Section 2 la protection humaine








télécharger 19.56 Kb.
titreSection 2 la protection humaine
date de publication15.04.2017
taille19.56 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos

Section 2

LA PROTECTION HUMAINE

Sous-section 1


LA GARDE STATIQUE


Parfois appelée « POSTE FIXE » ou « VIGIE », la GARDE STATIQUE est une technique de protection humaine que ne remplacent par les moyens mécaniques ou électriques.
Souvent ponctuelle, temporaire ou évolutive, elle reste, malgré les apparences, une mission qui exige une vigilance constante, une excellente condition physique et beaucoup de professionnalisme.
Elle doit, dans tous cas, faire l’objet d’une préparation minutieuse et de consignes précises.


  1. Définition et buts




            1. Définition


La garde statique est une mission qui consiste à surveiller ou a garder un lieu ou un objet en demeurant sur place.


            1. Buts


La garde statique peut avoir pour objet de :

              • Contrôler une issue (porte principale d’accès, sortie de secours, entrée d’une salle de spectacle, d’un magasin à grande surface, etc.) ( il ne s’agit pas alors d’un contrôle d’accès, mission spécifique étudiée dans la sous-section 2).

              • Protéger un point sensible (chambre forte d’un établissement bancaire, laboratoire de recherches, hall de stockage de matière sensible ou de grande valeur, etc.).

              • Surveiller les abords d’un établissements ou d’une zone à risque (banque, parking privé, immeuble). Le risque peut être permanent ou lié à une situation ponctuelle (par exemple menace terroriste ou autre).

              • Garder un bien de valeur (œuvre d’art dans une exposition ou un musée, prototype de véhicule dans une entreprise ou sur un circuit, bijoux à l’intérieur d’un magasin, etc.)



                1. Organisation de la mission


L’absence de mouvements, d’événements marquants, l’accoutumance, la lassitude peuvent conduire l’APS à une certaine routine, préjudiciable d’une part à l’efficacité de la mission et d’autre par à la sécurité même de l’agent. La garde statique doit, dans tous les cas, faire l’objet d’une organisation méthodique.

Il convient donc :

  • D’établir des consignes précises et complètes, même en cas de mission de courte durée.

  • Prévoir une relève régulière (toutes les heures ou au maximum toutes les 2 heures) afin d’éviter une fatigue excessive et par conséquent une baisse de la vigilance.

  • Mettre en place une liaison radio ou téléphonique, ou un contact périodique (éventuellement par rondier), avec le gardien statique.

  • Varier dans toute la mesure du possible les missions confiées à un gardien en alternant garde statique, ronde, patrouille.

  • Prévoir en tous les cas les indispensables temps de repos (d’une durée au minimum égale à celle des factions).




    1. Tâches de l’APS et technique d’exécution




      1. Tâches


La mission de garde comporte plusieurs type de tâches :

        • Surveiller – garder.

        • Observer.

        • Demeurer en liaison avec le poste ou le responsable du site surveillé.

        • Alerter (dans tous les cas).

        • Intervenir si nécessaire, selon ses moyens, en application des consignes reçues, et en tous cas dans le respect des dispositions légales et réglementaires (droit d’appréhension, légitime défense, nécessité, secours, etc.).




      1. Technique d’exécution


L’agent qui se voit confier une mission de garde statique doit :

        • Prendre connaissance des consignes particulières concernant le point à garder et la conduite à tenir.

        • Rester sur place, sans s’éloigner de plus de quelque mètres du point à garder, sauf si les consignes prescrivent des rondes ou des déplacements périodiques (par exemple pour une prise de contact physique avec un autre gardien).

        • Ne pas se laisser distraire.

        • Conserver en tous temps une attitude ferme et vigilante (à noter que l’attention n’exclut jamais la courtoisie).

        • Rendre compte au poste ou au responsable désigné, sans délai, de tout fait anormal ou inhabituel.

        • Attendre sa relève sur place, sans s’attacher étroitement aux horaires éventuellement préétablies.

        • Contacter régulièrement le poste ou le responsable désigné, par téléphone, radio (vacations), ou directement.

        • S’entraîner à observer et décrire :

          • Son environnement : rue, immeuble, hall, salle véhicules, etc. (un croquis sommaire peut constituer un excellent aide-mémoire.

          • Les personnes (signalement descriptif).

        • Porter plus particulièrement son attention sur :




          • La disposition des lieux :

            • Se placer de manière à avoir le meilleur champ d’observation possible.

            • Signaler les bâtiments, meubles, véhicules, ou autres qui peuvent gêner la vue ou constituer des obstacles en cas d’intervention, des abris pour d’éventuelle menace.

            • Rendre compte d toute modification intervenue durant la faction ou entre deux factions (travaux, déplacement, etc.)

              • Les personnes :

            • Surveiller tout mouvement ou stationnement anormal de personnes à proximité ou aux abords du point gardé.

            • Contrôler les entrées et sorties (fournisseurs, livreurs, etc.) si les consignes particulières le prévoient.

            • Porter une attention toute particulières aux porteurs de paquets (bagages, colis, etc.) et aux demandeurs de renseignements.

            • Eviter le contact direct avec quiconque, dans toute la mesure du possible (distance de sécurité différente 1 mètres).

  • Les véhicules :

            • Noter les stationnements prolongés et les passages très fréquents de véhicules.

            • Relever les renseignements sur les véhicules suspects (marque, type, numéro d’immatriculation, nombre de passagers).

            • Contrôler les livraisons avec soin.

  • Les colis, bagages et objets suspects :

    • Examiner les entrées d’immeubles, les boites à lettres, les poubelles.

    • Intervenir tout dépôt de colis ou objet à proximité du point gardé.

      • Intervenir, si besoins, dans le cadre des consignes reçues. L’intervention ne doit pas conduire l’agent à quitter son poste (sauf si les consignes le prévoient). Le gardien confronté à un évènements à proximité du point gardé, sans rapport avec sa mission propre, provoquera l’intervention de renforts ou alertera éventuellement les services compétents.

Exemple :

Malaise d’une personne (réel ou simulé) devant l’établissement bancaire gardé.
La garde statique se rapproche beaucoup d’une autre mission de protection humaine, le contrôle d’accès, qui requiert les même aptitudes et qualités mais dont elle se distingue essentiellement par :

  • La fréquence : la garde statique est plus souvent ponctuelle et liée à une situation particulière.

  • La durée : nécessairement plus réduite pour la garde statique que pour le contrôle d’accès.

  • Les moyens mis éventuellement à disposition du gardien en contrôle d’accès.

similaire:

Section 2 la protection humaine iconEn Algérie, et d’une manière générale, la protection de l’enfance...

Section 2 la protection humaine iconL'âme humaine selon le symbolisme du christianisme primitif
«La connaissance de l'âme humaine, comme entité psychique et physique, sera la science de demain.» C. Flammarion

Section 2 la protection humaine iconRelative à la protection de l’enfance
«La protection de l‘enfance et l’adoption» à l’initiative de la sénatrice Mme Michelle Meunier en s’appuyant non seulement sur le...

Section 2 la protection humaine iconRelatif à l'hébergement de données de santé à caractère personnel
«Sous-section 1 : Accès aux informations de santé à caractère personnel», au sein d'une section 1 dont le titre est ainsi rédigé

Section 2 la protection humaine iconSept ans après la loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection...
«prévalence du maintien du lien familial biologique à tout prix dans les pratiques professionnelles»

Section 2 la protection humaine iconSynthèse du plan
«volume sonore» qui se mesure en décibel (abrégé dB). L’oreille humaine perçoit les sons sur un intervalle allant de 0 dB, seuil...

Section 2 la protection humaine iconLa protection des

Section 2 la protection humaine iconLa protection de l’enfance en France

Section 2 la protection humaine iconGéographie physique et humaine

Section 2 la protection humaine iconRace Humaine, Chlondathian








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com