Les régimes totalitaires dans les années 1930








télécharger 13.18 Kb.
titreLes régimes totalitaires dans les années 1930
date de publication30.03.2018
taille13.18 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
Les régimes totalitaires dans les années 1930

Les totalitarismes naissent en Europe dans l’entre-deux-guerres en Italie (avec Mussolini), en Russie (avec Staline), puis en Allemagne (avec Hitler). Ces régimes d’un genre nouveau sont des dictatures qui contrôlent la population par l’embrigadement et la terreur.

Pourtant, le stalinisme en URSS, le nazisme en Allemagne poursuivent des objectifs différents.

Quels sont les points communs et les différences entre ces deux régimes totalitaires ?



  1. Les totalitarismes face aux démocraties

    1. La mise en place du stalinisme en URSS


En 1917, Lénine et les bolcheviks prennent le pouvoir en Russie (qui devient l’URSS : Union des républiques socialistes soviétiques) et instaurent le communisme (dictature du prolétariat : travailleurs ouvriers et paysans).

Biographie p. 68

Après la mort de Lénine en 1924, Staline s’impose à la tête du Parti communiste (assassinat de Trotski) et instaure une dictature jusqu’à sa mort en 1953.

Exercice sur les documents p. 69

Exercice p. 79
    1. La mise en place du nazisme en Allemagne


Extrait vidéo De Nuremberg à Nuremberg

Le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier par le président Hindenburg.

En faisant incendier le Reichstag par un jeune communiste, il persécute ses opposants et se fait donner les pleins pouvoirs (1933).

A la mort d’Hindenburg, Hitler cumule les fonctions de chancelier et de président et devient Reichsführer. La République laisse la place au « IIIe Reich ».

Questions p. 70-71
    1. L’embrigadement, l’endoctrinement et la surveillance des sociétés


Compléter tableau

Ces régimes cherchent à encadrer toute la population, et en particulier la jeunesse par des organisations et des manifestations de masse. La propagande est omniprésente. Le chef charismatique fait l’objet d’un culte de la personnalité à travers la propagande : « Führer » = le guide, infaillible

Les totalitarismes sont aussi des régimes de terreur : les adversaires réels ou supposés du régime (koulaks en URSS, opposants politiques en Italie, juifs en Allemagne) sont persécutés par la police politique (NKVD, Gestapo) et déportée dans des camps (camps du Goulag, camps de concentration).

Les régimes totalitaires veulent créer un « homme nouveau » réduit à sa fonction sociale (mère de famille, soldat, paysan, ouvrier) et au service du collectif (Etat, Parti). L’image de cet « homme nouveau » est véhiculée par l’art officiel.
  1. Les spécificités des deux régimes totalitaires

  1. Un totalitarisme de race en Allemagne


Hitler a fixé la doctrine nazie dès 1925 dans Mein Kampf.

Selon lui, la race germanique est supérieure aux autres. Les nazis doivent donc préserver la pureté du sang et imposer une hiérarchie raciale.

Cet eugénisme est organisé au moyen de lois et d’organismes d’Etat :

  • d'une part à favoriser la fécondité des humains considérés comme supérieurs

ex : lebensborn : à l'origine de foyers et de crèches, mais il semble sur la base de témoignages de voisinage, que la SS transforma rapidement ces centres en lieux de rencontre, où des femmes allemandes considérées comme « aryennes » pouvaient concevoir des enfants avec des SS. Le Lebensborn se chargeait aussi de prélever des enfants dans des pays conquis (Pologne, Norvège, Tchécoslovaquie) où certains enfants dits racialement valables (2 millions d'enfants enlevés à leurs parents polonais) auraient été littéralement kidnappés pour être germanisés

  • d'autre part à prévenir la reproduction des humains considérés comme génétiquement déficients (diabétiques, myopes, etc.), comme inférieurs et socialement indésirables (les criminels, arriérés mentaux, homosexuels, etc.) ou racialement « impurs » (Juifs, Tsiganes, Noirs).

Ex : législation contre l’avortement pour les femmes considérées comme supérieures, alors que le décret secret du 19 novembre 1940 rendait obligatoire l'avortement pour les femmes « inférieures ».

Ex : Aktion T4 : campagne systématique d'assassinat par le régime nazi d'handicapés mentaux ou physiques.

Ex : plus de 400000 personnes stérilisées de force au nom de l'idéal raciste de la « pureté de la race »

  • C’est surtout contre les Juifs que ce développe le racisme nazi : l’antisémitisme est légalisé dès 1935 par les lois de Nuremberg (perte de la citoyenneté allemande et interdiction de mariage avec un citoyen Allemand) et les persécutions se banalisent à partir de novembre 1938 avec la « Nuit de cristal » (synagogues et magasins saccagés, assassinats et premières déportations).
  1. Un totalitarisme social (de classe) en URSS


De 1928 à 1991, les objectifs économiques sont fixés par une série de plans quinquennaux (de 5 ans). Ils prévoient l’industrialisation rapide et la suppression de la propriété privée (collectivisation de l’agriculture en kolkhozes).

Dans la continuité de la révolution bolchevique de 1917, Staline veut mettre fin à la « lutte des classes » en imposant la « dictature du prolétariat ». Le stalinisme se veut le régime des ouvriers et des paysans, unis contre les « ennemis de classe » (les koulaks, les bourgeois…).

Enfin, le stalinisme se forge des « héros du travail socialiste » tels que Stakhanov (105 tonnes de charbon en 5 heures 45 minutes) : c’est le stakhanovisme.

Cela cache les échecs économiques du régime : priorité aux industries de base (charbon, acier, pétrole) au détriment des industries de consommation (pénuries) et de l’agriculture (famine en Ukraine en 1933 : réquisition des céréales pour l’exportation et l’approvisionnement des villes).

Conclusion : Quels sont les points communs et les différences entre ces deux régimes totalitaires ?


Pour assurer à la « race des seigneurs » un « espace vital » suffisant, Hitler annexe l’Autriche (c’est l’Anschluss) et prépare l’invasion de la Pologne par un accord secret avec Staline (Pacte de non-agression).

similaire:

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconLes régimes totalitaires dans les années 1930

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconProblematique quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires...
«Grand Tournant» c'est-à-dire la collectivisation de l’économie dans le cadre d’une planification

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconThème 2 – La guerre et les régimes totalitaires (17 – 18 h)

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconLors d’études réalisées dans les années soixante-dix sur les théories...

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconLa vieillesse, sujet de préoccupation à partir des années 1980, autour...
«vieux» : isolement, dépendance des personnes très âgées, avenir incertain des régimes des retraites, déclin de la solidarité intergénérationnelle,...

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconTerme inventé par le médecin Kenneth cooper, «aérobics» aux Etats...
«aérobics» aux Etats Unis dans les années 60. IL met en évidence l’importance des activités aérobies ( test de Cooper )

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconI la société de consommation naît au cours des années 60, l’émancipation...

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconRapport de Projet en
«zéro défaut» afin de garantir la sécurité sanitaire des aliments que les astronautes devaient consommer dans l'espace. C’est ainsi...

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconPasteur Jean-Arnold de clermont
«Les Bergers et les Mages» dont IL fut le président durant une quinzaine d’années

Les régimes totalitaires dans les années 1930 iconRésumé : Ces dernières années ont été marquées par une multiplication...
«non seulement satisfaire pleinement aux obligations juridiques, mais aussi aller au–delà ،et d'investir davantage dans le capital...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com