Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment








télécharger 80.27 Kb.
titreCours de service au programme : Évaluation du bâtiment
page1/3
date de publication20.05.2017
taille80.27 Kb.
typeCours
p.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3
Titre du cours : Interagir en contexte professionnel

No. du cours : 401 F13 MO (1-2 1)

Département : Techniques administratives

Professeur : Florent Picard (450-975-6100, # 6750, B 3361, fpicard@cmontmorency.qc.ca)

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment

Session : automne 2010

Préalable : Aucun




Notes DE COURS
Semaine 1 :
Cours01 :

1.Développer une attitude qui favorise les relations interpersonnelles

1.1.Les phases du développement de la personne à partir de la naissance et les besoins de l’enfant qui leur sont associés :



En connaissant mieux les gens, on peut comprendre leurs besoins et avoir avec eux des relations interpersonnelles favorisant la collaboration.
La différence entre les êtres vivants et les autres êtres est que les êtres vivants ont des besoins qu’ils doivent satisfaire pour augmenter leur vitalité et croître (i.e. satisfaire des besoins de croissance).
C’est la vie qui crée les besoins.
Ne pas satisfaire un besoin, ou ignorer son existence, décroît la vitalité et mène, à long terme, à la dépression.
Par exemple, ne pas boire quand on a soif, ou dénier le fait qu’on a soif, va mener à la mort à plus ou moins court terme.
Il en va ainsi de tous les besoins dans l’ordre de leur importance dans la hiérarchie de Maslow.
Dès les premiers instants de la vie, les êtres vivants ont des besoins très importants qui, s’ils ne sont pas satisfaits, vont créer un grand vide dans l’inconscient et affecter grandement la vie future de l’individu. On cherchera toujours inconsciemment à combler ces vides (i.e. besoins de déficience). De plus, certains événements qui affectent le jeune enfant peuvent inculquer dans son cerveau des fausses croyances qui vont créer chez lui des complexes affectant sa vie future.
Avant la puberté, l’enfant n’a pas la capacité d’analyser et de critiquer les informations qui entrent dans son cerveau inconscient car son cerveau conscient est en formation. Mais, les idées qui se logent dans son cerveau inconscient vont commander sa vie durant après l’encapsulation (i.e. après la phase de latence expliquée plus loin).
Il y a deux moyens pour identifier les besoins inscrits dans l’inconscient : écouter les émotions et identifier les besoins sous-jacents. Une émotion positive indique qu’un besoin est satisfait tandis qu’une émotion négative indique qu’un besoin n’est pas satisfait.
Il y a également le langage non verbal émis par la personne qui signale ses besoins inconscients. En effet, le langage verbal sert la plupart du temps à dissimuler ce que la personne pense et, très souvent, n’ayant pas bien identifié un besoin inconscient, la personne est incapable de l’énoncer correctement.
Quand on connaît les principaux besoins de toute personne et les comportements qui sont associés à la satisfaction ou à la non satisfaction ce ces besoins, on peut mieux comprendre les gens et avoir une attitude qui favorise les relations interpersonnelles.


1.1.1.Le stade oral (basé sur les travaux de Sigmund Freud).



Le premier stade de développement est le stade oral. C’est là que l’enfant apprend que c’est en mangeant qu’il survit, qu’un plaisir qualifié de « sexuel (mais non génital) », par Freud, est associé à l’absorption de nourriture et qu’un état de bien-être suit la satisfaction du besoin de manger à cause du contact intime avec la mère. Une frustration (i.e. absence ou carence de nourriture à ce stade, peu importe la raison) va causer un vide que l’enfant, pendant toute sa vie, tentera de combler. Il aura un besoin inconscient de manger ou de grignoter tout le temps. Si le manque de nourriture a été associé à la peur de mourir, le besoin de manger subséquent pourrait justifier l’embonpoint perçu comme une protection contre un manque grave de nourriture dans le futur. Ce besoin peut être satisfait par une pseudo-nourriture comme la cigarette. Le besoin de plaisir (de nature sexuelle mais non génitale car l’enfant n’a pas encore atteint la puberté) peut être compensé par les relations sexuelles (un transfert de la mère est fait sur la compagne dans les relations amoureuses et le plaisir de la relation sexuelle avec la compagne a une affinité avec le plaisir sexuel, mais non génital, que donne la mère en nourrissant son enfant). Le besoin de bien-être associé avec l’absorption de nourriture (sécurité affective donnée par la mère à l’enfant qui se repose sur le corps chaud de celle-ci après avoir été bien nourri) peut être compensé par un grand-besoin de contact physique avec sa compagne (substitut de la mère) dans les relations amoureuses. Si l’enfant n’a pas absorbé de nourriture par peur de mourir, car pour une certaine raison, comme le sein qui bloque les narines du bébé, et l’étouffe, l’empêchant de respirer, l’enfant pourrait refouler son besoin de se nourrir (i.e. fait du déni de l’existence de son besoin et se comporte comme s’il n’avait plus ce besoin car ignorer ce besoin est vu comme une nécessité de survie). Comme la satisfaction des besoins conditionne la bonne santé mentale, un besoin refoulé et, par conséquent, non satisfait, aura une influence sur la personnalité en diminuant vitalité et en l’empêchant de satisfaire des besoins de niveau supérieur dans la hiérarchie de Maslow.

1.1.2.Le stade anal.



Le stade anal est le moment où l’enfant peut décider de retenir ou d’expulser ses selles sur la base de sa décision la plus personnelle. C’est le premier choix qui relève de lui dans sa vie. Si la mère, incluant toutes les personnes que l’enfant considère comme ayant une très grande importance pour lui (cela est le monde entier pour l’enfant), lui reconnaissent ce droit de s’affirmer, il aura confiance en lui et en les autres. Il se trouvera important et sentira qu’il a le droit d’exister et de porter ses besoins. Sinon, surtout si l’interdiction de s’affirmer est associé à une menace d’abandon de l’enfant, l’enfant peut refouler son besoin de s’affirmer en échange de la sécurité immédiate dont il ne peut se passer. Plus tard, les autres besoins refoulés et non satisfaits pourraient donner lieu à des maladies psychosomatiques comme l’hypocondrie (maladie imaginaire servant à obtenir de l’attention des autres pour porter une besoin que l’on croit (inconsciemment) illégitime).

1.1.3.Le stade phallique.



Le stade phallique est le stade où l’enfant prend connaissance du fait qu’il existe deux sexes différents (au niveau des organes génitaux). C’est le moment où l’enfant a besoin d’être reconnu comme personne sexuée. Quand l’enfant prend conscience de son sexe, il se met à développer les caractéristiques propres à son sexe. Par contre, en attendant que l’enfant découvre qu’il existe deux sexes, il continue de s’identifier à la personne qui a le plus d’importance pour lui, soit sa mère, et cela pourrait expliquer pourquoi certains hommes sont trop efféminés rendus à l’âge adulte car ils sont identifiés à leur mère trop longtemps. Le mâle qui découvre qu’il a un pénis, ce que la femelle n’a pas, pourrait craindre qu’un lui enlève son instrument de supériorité (castration). Le père, ou le mâle qui a la plus grande importance pour l’enfant, a un rôle très important à jouer à ce stade « en confirmant l’enfant dans son identification sexuelle ». Sinon, l’enfant pourra refouler son besoin d’être reconnu comme personne sexuée (l’enfant se castre lui-même psychologiquement) et ne sera pas capable de s’affirmer en concordance avec son sexe.

1.1.4.Le stade Oedipien.



Après avoir pris connaissance de son sexe, l’enfant exerce son nouveau rôle sexuel. Pour le petit garçon, la mère devient son objet d’amour (sexuel avant la puberté). Pour la petite fille, le père devient l’objet d’amour. En plus, le petit garçon veut inconsciemment éliminer son rival, soit son père. La petite fille veut éliminer inconsciemment sa rivale, sa mère. La mère doit montrer à son petit garçon qu’il est un homme intéressant pour les femmes (prise de confiance en lui pour le choix d’une partenaire future) mais que, malheureusement, il ne peut pas l’épouser car elle est déjà mariée à son père. Le père en fait de même pour sa fille.
Le père peut expliquer à son petit garçon comment se comporter pour avoir du succès avec les femmes et lui transmettre son expérience de mâle. Il en va de même avec la mère.
Il y aura erreur quand la mère empêchera son petit garçon de se détacher d’elle et de réaliser librement sa vie amoureuse. Si la mère va jusqu’à l’inceste avec son fils, son fils aura une très grande crainte de se faire castrer par son père et se sentira terriblement coupable envers lui d’usurper son rôle face à la mère. Ce garçon ne sera plus capable de voir clair dans ses relations amoureuses qui seront continuellement un échec car il ne pourra y avoir de confiance mutuelle entre les partenaires amoureux. Le garçon sera toujours sur la défensive et il ne croira pas que l’on peut l’aimer véritablement et s’intéresser de façon authentique à ses besoins. Il n’aura donc jamais confiance dans sa compagne qui, en retour, ne pourra lui faire confiance. Le froid et l’éloignement s’installera entre les partenaires jusqu’à la séparation.
Il en va de même concernant le père avec sa fille.
Finalement, si le père utilise son autorité pour ravir la mère au petit garçon, par projection de son père sur tous les hommes ensuite, le petit garçon, dans ses relations amoureuses, deviendra jaloux car il croira que tous les hommes veulent lui ravir sa compagne.
Il en va de même pour la mère qui enlève le père à la petite fille.
Finalement, si le père détruit l’image positive de la mère dans la tête de la petite fille, la petite fille pourrait, sans modèle féminin qu’elle juge valable, inconsciemment refuser d’être une femme dans une relation amoureuse et jouer le rôle d’un homme dans une relation homosexuelle.
Il en va de même si la mère détruit l’image positive du père dans la tête du petit garçon.


1.1.5.Le stade (phase) de latence.



La phase de latence est la période, après le stade Oedipien, jusqu’à la période de puberté, inclusivement. Cette phase est complétée quand le besoin sexuel d’un impubère se change en besoin sexuel (et génital) d’un pubère. Le cerveau a terminé son développement physique et se stabilise. À moment, se ferme (encapsulation) le caisson de l’inconscient contenant tous les besoins refoulés et les manques à gagner des besoins non satisfaits depuis la naissance. C’est avec ce bagage que l’adulte terminera sa vie à moins qu’il n’utilise la psychothérapie pour détecter les besoins refoulés et accepter de les satisfaire dans un nouveau contexte de sécurité; ou qu’il ne découvre les manques à gagner non comblés, réévalue la pertinence de combler ces manques dans un contexte d’adulte, plutôt que dans un contexte d’enfant dépendant quand le manque s’est enregistré dans le cerveau inconscient, et trouve la façon la plus commode et appropriée de satisfaire ces manques à gagner dans le nouveau contexte (en prenant bien soin de ne pas satisfaire ces besoins par une attitude immature de l’adulte resté accroché au contexte périmé de l’enfance).

  1   2   3

similaire:

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLe Programme de formation de l’école québécoise, la Progression des...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLe Programme de formation de l’école québécoise, la Progression des...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLe Programme de formation de l’école québécoise, la Progression des...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconCours de cuisine adaptée (una charente Vienne, Plan de prévention...
«évaluation des besoins» una charente-Maritime/Deux-Sèvres (cf. Module Evaluation-pp), 12 pages. 2

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLe maçon est le premier à intervenir lors de la construction d'un...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLes apprentissages sont plannifiés par notre brevet d’état et chaque...
«Benjamin(e)», joueuses et joueurs âgés de 11 à 12 ans, au cours de Tournois et de Camps organisés à différents niveaux et impliquant...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconTechnicien en mesure physique pour le bâtiment
«Qualibat 8711 : mesureur en étanchéité à l’air du bâtiment» est indispensable. Des qualifications pour les mesures d’étanchéité...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconAu cours de votre activité professionnelle, vous pouvez être victime...
«accident de service». Est considéré comme accident de service, l’accident survenu dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice...

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconÉvaluation sommative comportant une évaluation expérimentale

Cours de service au programme : Évaluation du bâtiment iconLe programme des conférences de D3, de septembre à juin, porte sur...
«ancienneté» dans ce contexte pédagogique, explique que la grande majorité d’entre nous a l’expérience de l’enseignement et de l’évaluation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com