En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique








télécharger 15.93 Kb.
titreEn portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique
date de publication03.04.2018
taille15.93 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > droit > Documentos
L’enracinement

« Être enraciné, ce n’est pas que planter des racines dans le sol, c’est avant tout agir depuis le Dan tien, faire partir tous nos mouvements depuis le Dan tien »

Le Dan tien inférieur : Il est situé au milieu du ventre, sous le nombril. Il conditionne notre réserve d'énergie vitale. Au niveau physique, ce centre agit sur le bassin, la vessie, le rein gauche, les organes génitaux et leurs sécrétions, le sang, la lymphe et les sucs gastriques. Il gouverne l’harmonie physiologique ainsi que les hormones et énergies sexuelles. Au niveau psychique, il permet d’entretenir la paix et la confiance en soi. Dans l’idéal, le dan tien doit être en correspondance avec le centre de gravité.

Au niveau physique Le centre de gravité se définit par le centre des masses. Au niveau du corps humain, ce n'est donc pas un point fixe : La forme corporelle se modifie lors de la réalisation d’un mouvement et le centre de gravité se déplace. L’attraction de la gravité vers le sol crée des compressions sur le squelette. Le travail du taïchi, c’est d’alléger ces compressions.

Cet allègement passe par l’enracinement

L’enracinement occupe une place essentielle dans notre pratique car il permet d’être stable et d’avoir un contact ferme avec le sol.

L’exemple du culbuto, toujours stable avec sa forme de poire, et que nous ne pouvons pas renverser, nous montre bien à quoi sert le dan tien dans l’enracinement.

Avant de développer notre racine, nous devons d’abord détendre notre corps et le laisser se poser. A mesure que nous nous détendons, les tensions des différentes parties de notre corps se dissolvent, rendant la posture plus confortable.

En électricité, moins il y a de résistance dans un fil, plus il est conducteur d’énergie. Par la pratique du taïchi chuan mais aussi de la relaxation ou de la méditation, on crée un état de non résistance dans le corps. Le chi, est simplement notre vitalité que l’on peut ressentir quand on amène sa conscience à l’intérieur du corps. Pour se faire, on doit d’abord calmer son esprit.

(En électricité, nous avons aussi le fil de terre qui sert à évacuer le surplus d’énergie)

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique.

Nous nous tenons debout, droits, en "équilibre" entre ciel et terre. Nos forces se répartissent dans notre corps sans contrainte excessive et sans efforts .c'est instinctif.
Ce qui se met en place en dehors des muscles, os, etc.. c'est l'énergie.

Mais en énergie, rien n'est fixe ou statique. Le corps peut se comparer à un tube à essai : dedans il y a des particules qui se déplacent  et se regroupent selon les inclinaisons que l’on donne au tube.

Ces indications sont données par le yi : l’intention ; qui oriente, répartit cette énergie vers le bas et le Dan tien dans l’enracinement. La sensation que nous pouvons en avoir est une grande stabilité. Un des secrets des maîtres est la capacité à changer la répartition de son énergie dans l'axe vertical de son corps. (Mais aussi ailleurs)
Nous cessons alors de lutter contre l’attraction terrestre pour nous tenir debout, et apprenons à laisser la structure porteuse de votre corps se maintenir seule.

Si nous détendons suffisamment notre corps pour le laisser se poser, le chi peut descendre dans notre dan tien et sous la plante des pieds vers les deux points « source bouillonnante »

Notre mental s’éclaircit et nous pouvons commencer à développer notre enracinement.
La source bouillonnante est la porte qui permet au chi de communiquer avec la terre.

Quand nous avons réalisé notre enracinement, il nous faut apprendre à maintenir notre centre.

Un centre stable permet au chi de se développer d’une manière égale et uniforme dans l’ensemble du corps.

L’équilibre est le produit de l’enracinement et du centrage, tant au point de vue énergétique que physique.
Dans certains mouvements, nous devons conduire notre chi dans nos paumes.

Nous pouvons imaginer que nous poussons quelque objet vers l’avant, tout en maintenant nos muscles relâchés.

Rappelons-nous que le Chi va où se trouve le Yi, si le Yi s’arrête, le Chi stagne.

C’est le Yi qui guide le Chi et qui le met en mouvement.

.

Les mots clés à mettre en œuvre :

Calme, finesse, profondeur, longueur, continuité, uniformité, lenteur, douceur.

 

Notre mental doit arriver à « penser sans pensées », il ne doit penser ni au passé, ni au présent, ni à l’avenir.

Il doit être détaché des influences du présent telles que l’anxiété, la joie ou la tristesse.

Lorsque Nous sommes dans cet état, nous sommes capables de ressentir les choses calmement et précisément.

Plaçons notre intention dans notre dan tien, résidence de notre Chi.

Notre esprit peut y générer du Chi, le conduire où nous le désirons, puis le ramener au Dan tien.
Quand nous préservons notre enracinement, notre Chi devient fort et va où nous le désirons.

Lorsqu’il est guidé votre Chi s’écoule harmonieusement et sans stagnation, s’il est poussé il déborde et se répand dans des trajets que l’on n’a pas choisis.

Pour avoir un Yi fort, le premier secret est le calme, alors seulement nous pouvons nous concentrer.

 

Le Chi doit être concentré et lesté dans le dan tian, alors nous pouvons élever l’esprit de vitalité.

Cela a pour effet d’éclaircir l’esprit et de permettre au corps de bouger légèrement et sans inhibitions.

similaire:

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconElle est ouverte à toute personne en capacité de s’immerger jusqu’à la poitrine
«La Nouvelle Rando» une section «marche aquatique côtière» dont le présent règlement intérieur complète le règlement intérieur général...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconBibliographie 647 2cartes conceptuelles 677 3 677  abstraction (méthodologie)...
«Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconRésumé Cette recherche s’intéresse aux réactions émotionnelles induites...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique icon1Objectif et portée
«s’il vous plaît» et «merci», être attentif à la présence d’autrui (saluer immédiatement les visiteurs), accorder toute son attention...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconBibliographie 19 sitographie 19 introduction joffre Dumazedier est...
«l’entrainement mental», ainsi que celle découlant de sa théorie de l’Autoformation. Ces trois principaux sujets d’étude caractérisent...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconFamille = père + mère + enfants
«élevé» par le docteur itard. IL ne parlait pas, n’était pas socialisé. Itard n’arrivera pas à le récupérer : socialisation perturbée...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconLignes directrices relatives aux conditions
«pour l’année 2001, France Télécom au titre de son autorisation gsm f1 […] et sfr au titre de son autorisation gsm f2 […] doivent...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconAttention

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconCuisine énergétique et curative du Prof. Holecz
«Cuisine énergétique et curative». Pour lui l’alimentation n’est pas seulement un plaisir pour le palais et le mental, elle doit...

En portant son attention vers l’intérieur de plus en plus souvent, de façon de plus en plus prolongée, en diminuant son attention au mental, on augmente sa capacité énergétique iconCuisine énergétique et curative du Prof. Holecz
«Cuisine énergétique et curative». Pour lui l’alimentation n’est pas seulement un plaisir pour le palais et le mental, elle doit...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com