Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.»








télécharger 31.84 Kb.
titreLeçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.»
date de publication29.03.2017
taille31.84 Kb.
typeLeçon
p.21-bal.com > documents > Leçon
Éducation à la Santé - Module B – Gestion de la Condition Physique

Lecon 1 (11e Année)
Introduction – Module B

Il est nécessaire d’être physiquement actif pour être en bonne sante et maintenir une bonne sante. Notre mode de vie moderne rapide et toutes les commodités qu’il comporte nous ont rendus progressivement plus inactifs, et cela est dangereux pour notre sante. Rester assis devant la télé ou l’ordinateur, se déplacer en auto et prendre l’ascenseur sont autant d’habitudes qui encouragent l’inactivité. L’inactivité physique est aussi dangereuse pour notre sante que le tabagisme (Agence de la sante publique du Canada, « Pourquoi faire de l'activité physique? »).

De nombreux risques pour la sante sont associes a l’inactivité physique, y compris l’ostéoporose, le diabète de type 2, le cancer, la crise cardiaque et les accidents vasculaires cérébraux. A l’inverse, le fait d’être actif comporte de nombreux bienfaits comme une meilleure estime de soi, un meilleur rendement au travail et une plus grande tolérance a la douleur. Mais le simple fait d’être conscients de ces risques et de ces bienfaits ne semble pas suffisant pour nous pousser à adopter un mode de vie actif. Il faut pour cela un changement d’attitude ainsi que la motivation nécessaire pour mettre en pratique de nouveaux comportements axes sur l’activité.

Selon l’Agence de la sante publique du Canada, les jeunes devraient faire 90 minutes d’activité physique chaque jour, dont 30 minutes consacrées a des exercices vigoureux, et 60 minutes consacrées a des exercices modères, pour demeurer en sante ou améliorer leur sante (Guide d'activité physique canadien pour les jeunes, p. 2). Toutes ces activités n’ont pas a être pratiquées en une seule séance, mais peuvent être accumulées pendant de brefs intervalles tout au long de la journée notamment en montant les escaliers, en faisant du vélo et ainsi de suite. La majorité des Canadiens ne sont pas suffisamment actifs dans leurs périodes de loisirs pour en retirer quelque bienfait que ce soit sur le plan de la santé.

Leçon 1
L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales


« Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent. »

—Platon (427347 avant notre ère)

Introduction


La pratique de l’activité physique et l’exercice sont des stratégies de maintien de la santé importantes pour les personnes de tout âge—enfants, jeunes, adultes et aînés. Pour que l’activité physique devienne partie intégrante du mode de vie d’une personne, il doit y avoir un lien émotionnel positif avec les activités choisies. En d’autres mots, il faut que l’activité physique soit perçue comme quelque chose d’agréable et d’amusant. Faire en sorte que l’activité physique et l’exercice soient perçus comme amusants tient en partie au simple fait d’en faire une habitude.

Cette leçon porte essentiellement sur les nombreux bienfaits de l’activité physique et de l’exercice.

Ces bienfaits sont classés selon trois catégories :

1) bienfaits pour la condition physique

2) bienfaits pour la santé

3) bienfaits pour la santé mentale et émotionnelle.target

Résultat d’apprentissage spécifique:


11.GC.1 Évaluer les bienfaits des types d’activités physiques choisies par rapport au développement de la condition physique et à la prévention de la maladie aux différents stades de la vie;

par exemple : le lien entre l’activité aérobique et la maladie cardiovasculaire, le cancer du sein, le diabète de type 2 et la santé mentale; le lien entre les exercices de port de poids et l’ostéoporose.

Information générale

Bienfaits de l’activité physique pour la condition physique


L’activité physique régulière augmente les capacités de l’organisme et l’efficacité au travail (exécution des mouvements), réduit les risques de blessures et de maladie et agit positivement sur la composition corporelle (augmentation des masses musculaire et osseuse et diminution de la masse de graisse). Le mouvement exige un effort accru des systèmes cardiovasculaire, respiratoire, musculaire, squelettique et nerveux. Chacun de ces systèmes bénéficie d’un plan d’activité axé sur l’augmentation continue et progressive du degré d’intensité de l’effort (activités plus difficiles et exigeant un temps d’accomplissement plus long). Les systèmes s’adaptent à l’effort croissant, d’où leur efficacité accrue et la capacité de fournir un rendement supérieur au travail. En d’autres mots, l’organisme est capable de travailler plus longtemps et plus dur qu’il ne l’était auparavant. Chez la personne qui atteint un niveau supérieur de condition physique, les tâches quotidiennes ne sont plus aussi difficiles qu’elles ne l’étaient.
Il n’est pas nécessaire de passer des heures au gymnase pour goûter aux bienfaits de l’activité physique. Chaque fois que nous lançons une balle, faisons une longueur de piscine ou montons une volée d’escaliers, les cinq principaux systèmes de notre organisme s’adaptent en conséquence. Lorsque de telles activités sont suffisamment habituelles, notre condition physique générale s’améliore.

L’organisme humain s’adapte bien à l’activité physique régulière et progressive, qui peut donner lieu à une amélioration substantielle des fonctions cardiovasculaire et respiratoire (cœur, appareil circulatoire et poumons), de la force et de l’endurance musculaires, de la flexibilité, de la composition corporelle et de l’habileté à réagir au stress psychologique.

Voici quelquesuns des changements les plus perceptibles résultant de l’activité physique :

    • fonction et endurance cardiaques et circulatoires accrues (augmenté), qui se traduisent par une fréquence cardiaque moindre (plus bas) pour une activité donnée et par une fréquence cardiaque au repos moindre;

    • force musculaire accrue, qui se traduit par la capacité de soulever des charges plus lourdes ou par la facilité accrue à soulever des charges légères;

    • endurance musculaire accrue, qui se traduit par la capacité d’exécuter davantage de répétitions sans avoir à se reposer;

    • densité osseuse accrue, qui se traduit par un risque moindre de fracture ou de blessure;

    • amplitude ou souplesse accrue des articulations, qui se traduit par la capacité de prendre des postures corporelles qu’on ne pouvait pas prendre précédemment (flexibilité);

    • capacité de travail physique accrue, qui se traduit par la capacité d’accomplir davantage de travail d’un même souffle (ex., pelleter la neige de l’entrée avec un moindre risque de blessure ou de conséquences indésirables)

    • meilleure composition corporelle (augmentation de la masse musculaire et de la densité osseuse et diminution de la masse de graisse).

Bienfaits de l’activité physique pour la santé


Les bienfaits de l’activité physique et de l’exercice pour la santé sont bien établis par la recherche. En plus d’être bénéfiques aux systèmes cardiovasculaire, respiratoire, musculaire, squelettique et nerveux, l’activité physique et l’exercice ont un effet positif sur les systèmes endocrinien (réactions hormonales) et immunitaire (capacité de l’organisme à se défendre contre les infections). Comme l’activité physique et l’exercice ont des effets diversifiés sur l’ensemble des systèmes de l’organisme, on dit d’eux qu’ils ont un effet systémique, systémique signifiant qu’il porte sur l’ensemble des systèmes de l’organisme.

Les données scientifiques révèlent que l’activité physique et l’exercice réguliers peuvent réduire les risques de maladies et d’affections en plus de présenter nombre d’autres bienfaits pour la santé :

    • L’activité physique et l’exercice réduisent les risques de maladies et d’affections dont cellesci :

  • crise cardiaque et cardiopathie;

  • deuxième crise cardiaque;

  • accident vasculaire cérébral;

  • cancers du colon, des poumons, du sein ou de la prostate et bien d’autres types de cancer encore;

  • taux élevé de cholestérol et de triglycérides (gras);

  • hypertension artérielle;

  • glycémie anormale;

  • diabète de type 2;

  • ostéoporose (diminution de la densité osseuse);

  • douleur;

  • arthrite et remplacement de la hanche ou du genou;

  • dépression et anxiété;

  • apnée du sommeil.

    • D’autres bienfaits sont aussi associés à l’activité physique et à l’exercice, notamment :

  • tolérance accrue à la douleur;

  • meilleure estime de soi;

  • renforcement du système immunitaire;

  • meilleure posture et meilleur équilibre;

  • fréquence moindre des chutes accidentelles;

  • plus grande énergie;

  • meilleures habitudes de sommeil;

  • guérison plus rapide des blessures et rétablissement plus rapide après intervention chirurgicale;

  • niveau accru de lipoprotéines de haute densité (HDL ou « bon » cholestérol);

  • meilleur potentiel d’atteindre et de conserver un poids santé en brûlant les calories;

  • meilleure capacité de travail;

  • meilleur fonctionnement du système nerveux (des neurones).

Bienfaits de l’activité physique pour la santé mentale et émotionnelle : La participation à l’activité physique offre aux enfants et aux jeunes des possibilités de croissance et de développement qui vont bien audelà des bienfaits évidents pour la santé. La participation au sport, à l’exercice et à l’activité physique aide aussi :

    • à acquérir des aptitudes sociales, comme savoir partager, attendre son tour, coopérer et accepter la victoire comme la défaite;

    • à acquérir des aptitudes physiques (p. ex., la coordination, la posture et l’équilibre), des aptitudes locomotrices (p. ex., la course) et des aptitudes au maniement d’objets (p. ex., se servir d’une raquette ou d’un bâton de hockey) qui contribuent à l’autoefficacité)

    • à acquérir un sentiment d’appartenance (en faisant des choses avec les autres dans le cadre d’activités sportives ou autres, occasionnelles ou organisées);

    • à établir des liens familiaux (lorsque les parents jouent ou s’exercent avec leurs enfants ou les encouragent dans leurs activités sportives);

    • à mieux réussir à l’école;

    • à prévenir ou à maîtriser les comportements à risque, comme la consommation de tabac, d’alcool ou d’autres substances, la mauvaise alimentation ou la violence;

    • à acquérir une meilleure maîtrise de soi, une meilleure estime de soi et une image de soi plus saine;

    • à se donner davantage d’occasions de jouer un rôle de leader, à lutter contre l’adversité et à apprendre à gérer son temps.

1. QUESTIONS DE COMPREHENSION (à remettre!) :

1. Pourquoi est-ce qu’on devient de plus en plus inactifs?

2. Combien de temps est-ce que les jeunes devraient passé en faisant de l’activité physique chaque jour?

3. Quels sont les cinq grands systèmes du corps humain?

4. Est-ce que c’est nécessaire de passer des heures et des heures au gymnase pour s’améliorer la condition physique? Qu’est-ce qui est nécessaire?

5. Nommez 3 des changements les plus perceptibles résultant de l’activité physique. Pour chaque changement que vous avez nommé, donnez au moins un exemple d’activité physique qui pourrait causé ces changements (qu’est-ce qu’il faut faire pour voir ce type de résultat?)

6. Nommez deux autres systèmes du corps humains qui bénéficient de l’activité physique.

7. Pourquoi qualifie-t-on les effets de l’exercice comme des « effets systémiques »?

8. Nommez 5 maladies pour lesquelles le risque est diminué si on fait de l’activité physique.

9. Choisir 3 bienfaits de l’activité physique pour la santé mentale et émotionnelle de la liste ci-dessus. En pensant à une activité physique (ex. le soccer), donnez des exemples précis de comment on pourrait accomplir chacun de ces 3 bienfaits pour la santé mentale et émotionnelle.

2. Deux Activités de Recherche:

RECHERCHE 1 : Choisir une maladie ou affection (de la liste qui commence avec crise cardiaque) et fait un recherche là-dessus.

À chercher :

  • Qu’est-ce que c’est?

  • Quels sont les symptômes?

  • Comment est-ce qu’on peut le guérir ou traité?

  • Comment est-ce que l’activité physique peut diminuer la risque de cette maladie ou affection?

Vous allez créer une affiche informative (une feuille, deux maximum) avec toute cette information écrit dessus.

Vous allez présenter la maladie que vous avez choisi à vos camarades de classe ainsi que m’envoyer votre affiche informative.


RECHERCHE 2 : 

Demander à deux élèves de trouver, individuellement, au moins dix activités physiques ou sports communs auxquels participent les enfants (chaque équipe travaille individuellement). Deux autres élèves font le même travail en se concentrant sur les adolescents, et les deux dernières, en se concentrant sur les adultes.

Inviter les deux élèves qui ont travaillé le même sujet à partager leur liste d’activités physiques ou de sports communs avec l’un et l’autre. À partir de la liste combinée, les deux équipes :

    • choisissent les cinq principaux sports ou activités physiques pratiqués par un groupe d’âge donné;

    • RECHERCHE : écrivent les principaux bienfaits pour la condition physique et la santé de chacun des principaux sports ou activités physiques en rapport avec le groupe d’âge concerné.

Chaque paire présente ensuite au reste de la classe les activités physiques et les sports susceptibles de présenter les plus grands bienfaits pour la condition physique et la santé d’un groupe d’âge donné (enfants, adolescents ou adultes) et justifie ses choix.

Pour terminer, inviter l’ensemble de la classe à discuter ce qu’ils ont trouvé et décider les activités physiques et les sports communs susceptibles de présenter les plus grands bienfaits pour la condition physique et la santé des trois groupes ensemble (qu’est-ce qui est la plus utiles pour tout le monde?)

similaire:

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconModule b – Gestion de la condition physique
«Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique...

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconChapitre 8 Condition Physique Les déterminants de la condition physique

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconLeçon 6 : Planifier sa condition physique

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconLeçon 6 : Planifier sa condition physique

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconDossier éducation physique santé et réussite scolaire des jeunes!
«Avec l’augmentation de la prévalence de la sédentarité et de l’obésité chez les jeunes, l’école apparaît comme le lieu de prédilection...

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconLeçon 1 physique 2
«j’aime comprendre le monde où je vis») pouvoir ultérieurement oser poser des questions sur tout phénomène physique avec des repères...

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconSynthèse personnelle
«le sport et la santé» avec pour problématique «le tabagisme et la sédentarité ont-ils une influence sur les paramètres physiologiques...

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconQuestionnaire d’évaluation du niveau d’activité physique des adultes
«Occasionnellement» ou «Non» durant les quatre saisons, passez directement à la partie 2 (activité physique de loisir). Sinon, passez...

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconProgramme au verso
«L’activité physique comme facteur de santé, une réponse adaptée aux besoins des personnes atteintes de maladies chroniques»

Leçon 1 L’activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l’homme, le manque d’activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l’exercice physique méthodique la préservent.» iconModule b – Gestion de la condition physique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com