La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées








télécharger 0.61 Mb.
titreLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées
page3/13
date de publication18.05.2017
taille0.61 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Pages 8-9
Nouvelles de la ville
Actualités
Article 1

La première pierre du chantier de la ligne 3
du tram sera posée le 19 mars prochain.
Les travaux démarrent !
Avec 6 mois d’avance, les travaux de la 3e ligne de tramway débutent. Une décision de l’Agglomération, qui va permettre de doper l’économie locale. La construction de la ligne 3 va générer des emplois. Pas moins de 3 000, un chiffre conséquent en cette période de crise. La première pierre sera posée le 19 mars sur l’avenue Masséna, une portion du parcours comprise entre l’avenue de Lodève et l’avenue de la Liberté, qui traverse les terrains de la Gendarmerie Nationale.

Rappelons que la ligne 3 desservira les communes de Juvignac, Montpellier, Lattes et Pérols sur un parcours de 22,4  kilomètres. Les rames, au nombre de 25, mesureront 30 m de long. Comme pour la ligne 1, elles pourront évoluer et être allongées à 40 m. Elles pourront accueillir jusqu’à 205  voyageurs et sillonneront le parcours à une vitesse de pointe de 70 km/h.

Côté design, après Garouste et Bonetti pour les lignes 1 et 2, l’Agglomération a choisi le couturier Christian Lacroix, pour décorer les rames de manière très colorée.

32  stations seront implantées et deux terminus proposés sur l’axe sud : un à Lattes et un à Pérols. Trois parkings d’échanges (Mosson, Garcia-Lorca et Parc des expositions) seront accessibles aux usagers. La ligne 3 sera connectée en 7 points au réseau des deux autres lignes (4 avec la ligne 1 et 3 avec la ligne  2).

La mise en service de la ligne 3 est prévue pour l’été 2012.

Infos : www.montpellier-agglo.com/tam

Encadré

Une ligne autour de l’écusson

Dans un courrier adressé à Georges Frêche fin janvier, Hélène Mandroux demande à l’Agglomération de tout mettre en œuvre pour que le chantier du tronçon Henri IV-Jeu de Paume de la ligne 4 soit engagé dans le calendrier de réalisation de la ligne  3. Ceci, afin de pouvoir disposer à l’horizon 2012 d’un équipement essentiel pour l’animation du centre-ville. En effet cette courte section de la ligne  4 du tramway, d’un coût relativement modeste ne nécessite aucune procédure d’expropriation. Sa réalisation permettrait d’engager rapidement la requalification du boulevard Jeu-de-Paume, ainsi que l’extension du secteur piétonnier. Autre avantage, elle permettrait de créer sans attendre une ligne circulaire qui réduira le temps des trajets grâce au maillage des 3 lignes de tram et de cette portion de la ligne 4.


Page 10
la ville

évolue
Montpellier cité numérique
Article 1

Montpellier sera d’ici 2012, une des première ville d’Europe câblées en très haut débit. En lançant dès 2002, Pegase, un réseau de fibres optiques, la Ville a ouvert la voie du numérique.
La nouvelle “électricité”
des territoires

Le désenclavement des territoires ne passe plus seulement par des liaisons de transport, mais aussi par le maillage en réseau numérique. Avec Pégase, Montpellier s’est dotée dès le printemps 2002, d’un système de transmission numérique particulièrement performant. Il favorise le transport de flux multimédia (sons, vidéos, données à haut débit).
Tous les chantiers menés par la Ville ou par l’Agglomération dont celui de la construction des lignes de tramway, ont intégré la pose de fibre optique permettant d’acheminer le haut débit vers les points stratégiques. « Cela représente de nombreux avantages, explique le directeur du service municipal de télécommunication, la Ville est propriétaire de son réseau. Elle peut ainsi mieux le maîtriser, anticiper lors de chantiers et répondre avec plus de réactivité à la demande croissante émanant des entreprises, des universités, des hôpitaux, des établissements scolaires et des opérateurs de télécommunication. »
L’enjeu du numérique

La Ville, pour répondre aux demandes en matière de nouvelles technologies, a loué son réseau à des opérateurs qui ont développé l’ADSL, aujourd’hui concurrencé par le réseau tout fibre appelé dans le jargon technique “FTTH” (Fiber to the home - Fibre à la maison) qui permet de connecter directement en fibre optique chaque foyer au réseau. Ce dernier développé par Free apparaît largement plus performant que l’ADSL, caractérisé par un débit asymétrique variant en fonction de la distance entre le domi-cile et le central optique. Lancé d’abord dans le quartier Malbosc, le FFTH est étendu progressivement aux autres quartiers : Antigone, Port Marianne, Consuls de Mer et Lemasson. Montpellier est aujourd’hui la ville française la plus avancée dans le déploiement de réseaux nouvelle génération, avec Paris.

D’ici 2012, Montpellier sera ainsi une des premières villes d’Europe câblées en très haut débit. C’est un formidable défi dans le domaine de l’aménagement du territoire garantissant une attractivité numérique plus grande, essentielle pour le développement économique, social et culturel du territoire.

Le très haut débit, l’internet 50  fois plus rapide grâce à la fibre optique, a des répercussions considérables pour notre vie. C’est l’assurance de pouvoir disposer chez soi de nombreux services, publics ou privés. C’est une garantie contre l’exclusion sociale dans les quartiers, avec une plus grande égalité des chances. Pour les entreprises, existantes ou à venir, c’est l’assurance de bénéficier du meilleur de la technologie numérique pour l’ouverture sur le monde.
Légende photo

Le très haut débit, 50 fois plus rapide grâce à la fibre optique.


Page 11
la ville

évolue
Montpellier cité numérique

Article 1

Michaël Delafosse, adjoint au maire délégué à la culture scientifique et technique.

« L’attractivité numérique contribue
au développement culturel »

Montpellier est aujourd’hui la ville française la plus avancée dans le déploiement de réseaux de fibre optique. Cela constitue un avantage territorial déterminant ?

Dès 2002, Georges Frêche et Henri Talvat ont fait le choix de déployer le réseau Pégase. D’ici 2012, les Montpelliérains pourront accéder au très haut débit (en 50 et 100 mégas). Aucun secteur de Montpellier ne sera délaissé. C’est un atout pour nos universités, entreprises et tous les utilisateurs de l’internet au quotidien. A titre de comparaison le plan Besson prévoit en 2012, 10 % de la population potentiellement raccordable. Pour nous, l’objectif est de 100 %. C’est un bouleversement majeur dans l’usage de l’internet qui se prépare à Montpellier.
Un nouveau cap est-il franchi avec le déploiement sur le parc
d’entreprises Eureka ?


Oui, à la demande de l’Agglo-mération, la Ville construit un nœud de raccordement, afin de donner toutes les facilités aux opérateurs pour qu’ils viennent desservir chaque entreprise installée à Eureka, en très haut débit. Ce service sera étendu d’ici la fin de l’année à Euromédecine, puis à Parc 2000. Nous réfléchissons avec Michel Aslanian, vice-président de Montpellier Agglomération, à une offre harmonisée pour l’ensemble des zones d’entreprises. Dans un contexte de crise économique, on veut aller vite pour contribuer à favoriser la compétitivité de nos entreprises.
En quoi l’essor des réseaux numériques multiplie t-il les
potentialités d’échanges ?


Le réseau internet représente un bouleversement majeur dans notre société comparable à l’arrivée du téléphone au début du xxe siècle ou de l’imprimerie au xve siècle. L’usage d’internet modifie nos usages, acheter en ligne, s’informer, correspondre avec le mel. La révolution web 2.0 accentue les bouleversements avec les sites communautaires, comme facebook ou copains d’avant…
Internet est donc un outil démocratique ?

Comme tout changement technologique, il y a des risques. La gratuité des informations déstabilise les métiers de la presse ou la rémunération des artistes, mais d’un autre côté, il y a de formidables opportunités pour favoriser les échanges et l’accès à la culture. Prenez l’exemple de la retransmission des concerts de l’orchestre de Montpellier dans les chambres du CHRU mais aussi l’enseignement à distance, les échanges entre les écoles. Un réseau numérique performant favorise le lien social. Je crois que les élus ont le devoir d’être attentifs aux bouleversements introduits par ce nouveau réseau mais aussi d’être prospectifs pour en saisir toutes les opportunités.


Page 12
la ville

évolue
Montpellier cité numérique
Article 1

Pégase, avec ses 8 500 kilomètres de fibres optiques, dessert les services municipaux, les universités, les hôpitaux et les zones d’activités économiques.
Des artères de communication
En lançant Pégase, Montpellier a su incontestablement jouer la carte numérique, mesurant qu’elle devait rester attractive pour l’accueil des chercheurs et des entreprises. L’enjeu est de taille, à l’ère du tout Internet où il est maintenant possible de remplir des formulaires administratifs par écrans interposés, de réserver en ligne un livre à la bibliothèque ou de participer à des forums de discussion sur le net.

A Montpellier, le réseau est composé d’une boucle primaire constituée par des câbles de 144 fibres optiques et des extensions. La longueur totale du réseau représente un linéaire de 8 500 km de fibres optiques où sont positionnés tous les 500  m en moyenne, des points d’entrées et de sorties sur le réseau. L’infrastructure dessert les principaux bâtiments municipaux (mairies annexes, médiathèques, maisons pour tous…), les zones d’activités, les établissements publics d’éducation, de recherche et de santé et les points de raccordement avec les opérateurs.
Un choix stratégique et visionnaire

Après une étude de faisabilité effectuée par l’Idate, l’idée fut validée par le maire en 2000. La construction du réseau a débuté en juin 2002 et les premiers clients ont été raccordés en 2003. Pour éviter la multiplication des chantiers sur la voie publique et limiter le coût, le tracé du réseau a emprunté des infrastructures de la première ligne du tramway. Des fourreaux surnuméraires sont systématiquement installés dès que des tranchées sont créées et lors des travaux de création de réseaux dans les ZAC. L’exploitation de Pégase est assurée en direct par le service municipal télécom, qui offre la possibilité aux entreprises de se raccorder, moyennant la souscription d’un contrat et le paiement d’une location : 2 Ä/ml/paire/an de fibres comprenant la maintenance. Le contrat est établi pour une durée de dix ans avec possibilité de résiliation chaque année. Aujourd’hui, la Ville loue son réseau à de nombreux clients et a raccordé 120  sites municipaux dont 50  bâtiments.

Pégase offre ainsi l’interconnexion des sites municipaux, le déploiement optique vers les très gros consommateurs de bandes passantes, la mise en place d’un réseau FTTH par Free et d’un central optique municipal sur le parc d’activités économiques Euréka.
Légende photo

Dans le hall de la mairie, les bornes internet favorisent l’accès à l’information.


Article 2

Malbosc fut le premier quartier équipé par le réseau “tout fibre optique” grâce à un accord signé avec l’opérateur Free. Les autres quartiers vont suivre.
100 % câblé
Montpellier sera la première ville d’Europe équipée tout fibre optique d’ici 2012, avait déclaré Maxime Lombardini, pdg de Free, lors du lancement à Malbosc. L’opérateur de télécommunication Free a en effet développé dans ce quartier un réseau tout fibre optique, appelé dans le jargon technique “FTTH” (Fiber to the home - Fibre à la maison). En se raccordant au réseau Pégase, Free a pu proposer à moindre coût une connexion de chaque foyer au réseau de fibre optique. Compte tenu de son développement sur la ville, Free a souhaité construire ses propres nœuds de raccordements, afin d’équiper d’autres quartiers. Le premier a été construit à Malbosc, neuf autres sont prévus d’ici la fin de
l’année. A court terme, les quartiers Antigone, Consuls de Mer, Richter, Jacques Cœur, Ovalie seront équipées en réseau FTTH. Cela représente près de 15  000 logements, qui pourront bénéficier dès la fin de l’année 2009, d’un service à très haut débit.

Des études de faisabilité seront également réalisées pour l’installation du FTTH dans l’Ecusson - secteur non câblé à ce jour - puis à l’automne pour l’ensemble du territoire communal. La Ville de Montpellier et la société Free se sont mises d’accord pour l’ouverture du réseau FTTH aux autres opérateurs comme le prévoit l’autorité de régulation (ARCEP).

Infos : Pour savoir si votre ligne est dotée du très haut débit, vous pouvez la tester sur www.free.fr
Légende carte

Déploiement prévisionnel du FTTH sur Montpellier par Free.

Brève

Les utilisateurs de Pegase

Aujourd’hui, une vingtaine d’entreprises et organismes sont raccordés au réseau Pegase. Parmi elles, les opérateurs et fournisseurs d’accès Internet (Free, Neufcegetel, MCI, Completel, Hosting France, Ovea, Bouygues Télécom) ; les institutions : Montpellier Agglomération, les universités Montpellier I,

Montpellier II, Montpellier III, le Cirad, le Crous, le CHU, la Serm, Enjoy, la Région Languedoc-Roussillon, ABES (agence bibliographique de l’enseignement supérieur), l’Office de tourisme, l’école nationale supérieure de chimie, l’IUFM, le CCAS, le centre Val d’Aurelle et le CNRS.


Page 13

Des concerts et des opéras sont retransmis en direct dans les chambres du CHRU et dans deux établissements pour personnes âgées, Montpellieret et la Carriera.
En direct de l’opéra
La retransmission en direct des concerts au CHRU et dans deux établissements pour personnes âgées est un événement quasi unique en France. C’est une initiative de la Ville qui a souhaité utiliser son réseau Pégase pour établir un lien médico-culturel avec les patients des hôpitaux et les personnes âgées. L’action a d’ailleurs été récompensée en 2008 par le concours national de la Gazette des communes et de la GMF. L’an passé, en collaboration avec l’Orchestre national de Montpellier qui finance le preneur de son, 19 concerts et 5 opéras ont été rediffusés en direct depuis l’opéra Berlioz ou l’opéra Comédie, puis retransmis en différé la semaine suivante. Sur place, quatre caméras et une régie sont mises en place pour assurer la diffusion. Celle-ci s’effectue sur une chaine de télévision du CHRU et donc accessible dans toutes les chambres munies d’un téléviseur. Pour 2009, compte tenu du succès rencontré par cette initiative, le nombre de retransmissions reste inchangé : 24 dont 20 de l’opéra Berlioz et 4 de l’opéra Comédie.
Encadré

Prochaines dates

Opéra Faust dimanche 8  mars à 15h

Concert symphonique Mille et une nuits dans un harem samedi 21  mars à 17h.

Concert symphonique dimanche 29 mars à 10h45.

Opéra King Arthur mercredi 1er avril à 20h.

Concert de prestige vendredi 3 avril à 20h30.

Opéra Sancta Suzanna mardi 28 avril à 20h.
Légende photo

24 retransmissions sont prévues cette saison.


Article 2

Les entreprises du parc d’activités Eureka vont bénéficier d’une desserte en fibre optique directement depuis leurs bureaux.
Eureka, 1er parc connecté
A la demande de l’Agglomération, la Ville construit un nœud de raccordement optique (NRO) desservant 160 entreprises du parc d’activité Eureka. Il s’agit de donner toutes les facilités aux opérateurs de télécommunications pour qu’ils viennent desservir les entreprises des parcs d’activités en très haut débit à des tarifs concurrentiels. A partir du réseau Pégase, le NRO permet de tirer deux fibres optiques jusqu’à l’entreprise. Cette dernière devra ensuite prendre l’attache d’un opérateur pour la connexion au FFTH. Un tarif de location de 75 Ä par mois et par prise est proposé par la Ville.

Une réunion organisée par les deux collectivités a présenté cette offre aux entreprises d’Eureka afin de permettre des prises de contact rapides avec les opérateurs présents. Cette prestation sera étendue d’ici la fin de l’année à Euromédecine, puis à Parc 2000. La Ville, en partenariat avec Montpellier Agglomération étudie une offre harmonisée pour l’ensemble des zones d’entreprises.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRésumé : L’analyse d’un film sur le détecteur de recherche actuel...
«pêcheurs d’étoiles» sur le détecteur antares est en ligne sur le site du cnrs images à l’adresse

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées icon5 Personnages récurrents et identifiés dès le début de l’histoire
Comme Isabelle, qui est très curieuse, se dirigeait vers une petite porte et posait déjà sa main sur la poignée, elle l’ouvrit et...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRésumé La sélection d’un mode d’entré sur un marché étranger est...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconConditions generales d’abonnement
«TV5monde») édite un site internet mobile (ci-après désigné «Site») qui met notamment à disposition des résumés hebdomadaires des...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconBonjour (ou plutôt bonsoir pour les couche-tard !) aux internautes...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconSynthèse additive
«la télévision à la loupe» qui permet d’afficher une mire. IL est possible d'utiliser une loupe ou la fonction «loupe» du logiciel....

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRassemblement Yoga II
«compassion», de l’acceptation de soi, à son rythme et sans jugement. IL est une invitation à une conscience méditative du moment...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconRassemblement Yoga II
«compassion», de l’acceptation de soi, à son rythme et sans jugement. IL est une invitation à une conscience méditative du moment...

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconLien entre roman et histoire

La Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui traite de l’histoire du département au travers de témoignages (en semaine, entre 14h et 16h30, sur France Bleu Hérault). Un lien sur le site internet permet de réécouter les émissions déjà diffusées iconElle portera entièrement sur le Recensement de la population de 2016
«recensement» vient du terme latin «recensere» qui signifie «passer en revue». Le recensement canadien est un sondage d’envergure...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com