas réservé aux seules personnes déficientes visuelles) on peut se demander comment les auditeurs les écoutent. Une chose est sûre : le format MP3 gagne du terrain et explique en bonne partie le succès du livre audio. Pourtant, le CD garde une place très importante. Valérie Levy-Soussan, directrice de la maison d’édition Audiolib, nous l’a confirmé : « En volume, on est à 35% de ventes en téléchargement et 65% de ventes en format physique. La tendance va vers le numérique, c’est logique, puisque l’audio est déjà un produit dématérialisé, mais les achats physiques sont toujours majoritaires. Même aux États-Unis, où le numérique est majoritaire à 60%, on trouve encore beaucoup d’acheteurs de CDs.»

Reste à savoir sur quel support lisent les lecteurs « numériques ». Selon une étude menée par le Syndicat National de l’Édition (SNE) en 2015, les tablettes sont encore minoritaires mais commencent à grappiller du terrain sur les ordinateurs :

« Si la lecture d’ebooks est encore majoritairement effectuée sur ordinateur (51%) celle-ci est en perte de vitesse, les tablettes commencent à prendre place dans le paysage des lecteurs : 27% (+13 points par rapport à 2011). L’utilisation de la liseuse se développe doucement : 13% sont équipés (+5 points par rapport à 2011) » Une tendance largement confirmée par les baromètres du livre numérique en 2015 et 2016.

(Source : lettre de lire dans le noir)

Rappelons cependant qu’un lecteur a été spécialement conçu pour les personnes déficientes visuelles : le Victor Reader Stratus simple et facile à utiliser. N’hésitez pas à nous consulter pour en savoir davantage. Nous pourrons même vous en prêter un pour l’essayer tranquillement chez vous.
« VOIR ET NE PAS VOIR » au MUSEE DES BEAUX ARTS DE LA ROCHELLE
Tel est le titre de l’exposition, préparée par l’équipe du musée depuis plus d’un an et demi, avec le concours de personnes aveugles et malvoyantes.

Inaugurée le 30 septembre dernier, cette exposition propose une expérience de visite sensorielle ouverte à tous et accessible aux personnes déficientes visuelles du 1er octobre 2016 à septembre 2017.

Saluons le travail accompli pour la mise en œuvre de ce projet aussi paradoxal qu’ambitieux ! En associant des déficients visuels au choix des œuvres, en construisant des outils de médiation autour d’elles, l’équipe du musée n’a pas seulement travaillé à rendre l’art accessible à tous ; elle a aussi contribué à sensibiliser les voyants au handicap visuel. Qu’elle en soit sincèrement remerciée !

Nous espérons que vous serez nombreux à venir la découvrir

TOURISME A VENISE POUR LES DEFICIENTS VISUELS


Deux compagnies touristiques, Esplora et La Girobussola, proposent aux aveugles et aux malvoyants un nouveau circuit au cœur de Venise. Il dure 4 jours et 3 nuits et un guide pour deux personnes est proposé. Au cours de ces quatre jours, vous découvrirez les formes et les districts de Venise grâce à des cartes tactiles et des modèles en 3D.

Les lieux les plus célèbres de Venise n'auront plus de secret pour vous : la place Saint Marc, le Palais des Doges, le Pont du Rialto, le marché aux poissons, le Lido et le Ghetto juif. Ce circuit coûte 90 euros par jour et par personne, et il ne comprend ni l'hébergement, ni le voyage jusqu'à Venise.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Lorenzo à l'adresse lorenzo@esploriamo.org ou Marta à l'adresse info@girobussola.org

(Source : Union Mondiale des Aveugles)
RECETTE : « PIBALES à LA SAINTONGEAISE » par Gisèle SASSEY
Pibale : désignation saintongeaise de la pibale, entrée depuis peu dans le dictionnaire et reconnue par l’Académie.

Recette à utiliser en févier et à condition de pouvoir se procurer la matière première : cette pêche aujourd’hui strictement réglementée, était autrefois laissée à la libre fantaisie des possesseurs de « pibalours ».

La quantité à prévoir par personne s’est considérablement modifiée en raison inversement proportionnelle du prix devenu prohibitif, car, bien que toujours fidèles à nos rivières, ces charmantes bestioles, sitôt pêchées, prennent par avion le chemin de l’Espagne et du japon.

Les voilà dans la cuisine : surtout n’essayez pas de les vider, ne les lavez pas : une fois dans l’eau, c’est l’horreur ! Munissez-vous de bons vieux torchons de campagne bien épais, bien nombreux, dans lesquels vous roulez les pibales pour les essuyer en les faisant glisser d’un torchon dans l’autre jusqu’à la disparition totale de toute trace de bave ou de déchets. Avec un peu de chance, vous terminerez cette opération par terre !...

La suite relève de la haute voltige : dans une grande poêle, faites glisser les pibales dans l’huile chaude avec vélocité et dextérité et rabattez immédiatement le couvercle sur la poële pour tenter de leur ôter tout désir d’évasion. Au bout de quelques secondes, le couvercle s’avère inutile ; continuez la cuisson à découvert en remuant délicatement les pibales avec une cuillère en bois ; incorporez quelques noisettes de beurre. D’abord blanches, elles deviennent dorées ; elles sont cuites quand, moelleuses, elles se détachent les unes des autres. Ajoutez de l’ail coupé en fines lamelles, salez, poivrez, mettez sur un feu très vif, puis aspergez le tout de quelques cuillères à soupe de vin blanc sec ; versez dans le plat de service ; saupoudrez de persil. Servez et régalez-vous !

P.S : pour toute commande, vous adresser à l’auteur !...
Santé
LE DECOLLEMENT DE RETINE

Qu'est-ce que c'est ?

Affectant 1 à 2 personnes sur 10.000 en France, chaque année, selon le site de l'Assurance maladie, le décollement de la rétine survient le plus souvent entre 40 et 70 ans, surtout en cas de facteurs de risque.


Dès les premiers signes, il est important de consulter un ophtalmologiste, car un traitement précoce permet d’éviter l’aggravation. Le décollement de rétine est dû à la présence d’une petite poche de liquide située sous la rétine. Il fait suite, dans 99 % des cas, à une déchirure de la rétine qui permet au liquide intra-oculaire de s’infiltrer et de la soulever. La zone décollée ne fonctionne plus et, en l’absence de traitement rapide, le décollement se poursuit.

Facteurs de risque :  

Le risque de décollement de rétine est plus grand à partir de 40 ans, chez les personnes atteintes de myopie (plus le degré de myopie est important, plus le risque augmente), si un œil a déjà été atteint de décollement de la rétine, après une opération de la cataracte, en cas d'atteinte de la rétine lors d’un diabète ou d'une hypertension artérielle très sévère et aussi en cas d’antécédents familiaux.
Symptômes :

 En cas de décollement de rétine, l’œil atteint n’est ni rouge, ni douloureux. Chez une personne qui le plus souvent présente des facteurs de risque, la survenue de certains signes inexistants jusqu’alors doit alerter :

- l’apparition, dans le champ visuel, de points lumineux, diffus, plus ou moins fixes, ou d’un éclair de lumière (généralement bleuté, cet éclair est unique, fixe, présent toujours au même endroit, et persiste les yeux fermés ou dans le noir) ;

- la vision de mouches volantes ou de pluie de suie (pluie de très fines particules) ;

- la présence d’une ombre prononcée ou d’un voile noir en bordure du champ de vision ;

- une déformation des images ;

- une vision floue ou embuée puis une baisse de la vision qui peut être rapide ;

- une perte de la vision d’un seul œil concernant le centre ou la périphérie du champ de vision.
Un examen pour prévenir :

Chez les personnes à risque, il est possible de prévenir la survenue d’un décollement de rétine. Un examen régulier par fond d’œil permet d’identifier, dès leur création, les zones fragiles et les déchirures de la rétine, ainsi que les zones de léger décollement. Le laser traite ces lésions et crée une cicatrice adhésive de la rétine réduisant le risque de décollement.
Chirurgie :

Le diagnostic du décollement de rétine doit être posé par un ophtalmologiste. Si le diagnostic est confirmé, une intervention chirurgicale doit être programmée en urgence afin d’éviter les complications. Elle consiste à réappliquer la rétine décollée au moyen de diverses méthodes associées, choisies au cas par cas (par injection de gaz dans la cavité de l'œil ou encore ponction du liquide sous rétinien). L’intervention est pratiquée sous anesthésie locale ou générale.

La récupération de la vision dépend de l'état de la rétine avant l'intervention et ne peut être jugée avant plusieurs mois. Habituellement, l’évolution post-opératoire reste favorable. "Cette opération peut laisser des séquelles visuelles, en fonction du type de décollement et du délai d'intervention, précise à Sciences et Avenir Damien Gatinel, ophtalmologue et chef de Service à la Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild. (Source : Science et avenir – Mai 2016)


DON DE CORNEE - TEMOIGNAGE
« A l'âge de 16 ans, je décèle des troubles au niveau de ma vision. Mon ophtalmologiste me diagnostique une maladie rare. Il s'agit d'une dystrophie cornéenne au niveau de mes deux yeux. Le choc est assez brutal pour mes proches et moi-même. D'autant que beaucoup de rendez-vous s'enchaînent afin de suivre l'évolution de la maladie. 

La dystrophie cornéenne est une maladie héréditaire. Elle entraîne des opacifications sur toute la partie de la cornée, que l'on caractérise par des taches blanches en forme de nuages. Avec le temps, ces tâches provoquent une vision de plus en plus trouble. Les couleurs sont beaucoup moins claires. La vision de loin est très faible. Au fil des années, je deviens également intolérante à la lumière, qui m'éblouit très fortement. Je ne peux quasiment pas conduire, ni regarder un écran.

J’ai retrouvé la vue grâce à un don de cornée ».
 Près de 4000 patients malvoyants bénéficient d'une greffe de cornée chaque année. Il s'agit de la greffe de tissus la plus fréquente en France. Cependant, les besoins sont bien plus importants. On estime que le nombre de greffes pourraient doubler si plus de greffons étaient prélevés.    (Source : l’Express)
LES GESTES QUI SAUVENT : GRANDE CAUSE NATIONALE 2016
Témoin en situation de crise ou d’accident, le citoyen est le premier à déclencher l’alerte jusqu’à l’arrivée des secours (délai moyen de 12 minutes). Tous, à notre niveau, nous pouvons nous engager et adopter des comportements solidaires et responsables. Premiers maillons de la chaîne de secours, les citoyens doivent et peuvent devenir acteurs de leur propre sécurité. L’objectif de cette Grande cause nationale 2016 vise justement à permettre à chaque citoyen de savoir anticiper, réagir à bon escient et connaître les comportements pour se protéger ou les gestes pour sauver.

Différentes structures et associations (Sapeurs-pompiers, Protection civile, Croix-Rouge,…) dispensent des messages de prévention et organisent des séances de formation sur les comportements et les gestes qui sauvent.

Si vous êtes intéressé par une telle information-formation signalez-vous auprès de l’accueil du Comité.

Dossier : L’Audiodescription


COMMENT FAIT-ON L’AUDIODESCRIPTION DES FILMS ? Reportage par Claire Dubeau
Aujourd’hui, ce qu’on appelle plus fréquemment l’audiodescription (le terme Audiovision, déposé, est spécifique à l’Association Valentin Haüy), commence à être mieux connu du grand public car la télévision propose parfois cette option « AD » avant un programme. Toutefois, malgré les progrès et les avancées depuis cinq ans, la diffusion systématique de cette version accessible reste encore un combat à mener par l’Association Valentin Haüy, qui, rappelons-le, fut pionnière du procédé il y a 25 ans et pour qui la qualité de l’audiodescription reste un critère à défendre ! (…)

L’audiodescription d’un long métrage coûte entre 5000 et 7000 €, ce qui représente une part infime du budget de production. Le CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel) a défini pour certaines chaînes de la TNT une obligation minimale de programmes audiodécrits : par exemple pour TF1, M6 et Canal+, cette obligation est passée de 12 programmes en 2011 à 70 en 2015 ! Aujourd’hui les chaînes de télévision demandent donc aux producteurs et aux distributeurs qu’il y ait de l’audiodescription et du sous-titrage pour les malentendants sur les nouveaux programmes qui leur sont livrés. Cette audiodescription se retrouve également souvent sur d’autres supports (cinéma, DVD et Blu-ray). Mais comment le texte naît-il ?

Une profession à part entière.


L’audiodescripteur est d’abord un auteur. À l’Association Valentin Haüy, on travaille surtout en binôme. « Avec deux voix, ça donne du sens, nous explique Gérard Chevallier-Appert dont c’est le métier. Pour réaliser l’audiodescription d’un film, on travaille à deux, pour le texte comme pour l’enregistrement. La voix change selon les séquences, cela évite la monotonie. En amont, on se partage chacun une moitié du film (qu’il faut idéalement regarder une première fois les yeux fermés) et on travaille chacun de son côté. Puis on s’échange les textes avant une journée de travail de relecture en commun avec le coauteur afin d’apporter les dernières corrections. Le deuxième regard est essentiel pour interpréter l’image. »

Pour une bonne audiodescription, il faut utiliser des phrases courtes, une syntaxe simple au présent, et faire en sorte que l’information soit donnée au moment-même où passe l’image. « C’est descriptif mais c’est surtout un rythme, » ajoute Gérard (….) C’est un travail complexe que de chercher à dire le plus simplement possible ce que nous voyons, avec quand même une part de subjectivité. Cela va au-delà de la simple description. Et avec la contingence du temps imparti -quelques secondes pour placer une phrase- on doit sans cesse compter les syllabes ! »

Respecter les silences


Depuis le studio d’enregistrement, Aiko, technicienne du son et chargée de production, intervient à tout moment auprès du « speaker » lors de l’enregistrement. Puis elle synchronise l’ensemble du texte avec le film : « Il faut éviter que le texte empiète sur les dialogues et laisser suffisamment de silences, puis nettoyer tous les bruits parasites. » Car le but de l’audiodescription est de ne pas déranger l’écoute du spectateur. « Ici, dit Aiko, c’est très agréable d’avoir des retours de la part des déficients visuels. On sait vraiment pourquoi on fait ce travail ! »

Aujourd’hui, les auteurs reconnaissent que c’est véritablement l’Association Valentin Haüy qui depuis 25 ans a fixé des règles ainsi que des critères de qualité reconnus. Le film audiodécrit par l’Association Valentin Haüy reste toujours une référence. Et il faut que ce référentiel demeure, avec des règles définies selon les attentes des personnes handicapées visuelles. Par ailleurs, certains réalisateurs participent à la validation du texte : « Lorsqu’un réalisateur intervient, c’est valorisant, dit Gérard Chevallier-Appert. Il considère que c’est une version de son film à part entière. »

«L’école » AVH


Est-il utile de tout dire ? Pour acquérir ce savoir-faire et devenir audiodescripteur, l’Association Valentin Haüy propose depuis 1989, lorsqu’elle a besoin de compléter son équipe, une formation d’un an pour huit à dix personnes. Cette « école », la première en France, permet aussi de garantir un standard de qualité de texte, cet art de décrire sans ennuyer le "spectateur".

« Je n’ai jamais de déception concernant l’audiodescription, » nous dit Marie, 36 ans, aveugle depuis l’âge de 19 ans et cinéphile depuis son enfance. « Comme pour l’enregistrement des romans, j’aime que ce soit le plus neutre possible. Cette neutralité me permet d’avoir ma propre interprétation du film. » Mais en France, même si l’investissement financier n’est pas très élevé, rares sont les salles équipées de casques qui permettent de profiter de l’AD. « Il m’est arrivé de repartir avant la séance d’un film -déjà payée- lorsqu’on m’a annoncé que l’audiodescription ne fonctionnait pas... mais que le film était sous-titré ! »

Aussi, l’Association Valentin Haüy, fidèle à sa volonté politique de promouvoir l’accessibilité en tous domaines, se doit de faire connaître l’audiodescription de qualité, seul moyen qui permet aux personnes déficientes visuelles d’accéder aux œuvres cinématographiques.
                                  
Responsable de la publication : Serge LACOTTE, Président du Comité A.V.H. 17.

Tél. 05 46 41 26 03 – comite.larochelle@avh.asso.fr – site internet : http// : larochelle.avh.asso.fr





similaire:

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconLe prefet de la charente-maritime

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconCours de cuisine adaptée (una charente Vienne, Plan de prévention...
«évaluation des besoins» una charente-Maritime/Deux-Sèvres (cf. Module Evaluation-pp), 12 pages. 2

Comité de Charente-Maritime – n° 30 icon1 Préfecture de la Charente-Maritime Direction des Relations avec...

Comité de Charente-Maritime – n° 30 icon1 Préfecture de la Charente-Maritime Direction des Relations avec les Collectivités Locales 139

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconQuestionnaire a remplir comite :   I structure  club  Comité...

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconCours de droit maritime

Comité de Charente-Maritime – n° 30 icon2contexte 1Historique de la médecine maritime
...

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconComité scientifique

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconLe Comité provincial des malades

Comité de Charente-Maritime – n° 30 iconPriorités d’intervention retenues par le comité








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com