Le Comitй des droits de l'Homme (chd)examine le rapport de l'Albanie








télécharger 35.69 Kb.
titreLe Comitй des droits de l'Homme (chd)examine le rapport de l'Albanie
date de publication18.05.2017
taille35.69 Kb.
typeExam
p.21-bal.com > loi > Exam
Le Comitй des droits de l'Homme (CHD)examine le rapport de l'Albanie

Comitй des droits de l'homme

16 Juillet 2013

Le Comitй des droits de l'homme a conclu ce matin l'examen du deuxiиme rapport pйriodique de l'Albanie sur la mise en њuvre des dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Filloreta Kodra, Reprйsentant permanent de l'Albanie auprиs de l'Office des Nations Unies а Genиve, en prйsentant le rapport, a dйclarй que, selon la Constitution, le Pacte faisait partie de l'ordre juridique interne. Les Garanties institutionnelles qui assurent une protection contre la discrimination, comme la Cour constitutionnelle, le Mйdiateur et la Commission pour la protection contre la discrimination, ont йtй renforcйs. Tenant compte des recommandations du Comitй, des amйliorations significatives ont йtй apportйes а la lйgislation sur l'йgalitй des sexes et la violence domestique, et une stratйgie nationale sur l'йgalitй des sexes ont йtй adoptйes. L'application de la rиgle de droit constitue une prioritй pour le gouvernement. La rйforme de la justice vise а assurer l'accиs а la justice et а l'amйlioration de la transparence. Sensibiliser le public et encourager la coopйration avec la sociйtй civile et le secteur privй sur les questions de droits de l'homme йtaient йgalement parmi les prioritйs. Au cours de la discussion, des experts du Comitй ont posй des questions au sujet de la mise en њuvre du Pacte.

En ce qui concerne la violence contre les femmes, les experts ont demandй des informations sur l'ampleur du problиme, notamment la violence domestique, et sur les mesures adoptйes pour assurer que les cas de violence domestique ont йtй effectivement examinйs et sanctionnйs. Les experts ont йgalement posй des questions sur les disparitions forcйes, la torture et d'autres violations des droits humains perpйtrйes durant la guerre du Kosovo et de l'иre communiste. D’autres questions abordйes au cours du dialogue interactif ont inclus l'indйpendance de l'ombudsman, la traite des кtres humains, les procйdures et les conditions de dйtention d'asile. La dйlйgation de l'Albanie comprenait des reprйsentants de la Mission permanente auprиs de l'Office des Nations Unies а Genиve, le ministиre de la Justice, le ministиre de l'Intйrieur, le ministиre de l'Йducation, le ministиre des Affaires йtrangиres, la Direction gйnйrale des йtablissements pйnitentiaires, la Direction de l'йgalitй Il y a des chances, la Direction de la rйdaction de la lйgislation, de la Direction pour le suivi des stratйgies, la Direction gйnйrale de l'intйgration europйenne, et les membres du Bureau du Commissaire а la protection contre la discrimination. Mme Kodra, en conclusion, a remerciй le Comitй pour le dialogue constructif. Le gouvernement s'est engagй а amйliorer la situation des droits de l'homme dans le pays et attend avec intйrкt les recommandations du Comitй. Йgalement, dans les remarques de clфture, Nigel Rodley, Prйsident du Comitй, a dйclarй que le problиme des mauvais traitements et de violence contre les femmes, ainsi que le trafic humain et l'impunitй, devaient кtre abordйes. Le gouvernement a montrй qu'il йtait conscient de ces problиmes et que des mesures avaient йtй prises. Les observations finales et recommandations du Comitй sur le rapport de l'Albanie seront publiйes vers la fin de la session du Comitй, qui se termine le vendredi 26 Juillet. Le Comitй reprendra ses travaux cet aprиs-midi, а 15 heures pour commencer l'examen du troisiиme rapport pйriodique de la Rйpublique tchиque (CCPR/C/CZE/3).

Rapport de l'Albanie ? ?

Le deuxiиme rapport pйriodique de l'Albanie sur la mise en њuvre des dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques peut кtre lu ici: (CCPR/C/ALB/2). Prйsentation du rapport ? ?

Filloreta KODRA, Reprйsentant permanent de l'Albanie auprиs de l'Office des Nations Unies а Genиve, en prйsentant le rapport de l'Albanie (CCPR/C/ALB/2), a dйclarй que, selon la Constitution albanaise, le Pacte faisait partie de l'ordre juridique interne, йtait directement applicable et avait la prioritй sur les lois nationales incompatibles avec elle. L’Albanie a amйliorй son systиme juridique pour protйger les droits et libertйs des personnes. Des garanties institutionnelles qui assurent une protection contre la discrimination, comme la Cour constitutionnelle, le Mйdiateur et la Commission pour la protection contre la discrimination, ont йtй renforcйs. La Cour constitutionnelle peut examiner les plaintes dйposйes par des particuliers et la mйdiation de l'Ombudsman entre les citoyens et l'administration publique. Une loi sur la protection contre la discrimination, adoptйe en 2010, a crйй un Commissariat а la protection contre la discrimination avec juridiction sur les deux secteurs public et privй. Un nombre croissant de plaintes ont йtй examinйes et, en 2012, le Commissaire avait lancй 14 enquкtes d'office. Le commissaire a йgalement adoptй des mesures pour prйvenir et sanctionner les cas de discrimination contre les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles, et avait proposй des amendements au Code du travail et au Code criminel, afin d'assurer la conformitй avec la loi sur la protection contre la discrimination. Le gouvernement albanais et la sociйtй avaient йtй engagйs depuis des annйes dans la promotion du rфle des femmes dans la sociйtй. Tenant compte des recommandations du Comitй, des amйliorations significatives ont йtй apportйes а la lйgislation sur l'йgalitй des sexes et la violence domestique, et une stratйgie nationale sur l'йgalitй des sexes a йtй adoptйe. Des Refuges pour les victimes de violence ont йtй amйliorйs et une campagne de sensibilisation sur la violence basйe sur le genre a йtй lancйe. Un Conseil national sur l'йgalitй des sexes a йtй crйй, il a travaillй en tant qu'organe consultatif pour les politiques d'йgalitй entre les sexes et l'intйgration des sexospйcificitйs, et ses recommandations ont йtй mises en њuvre par les institutions compйtentes. Un mйcanisme a йtй mis en place pour orienter les cas de violence domestique au niveau local. L'Albanie a ratifiй la Convention d'Istanbul pour prйvenir et combattre la violence contre les femmes et la violence domestique ; violence domestique et viol conjugal ont йtй criminalisйs. Les femmes occupaient 25 siиges au Parlement (17,7 %) depuis les derniиres йlections parlementaires, et d'autres postes publics clйs, comme Prйsident du Parlement, prйsident de la Cour suprкme et Procureur gйnйral. Les statistiques montrent que les femmes reprйsentent 65 % des fonctionnaires et occupent 43 % des postes au niveau de la direction. L'application de la rиgle de droit est une prioritй pour le gouvernement. La rйforme de la justice vise а assurer l'accиs а la justice et а l'amйlioration de la transparence. Toutes les audiences judiciaires ont йtй enregistrйes dans toutes les juridictions. Des modifications ont йtй apportйes а la loi sur l'aide juridique afin de faciliter l'accиs а la justice pour les groupes vulnйrables. Six cliniques juridiques fourni une aide juridique gratuite aux citoyens qui n'ont pas les moyens d'accйder а la justice. Les amendements au Code de procйdure civile ont permis de raccourcir les dйlais de jugement, ce qui rйduit la charge de travail des juges, accroоt leur efficacitй et amйliore la qualitй de leurs dйcisions. Les Droits de l'homme dans le systиme pйnitentiaire ont servi comme critиre important pour йvaluer la faзon dont l'Etat s’est mis en conformitй avec les normes internationales relatives aux droits humains. Une loi sur les droits des prisonniers avait йtй adoptйe pour protйger les droits des prйvenus et des condamnйs. L'utilisation de la force physique contre les dйtenus a йtй interdite. De nouveaux йtablissements pйnitentiaires ont йtй construits, permettant une rйduction considйrable de la surpopulation et une amйlioration des conditions de dйtention. Des mesures ont йtй prises pour garantir un traitement appropriй pour les mineurs en dйtention prйventive et les centres de dйtention. Le gouvernement continue а s'acquitter de ses obligations dans le domaine des droits de l'homme. Sensibiliser le public et encourager la coopйration avec la sociйtй civile et le secteur privй ont йtй parmi les prioritйs du gouvernement. La protection et la promotion des droits des personnes appartenant а des minoritйs devraient йgalement continuer а кtre une prioritй. Des progrиs ont йtй accomplis dans les domaines de l'йducation et de la participation а la vie politique.

Questions posйes par les experts ? ?

Les experts ont demandй des informations sur les cas dans lesquels les dispositions du Pacte ont йtй invoquйes devant les tribunaux. Quels recours existent pour les particuliers pour le dйpфt des demandes pour la violation des droits йnoncйs dans la Constitution et le Pacte ? Quelles mesures ont йtй prises pour assurer la pleine indйpendance du Bureau de l'ombudsman ? Le Parlement exerзait-il des pressions sur l'ombudsman? En ce qui concerne la violence contre les femmes, Les experts ont йgalement demandй des informations sur l'ampleur du problиme et sur les mesures adoptйes pour assurer que les actes de violence domestique ont йtй effectivement examinйs et sanctionnйs. Quel est l'impact des mesures visant а amйliorer le sort des femmes, y compris dans le cadre de la Stratйgie nationale sur l'йgalitй des sexes et la violence domestique ? Quelles mesures ont йtй prises pour remйdier а la diffusion de stйrйotypes contre les femmes par les mйdias ? Quelles mesures ont йtй prises pour prйvenir et rйprimer la discrimination contre les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles? Quelle йtait la relation entre les deux lois sur l'йgalitй et quel cadre institutionnel a йtй conзu pour le suivi de ces lois ? Les experts ont йgalement demandй des informations sur les disparitions forcйes, la torture et d'autres violations des droits humains perpйtrйes durant la guerre du Kosovo et de l'иre communiste, qui ont йtй actuellement traitйes par les tribunaux. Quels critиres ont йtй utilisйs pour la rйouverture des cas ? Dans quelle mesure des cas passйs de disparitions forcйes avaient-ils йtй reconnus comme des violations continues des droits garantis par le Pacte ? Comment les actes de torture avaient-ils йtй poursuivis et punis en vertu de la loi sur la torture ? Les experts du Comitй ont йgalement posй des questions sur le problиme de la traite des кtres humains et posй des questions sur le nombre de poursuites et les peines infligйes aux auteurs condamnйs. Quelles mesures ont йtй prises pour amйliorer l'identification des victimes et l'efficacitй du mйcanisme national pour protйger, indemniser et rйhabiliter les victimes de la traite ?

Rйponse de la dйlйgation ?

Les instruments internationaux ratifiйs par l'Albanie faisaient partie de sa lйgislation nationale et avaient la prioritй sur les lois nationales qui sont incompatibles avec eux. En tant que tel, le Pacte est directement applicable. Environ 200 familles ont йtй touchйes par le problиme des crimes d'honneur. Tous les crimes motivйs par la querelle ont йtй dйtectйs et les auteurs ont йtй punis par les tribunaux. Le Code pйnal prйvoit des peines des crimes d'honneur, comme des cas d’assassinat avec prйmйditation, avec des peines de prison d'au moins 20 ans. Le ministиre de l'Йducation a coordonnй un plan d'action visant а assurer une йducation appropriйe aux enfants confinйs а cause des vendettas. La dйlйgation a reconnu que de nombreuses recommandations de l'Ombudsman n'ont pas йtй mises en њuvre. Toutefois, certaines de ces recommandations ont eu un impact, comme celles relatives а l'amйlioration des conditions de dйtention. Le Mйdiateur a publiй plusieurs rapports sur la situation des femmes et des personnes Roms, qui avait йtй trиs utile pour les autoritйs compйtentes. En ce qui concerne les affaires pйnales, le principe d'йgalitй devant la loi йtait applicable а tout le monde, indйpendamment de leur statut juridique. La non-discrimination est l'un des principes fondamentaux du Code criminel, ce qui signifiait, selon la jurisprudence, que les mкmes situations devaient кtre traitйes de la mкme faзon. Le commissaire а la protection contre la discrimination avait йtй йtabli en mai 2010. Les citoyens ont йtй protйgйs contre les pratiques discriminatoires dans les secteurs public et privй et, si elles le souhaitaient, le commissaire pourrait reprйsenter les victimes devant un tribunal. Le commissaire peut йgalement йmettre des phrases, alors que le mйdiateur n'a pas le pouvoir de le faire. Le Bureau du commissaire avait existй pendant seulement trois ans et la plupart de ses travaux en cours consistaient en activitйs de sensibilisation. La loi sur l'йgalitй des sexes n'a pas chargй les autoritйs spйcifiques de la mise en њuvre, alors que la loi anti-discrimination a habilitй plusieurs autoritйs pour faire respecter ses dispositions. La mise en place de quotas a permis une participation accrue des femmes а la politique, mais il reste encore beaucoup а faire pour atteindre l'йgalitй des chances pour les hommes et les femmes. La lйgislation exige que 30 % des candidats de la liste pour les йlections parlementaires soient des femmes. Les statistiques montrent que l'йcart de rйmunйration entre hommes et femmes se tenaient autour de 17 % et des mesures avaient йtй prises pour le rйduire. En ce qui concerne les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels, le Commissaire avait recommandй aux autoritйs compйtentes de veiller а ce que les documents utilisйs dans les йtablissements scolaires ne contiennent pas de contenu discriminatoire. Des modifications ont йtй apportйes а la loi sur la protection contre la discrimination, pour interdire les actes de discrimination fondйe sur l'orientation sexuelle et l'identitй de genre. Plusieurs mesures ont йtй prises pour combattre la violence domestique, qui йtait un problиme rйpandu en Albanie, bien que les statistiques ne fussent pas disponibles. Vingt-quatre refuges soutenus par des organisations non-gouvernementales existent encore а travers le pays, en plus d'un centre national soutenu par le gouvernement. Un dйcret gouvernemental fournissant une part de son budget aux questions de genre serait adoptй dans un proche avenir et de nouveaux refuges gйrйs par l'Йtat seraient construits. La violence domestique йtait dйsormais criminalisйe et le nombre de personnes chargйes de signaler les cas de violence conjugale a йtй йtendu. Les mйdias et le gouvernement ont lancй une campagne de sensibilisation sur la question de la violence domestique. Les cas concernant des йvйnements au Kosovo йtaient en cours et des informations seraient fournies par йcrit а la commission dиs qu'elle sera disponible. L'Albanie a ratifiй la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcйes, qui est entrй en vigueur en 2011, et les discussions sur les questions liйes aux disparitions forcйes йtaient en cours. Il a йtй reconnu que les violations des droits de l'homme avaient eu lieu pendant l'иre communiste, et une loi sur l'indemnisation des personnes emprisonnйes а l'йpoque communiste avait йtй adoptйe. Les disparitions forcйes ont йtй criminalisйes et ne sont pas soumis а des limitations de temps.

Rйponse de la dйlйgation ? ?

Le Code pйnal comportait une dйfinition de la torture conforme а la Convention contre la torture et les actes de torture en infractions pйnales, avec des consйquences graves. Selon un rapport de l'Union europйenne, l'Albanie n'йtait plus un pays de transit pour la traite des кtres humains mais reste un pays d'origine. Un plan d'action national a йtй mis en њuvre pour lutter contre toutes les formes de traite des кtres humains.

Questions posйes par les experts ? ?

Les experts ont demandй des йclaircissements concernant les mandats respectifs de l'ombudsman et du commissaire, ce qui йtait la division du travail et la coopйration entre les deux institutions ? Les experts ont йgalement posй des questions sur la protection des victimes de violence domestique, quelles mesures avaient йtй prises pour prйvenir la revictimisation ? Les experts ont йgalement demandй des statistiques sur les sanctions pour les crimes commis dans le cadre de vendettas. Quelles mesures ont йtй prises pour protйger les victimes de la traite des personnes agissant en tant que tйmoins dans les procйdures judiciaires ? Est-il vrai que certaines victimes de la traite des кtres humains ont йtй poursuivies pour prostitution ? Quelle йtait la raison du faible nombre de condamnations pour traite des кtres humains ? La lйgislation protйgeant les droits des enfants contre toutes les formes de violence йtait louable. Les groupes des droits de l'enfant et les unitйs de protection de l'enfance ont surveillй la situation des enfants а risque au niveau local, et une formation nationale organisйe de l'agence pour les autoritйs locales. Les experts ont demandй des statistiques sur le nombre d'enfants victimes de chвtiments corporels. Quelle est la gravitй des peines infligйes aux auteurs d'actes de violence contre les enfants ? Quelle a йtй la durйe de dйtention maximale autorisйe dans un poste de police ? Quand des dйtenus ont йtй portйs devant un tribunal, avaient-ils le droit de faire appel de la dйcision de dйtention et de contacter librement un avocat ? Selon les informations reзues par le Comitй, la moitiй des personnes dйtenues dans des centres de dйtention n'avait pas йtй en mesure de communiquer avec un avocat en 2009. Des rapports indiquent que de nombreux dйtenus avaient йtй classйs comme des malades mentaux afin de bйnйficier de peines moins sйvиres. Les victimes de dйtentions arbitraires ont droit а une indemnisation et des recours, quelle йtait la procйdure а cet йgard, et quelles garanties existaient contre les dйtentions arbitraires ? Les rapports ont montrй que certains enfants ont йtй poussйs а mendier а cause de la pauvretй. Quel genre de soutien a йtй apportй aux familles dans le besoin ? Est-il vrai que les enfants placйs dans des institutions n'ont pas йtй pris en charge aprиs l'вge de 15 ans ? Les experts ont demandй des informations sur les allйgations de dйtentions secrиtes menйes dans le cadre de la coopйration de l'Albanie dans les activitйs de contre-terrorisme. Est-il arrivй que les personnes entrant illйgalement dans le pays aient йtй maintenues en dйtention jusqu'а l'expulsion, y compris les enfants ? Quelles mesures ont йtй prises pour s'assurer que les personnes ayant besoin de protection internationale ont йtй identifiйes et soumises aux procйdures d'asile? Quelle est la procйdure йtait en place pour les enfants non accompagnйs et quel type de soutien a йtй mis а leur disposition ? Quelles mesures ont йtй prises pour garantir la qualitй, l'efficacitй et l'indйpendance du pouvoir judiciaire et а lutter contre la prйtendue corruption gйnйralisйe ? Quelles mesures ont йtй prises pour remйdier au chevauchement des pouvoirs d'inspection du Conseil supйrieur de la Justice et du ministиre de la Justice, et pourquoi ces deux organes ont-ils des pouvoirs similaires ? Quelles mesures ont йtй prises pour mettre en њuvre des stratйgies et des politiques pour l'йlimination de la discrimination et de l'exclusion sociale des personnes appartenant а des minoritйs ethniques et nationales, et de combattre les stйrйotypes nйgatifs de la minoritй rom ? Le taux de frйquentation scolaire parmi les enfants roms йtait faible par rapport au reste de la population, qu’est-ce qui a йtй fait pour remйdier а cette situation ? Comment le plan d'action national pour les Roms a йtй financй ? Est-il vrai que les membres de la communautй rom ont йtй soumis а des expulsions forcйes et les dйmolitions de maisons, alors qu'aucune solution de logement adйquate n'a йtй fournie ? Y a-t-il des normes juridiques pour protйger les familles contre les expulsions forcйes, et comment ont-elles йtй mises en њuvre ? Quelles mesures ont йtй prises pour assurer l'indйpendance du Commissaire а la protection contre la discrimination et a-t-il eu des ressources financiиres et humaines suffisantes ? Les experts ont demandй si les recommandations de l'Ombudsman sur le niveau de vie minimum avaient йtй mises en њuvre. Йtait-ce le cas que les personnes handicapйes n'ont pas reзu l'indemnitй а laquelle elles avaient lйgalement droit ? Quels types de restrictions sur le droit de vote ont йtй imposйs aux personnes handicapйes? Quel rйgime juridique rйglemente la propriйtй, la licence de la presse et les mйdias audiovisuels ? Comment les mйdias de la presse et de la radiodiffusion peuvent-ils promouvoir la libertй d'expression? Йtait-il exact de dire que les mйdias n'ont pas eu d’organisme d'autorйglementation ? Des allйgations d'actes d'intimidation et d'agressions physiques contre des journalistes avaient йtй signalйes а la Commission, les auteurs ont-ils йtй traduits en justice ? Est-il vrai que le Parlement avait cherchй а obtenir les relevйs tйlйphoniques de journalistes ? Les experts ont йgalement posй des questions sur les efforts pour rйduire la surpopulation carcйrale et amйliorer les conditions d'infrastructure et d'hygiиne dans les йtablissements de dйtention, y compris dans la prison pour femmes а Tirana. Comment йtaient traitйs les mineurs en dйtention et de la police des installations ? Quel йtait l'вge de la responsabilitй pйnale ? Le gouvernement avait-il dйjа entrepris des programmes de rйhabilitation а long terme pour les enfants en conflit avec la loi ? Les experts ont йgalement demandй des informations sur les dispositions juridiques spйcifiques pour les mineurs concernant l'aide juridique.

Rйponse de la dйlйgation ?

Les mandats de l'ombudsman et du commissaire sur la discrimination se chevauchent, et un accord de coopйration entre les deux institutions est en cours de discussion. Le Haut Conseil de la Justice йtait une autoritй constitutionnelle supervisйe par le ministиre de la Justice, tandis que le Mйdiateur est une institution indйpendante. La lйgislation a йtabli que des cas particuliers doivent кtre soumis а l'institution qui protиge le mieux les intйrкts de la victime. Les victimes qui ont tйmoignй devant un tribunal йtaient protйgйes par une lйgislation spйcifique. La loi anti-mafia а condition d'indemnisation et les services de santй gratuits aux victimes de la traite des кtres humains. Les autoritйs ont identifiйs et enregistrй les victimes de traite des кtres humains afin de leur fournir l'assistance appropriйe. Le systиme de protection des tйmoins a йtй rйformй et amйliorй, l'unitй de protection des tйmoins a eu son propre budget autonome. Le Code de procйdure pйnale йtablit que les parties civiles dans les procйdures pйnales pourraient recevoir une compensation administrative. Les victimes de la criminalitй organisйe ont йtй exclues de poursuites pйnales. Un solide systиme de protection sociale a fourni un soutien pour les personnes vulnйrables. Le systиme est actuellement en cours d'йvaluation et des rйsultats significatifs ont йtй obtenus par des projets pilotes, en particulier pour les enfants dans les institutions publiques. L'ancien directeur d'un refuge qui avait йtй reconnu coupable de mauvais traitements, avait йtй licenciй а la suite, et un nouveau directeur a йtй nommй. La commission souhaiterait disposer de statistiques concernant les chвtiments corporels а l'йcriture. Pour les dйlits mineurs, comme l'ivresse publique, les dйtentions d'une durйe maximale de dix heures dans les locaux de police pourraient кtre imposйes. Dans le cadre de la procйdure pйnale, les suspects peuvent кtre placйs en garde а vue jusqu'а 28 heures. Les personnes privйes de leur libertй devaient кtre envoyйes а un juge dans les 28 heures qui dйciderait de leur dйtention ou de leur libйration. Les policiers ont dы tenir compte de toute dйficience mentale rencontrйe chez les dйtenus. Dans le cas de l'arrestation d'un mineur, les parents devaient кtre avertis. Si nйcessaire, la police a dы fournir aux dйtenus un traitement mйdical appropriй. Les dйtenus ont le droit de faire appel de la dйcision du juge. Dans tous les autres cas, les personnes en dйtention pourraient demander la dйcision d'un juge sur la lйgalitй de leur dйtention et il йtait possible de demander une indemnisation pour dйtention provisoire excessive. Les personnes privйes de libertй ont le droit а un traitement humain et le respect de leur dignitй. Aucun cas de restitutions illйgales n’avait йtй connu des autoritйs et aucun centre de dйtention secret n’existe dans le pays. Les demandeurs d'asile n'ont pas йtй systйmatiquement arrкtйs et la seule limitation prйvue par la Constitution а cet йgard йtait que les demandeurs d'asile devaient rester dans le pays au cours de la procйdure d'asile. Les programmes d'intйgration ont йtй mises en place pour soutenir les rйfugiйs. Les mineurs non accompagnйs demandant l'asile sont considйrйs comme vulnйrables et un tuteur lйgal a йtй nommй pour les reprйsenter, et ils ont йtй placйs dans le refuge national au cours de la procйdure d'asile. Les rйponses йcrites seraient fournies au Comitй en ce qui concerne la nomination des juges et d'autres questions en suspens.

Remarques finales ? ?

Filloreta Kodra, Reprйsentant permanent de l'Albanie auprиs de l'Office des Nations Unies а Genиve, en conclusion, a remerciй le Comitй pour le dialogue constructif. Le gouvernement s'est engagй а amйliorer la situation des droits de l'homme en Albanie. Mme Kodra attend avec intйrкt les recommandations du Comitй, ce qui aiderait l'Albanie dans ses efforts pour protйger et promouvoir les droits de l'homme pour tous. Йgalement dans les remarques de clфture, Nigel Rodley, Prйsident du Comitй, a remerciй la dйlйgation pour la quantitй d'information prйsentйe au Comitй. M. Rodley a dйclarй que des progrиs significatifs avaient йtй accomplis depuis l'иre communiste. Les problиmes de mauvais traitements et de violence contre les femmes, ainsi que la traite des personnes et l'impunitй, devaient кtre abordйes. Le gouvernement a montrй qu'il йtait conscient de ces problиmes et que des mesures avaient йtй prises.

similaire:

Le Comitй des droits de l\«Déclaration universelle des droits de l’homme» (dudh)
«droits de la personne», «droits humains» ou «droits de l’homme». Les droits humains servent à protéger la dignité de tous les humains,...

Le Comitй des droits de l\Assurer l’égalité d’accès à l’éducation
«Charte Internationale des Droits de l’Homme», la «Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples» et les «Conventions relatives...

Le Comitй des droits de l\Rapport du Rapporteur spécial sur les droits de l’homme

Le Comitй des droits de l\Au Xxe siècle, l’homme et son rapport au monde à travers la littérature...
«journal de séquence». Celui-ci leur permettra de conserver une trace de leurs lectures et réflexions personnelles qui jalonneront...

Le Comitй des droits de l\En l'affaire Ramirez Sanchez c. France
«le requérant»), a saisi la Cour le 20 juillet 2000 en vertu de l'article 34 de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme...

Le Comitй des droits de l\Ce rapport annuel examine les conditions de l’application des dispositions...
«remontrances» de la cour des comptes de septembre 2013, les surprennent facilement en grosses infractions mais aussi en petites...

Le Comitй des droits de l\Cet arrêt est définitif. IL peut subir des retouches de forme
«le requérant»), a saisi la Cour le 19 février 2008 en vertu de l’article 34 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme...

Le Comitй des droits de l\Droit fiscal
«L’impôt est une prestation pécuniaire requise des particuliers par voie d’autorité, à titre définitif et sans contrepartie, dans...

Le Comitй des droits de l\L'imposition des biens ou droits composant un trust à l’impôt de...
«9° Les produits distribués par un trust défini à l’article 792-0 bis, quelle que soit la consistance des biens ou droits placés...

Le Comitй des droits de l\Qu'il est essentiel que les droits de l'homme et de la femme soient...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com