Tpe prise de contact et consignes








télécharger 132.61 Kb.
titreTpe prise de contact et consignes
date de publication12.04.2017
taille132.61 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos





TPE

Prise de contact et consignes

« L’esprit TPE »


1/ A partir de thèmes nationaux,
2/ les élèves, par groupe, choisissent un sujet qui fait appel à 2 disciplines dans leur filière (Philosophie et Français en Série L, SES et Histoire-géographie en ES ; Physique-chimie et Mathématiques en S…)
3/ A partir du sujet sélectionné, les élèves doivent extraire

une problématique à résoudre.
4/ Les étapes de la résolution de cette problématique seront mentionnées dans un carnet de bord qui contribuera avec
5/ Une courte synthèse,
6/ Une production et
7/ Un exposé final à
8/ L’évaluation du TPE.
9/ L’avancée des TPE devra suivre un échéancier serré.

1/ Les thèmes nationaux
 Voir B.O. N°21 du 22 mai 2003
2/ Les groupes d’élèves et le sujet
 Les élèves doivent être par groupe de 3 si possible. En effet, ce chiffre permet un réel travail collectif, une argumentation, et en cas de débat, de trancher sur une question.
 Le sujet doit faire apparaître deux disciplines afin de forcer les élèves à décloisonner leurs connaissances.
3/ Une problématique
 La problématique pourrait être définie d’une manière très générale et informelle : question qui nécessite de rencontrer une succession de problèmes à résoudre.
 C’est ici que réside, à mon sens, « l’esprit » TPE. Derrière ces Travaux Personnels Encadrés on cherche à développer l’autonomie de l’élève via la pédagogie de projet. Jusqu’à présent l’élève suivait une « pédagogie de la certitude » ; l’enseignant lui permettait d’avancer en toute sécurité dans ses apprentissages : l’enseignant a « juste » car il sait. Les TPE sont à contre courrant, c’est la « pédagogie de l’incertitude ». Non seulement les enseignants n’ont pas réponse à tout mais en plus les élèves doivent aller chercher des réponses ailleurs que dans la tête du professeur ou dans l’établissement scolaire. Ils tâtonnent pour trouver les réponses, sont sans cesse confrontés à des problèmes d’ordre matériel, intellectuel…

Ce que l’on cherche à évaluer ce n’est plus que la production finale mais également et principalement la démarche, la gestion et la résolution des problèmes rencontrés (quels qu’ils soient). On s’attachera donc plus à la manière, à la forme qu’au résultat et c’est encore « nouveau » pour les élèves comme pour les enseignants. En effet, la réponse à la problématique peut-être même connue à l’avance (« le profil des véhicules joue sur l’aérodynamisme »), c’est la manière de le montrer qui est intéressante et entre dans le cadre d’un TPE (construction d’une soufflerie et de maquettes de voiture aux profils variés).
 Je pense donc que nous devrions nous attacher à privilégier dans les TPE :

- la recherche (analyses des besoins et des échecs d’une expérience par exemple),

- l’organisation du travail plutôt que le résultat

- la recherche de solutions aux problèmes rencontrés plutôt qu’un TPE clé en main dont les tenants et les aboutissants se profilent dès le début du TPE
 Malgré nos efforts, il arrive dans 40% des cas que nous ne trouvions pas de problématique au sens où nous l’entendons et donc que les élèves se dirigent tout droit vers un exposé : un sujet sur le Big-Bang par exemple ne se prête pas à l’expérimentation et risque fort de ne pas être un TPE. Si le sujet verse dans l’exposé, la production finale peut alors être de type « créatif » (pièce de théâtre, maquette, diaporama Power-point…) et la démarche, qui est l’essentiel et l’essence même du TPE, ne se retrouvera plus dans la résolution de la problématique mais dans la créativité au niveau de la production finale. On accepte alors cette démarche si les élèves ne peuvent sortir de leur « problématique exposé » : animation avec Power-Point pour expliquer les premières étapes de la création de l’Univers selon la théorie du Big-Bang.
 On cherche ainsi à responsabiliser les élèves, les rendre plus « débrouillards ». Pour cela, la problématique doit les pousser à rencontrer des problèmes de toutes sortes : prendre un rendez-vous et s’y rendre, discuter avec des personnes qu’ils n’auraient jamais côtoyé autrement, réaliser des expériences par eux-mêmes et se rendre compte des difficultés de leur mise en place et discuter des résultats, mettre en place un sondage…brefs, gérer des problèmes d’une manière générale.

Les élèves devraient acquérir ainsi une démarche utilisée hors de leur vie purement scolaire, tout en formant des citoyens en ce qu’elle les fait s’intéresser à des faits de société qui concernent également leur future vie d’adulte. Enfin dans la durée, elle révèle d’autres compétences chez les élèves : l’esprit d’initiative, l’ingéniosité…
 La recherche documentaire est un passage obligé pour la réalisation d’un TPE mais cette recherche ne doit pas constituer le corps du TPE. Ce n’est pas un travail bibliographique uniquement qui est demandé, des « couper-coller » aboutissent inévitablement à des exposés. La recherche documentaire permet :

  • de se renseigner sur un sujet et conduira les élèves à l’émergence d’une problématique

  • et/ou apportera des réponses partielles à des problèmes ponctuels pour répondre plus globalement à leur problématique.

La recherche documentaire est donc à la fois une base de données sur un sujet et un moyen d’avancer dans la résolution d’une problématique, mais en aucun cas la recherche documentaire ne doit être une fin en soi.

Enfin, la recherche documentaire sert à orienter les élèves vers la forme finale que prendra leur production. En effet, en fonction des sujets et de la problématique, les élèves auront envie de présenter des productions finales très différentes (voir 6/). Et il faudra très rapidement penser à la forme que prendra la production finale : la conception d’un dossier, d’une pièce de théâtre ou d’une maquette ne demande pas le même type de travail, ni le même état d’esprit.
4/ Le carnet de bord
 L’ensemble des étapes de cette démarche de résolution de problématique doit figurer sur un carnet de bord dont l’importance est capitale mais trop fréquemment délaissée.

Il faut donc insister sur la tenue du carnet de bord sur lequel la démarche complète doit être écrite pour chaque élève. Les échecs, surtout, doivent être mentionnés, car ce qui est intéressant c’est de voir comment il a géré cet échec. C’est ici que réside, pour moi, « l’esprit TPE ». De plus en cas de mauvaise production, de non aboutissement du projet, il y a un garde fou, une trace de leur parcours.

Ce carnet est personnel ; il faut donc inscrire « ce que j’ai fait », « ce que je pense », car au final dans l’évaluation, il faut penser que 1 point est attribué à l’esprit d’initiative et à la prise de responsabilité notamment.
 Un exemple de ce qui peut figurer sur le carnet de bord a été reporté sur une feuille que l’on peut distribuer aux élèves lors de la prise de contact. Ce travail réalisé par Marielle Bonnin, professeur-documentaliste, souligne l’importance de ces enseignants dans les TPE et dont la présence au côté des autres enseignants lors de la prise de contacts avec les élèves est essentielle.

SEANCE DU _____________________________________________________



A CHAQUE SEANCE, JE N’OUBLIE PAS DE NOTER MES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

EN FIN D’ANNEE, IL SERA TROP TARD !!

(cf. fiche : comment faire une bibliographie)

CE QUE J’AI DECIDE DE FAIRE AUJOURD’HUI 


Rechercher des documents, lire, prendre des notes.

Téléphoner, faxer…

Rendez-vous extérieur…

COMMENT JE M’ORGANISE DANS LE TEMPS ET DANS LES LIEUX


J’ordonne les activités que j’ai à mener.

Je fais mes recherches documentaires au CDI (ou salle informatique).

Je pars à l’extérieur faire des photos (ou un film), rencontrer…

Je garde 15 min à la fin de la séance pour la tenue de mon carnet de bord.(une fiche par séance)

QUELS OUTILS J’UTILISE


Je fais mes recherches documentaires à l’aide de BCDI, Internet, cédérom...

Je téléphone à … qui pourrait m’aider dans mes recherches.

J’envoie un email ou un fax pour prendre rendez-vous avec…


Je rencontre aujourd’hui … à qui j’avais téléphoné (ou envoyé un fax, un email…)

PROBLEMES RENCONTRES


Difficultés matérielles : panne d’ordinateurs, je n’ai pas pu gérer mon temps…

Difficultés relationnelles : absence d’un membre du groupe qui avait les documents importants, points . de vue opposés et difficultés à se mettre d’accord…

Difficultés intellectuelles : problème pour trouver les mots, définir, expliciter…

SOLUTIONS ENVISAGEES

Il faut que j’ose poser des questions, dialoguer avec mon groupe, les professeurs…

Il faudra que j’ approfondisse mes recherches en ce qui concerne…


CE QUE J’ENVISAGE POUR LA PROCHAINE SEANCE

Envoyer mail à…

Prendre des notes dans les documents dont j’ai noté les références…

 Sur le carnet de bord apparaissent notamment les références bibliographiques permettant de retrouver et de valider leur source, tout en laissant une trace de leur travail. Les codes bibliographiques rigoureux, peuvent également être distribués aux élèves lors de la première séance. Un guide réalisée par Marielle Bonnin vous est présenté ci-dessous :
COMMENT FAIRE UNE BIBLIOGRAPHIE

Ouvrage


Auteur Prénom. Titre de l'ouvrage. Editeur, année. Pagination. (Collection).
ex : Llory Michel. L'accident de la centrale nucléaire de Three Mile Islands. L'Harmattan, 1999. 368 p. (Risques technologiques).

Chapitre d'un ouvrage


Auteur Prénom. Titre de l'ouvrage. Editeur, année. Titre du chapitre, pagination.
ex : Llory Michel. L'accident de la centrale nucléaire de Three Mile Islands. L'Harmattan, 1999. Seconde partie, conséquences sur l'environnement, p. 99-125.

Article de périodique


Auteur Prénom.Titre de l'article. Titre du périodique année, volume, numéro, pagination.
ex : Dupont Jean. Nucléaire, rien ne va plus. Sciences et avenir janvier 1997, n°602, p. 67-82.

Article d'encyclopédie


Auteur Prénom (si l'article possède un auteur). Titre de l'article. In Nom de l'encyclopédie, Titre du volume, numéro, pages.
ex : Poggi André. Avalanche. In Encyclopaedia universalis, Corpus 3, p. 1212-1214.

Site Web


Nom du site. [Support]. Editeur, date d'édition ou de mise à jour [date de consultation]. Disponibilité et accès.
ex : Educasource. [En ligne]. MENRT, 1998 [consulté le 13 mars 2001]. Disponible sur :
http://www.educasource.education.fr

Cédérom, DVD-Rom


Auteur Prénom. Titre. [Support]. Editeur/producteur, date de publication. Description technique.
ex : Charbonneau Simon. Comprendre et gérer les risques technologiques. [Document électronique]. Presses internationales polythecniques, 1998. 1 disque optique numérique (CD-ROM) : coul., son + 1 livret (24 p.).

Vidéo


Auteur Prénom. Titre. Editeur/producteur, date de publication. Description technique. (Collection).
ex : Derouet Thierry. Tchernobyl, dix ans après. CNDP, 1996. 1 vidéocassette VHS, 54 min., coul., SECAM, sonore + 1 livret (24 p.). (Images à lire).

5/ Une synthèse
 Cette courte synthèse de 2 pages maximum, réalisée au traitement de texte, rappelle brièvement la démarche suivie et fait le bilan du travail effectué : motivation pour le sujet, intérêt de la démarche, apport personnel du TPE… Ce travail doit présenter un plan (rappeler notamment la problématique), être clairement écrit et résumer en quelque sorte le carnet de bord, mentionner les points positifs et négatifs du TPE…
6/ La production
 C’est une production finale, concrète, qui peut prendre bien des formes différentes : document écrit de type dossier, document informatique (CD-Rom, site), document audiovisuel, exposition, pièce de théâtre, expérience scientifique, maquette, création sonore, animation Power-Point, panneaux … en fonction du sujet choisi. Attention !! Il ne s’agit en aucune manière de réaliser une thèse !! et je crois, à mon sens, que pour conserver l’esprit des TPE, il faudra s’attacher bien plus à la démarche qu’à l’ampleur de la production finale !

7/ L’exposé final
 L’exposé d’environ 20 minutes (soit 7 minutes par personne pour un groupe de 3) doit défendre le choix du sujet, de la démarche, de la production, en fait permet de faire un petit historique du TPE. L’exposé doit être une explication de la démarche et des solutions apportées aux problèmes rencontrés, qui amènera débat sur la forme, mais nullement une relecture de la production finale, déjà évaluée par ailleurs. Les élèves doivent justifier leurs choix de sujet, de démarche comme leurs choix d’exposé : pourquoi ont-ils voulu raconter ceci ou cela, qu’est-ce qui a retenu leur choix dans la présentation orale de leur TPE parmi toute l’histoire du TPE.

Un court entretien de 5 à 10 minutes par personne, sur le fond et la forme, permettra de vérifier les acquis, la qualité et la pertinence du travail effectué.
8/ L’évaluation du TPE
 Pour une plus grande clarté dans la lecture des critères de référence et du barème, pour une plus grande lisibilité des attentes pour les élèves comme pour les enseignants, pour plus d’équité dans l’évaluation, je pense qu’il est indispensable que l’on s’accorde sur une grille d’évaluation et que l’on sache ce que l’on demande pour chaque item.

1ère Composante sur 8 points: Démarche personnelle et investissement du candidat au cours de l’élaboration du TPE

Recherche documentaire (évaluée par le professeur documentaliste grâce notamment au carnet de bord)

1 point : Recherche de sources d’information et de documents en rapport avec le thème et le sujet

1 point : traitement pertinent des informations (sélection et analyse)
Démarche (évaluée par l’ensemble de l’équipe pédagogique TPE : professeurs documentaliste et de discipline qui ont suivi les élèves)

1 point : Adaptation de la démarche au sujet

1 point : Tenue du carnet de bord (régularité dans la mise à jour, soin, détails, bibliographie..)

1 point : Planification du travail (notifiée dans le carnet de bord)
Contenus disciplinaires (évalués par les enseignants des disciplines concernées)

1 point : Appropriation et croisements de connaissances et de compétences (maîtrise du vocabulaire et des notions employées)
Contribution au travail collectif (évaluée par l’ensemble de l’équipe pédagogique TPE: professeurs documentaliste et de discipline)

1 point : Esprit d’initiative et prises de responsabilité (le carnet de bord peut être une aide)

1 point : Souci d’un travail d’équipe
2ième composante sur 6 points : Production finale

Production (évaluée par deux enseignants de discipline qui n’ont pas suivi ces élèves)

1 point : Pertinence de la production et de la forme choisie avec le sujet traité (support en adéquation avec le sujet )

1 point : Inventivité (créativité, originalité du support et véritable TPE et non pas exposé)

1 point : Soin apporté au travail

1 point : Production achevée (bien construit, 2 disciplines concernées, cohérence, véritable conclusion et bibliographie)
Synthèse écrite (évaluée par deux enseignants de discipline qui n’ont pas suivi ces élèves)

0.75 point : Cohérence de la construction (plan avec une introduction où figure la problématique, conclusion et enchaînements)

0.5 point : Qualité de l’expression (clarté et richesse du vocabulaire)

0.75 point : Restitution de l’ensemble de la démarche (résumé du carnet de bord, historique du TPE, points positifs et négatifs du TPE, apports personnels du TPE)
3ième composante sur 6 points: Présentation orale du projet

Présentation argumentée (évaluée par deux enseignants de discipline qui n’ont pas suivi ces élèves)

1 point : Construction de l’exposé

1 point : Argumentation et justification des choix (pourquoi l’élève à choisi de parler de telle ou telle partie du TPE, de telle ou telle stratégie suivie…)

1 point : Réactivité face aux questions (pertinence des réponses, argumentaire, gestion du stress…)

1 point : Richesse des connaissances mises en jeu
Expression orale (évaluée par deux enseignants de discipline qui n’ont pas suivi ces élèves)

1 point : Qualité de l’expression orale (clarté, audibilité, richesse du vocabulaire…)

1 point : Prise de distance par rapport aux notes écrites
9/ L’échéancier
 Afin d’aider élèves et enseignants dans la gestion du temps, un échéancier peut être distribué à chacun des acteurs des TPE.

Calendrier prévisionnel TPE




Semaine

Terminales L, ES et S

Premières L, ES et S

01

L01/D07 sep







02

L08/D14 sep

Prise de contact. Consignes. Remise de documents Constitution des groupes sur un thème.




03

L15/D21 sep

Recherche de la problématique et de la forme finale de la production, élaboration du plan, recherche documentaire et remédiation




04

L22/D28 sep




05

L29/D05 oct

Présentation aux enseignants d’une problématique, d’une forme de production finale et d’un plan proches de la version définitive et remédiation




06

L07/D12 oct

Recherche de la problématique, élaboration du

plan, recherche documentaire et remédiation




07

L13/D19 oct




o8

L20/M22 oct







J23/D02 nov

Vacances de la Toussaint

09

L03/D09 nov

Rédaction,

mise au point des éventuelles expériences,

élaboration de la production finale

et remédiation




10

L10/D16 nov




11

L17/D23 nov




12

L24/D30 déc




13

L01/D07 déc




14

L08/D14 déc




15

L15/D21 déc







L22/D28 dec

Vacances de Noël




L29/D04 jan

16

L05/D11 jan

Rédaction,

mise au point des éventuelles expériences,

élaboration de la production finale

et remédiation




17

L12/D18 jan




18

L19/D25 jan

Prise de contact. Consignes. Remise de documents Constitution des groupes sur un thème.

19

L26/D01 fév

Remise des productions et synthèses

Recherche de la problématique et de la forme finale de la production, élaboration du plan, recherche documentaire et remédiation

20

L02/D08 fév




21

L09/D15 fév







L16/D22 fév

Vacances d’Hiver




L23/D29 mar

22

L01/D07 mar

Evaluation au baccalauréat

Présentation d’une problématique, d’une forme de production finale et d’un plan proches de la version définitive et remédiation

23

L08/D14 mar




Recherche de la problématique, élaboration du

plan, recherche documentaire et remédiation

24

L15/D21 mar




25

L22/D28 mar




Rédaction, mise au point des éventuelles expériences, élaboration de la production finale

et remédiation

26

L29/D04 avr




27

L05/D12 avr







L12/D18 avr

Vacances de Pâques




L19/D26 avr

28

L27/D02 mai




Rédaction, mise au point des éventuelles expériences, élaboration de la production finale

et remédiation

29

L03/D09 mai




30

L10/D16 mai




31

L17/D23 mai




Remise des productions et synthèses

32

L24/D30 juin







33

L31/D06 juin







34

L07/D13 juin







35

L14/D20 juin







36

L21/D27 juin









Une vision des TPE parmi d’autres, une petite expérience à faire partager !!



Première rencontre avec les élèves
L’ensemble de l’équipe pédagogique participe : les enseignants de discipline et le professeur-documentaliste sont présents.
Présentation de « l’esprit TPE » (voir page 1)
La documentaliste distribue des documents sur la recherche documentaire, la tenue du carnet de bord et les attentes dans une bibliographie…

Il faut alors insister sur la tenue du carnet de bord sur lequel la démarche complète doit être écrite pour chaque élève.
Pas de thèmes restreints : liberté des sujets TPE sauf en cas d’extrême limite, les élèves séchant complètement.
Les premières séances
Comment savoir rapidement ce qui relève du TPE et ce qui sera probablement un exposé ?

Exposé = constat, suite de couper-coller TPE = répond à une problématique


Exemples

Exposé

TPE

Quelles sont les différentes techniques d’imagerie médicale ?


Suite à un accident de la route, comment établit-on le tableau clinique ? Quel est le suivi médical de l’accidenté ?

Comment s’effectue la régulation de la glycémie ?

L’apport énergétique du petit déjeuner suffit-il à couvrir mes besoins matinaux

Comment lutter contre les incendies industriels ?

Le Lycée Guy Chauvet est-il équipé pour lutter contre les incendies ?

Les inondations en France

Quels sont été les dégâts engendrés par les dernières crues à Châtellerault et peut-on les évités ?

Les inondations en France

La Ville de Châtellerault risque-t-elle de nouvelles crues ? Quelles mesures ont été prises et/ou devrait-être prise ?

Qu’est-ce qu’un tsunami ?

Quelle pente, au niveau de la plate-forme continentale, est nécessaire pour la formation d’un tsunami ? (Modélisation d’un tsunami)

Risque-t-on en France pareil lame de fond ?

Comment se déclenche les avalanches ?

A partir de quelle pente, les risques d’avalanche sont-il maximum ?

Quels sont les principes élémentaire de l’aérodynamisme ?

Quel est l’influence du profilage d’une automobile sur son appui au sol ?

Qu’est-ce que le phénomène El Ninio ?

Les côtes françaises peuvent-elles un jour subir un phénomène comparable à El Ninio ?

Comment se forment les tornades ?

Peut-on voir apparaître des tornades dans la région de Loudun ?

Qu’est-ce que la salmonellose ?

Risque-t-on de contracter la salmonellose dans notre cantine ?

Comment fonctionne une station de lagunage ?

Peut-on mettre en place une station de lagunage sur la commune de Loudun ?

Quelles sont les ressources énergétiques non polluantes ?

Peut-on par de simples gestes réellement faire des économies ?

Quels sont les dégâts engendrés par les séismes ?

Comment peut-on évaluer les risques sismiques à Châtellerault ?

Quels sont les risques de cécité chez un adulte ?

Comment peut-on évaluer les risques de cécité ?

Les OGM, quels en sont les intérêts et les dangers ?

Que savent véritablement les élèves et le personnel du Lycée à propos des OGM ?

Quel panneau informatif pourrait-on réaliser pour améliorer les connaissances sur les OGM ?

Comment se forment les flocons de neige ?

Peut-on fabriquer ses propres flocons de neige ?

Quels sont les différents sandwichs fabriqués en Europe et sont-ils diététiques ?

Peut-on créer un sandwich européen diététique ?


Eléments permettant d’espérer un résultat intéressant :

  • Problème simple mais original : Kéfir, variations du temps de fermentation et comparaison des résultats

  • Sujet général pouvant évoluer vers un traitement local : lagunage à Loudun

  • Sujet complexe (le chaos) illustré partiellement par une expérience simple : (aiguille aimanté dans un champ magnétique créé par deux bobines parcourues par un courant alternatif)

  • Sujet essentiellement expérimental se rapprochant de l’esprit des modules « Sciences expérimentales » (soufflerie) : possibilité pour certains élèves de révéler des qualités non valorisées dans le cadre scolaire traditionnel.

  • Sujet très personnel où les élèves sont leur propre sujet d’étude : L’apport énergétique du petit déjeuner suffit-il à couvrir mes besoins matinaux  ?


Eléments laissant craindre le pire :

        • Sujet complexe ne laissant pas la possibilité d’une expérimentation ou d’une modélisation simple : « le choc des galaxies, les rêves, la téléportation, la contraction du temps, les premières minutes de l’Univers selon la théorie du Big-Bang…

        • Problématique « fermée », le plan est verrouillé dés le départ et ne laisse pas la possibilité d’une évolution au cours des recherches en fonction des réussites et des échecs


Suivi des élèves
Les professeurs se retrouvent et à tour de rôle les élèves viennent rendre compte de l’état d’avancement de leurs travaux : problématique, plan, carnet de bord… Cette remédiation apparaît, très tôt, dès la 2ième séance  pour faire prendre conscience le plus rapidement possible au groupe, qu’il se fourvoie (les élèves s’orientent manifestement vers un exposé et non TPE) ou qu’il ne doit pas négliger le carnet de bord en reportant toutes les erreurs et les errances. La 4ième semaine permet de faire un 1er bilan de l’avancée des TPE avec chaque groupe et éventuellement de recadrer les élèves.
L’évaluation des TPE


  • TPE sur le cancer, les séismes, pourquoi des échecs ? Exposés avec juxtaposition de constats, du couper-coller, des expériences inexpliquées et/ou plaquées, des sujets trop complexes et mal maîtrisés avec du vocabulaire incompris.

  • Le sandwich européen, la station de lagunage à Loudun, d’où provient l’architecture chatelleraudaise, la soufflerie… pourquoi  des réussites ? On sent l’implication des élèves, le questionnement local, les difficultés rencontrées et surmontées.


Evolution dans notre pratique
Au début nous conseillions aux élèves de chercher tout de suite une problématique à leur sujet puis de proposer dans la foulée un plan. Maintenant, nous sommes plus attentistes : pas de plan, ni de problématique dès le départ, on laisse les élèves mûrir leur problématique pendant 2 à 3 semaines, un travail de remise en question nous paraît très bénéfique pour la réflexion sur le sujet et la cohésion du groupe. La problématique peut même dans certains cas apparaître à la fin du travail.

Enfin, la démarche c’est-à-dire la résolution de problèmes, étant révélée en grande partie par le carnet de bord, il faut veiller à ce qu’il soit bien rempli. Ce carnet est capital pour retracer le parcours de l’élève et juger de sa capacité à gérer et à résoudre les problèmes, étapes charnières vers l’acquisition de l’autonomie, but ultime des TPE.
Formation préalable


  • Se former aux TICE (création de pages web, de CD-Rom),

  • Se rappeler les étapes de la recherche documentaire (pour éventuellement aider les professeurs documentalistes qui restent les spécialistes !) sur différents supports,

  • Utiliser le logiciel ARI,

  • Et surtout se préparer psychologiquement à un travail en interdisciplinarité nécessitant une souplesse dans les rapports entre collègues, à une remise en question de notre travail d’accompagnant et plus de savant (Modestie par rapport aux savoirs disciplinaires, ne pas avoir peur de ne pas savoir ! s’effacer et oublier sa discipline).


Henri Demanké, Eric Nieutin, Samuel Remérand.

similaire:

Tpe prise de contact et consignes iconPrise de contact. Pont du Gard. Un événement lumineux

Tpe prise de contact et consignes iconAccueil physique et téléphonique. Prise de rendez-vous, travail à...

Tpe prise de contact et consignes iconConsignes tf inventar un personaje fantástico (EE)

Tpe prise de contact et consignes iconConsignes tâche finale séquence 1 : Réaliser un poster sur une personnalité qui parle espagnol

Tpe prise de contact et consignes iconTpe partie II – B

Tpe prise de contact et consignes iconTpe mathématiques et sciences physiques : la

Tpe prise de contact et consignes iconTpe en quoi le lhc contitue-t-il une aventure scientifique et humaine ?

Tpe prise de contact et consignes iconTitre Contact et/ou Source Descriptif

Tpe prise de contact et consignes iconChapitre 1 : trouble de la présentation et du contact

Tpe prise de contact et consignes iconContact Presse Salon Parfums & Arômes








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com