THÈse pour le diplome d'État de docteur en médecine








télécharger 314.53 Kb.
titreTHÈse pour le diplome d'État de docteur en médecine
page2/6
date de publication14.04.2017
taille314.53 Kb.
typeThèse
p.21-bal.com > documents > Thèse
1   2   3   4   5   6

Questions pour la femme

  • Caractéristiques de la patiente : âge, sexe, taille, poids

  • Catégorie socio professionnelle, et niveau d’étude

  • Exposition aux facteurs de risques : tabagisme, connaissance des cycles, et impact de l’âge sur la fertilité, utilisation de produits par la patiente

  • Situation de la patiente dans le parcours de soin primaire: suivi gynécologique



Question pour l’homme

  • Caractéristiques du patient : âge, sexe, taille, poids

  • Catégorie socio professionnelle, et niveau d’étude

  • Exposition aux facteurs de risques : tabagisme, cannabis, activité physique, utilisation de produits par le patient

  • Situation du patient dans le parcours de soin : a t’il un médecin généraliste ?

  • Représentation de l’homme quant à sa fertilité


Questions pour le couple

  • Caractéristiques du couple : fertilité primaire ou secondaire

  • Exposition aux facteurs de risques : fréquence des rapports sexuels, la relation entre leur âge et le projet d’enfant.

  • Situation du couple dans le parcours de soin : est ce sa première consultation en centre d’AMP ? qui l’a orienté en consultation d’AMP? Interlocuteur(s) privilégié(s) quant à ses difficultés à avoir un enfant.



  1. Population


Il s’agit des couples consultant pour la première fois en AMP dans les services de Port Royal et de l’hôpital intercommunal de Créteil.
Les critères d’inclusion étaient les suivants :

  • c’est leur première consultation en centre d’AMP

  • ils sont en cours de bilan

  • ils sont en cours de traitement médical

Les critères d’exclusion étaient les suivants :

  • les couples avaient déjà réalisé au moins une tentative d’insémination artificielle

  • les couples avaient déjà réalisé au moins une tentative de fécondation In vitro


Afin d’obtenir un échantillon représentatif, il a était décidé de recueillir environ 200 questionnaires


  1. Analyse statistique


Les données ont été saisies sur Google questionnaire

Les analyses statistiques ont été effectuées avec le logiciel Excel et le test du Khi2

Il s’agit de statistiques descriptives.


RESULTATS
Population étudiée 

Nous avons récoltés 183 questionnaires sur une période de 3 mois ; 173 questionnaires ont été inclus. 

Pour la femme, les questionnaires étudiés étaient les 173 questionnaires inclus. Pour les hommes, les questionnaires étudiés étaient les 163 complets.


Figure 1 : Flow Chart : population d’étude


  1. Les couples




    1. Répartition des couples selon le parcours de soin (N=173)


La majorité des femmes incluses se présentaient en AMP pour la première fois.

Figure 2 : situations dans le parcours d’AMP selon les couples


    1. Modalités d’orientation en consultation en AMP  (N=173)



Moins de 25% des couples sont adressés par le médecin généraliste en centre d’AMP.



Figure 3 : Sur les conseils de qui, les couples consultent en AMP ?

    1. Fréquence des rapports sexuels (N= 173)


75% des couples ont une fréquence de rapports sexuels de 1 à 3 par semaine.

Figure 4 : fréquences des rapports sexuels sur les 6 derniers mois.



    1. Proportions de couples dont le désir d’enfant a été impacté par l’âge de l’homme ou de la femme (N=149)


La majorité des couples estime que l’âge d’un des 2 membres du couple a impacté leur projet d’enfant.

Figure 5 : Proportions de couples dont le désir d’enfant a été impacté par l’âge de l’homme ou de la femme

    1. Grossesse(s) issue(s) du couple ou d’un des 2 membres du couple (N=173)


Dans plus de 2/3 des cas, ni le couple, ni l’homme, ni la femme n’ont déjà eu d’enfants




Figure 6 : Grossesse(s) issue(s) du couple ou d’un des 2 membres du couple


  1. Les femmes




  1. Caractéristiques des patientes




  1. Age des femmes de l’étude (N= 172)


La moyenne d’âge des femmes de l’étude était de 33 ans.

L’âge minimum de 20 ans et l’âge maximum de 44 ans.



Figure 7 : catégories d’âge des femmes de l’étude


  1. IMC des patientes (N=173)


Un tiers des patientes sont en surpoids ou obèses.


Figure 8 : IMC des patientes


  1. Statut tabagique des femmes (N= 173)


Moins d’1/4 des femmes de notre étude fumaient.


Figure 9 : femmes fumeuses et non fumeuses



Figure 10 : fumeuses, non fumeuses, arrêt depuis moins de 6 mois, et arrêt depuis plus de 6 mois



  1. Données socio professionnelles



    1. Catégories socio professionnelles (N=173)


L’ensembles des professions sont représentées avec > de 50% de professions intermédiaires et de cadres.



Figure 11 : catégories socio professionnelles parmi les femmes



    1. Niveau d’étude (N=173)


On remarque que notre échantillon est composé à presque 50% de femmes ayant un niveau d’étude au delà de bac+3


Figure 12 : niveau d’études parmi les femmes


  1. Connaissances sur les facteurs de risques d’infertilité




    1. Connaissance du lien entre l’âge et la fertilité (N=173)


Plus de 30% des femmes ne savent pas que la fertilité commence à diminuer à partir de 35 ans.


Figure 13 : Age à partir duquel les femmes pensent que la fertilité commence à diminuer
Plus de 30% des femmes pensent que la fertilité diminue fortement après 40 ans




Figure 14 : Age à partir duquel les femmes pensent que la fertilité commence à diminuer fortement



Environ 50% des femmes ne savent pas l’âge à partir duquel l’AMP n’est plus efficace


Figure 15 : Age à partir duquel les femmes pensent que l’AMP n’est plus efficace.

    1. Connaissances des femmes de l’impact de leur poids sur leur fertilité (N=169)


Parmi les 54 femmes en surpoids ou en obésité, plus de 2/3 estiment que leur poids n’est pas un problème pour leur fertilité.

Figure 16 : en fonction de leur IMC, quel est le pourcentage de femmes qui considèrent que leur poids est un problème pour leur fertilité ?
Alors que les femmes en obésité ont modifié leur poids pour 70,6 % d’entres elles, les femmes en surpoids n’ont pas modifié leur poids pour améliorer leur fertilité à 62,2%.
Figure 17 : en fonction de leur IMC, les femmes ont elles modifié leur poids pour améliorer leur fertilité ?

    1. Utilisation de produits par les femmes pour améliorer leur fertilité (N=173)



Plus du tiers des patientes ont recours à des produits.


Figure 18 : vous a t’on conseillé des produits en vue de favoriser la procréation ?

Types de produits consommés 

113 femmes ont consommé un ou plusieurs produits en vue de favoriser leur fertilité,

29,2% déclarent avoir pris des médicaments

24,8% déclarent avoir pris des vitamines,

8,8% déclaraient avoir pris de l’homéopathie

37,2% déclaraient avoir pris des plantes ou de l’acupuncture.

Par quel(s) intervenant(s) ces produits ont été recommandés ?

Par le gynécologue dans 33% des cas,

par le généraliste dans 7% des cas,

par la famille, les médias ou les amis dans 28,7% des cas.



    1. Connaissance des femmes sur l’impact du tabac sur la fertilité (N=166)


Le tabac est identifié comme ayant un impact sur la fertilité par 87,4% des femmes

Parmi les fumeuses, 92,6% d’entres elles savent que le tabac a un impact sur leur fertilité.
Effectif des femmes




Figure 19 : le tabac a t’il un impact sur la fertilité ?
La justification du sevrage tabagique concernant la restauration ovarienne est connu de 12,7% des patientes.

Figure 20 : un sevrage tabagique depuis plus de 5 ans aura t’il un impact sur la réserve ovarienne (8)?

    1. Fertilité et sexualité (N= 173)


Une majorité de femmes ciblent leurs rapports sexuels



Figure 21 : en vue d’augmenter vos chances d’avoir un enfant, privilégiez vous une période de votre cycle pour avoir des rapports sexuels ?
Moins de 30% des femmes savent que les rapports sexuels doivent être ciblés au maximum 1 jour après l’ovulation. Figure 22 : la période du cycle menstruel que les femmes privilégient pour augmenter leurs chances d’avoir des rapports fécondants
Chez les femmes qui ciblent leurs rapports sexuels, avec qui ont elles abordé le sujet ?
128 femmes avaient décidé de favoriser une période de leur cycle pour augmenter leur chance de fertilité naturelle ;

53,1% d’entres elles en avaient parlé avec leur gynécologue,

20,3% en avaient entendu parlé dans les médias

21,9% avec un ami ou un membre de leur famille,

8,6% d’entres elles en avaient parlé avec leur médecin généraliste.


  1. Situation des patientes dans le parcours de soin primaire




    1. Les femmes dans le parcours de soins primaires (N= 173)


Seul 7,5% des femmes sont suivis par leur généraliste.


Figure 23 : qui s’occupe de votre suivi gynécologique régulier ?


  1. Les hommes


1) Caractéristiques des hommes de l’étude



    1. Age des hommes de l’étude (N= 163)


La moyenne d’âge des hommes de l’étude était de 35,9 ans.

L’âge minimum est de 24 ans et l’âge maximum est de 64 ans

Figure 24 : Catégories d’âge des hommes de l’étude



    1. IMC des hommes (N= 163)


Presque la moitié des hommes étaient en surpoids ou obèses.

Figure 25 : IMC des hommes

    1. Statut tabagique des hommes (N=163)



Presque 1/4 des hommes fumaient.



Figure 26 : Hommes fumeurs et non fumeurs


Figure 27 : hommes fumeurs, non fumeurs, ayant arrêté depuis moins de 6 mois, et depuis plus de 6 mois


    1. Consommation de cannabis (N=163)


Seulement 4,3% des hommes déclarent fumer du cannabis plus de 2 fois par semaine.


Figure 28 : consommez vous régulièrement du cannabis (plus de 2 fois/mois) ?

  1. Données socio professionnelles



    1. Catégories socio professionnelles (N=163)


L’ensemble des professions sont représentées, avec presque 50% de professions intermédiaires et de cadres.


Figure 29 : catégories socio professionnelles parmi les hommes

    1. Niveau d’étude (N= 163)



Un peu plus d’1/3 des hommes avaient un niveau d’étude à Bac+4 et au delà




Figure 30 : niveau d’études parmi les hommes

3) Connaissance des facteurs de risques d’infertilité



    1. Connaissance des hommes de l’impact de leur poids sur leur fertilité (N= 154)


Parmi hommes en surpoids et obèses, respectivement 92,6% et 58,3% considèrent que ce n’est pas un problème pour leur fertilité.
Figure 31 : en fonction de leur IMC, quel est le pourcentage d’hommes qui considèrent que leur poids est un problème pour leur fertilité ?

    1. Utilisation de produits par les hommes pour améliorer leur fertilité (N=163)


1   2   3   4   5   6

similaire:

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État de docteur en médecine par nom : levy...
«pertinence du dosage de la vitamine d en medecine generale : etude pilote realisee entre decembre 2012 et juillet 2013»

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État de docteur en

THÈse pour le diplome d\Diplome d’etat de docteur en medecine

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État
«terrain», particulièrement le Dr Thibault Legrix qui m’a accordé sa confiance le premier et m’a convaincu que la médecine générale...

THÈse pour le diplome d\Thèse Pour le diplôme d’Etat
Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État
...

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplome d\THÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com