II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel








télécharger 83.24 Kb.
titreII. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel
page1/5
date de publication19.10.2016
taille83.24 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5




Philosophie & Management asbl
Compte-rendu du Séminaire du 27 février 2010

«L’innovation, pour quoi faire ? »

Luc de Brabandere






Compte-rendu

Séminaire du 20.10.2007
« Le virtuel et le réel : Le cyberespace transforme-t-il l'homme et le lien social »
Jean-Michel Besnier

TABLE DES MATIERES

I. Introduction 3

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel 3

III. Le concept de virtuel chez Aristote, Leibniz et Kant 4

IV. Le concept de virtuel dans l’histoire des mathématiques et pratiques actuelles 6

V. La sagesse critiquable des prophètes du virtuel du cyberespace 9

VI. Débat 11



I. Introduction



Quel est notre contexte ? Aujourd’hui, les nouvelles économies sont de plus en plus en prise avec le virtuel et l’on parle de l’économie des intangibles (des services). Les supports électroniques pour les transferts d’argent facilitent une forme d’abstraction et de dématérialisation. Nous allons procéder à une tentative d’élucidation conceptuelle de la notion de virtuel. Prendre un concept, en tant que tel, et dresser les représentations et les conceptions du monde qui sont suscitées par celui-ci fait partie du travail de la philosophie. Je verrai comment la question du virtuel est traitée dans l’histoire occidentale, pas seulement en philosophie.

Je me baserai sur deux livres de Pierre Lévy : Qu'est-ce que le virtuel ?1 et Les technologies de l’intelligence2


II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel



Le virtuel pose des questions d’ontologie, c’est-à-dire de rapport entre l’existence et le réel : qu’est-ce qui est réel ? Qu’est-ce que le réel ? Le virtuel ébranle, au fil des siècles, des convictions notamment par la question de savoir si le monde est plein ou inachevé. Les Grecs de l’Antiquité pensait que le Cosmos était achevé et, de ce fait, à respecter (voire à imiter). Du coup, il n’y avait pas de place pour le virtuel car les objets ou les états virtuels sont considérés comme ayant moins d’être. A la Renaissance, le Cosmos vole en éclats et les positions changent progressivement. Aujourd’hui, la physique contemporaine se sert du virtuel au plus haut point. Nous verrons aussi comment des philosophes tels que Kant et Leibniz le conceptualisent.
Dans notre paysage culturel contemporain, le virtuel est regardé par la philosophie soit à travers la loupe des technophiles soit à travers la loupe des technophobes. Les discours sont emphatiques et connotés idéologiquement ; il est rare qu’ils ne soient pas prophétiques ou religieux. L’existence de discours de cette nature est déjà, en soi, interpellant.
Afin que l’on puisse parler du virtuel, il faut que l’on s’attache aux caractéristiques suivantes :


  • Tout n’est pas réalisé. Cela s’apparente au possible et à la création de quelque chose de nouveau.

  • Le monde est limité, ouvert et perfectible.

  • Des perspectives sur d’autres états du monde sont envisageables.

  • « Virtualiser » consiste à ouvrir sur d’autres mondes.

  • La « virtualisation » complète rend perfectible, en extension et en croissance, le monde actualisé.

Ces connotations positives ont cours dans certains récits de science-fiction. Le penseur Edgar Morin utilise l’expression « pensée anticipatrice » à savoir ce que peut conceptuellement valoir la science-fiction. Elle décrit des mondes qui sont logiquement complémentaires du nôtre, ce qui nous donne la possibilité de l’explorer avec un autre regard.
L’exploration du virtuel peut se faire en logique et en littérature via deux sens :


  • Selon une conception qui pourrait être résumée comme étant celle de Jules Verne et où le virtuel est exploitable, concevable et permet d’anticiper.

  • Selon une conception où le virtuel est concevable mais a une cohérence externe qui fait qu’il n’est pas réalisable (par exemple, comme dans les histoires de Lewis Carroll, grand logicien par ailleurs). Le virtuel y est l’occasion de pratiquer des expériences de pensée. Par exemple, le mathématicien Riemann construit une géométrie autorisant une « virtualisation » des possibilités logiques qui ne sont pas actualisées dans la géométrie d’Euclide. Il effectue un jeu formel dans le but de former une autre logique. De plus, on peut dire que la « virtualisation » a trouvé sa cohérence externe avec les travaux d’Einstein sur la relativité.


Le virtuel est comme en excès par rapport au réel et il dessine une promesse d’accomplissement. C’est une idéologie d’homme engagé, un homme qui rêve la réalisation de l’homme total. Cette idéologie prend souvent la forme d’une utopie politique où les espèces du virtuel donnent des raisons d’espérer : le monde pourrait être plus large, en expansion. Les utopies politiques pourraient même orienter ou réformer la vie collective.

  1   2   3   4   5

similaire:

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconUn personnage virtuel que l’utilisateur d’un ordinateur choisit pour...

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconFortebraccio teatro
«Ubu» dans ce que nous considérons être une de ses déclinaisons les plus actuelles

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconIntroduction transformations actuelles de nos connaissances et de nos croyances

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel icon17 Place Bellecour 69002 lyon (france) Téléphone / Fax : +33 (0)4 78 92 92 29
«Salon Permanent des Inventions», le premier salon virtuel où chaque inventeur participant peut disposer d’un ou de plusieurs stands...

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconCaractéristiques dérivées

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconCaractéristiques générales

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconCaracteristiques de l’impot

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel icon5 Caractéristiques principales du béton frais

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconThéorie, caractéristiques techniques et conseils pratiques

II. Caractéristiques originelles et actuelles du virtuel iconLes caractéristiques cinétiques et métaboliques de l’hypnotique idéal








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com