Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013








télécharger 2.49 Mb.
titreMichel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013
page1/78
date de publication20.05.2017
taille2.49 Mb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   78

MICHEL-ALAIN COMBES





LA TERRE
BOMBARDÉE
version 4.1 / 2013





MICHEL-ALAIN COMBES




LA TERRE BOMBARDÉE
version 4.1 / 2013

© Michel-Alain Combes, 2013




Publications de l’auteur


Contribution à l’étude des EGA. Étude générale sur les astéroïdes qui s’approchent de la Terre et sur leurs relations avec l’impactisme terrestre (thèse Paris VI), 1979
La Terre bombardée (version 1), 1982
La Terre bombardée (version 2), 1998
La menace du ciel, 1999
La comète de Whiston, 2000 (S-F)
L’histoire cosmique des hommes, 2006 et 2011
La Terre bombardée 2007 (version 3), avec le concours d’Axel Vincent-Randonnier
(version illustrée de plus de 200 figures)
La Terre bombardée (version 4), 2012

Une soixantaine d’articles sur les astéroïdes et les comètes parus dans les revues
L’Astronomie (entre 1971 et 2005)
Observations et Travaux (entre 1992 et 1997)
et dans d’autres revues à l’étranger (Belgique, Pays-Bas, États-Unis)
certains de ces articles ont été publiés en collaboration avec Jean Meeus

Sur le site LA MENACE DU CIEL, hébergé par ASTROSURF depuis 2001
Pages spécialisées sur les NEO et l’impactisme et le catastrophisme
Nombreux tableaux sur les NEA (Near Earth Asteroids)

Pour les Conférences 2008 et 2010 sur la QUANTAVOLUTION
articles spécialisés
Articles sur le catastrophisme dans la revue : Histoire & Cataclysmes
SOMMAIRE


Avant-propos : Un livre d’astronome, p. 7


Introduction : Le renouveau des idées catastrophistes, p. 13

PARTIE 1 : L’évolution des idées catastrophistes


Chapitre 1 : Le catastrophisme dans l’Antiquité, p. 23


Chapitre 2 : Déluge et catastrophisme biblique, p. 39


Chapitre 3 : La grande époque des catastrophistes, p. 57


Chapitre 4 : Impactisme et catastrophisme aujourd’hui, p. 81

PARTIE 2 : Les causes


Chapitre 5 : Un univers cataclysmique, partout, toujours, p. 99


Chapitre 6 : Les astéroïdes qui frôlent la Terre, p. 121


Chapitre 7 : Les comètes, p. 151


Chapitre 8 : L’impactisme invisible, p. 181

PARTIE 3 : Les preuves


Chapitre 9 : L’événement de la Toungouska en 1908, p. 209


Chapitre 10 : Les météorites et les météores, p. 229


Chapitre 11 : Les astroblèmes et les tectites, p. 255


Chapitre 12 : La mort des dinosaures, p. 279

PARTIE 4 : Les conséquences


Chapitre 13 : Les conséquences terrestres, p. 301


Chapitre 14 : L’origine cosmique de la vie, p. 329


Chapitre 15 : Extinctions et évolution, p. 351


Chapitre 16 : La vie et la mort viennent du cosmos, p. 371

PARTIE 5 : L’histoire cosmique des hommes


Chapitre 17 : Les fausses pistes, p. 401


Chapitre 18 : Cataclysmes terrestres dans l’Antiquité, p. 425
Chapitre 19 : 13 000 ans de cataclysmes cosmiques, p. 449
Chapitre 20 : L’inconnu, l’avenir, p. 483

Conclusion : Une révolution scientifique et culturelle, p. 503


Bibliographie, p. 513


Sites Internet, p. 517


Index des noms, p. 521


Annexes, p. 529
Table des matières, p. 537 

AVANT-PROPOS

UN LIVRE D’ASTRONOME

Impactisme et catastrophisme

Pour résumer ce gros livre en une seule phrase, on peut écrire qu'il est une étude historique et scientifique de l'impactisme et du catastrophisme faite par un astronome.

C'est dire l'éclectisme ouvertement affiché de ce livre qui se veut un jalon historique, un bilan actuel. Un jalon seulement, car la science évolue vite (trop vite aux yeux de certains), malgré de puissantes forces contraires, comme le lobby du créationnisme qui lutte désespérément pour sauver la crédibilité d'un dogme usé par le temps : celui de la Création, et qui doit trouver maintenant des appuis politiques pour le faire perdurer encore, les appuis scientifiques, quoique nombreux et parfois prestigieux, s'avérant notoirement insuffisants.

Comme l'ont écrit naguère François Arago (1786-1853) et, après lui, Camille Flammarion (1842-1925) : " Croire tout découvert est une erreur profonde, c'est prendre l'horizon pour les bornes du monde ". Ces deux chantres de l'astronomie populaire avaient bien compris que les connaissances de leur époque allaient être, sinon balayées, tout au moins totalement renouvelées en quelques décennies. On peut dire la même chose aujourd'hui, et la réalité de demain pourrait bien dépasser la fiction la plus échevelée dans certains domaines étudiés dans ce livre.

Bien qu'il se veuille résolument multidisciplinaire, il n'en demeure pas moins que La Terre bombardée est un livre d'astronome. Il ne peut pas en être autrement. C'est la raison principale pour laquelle il est sensiblement différent de ceux qui ont été (ou qui auraient pu être) écrits par un paléontologue, un géologue, un physicien, un astrophysicien, un biologiste, un historien des sciences ou un autre scientifique. L'impactisme et le catastrophisme (scientifique) sont des sujets d'étude multiformes et complexes, ce qui fait à la fois leur intérêt et leur difficulté. Personne ne peut en effet prétendre connaître les diverses spécialités concernées (une grosse dizaine) avec une profondeur suffisante et les approches sont forcément parcellaires, sélectives, chaque scientifique privilégiant obligatoirement sa spécialité au détriment des autres qu'il connaît moins bien.

Il n'empêche que l'impactisme est avant tout un problème astronomique, car nous vivons dans un Univers, et donc dans un Système solaire et localement sur une Terre, où le cataclysme est la règle permanente, comme je le montrerai tout au long de ce livre. Le catastrophisme terrestre n'est que l'expression locale, infinitésimale dans l'espace et dans le temps, d'un phénomène global qui défie l'imagination la plus débridée. Le cataclysme est la règle, PARTOUT, TOUJOURS. Cette vérité essentielle doit être martelée sans relâche et enseignée dès maintenant aux jeunes générations. Elle sera l'un des nouveaux dogmes scientifiques du XXIe siècle, et pas seulement un dogme astronomique, à usage restreint, pour les seuls connaisseurs des choses du ciel.

Définitions de l'impactisme
et du catastrophisme


Si l'on ouvre trois dictionnaires usuels comme le Robert, le Larousse ou le Hachette, on a déjà une mauvaise surprise. Les trois ignorent totalement le concept d'impactisme. Le Robert ne connaît pas non plus le catastrophisme qui, par contre, figure dans le Larousse avec la définition suivante :

" Théorie qui attribuait à des cataclysmes les changements survenus à la surface de la Terre. "

Le Hachette est un peu plus explicite avec la définition suivante :

" Ancienne théorie selon laquelle les changements de faune et de flore se seraient faits brusquement à la faveur de catastrophes géologiques de très grande ampleur. La théorie de l'évolu- tionnisme de Darwin s'opposait au catastrophisme. "

Il y a fort à faire, on le voit, avant de faire reconnaître ces deux concepts au rang de théories scientifiques actuelles (ce qu'elles sont déjà, n'en déplaise à certains). D'une façon plus moderne et plus scientifique, on peut donner les définitions suivantes :

Catastrophisme : théorie scientifique qui étudie les causes et les consé- quences astronomiques, géologiques, écologiques, biologiques, humaines et historiques de cataclysmes de grande ampleur qui ont eu lieu et qui pourraient encore avoir lieu sur la Terre.

Impactisme : théorie scientifique qui étudie l'ensemble des phénomènes liés à l'impact sur les planètes des astéroïdes et des comètes, mais aussi plus largement de tous les autres corps et particules venus du cosmos, ainsi que tous leurs effets annexes. L'impactisme terrestre n'est qu'un cas particulier, celui qui concerne notre planète.

En fait, ces définitions ne sont que des approximations acceptables. Si l'on entre plus dans le détail, on reconnaît deux sortes de catastrophisme et trois sortes d'impactisme.

On distingue, en toute logique, le catastrophisme d'origine cosmique, dû comme son nom l'indique à des cataclysmes dont l'origine est extérieure à la Terre, et le catastrophisme d'origine terrestre dû à des cataclysmes générés par notre planète elle-même pour des raisons diverses. Ce catastrophisme peut être cependant considéré comme astronomique dans la mesure où la Terre est une planète parmi d'autres, à la fois un "système" et une planète vivante que nous privilégions simplement parce qu'elle est "notre" planète et que l'on sait qu'elle abrite la vie.

L'impactisme se divise en trois composantes différentes selon les objets concernés et les effets résultant de l'impact :

– l'impactisme macroscopique qui concerne les astéroïdes et les comètes et qui peut avoir des conséquences catastrophistes ;

– l'impactisme microscopique qui concerne les météorites et les météores et qui n'a pas de conséquences catastrophistes ;

– l'impactisme invisible qui concerne les rayonnements divers générés par les étoiles, dont le Soleil, et appelé impactisme particulaire, et aussi les gaz et les poussières d'origine cosmique qui rencontrent la Terre au cours de son périple dans le Système solaire et dans la Galaxie.

Enfin, il faut bien préciser qu'il peut y avoir impactisme sans qu'il y ait catastrophisme, et inversement qu'il peut y avoir catastrophisme (d'origine terrestre et maintenant d'origine humaine) sans qu'il y ait impactisme. Dans ce livre, il sera question principalement du catastrophisme comme corollaire de l'impactisme macroscopique.

Quelques sigles et symboles

Pour comprendre toutes les données de ce livre, le lecteur doit connaître les rudiments de l’astronomie (1) et la signification de quelques sigles et symboles utilisés. Les sciences ont toutes leur propre "jargon" qui se complexifie continuellement et s'enrichit de sigles, et celui-ci n'est pas toujours connu même des scientifiques des disciplines connexes.

La liste suivante et les quatre livres signalés en note (2/3/4/5) rappellent les sigles, les symboles et les définitions qu'il est nécessaire d'avoir en mémoire (si ce n'est pas le cas, le lecteur pourra toujours se référer de nouveau à cette liste en cours de lecture).

Sigles

AAA = objets Aten-Apollo-Amor. Ces trois grands groupes d'astéroïdes qui peuvent venir à proximité immédiate ou relative de la Terre constituent globalement les NEA. Tous ont un aspect astéroïdal, c'est-à-dire ponctuel, quel que soit le grossissement utilisé pour les observer, mais certains d'entre eux sont d'origine cométaire.

EGA = Earth-Grazing Asteroid, astéroïde qui frôle la Terre. On réserve ce terme pour les astéroïdes dont l'orbite s'approche à moins de 0,100 UA de l'orbite terrestre (soit 1/10 de la distance Terre-Soleil ou 15,0 MK).

NEA = Near-Earth Asteroid, astéroïde proche de la Terre. Ce terme plus général englobe tous les astéroïdes dont la distance périhélique q est inférieure à 1,30 UA.

NEC = Near-Earth Comet, comète périodique avec une période de révolution P < 200 ans et q < 1,30 UA.

NEO = Near-Earth Object, objet proche de la Terre. Ce terme générique englobe les NEA et les NEC.

PHA = Potentially Hazardous Asteroid, astéroïde potentiellement dangereux. Ce sont les NEA qui ont H < 22,1 et Dm < 0,050 UA (7,5 MK). H = 22,0 correspond à un diamètre moyen de 130 mètres pour un objet silicaté et peut concerner des objets entre 100 et 200 mètres selon le type physique et l'albédo. Les objets avec H > 22,0 ne sont pas considérés comme des PHA, leur énergie étant insuffisante pour causer des dégâts "sérieux" sur la Terre.

Symboles astronomiques

concernant les éléments orbitaux

UA = unité astronomique = 149 597 870 km (149,6 millions de km en chiffres ronds). C'est l'unité de distance, égale au demi-grand axe de l'orbite de la Terre autour du Soleil, utilisée pour exprimer les distances dans le Système solaire. 1 année lumière = 63 241 UA.
a = demi-grand axe d'une orbite. C'est la distance moyenne en UA d'un astre (planète, astéroïde, comète) au Soleil.
e = excentricité d'une orbite planétaire. Elle est comprise entre 0 (orbite circulaire) et 1 (orbite parabolique). Une orbite hyperbolique aurait e > 1,0.

i = inclinaison, en degrés, d'une orbite sur le plan de l'écliptique. Une orbite rétrograde a i compris entre 90 et 180°.
q = distance périhélique en UA = plus courte distance au Soleil.
Q = distance aphélique en UA = plus grande distance au Soleil.
P = période de révolution d'un astre, en années.
 = argument du périhélie, en degrés.
 = longitude du nœud ascendant, en degrés.
 = longitude du périhélie ( =  + ).

autres symboles astronomiques

Dm = distance minimale d'un astre à l'orbite terrestre (ou à une autre orbite planétaire) en UA. L’équivalent anglais utilisé dans de nombreuses listes est le moid (minimum orbital intersection distance).
H = magnitude absolue d'un astéroïde, fonction du diamètre moyen et du type physique.
km/s = kilomètres par seconde, unité de vitesse pour les astres du Système solaire.
MK = millions de kilomètres, unité utilisée pour les distances kilométriques dans le Système solaire intérieur.

Autres symboles scientifiques

Ec = énergie cinétique. Celle d'un impact se calcule avec la formule classique Ec = ½ mv2, ce qui signifie qu'elle est égale au demi-produit de la masse de l'impacteur par le carré de sa vitesse d'impact.
J = joule. Unité d'énergie utilisée dans le système international (SI) à la place de l'erg (qui était utilisé dans l'ancien système CGS). 1 joule = 107 ergs = 10 millions d'ergs. 1 calorie = 4,186 joules.
MA = million d'années.
MT = mégatonne. 1 mégatonne (1 MT) = 1 million de tonnes = 1000 kilo- tonnes.
TNT = abréviation de trinitrotoluène. La mégatonne de TNT (dont l'énergie = 4,2 x 1015 J) est l'unité utilisée pour les comparaisons énergétiques avec des événements terrestres ou d'origine cosmique.

Système de notes

J'ai regroupé à la fin de chaque chapitre, sous le titre générique de notes, trois sortes de renseignements :

1. des notes complémentaires sur certains points de détail qui alourdiraient le texte principal si elles y étaient intégrées ; le lecteur peut se dispenser de les lire mais elles sont utiles et souvent instructives ;

2. les références complètes des livres, revues et articles que j'ai utilisés pour la rédaction du texte principal, ainsi que celles des citations ;

3. les références d'autres livres, revues et articles qui peuvent servir de lecture additionnelle pour le lecteur exigeant qui veut en savoir plus sur certains points particuliers ; il est évident que certains sujets ne sont que survolés ici et que les documents cités permettront d'enrichir sérieusement les connaissances du lecteur.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   78

similaire:

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconMichel-alain combes la terre bombardéE version 4 / 2012

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconSciences de la vie et de la Terre Syllabus 2012-2013 For 11th es /L

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconEssai de Alain Robbe-Grillet, intitulé Pour un nouveau roman
«vertu» tandis que Thérèse Raquin est élevée comme si elle était souffrante, «partageant les médicaments «de son cousin. Le passé...

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconÀ qui de droit et tous les lectrices/teurs
1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre Et Dieu dit : Que la terre se

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconDe Pascal Quignard et Alain Corneau

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconMétropole bac s 09/2013 Correction ©
«les aires balayées par le vecteur Terre-Satellite pendant des durées égales sont égales». Puisque sa trajectoire est circulaire,...

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconAlain (Émile Chartier) (1868-1951)

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconAssemblée générale statutaire du 19 Février 2013
«Société Royale des Officiers Retraités – Namur asbl», en abrégé «sror – Namur asbl», a eu lieu le 19 février 2013 au Département...

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconTremblement de terre du 26 décembre 2004 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
«Quand l'énergie accumulée et le degré de déformation atteignent des niveaux critiques, une fracture se produit et, plus elle est...

Michel-alain combes la terre bombardéE version 1 / 2013 iconP à Saint Michel Archange n° 5








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com