Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction








télécharger 69.46 Kb.
titreDeux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction
date de publication21.10.2016
taille69.46 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos

Page sur 5


TRONC COMMUN (TS) -Devoir surveillé de sciences physiques n°2
(20 points, 3h00)

Remarques :

  • Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction.

  • Dans la mesure du possible et sauf indication contraire toute réponse doit être justifiée.

  • L’usage de la calculatrice est autorisé.


Exercice 1 : La lumière, une onde (7,5 points)

D’après Bac Métropole 09/2003
Le texte ci-dessous retrace succinctement l'évolution de quelques idées à propos de la nature de la lumière.

Huyghens (1629-1695) donne à la lumière un caractère ondulatoire par analogie à la propagation des ondes à la surface de l'eau et à la propagation du son.

Pour Huyghens, le caractère ondulatoire de la lumière est fondé sur les faits suivants:

- « le son ne se propage pas dans une enceinte vide d'air tandis que la lumière se propage dans cette même enceinte. La lumière consiste dans un mouvement de la matière qui se trouve entre nous et le corps lumineux, matière qu'il nomme éther».

- « la lumière s'étend de toutes parts et, quand elle vient de différents endroits, même de tout opposés , les ondes lumineuses se traversent l'une l'autre sans s'empêcher »

- « la propagation de la lumière depuis un objet lumineux ne saurait être par le transport d'une matière, qui depuis cet objet s'en vient jusqu'à nous ainsi qu'une balle ou une flèche traverse l'air ».
Fresnel (1788-1827) s'attaque au problème des ombres et de la propagation rectiligne de la lumière.

Avec des moyens rudimentaires, il découvre et il exploite le phénomène de diffraction.

Il perce un petit trou dans une plaque de cuivre. Grâce à une lentille constituée par une goutte de miel déposée sur le trou, il concentre les rayons solaires sur un fil de fer.
Extraits d'articles parus dans l'ouvrage « Physique et Physiciens » et dans des revues « Sciences et Vie ».

de toutes parts = dans toutes les directions sans s'empêcher = sans se perturber

de tout opposés = de sens opposés ne saurait être = ne se fait pas

1. QUESTIONS À PROPOS DU DOCUMENT ENCADRÉ
1.1. Texte concernant Huyghens
1.1.1. Quelle erreur commet Huyghens en comparant la propagation de la lumière à celle des ondes mécaniques?
1.1.2. Citer deux propriétés générales des ondes que l'on peut retrouver dans le texte de Huyghens.
1.2. Texte concernant Fresnel
1.2.1. Fresnel a utilisé les rayons solaires pour réaliser son expérience.

Une telle lumière est-elle monochromatique ou polychromatique?
1.2.2. Fresnel exploite le phénomène de diffraction de la lumière par un fil de fer.

Le diamètre du fil a-t-il une importance pour observer le phénomène de diffraction? Si oui, indiquer quel doit être l'ordre de grandeur de ce diamètre.


2. DIFFRACTION
On réalise une expérience de diffraction à l'aide d'un laser émettant une lumière monochromatique rouge de longueur d'onde λ.

À quelques centimètres du laser, on place successivement des fils verticaux de diamètres connus. On désigne par a le diamètre d'un fil

La figure de diffraction obtenue est observée sur un écran blanc situé à une distance D = 1,60 m des fils. Pour chacun des fils, on mesure la largeur L de la tache centrale. est l'écart angulaire du faisceau diffracté (voir figure 1 ci après)

2.1. Donner la relation liant θ, λ et a. Préciser les unités de θ, λ et a.
2.2. On rappelle que si l’angle est petit alors on peut écrire tan ≈ 

Montrer que la relation entre L et peut s’écrire

2.3. On trace la courbe Celle-ci est donnée en annexe 1 (à rendre avec la copie)

Montrer que la courbe obtenue est en accord avec l'expression de L donnée à la question 2.2.
2.4. A l’aide de la courbe déterminer graphiquement la valeur de 2 x D x  (on fera apparaitre clairement sur la courbe de l’annexe 1 la méthode utilisée) .En déduire la valeur de .
2.5. Dans le dispositif décrit sur la figure 1 on remplace le fil calibré de diamètre a par un cheveu de diamètre a’. On mesure la largeur de la tache centrale. On obtient L = 2,2 cm. Déterminer la valeur du diamètre a’ du cheveu.
2.6. Pour un fil de largeur a donnée, la distance D étant maintenue constante comment évolue la largeur L de la tache centrale si l’on remplace le laser rouge par un laser de lumière bleue (aucun calcul numérique n’est demandé).
2.7. Si l'on envisageait de réaliser la même étude expérimentale en utilisant une lumière blanche, on observerait des franges irisées.

En utilisant la réponse donnée à la question 2.1., justifier succinctement l'aspect «irisé» de la figure observée.
3. DISPERSION
Un prisme est un milieu dispersif : convenablement éclairé, il décompose la lumière du faisceau qu'il reçoit.
3.1. Quelle caractéristique d'une onde lumineuse monochromatique est invariante quel que soit le milieu transparent traversé ?
3.2. Donner la définition de l'indice de réfraction n d'un milieu homogène transparent, pour une radiation de fréquence donnée.
3.3. Rappeler la définition d'un milieu dispersif.

Pour un tel milieu, l'indice de réfraction dépend-il de la fréquence de la radiation monochromatique qui le traverse?
3.4. À la traversée d'un prisme, lorsqu'une lumière monochromatique de fréquence donnée passe de l'air (d'indice na = 1) à du verre (d'indice nv> 1), les angles d'incidence (i1) et de refraction (i2), sont liés par la relation de Descartes-Snell: sin(i1) = nv sin(i2)

Expliquer succinctement, sans calcul, la phrase « Un prisme est un milieu dispersif : convenablement éclairé, il décompose la lumière du faisceau qu'il reçoit ».

Exercice 2 : Du chlore dans l’eau de javel (5,5 points)

D’après Bac métropole 09/2004
Donnée :


  • Valeur de la constante des gaz parfaits R = 8,314 S.I.




  • Loi des gaz parfaits : pour n mole(s) de gaz occupant le volume V à la pression p et la température T : p x V = n x R x T

L’eau de Javel, produit courant et bon marché, est une solution aqueuse contenant entre autres des ions hypochlorite ClO(aq) et des ions chlorure Cl(aq). Outre ses propriétés désinfectantes (c’est un bactéricide puissant), l’eau de javel est utilisée pour son pouvoir «blanchissant», lié à l’action oxydante de l’ion hypochlorite sur de nombreux colorants.

L’eau de Javel se décompose lentement selon une transformation totale modélisée par la réaction d’équation :

2ClO(aq) = 2 Cl(aq) + O2 (g) réaction (1)
On se propose d’étudier la décomposition d’une eau de Javel.

Pour suivre l’évolution de cette transformation, on dilue une solution commerciale S0 afin d’obtenir un volume

V=250 mL d’une solution S1 d’eau de Javel dix fois moins concentrée que S0.
On verse V
1 = 20,0 mL de la solution S1 dans un ballon.

À l’instant de date t0 = 0 s où l’on déclenche le chronomètre, on ajoute, sans variation de volume, une pointe de spatule de chlorure de cobalt dans la solution et on bouche le ballon. L’ion cobalt Co2+(aq) accélère la réaction c’ est un catalyseur de la réaction (1).

Pour suivre l’évolution de la transformation qui se déroule, on mesure, avec un dispositif adapté, la pression p du gaz dans le ballon. On néglige la quantité de dioxygène dissoute dans l’eau par rapport à la quantité de dioxygène produite. La température T est maintenue constante et le volume V0 occupé par le gaz dans le ballon est constant : T = 296 K et V0 = 275 mL

t (min)

0

1,0

2,0

3,0

4,0

5,0

8,0

11,0

13,0



145

427

1308

1757

1896

p(t)

(x102 Pa)

1020

1038

1038

1055

1063

1068

1078

1084

1086



1103

1108

1111

1112

1112

La verrerie mise à disposition est en partie la suivante :

- fioles jaugées de 50 mL, 100 mL, 200 mL, 250 mL, 500 mL ;

- pipettes jaugées de 5 mL, 10 mL, 20 mL, 25 mL ;

- pipettes graduées de 5 mL, 10 mL, 20 mL, 25 mL ;

- éprouvettes graduées de 10 mL, 20 mL, 250 mL, 500 mL.

1. Quels matériels, pris dans la verrerie mise à disposition, doit-on utiliser pour préparer S1 ?
2. Avancement de la réaction

2.1. On note :

- n1 la quantité initiale d’ions hypochlorite dans le volume V1 de solution dans le ballon ;

- n2 la quantité initiale d’ions chlorure dans ce même volume de solution ;

- n3 la quantité initiale de dioxygène présent dans le ballon.

Compléter la dernière ligne du tableau d’évolution du système chimique, de l’annexe 2 à rendre avec la copie (aucune application numérique n’est demandée).

2.2. En supposant que le dioxygène O2(g) est un gaz parfait, montrer que l’expression de l’avancement x(t) de la réaction à l’instant de date t en fonction de p(t), p(t0 = 0), T et Vo est :

x(t)= avec R constante des gaz parfaits.

3. Exploitation des résultats

À partir des valeurs calculées de l’avancement x, on trace la courbe de l’annexe 2 (à rendre avec la copie)  Elle représente l’évolution, au cours du temps, de l’avancement x de la réaction qui se déroule dans le ballon.
3.1. Définir à l’instant de date t, par une relation littérale, la vitesse v(t) de la réaction qui a lieu dans le ballon. Comment devrait-on procéder pour déterminer la vitesse de réaction à la date

t = 10 min, v(t=10min) (aucun calcul n’est demandé) ?

3.2. Comment évolue v(t) au cours du temps ? Justifier la réponse, sans calcul, en utilisant le graphique.

3.3. Citer le facteur cinétique responsable de l’évolution de la vitesse v(t) de la réaction au cours du temps. Donner une interprétation microscopique de cette évolution.

3.4. Définir le temps de demi-réaction.

3.5. La valeur de l’avancement final déterminée expérimentalement est xf = 1,0 ´ 10 – 3 mol.

En utilisant cette valeur, déterminer graphiquement une valeur approchée du temps de demi-réaction. On fera apparaître clairement, sur la courbe de l’annexe 2 (à rendre avec la copie), la méthode utilisée.
Exercice 3 (tronc commun) : La bouteille magique (5 points)

Bac Afrique 2008
Au cours d’une séance de travaux pratiques, un élève d’une terminale S doit réaliser le mélange réactionnel décrit dans le protocole expérimental suivant.
Protocole expérimental

  • Dans un erlenmeyer contenant une solution S dont on ne se souciera pas du contenu, on dissout du glucose.

  • On ajoute une solution de bleu de méthylène. Cette solution donne une coloration bleue au mélange réactionnel.

  • On constate que la solution bleue devient progressivement incolore.

  • Boucher l’erlenmeyer et agiter vigoureusement : la solution devient immédiatement bleue puis se décolore de nouveau lentement.

  • Agiter une nouvelle fois : la solution devient tout de suite bleue puis se décolore progressivement.


Données du problème

  • La seule espèce colorée dans le mélange réactionnel est la forme oxydée du bleu de méthylène qui donne une coloration bleue. Elle est notée BM+(aq).

  • La forme réduite est notée BMH(aq).

  • Dans les conditions de l’expérience, le glucose est un réducteur qui réduit le bleu de méthylène. On admettra qu’il est introduit en large excès devant les autres réactifs.

  • Le glucose est noté RCHO(aq). Sa masse molaire est M = 180 g.mol-1.



Couples oxydant/réducteur mis en jeu


  • BM+(aq) / BMH(aq)

  • O2(aq) / H2O()

  • RCOOH(aq) / RCHO(aq)


1. Équation de la réaction modélisant la transformation chimique entre le glucose et la solution de bleu de méthylène.

1.1. Donner la définition d’un oxydant, puis d’un réducteur.

1.2. Écrire la demi équation électronique de réduction de la forme oxydée BM+ (aq) du bleu de méthylène.

1.3. Écrire la demi-équation électronique d’oxydation du glucose RCHO(aq).

1.4. En déduire que l’équation d’oxydoréduction entre le glucose et la forme oxydée du bleu de méthylène est :

RCHO(aq) + BM+(aq) + H2O() = RCOOH(aq) + BMH(aq) + H+(aq) (équation1)

Cette réaction est lente.
2. Interprétation des observations

Lorsque l’on agite l’erlenmeyer, une partie du dioxygène de l’air se dissout dans la solution puis réagit en oxydant la forme réduite du bleu de méthylène. L’équation de la réaction modélisant la transformation chimique observée est donnée ci-dessous :

2 BMH(aq) + O2(aq) + 2H+(aq) = 2 H2O() + 2 BM+(aq) (équation 2)

Cette réaction est rapide et totale.
2.1. À l’aide des caractéristiques des équations chimiques 1 et 2, expliquer les variations de couleur observées lors de l’expérience et leurs vitesses.

2.2. Quels facteurs cinétiques pourrait-on utiliser pour augmenter la vitesse de la réaction décrite dans la partie 1 ?
3. Étude quantitative
L'erlenmeyer dans lequel l'élève réalise l'expérience est bouché hermétiquement et contient un volume V(O2) = 48 mL de dioxygène et 5,0 g de glucose RCHO.

Le volume molaire des gaz dans les conditions de l'expérience vaut Vm = 24,0 L.mol-1.
3.1. Compléter de façon littérale et en respectant les notations, le tableau d'avancement de l'ANNEXE 3 à rendre avec la copie.
3.2. Calculer la quantité de matière initiale ni (O2) de dioxygène contenu dans l'erlenmeyer.
On réalise une série d'agitations successives qui permet de dissoudre tout le dioxygène présent dans l’erlenmeyer.
3.3. En déduire la quantité de matière ni (BMH) susceptible de réagir avec la quantité de matière initiale ni(O2) de dioxygène.
3.4. À partir de l'équation 1, montrer que la quantité de matière de glucose n(RCHO) ayant réagi au cours de l'expérience est 4,0.10-3 mol. On pourra s'aider d'un tableau d’avancement.
3.5. En déduire la masse m de glucose n'ayant pas réagi dans l'erlenmeyer.

similaire:

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconDeux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction
«le son ne se propage pas dans une enceinte vide d'air tandis que la lumière se propage dans cette même enceinte. La lumière consiste...

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconUne quantité non négligeable des points du barème sera attribuée...

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconIl est rappelé aux candidats que la qualité de la rédaction, la clarté...
«de Wheatstone» alimenté par la tension Ual continue; leurs résistances varient symétriquement

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconPRÉsentation orale [de deux minutes] sur le tabagisme en france

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconIl vous est demandé d’apporter un soin particulier à la présentation...
«cavitation acoustique». L’implosion1 de ces bulles, pendant la phase de compression, crée des turbulences qui détachent les impuretés...

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconIl vous est demandé d’apporter un soin particulier à la présentation...
«cavitation acoustique». L’implosion1 de ces bulles, pendant la phase de compression, crée des turbulences qui détachent les impuretés...

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconLeçon Soirée levée de fonds «Journée mondiale de l’eau»
«Des Soucieux» auront la chance, dans le cadre de leur cours de Géographie, d’apprendre sur la qualité de vie à l’échelle mondiale....

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconMinistere de l’agriculture, de l’elevage et de la peche
«Label», attestant de la qualité supérieure d’un produit le distinguant des produits similaires de qualité courante

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction iconPresentation de l’accueil la sructure
«Repères des Pitchounes» se situe en centre-bourg, à égale distance entre les deux écoles. IL jouxte le restaurant scolaire et la...

Deux points seront réservés à la qualité de la présentation et de la rédaction icon1. De la «qualité» à «l’innovation conceptuelle», 1993-1997
«qualité» prise à contre-pied par l’éclatement de la première bulle spéculative et l’échec de la fusion avec Volvo








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com