A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration








télécharger 104.37 Kb.
titreA. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration
page1/3
date de publication16.04.2017
taille104.37 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3
Géographie :

Thème I

Les Territoires de la mondialisation : (7h)

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration.

Connaître et localiser

notions clés/personnalités/acteurs/vocabulaire

Triade.

limite Nord/sud

BRICS

Les 3 Mégalopoles,

les Grandes Métropoles Américaines, Asiatiques et Européennes.

Etats membres de l’UE

Japon

R P de Chine

NIP : les 4 « dragons »/Les 5 tigres.

quelques PMA

quelques pays pétroliers

quelques pays ateliers

Mondialisation

Aire de Puissance, Périphérie/ marge

Intégration/Marginalisation

Triade, émergents, PED, PMA.

Pays du Nord (« les Nord ») / pays du sud (« les Sud »)

Centre d’impulsion, Interface, FTN

Mégalopole

Métropoles/villes mondiales

Métropolisation, CBD

Archipel mégapolitain asiatique/mondial

Polarisation de l’espace

Interface

PMA, pays ateliers, pays pétrolier

périphérie exploitée

périphérie délaissée


Introduction :

L’étude vise à analyser l’intégration ou la marginalisation des territoires dans l’espace mondialisé. Il s’agit donc de mettre en évidence les grandes aires de puissance et les régions urbaines qui, dans ces aires, concentrent les fonctions de commandement et agissent comme des interfaces de la mondialisation. Inversement, l’étude met en évidence l’existence de marges ou périphéries plus ou moins intégrées.
I. Une inégale intégration à la mondialisation.

Séance n° 1-2 : Polarisation et marginalisation.

Mettre en évidence une typologie de l’intégration à la mondialisation à l’échelle planétaire.

1. Comment définir le processus de mondialisation ?

Doc 1 P141 : analyse de la carte. (Oral)

La mondialisation est un processus ancien lié à l’essor des échanges entre les différentes parties du monde.

Q1 : Quelles sont les grandes étapes de la mondialisation ? Quel pays apparaît alors comme le centre d’impulsion de l’économie mondiale ?

On peut distinguer 3 périodes :

- de la fin du XVe au début XIXe siècle, La mondialisation est un processus essentiellement européen. L’amélioration des techniques de navigation et de l’armement permettent aux Européens d’étendre leur domination commerciale et territoriale. L’Amérique et l’Asie du Sud et du Sud-est deviennent des enjeux entre les grandes puissances maritimes européennes. Progressivement à la fin du XVIIIe siècle, le R-U devient le principal centre d’impulsion de l’espace mondialisé.

-du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, les puissances européennes et les EU entreprennent de coloniser les territoires jusqu’alors marginalisés, c’est-à-dire l’Afrique, l’Océanie, le Canada, l’Ouest américain. Les pays d’Europe se dominent alors l’Afrique dont les territoires deviennent des colonies d’exploitation ou de peuplement.

Le centre d’impulsion de la mondialisation passe progressivement du R-U aux E-U. Les échanges se concentrent dans trois espaces, la « triade», espace constitué des EU, de l’Europe de l’Ouest (CEE) et du Japon qui apparaissent comme les 3 principales aires de puissance de la mondialisation.

- Depuis les années 1960 et surtout après 1980, La mondialisation est entrée dans une troisième phase. De nouveau pays s’intègrent à la mondialisation. Les pays émergents et particulièrement les BRICS ont connu une forte croissance qui leur permet de devenir des acteurs importants de la mondialisation. Le monde apparaît plus multipolaire, aux pays de la Triade s’associent de nouvelles aires de puissance économique qui dominent leur espace régionale et semblent capables de rivaliser avec les centres d’impulsion traditionnels de la triade.

2. Comment mesurer l’intégration des territoires ?

Doc. 3 p 141 :

Il est nécessaire d’étudier l’intégration des territoires selon deux échelles en utilisant deux indicateurs différents.

Pour définir des aires de puissance,  on utilise par exemple la part des régions du monde dans le commerce mondial :

Doc. 3 p 141 :

Questions :

Q1 : Les intégrés :

a) Définissez la Triade et évaluez le poids total des pays de la Triade dans le commerce mondial.

b) Evaluez la variation de la part de chaque espace de la triade dans le commerce mondiale

Q2 : les marginalisés

a) Quels territoires sont marginalisés dans le commerce mondial ?

b) Quelle évolution perçoit-on pour ces territoires

Réponses :

Q1 : a et b) Les 3 territoires formant la Triade (EU-Europe-Asie de l’Est et Océanie) représentent plus de 85 % du commerce mondial des marchandises (biens manufacturés et produits bruts). Cependant on constate un déplacement progressif du centre productif de la triade de l’Amérique vers l’Europe (entre 1945 et 1973) puis un second déplacement de l’Europe vers l’Asie orientale (2000-aujourd’hui).

La part de l’Europe dans les exportations mondiales de marchandises est progressivement passée de 35% à 50% (vers 1975) pour redescendre à environs 38% aujourd’hui. La part de l’Amérique du Nord est dans les exportations mondiales de marchandises est déclinante, elle est passée de 28% des exportations mondiales vers 1950 à environ 15% aujourd’hui. C’est deux aires de puissances connaissent une désindustrialisation de leur économie compensée en partie par une tertiarisation des activités et en particulier par une domination dans le secteur des hautes technologies.

La part de l’aire pacifique (Asie de l’Est-Océanie) dans le commerce des biens est en forte croissance depuis les années 1960. Les pays d’Asie de l’Est et du Sud-est apparaissent comme le « nouvel atelier du monde », le faible coût de la main-d’œuvre, des règles sociales et environnementales souvent peu contraignante et une population en forte croissance ont été des atouts pour la Chine et ses voisins qui ont développé des économies industrielles exportatrices.
Q2 : L’Amérique du Sud, le Moyen-Orient et l’Afrique ne représentent que 15% des exportations mondiales de biens. Ces territoires apparaissent donc comme des marges (ou périphéries) de l’espace mondialisé.

Leur part dans le commerce mondial à fluctuer depuis 1945. Après avoir connu une marginalisation croissante entre 1945 et 1990 (leur part globale dans le commerce mondiale passant de 20 % à 10%), ces trois ensembles régionaux connaissent depuis les années 2000, une croissance qui semble témoigner d’une plus grande intégration des Pays en Développement (PED) dans la mondialisation.
3. Quelle typologie (classement hiérarchisé) des territoires de la mondialisation ?
P150 - 151 : La mondialisation induit une hiérarchisation des territoires. Ainsi, on peut donc analyser l’intégration ou la marginalisation des Etats du monde dans l’espace mondialisé et établir une typologie plus complexe que la distinction traditionnelle Pays du Nord/ pays du Sud. On distingue trois types de territoires :

1°- Les aires de puissances qui concentrent les centres d’impulsion de la mondialisation. Ces territoires concentrent la production de richesse et sont, grâce à leurs grands ports les principales interfaces de la mondialisation.


Les 3 aires de puissances (Carte p 139/ 150)

Leurs centres d’impulsion principaux et secondaires

Etats –Unis

Mégalopole Américaine (BosWash), espaces urbains transfrontaliers des grands lacs « main street of america »(de Chicago à Montréal), Californie (Los Angeles)

L’Europe (de l’Ouest / UE)

Mégalopole européenne (Londres-Paris-Milan), les mégapoles secondaires d’Europe de l’est et du Sud (Moscou, Istanbul, Madrid, Barcelone)

L’Asie Orientale/ Aire Pacifique (façade maritime de l’Asie de l’est)

Archipel mégalopolitain asiatique (Tokyo- Séoul- métropoles de la Chine orientale-Singapour)


2°- Les périphéries intégrées : Ces territoires ne concentrent pas autant de richesses que les grandes aires de puissance mais par leur capacité de production et la croissance économique qu’ils connaissent depuis les années 1990 ils apparaissent comme de « nouveaux territoires » de la mondialisation.

On distingue :

les territoires :

localisation

- les émergents : territoires connaissant depuis les années 1980, la croissance économique la plus rapide et donc un phénomène de rattrapage par rapport aux pays de la Triade. Cependant, si une élite économique et une importante classe moyenne apparaissent la pauvreté touche encore plus 1/3 de la population

BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud.

Cependant ces états présentent d’importantes inégalités internes qui opposent des régions urbaines et des façades maritimes dynamiques et des espaces ruraux encore marginalisées (ex :Chine de l’Est/ Chine de l’Ouest)

- les Périphéries exploitées. Ces territoires s’intègrent de plus en plu à la mondialisation et pour certains connaissent une forte croissance économique. Cependant ils sont souvent caractérisés par le maintien d’une pauvreté de masse qui touche près de la moitié des habitants.

Pays pétroliers (MO, Afrique du Nord, Afrique du Golfe de Guinée, Venezuela…)

Pays ateliers : Les  « tigres asiatiques » ( p142), les « jaguars sud-américains »



3°- Les périphéries délaissées :

pr12040f1_en.jpg

Les périphéries délaissées

localisation :

Les PMA : Pays les Moins Avancés. Ces territoires apparaissent comme marginalisés. Ils participent peu aux échanges mondiaux et leur part dans la production de richesse est très faible. La pauvreté reste majoritaire (règle des « trois 60% »). les PMA représentent 11% de la population mondiale et 0,6% de la richesse mondiale.

48 pays sont aujourd’hui classés comme PMA par l’ONU dont 33 en Afrique, 9 en Asie, 5 dans le pacifique et 1 dans les Caraïbes.


Les trois critères du sous-développement :

1. Le critère du revenu par habitant, fondé sur le revenu national brut (RNB) par habitant (moyenne sur trois ans), avec un seuil de 992 dollars pour pouvoir être ajouté à la liste et un seuil de 1 190 dollars pour en être retiré;
2. Le critère du capital humain, fondé sur un indice composite (indice du capital humain) qui comprend les indicateurs suivants: nutrition, santé, scolarisation et alphabétisation;
3. Le critère de la vulnérabilité économique, fondé sur un indice composite (indice de vulnérabilité économique) qui comprend les indicateurs suivants: catastrophes naturelles, chocs commerciaux, exposition physique et économique aux chocs, petite taille économique et éloignement.

Comme le montre les critères retenus par l’ONU, les PMA et leur population (800 millions de personnes) sont les plus vulnérables et les plus marginalisés. Leur intégration économique à l’espace mondialisé est faible.
La mondialisation économique favorise donc la concentration des richesses et des fonction de commandement dans des aires de puissances et des métropoles qui sont les centres d’impulsions de l’économie mondiale.

II. Des Aires de puissance et des centres d’impulsion.

Les pays au plus gros PIB (estimations 2013, prix courants) Source : FMI

Rang

Pays

PIB 2013 (milliards $)

PIB 2012 (milliards $)

Evolution

1

Etats-Unis

16238

15685

+4%

2

Chine

9020

8227

+10%

3

Japon

5150

5964

-14%

4

Allemagne

3598

3401

+6%

5

France

2739

2609

+5%

6

Brésil

2457

2396

+3%

7

Royaume-Uni

2423

2441

-1%

8

Russie

2214

2022

+9%




1. Les Etats-Unis et la mégalopole Nord-américaine.

Les EU occupent depuis près d’un siècle, un rôle majeur dans la mondialisation. Pays prospère, c’est un acteur spatial dont le rayonnement est universel. Si la « BosWash » est le principal centre d’impulsion de l’économie mondiale, les EU disposent de plusieurs autres régions urbaines qui apparaissent comme des centres d’impulsions à l’échelle continentale et mondiale.
  1   2   3

similaire:

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconAnnale terminale s chimie/obligatoire

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d’écoute et de médiation scolaire

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconL'aura et les centres énergétiques

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCentres d'intérêt Cinéma, lecture, musique, spectacle, tennis, handball, escalade. Références

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration icon...
«dans un premier crayon» (à Elisabeth, mai 1646, texte 5) lors de l’hiver 45-46 (texte 2) de 2 parties, une «partie physique» et...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration icon6-1 Le port du casque à calotte rigide de taille adaptée ainsi que...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconCompétitions n’est pas obligatoire. IL s’agit d’une volonté
«bmx cernay» à me remettre en main propre ou à m’envoyer à l’adresse suivante

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconI. L’institutionnalisation de la gymnastique : Les premières mesures...

A. Partie obligatoire : Centres d’impulsions et inégale intégration iconQuelques questions pendantes de l’integration du continent








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com