Rupture du tendon d’ achille








télécharger 25.29 Kb.
titreRupture du tendon d’ achille
date de publication28.03.2017
taille25.29 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos
RUPTURE DU TENDON D’ ACHILLE
Thity, 43 ans

Sport : Course à pied Trail 25 – 30 km par semaine
Nous étions rentrés depuis 10 jours du Trail de la Muraille de Chine, moments inoubliables, l’état de santé était bon après 10 jours de repos.
La rupture : Participation à un tournoi de basket, sans échauffement, ni préparation préalable.

Rupture sur une accélération. Avec l’âge, on a beau avoir l’endurance, reprendre un sport d’explosion sans préparation et y mettre toute l’intensité relève de la stupidité….



Je vous propose le récit de cette longue convalescence, un vrai Chemin de Croix…………………………..

Cette convalescence est très personnelle, chaque corps réagissant différemment en fonction des antécédents et de la physiologie et de la psychologie de chacun. Le but est de donner quelques repères, de prôner la patience , que lorsque les choses ne prennent pas la bonne tournure de ne pas se décourager, laisser le temps au temps et rester combatif : Ne rien lâcher !!!
17 Mai 2014: Rupture complète du tendon d’achille.

20 mai : Je ne fume pas, je ne prends pas d’antibiotiques, le tendon est sain et je n’ai jamais eu de tendinite du tendon d’achille : les médecins décident l’Opération par suture. Bon ok je bois des bières !

3 semaines (22 jours) plâtre en équin (pointe de pied vers le bas) ; 3,5 semaines (26 jours) plâtre 90° (pied à l’équerre) ; soit 48j de plâtre.


Début de la Rééducation
Toute la rééducation sera réalisée sous le contrôle des médecins, kiné et podologue.
7 juillet RDV Dr RB : Déplatrage, reflexe de Thompson (pression sur le mollet, et réaction du tendon) :ok.

Kiné : 2 fois par semaine + travail maison d’étirement (flexion dorsale) et marche entre les béquilles.

15ème jour post Déplatrage (Jpd) : début piscine et vélo appart (séance 30 min) – mouvements lents

25 ème Jpd : premiers pas sans béquille (300m) : Robocop se promène dans le camping

Les exercices d’étirements et de marche sont réalisés plusieurs fois par jour : 6 à 8 fois
M 2,5 post op : Plus de béquille, mais la démarche est très chaloupée. Mais ça fait du bien de laisser tomber les représentantes du handicap.
11 Aout RDV RB : Légère boiterie pas postérieur.

Kiné : 2 fois / semaine ( travail sur planche), maison : reprise progressive du Vélo sur route (que la première sortie fût dure, 3 km : inconfort tendon et muscles inférieurs qui fatiguent vite !), et de la marche
M3 : Début de la mise en charge du pied droit en statique et en piscine marche sur la pointe des pieds en diminuant progressivement le portage (baisse de la profondeur dans l’eau ) - (2 fois /semaine- merci Eddy-Sandrine pour la mise à dispo de la piscine).
Le médecin l’a dit : « la reprise de la CAP sera possible lorsque vous réussirez à marcher sur la pointe des pieds. Essayez quand vous voulez, il n’y a pas de risque de rupture itérative, c’est la récupération du tendon et du muscle qui vous le permettra, aujourd’hui, demain, ….plus tard ????». …………..Ce sera plus tard.
M4 : Marche randonnée 1 fois / semaine 2 à 5 km, reprise des pas de course, poursuite vélo, reprise streetstepper

27 sept : streetstepper 12,5 km,

28 sept : marche 6km + 400m pas de course  (En effet c’est peut être un peu tôt, mais c’est pour me rassurer…. )

29 sept : travail piscine 20 min ( battements , marche sur la pointe des pieds, course)

30 sept : marche 4km + 4 *200m cap + VTT 6km

1 oct : kiné

2 oct : streetstepper 7 km

3 oct : Repos

4 oct : marche course 500m

5 oct : VTT 20km (bonnes sensations)

6 oct : marche 5km, course 1,3 km (bonnes sensations) Inconfort au niveau de la cheville, du talon, mais je cours

7-8 oct : Repos

Ect ……
Bilan : Toujours sensation d’étau au niveau cheville avec remontée tibiale progressive en fonction de la flexion dorsale. Niveau physique et résistance musculaire en progression
M5: 10 J (île de la Réunion): marche et travail de piscine hebdomadaire. Marche sur la pointe des pieds (6*10 pas). Progression significative. Après avoir rendu mon dossard, snif, ce sera suivi du Grand Raid en assistance de Eddy. L’ambiance des Trails, les émotions, le frissong des départs, ça fait du bien. Je suis sur la piste avec mes bâtons et à côté d’eux. Encore quelques mois, et je reprendrais ma place dans le peloton :’)
1 nov : 22km VTT pédalage en danseuse 4 *150 m

Kiné : travail de saut sur trampoline + trampo maison
Bilan : Pas allongé, amélioration de la flexion dorsale. Tjrs sensation d’étau à la flexion

Marche quasi normale , mais fatigue précoce au niveau du pied. Descente des escaliers plus fluide.
M6 : CAP 6,5 km foulées plus fluide

Début retour tension et sensibilité sous malléolaire (douleur installée en 2010 et endiguée en 1,5 an avec le port de semelles ortho, et un travail de renforcement du pied (proprio, travail de balle, cap).

3 séances de MESO pour réduire l’inflammation tendon ( peu d’effet)
Bilan : Repos pour réduire l’oedème cap 1 / semaine.

Une convalescence qui traine
La suite est beaucoup plus personnelle et douloureuse, car même si le tendon conserve encore une fibrose chronique ne permettant pas d’intensifier la reprise progressive de la CAP, c’est plutôt les douleurs sous malléolaires causées par une inflammation des tendons fléchisseurs et tibiale postérieur dû à un affaissement de la voûte plantaire, qui sont à l’origine de cet infléchissement dans la convalescence.

Mais il faut poursuivre, « Ne rien lâcher »
M7 : Conflit sous malléole + voute plantaire.

6 janvier : sensation coup de couteau sous malléole : remise semelle

11 j de repos

17 janv : 4,3 km cap

18 janv : 16 km streetstepper

19 janv : 5,6 km cap
Bilan : Les sensibilités sous malléolaires contraignent le travail sur le tendon. Les sensations d’étau sur la cheville sont toujours présentent mais c’est mieux, l’étau serre moins haut.
M8: Bilan podo et changement des semelles

27 janvier : 7km cap (inflammation chronique post cap, privilégier le streetstepper et le vtt)

10 février : Nouvelles semelles podo
11 Février RDV RB : Réaction inflammatoire à l’effort, travail excentrique à réaliser chez le kiné.

Kiné : Travail réalisé flexion /extension sur marche, et massage en profondeur pour réduire la fibrose (4 séances).
Bilan : Sensation d’étau en flexion dorsale toujours présente.

Les inflammations sous malléolaire s’accentuent et contraignent tjrs le travail sur le tendon.
M9 : séance kiné 1 / sem

26 fév : 15j avec les semelles ; bilan : inconfort, fatigue, gène plantaire et échauffement sous malléole. Douleur aigüe sous malléole, remise des anciennes semelles.
Bilan : Entretien VTT : 1 fois / sem, peu de cap.

Douleur sous malléole limite la rééducation du tendon, et l’activité sportive

Sensation étau en flexion dorsale tjrs présente.
M10 : séance kiné 1 / sem

21 mars – 12 avril : Repos et léger entretien physique 2* 2km cap, 1*13km streetstepper.
Une semaine de vacances et de reprise sportive :

13 avril : 5 km streetstepper

14 avril : 2*2 km cap (sensations bonnes)

15 avril : 15 km streetstepper avec accélération

16 avril : 1650 m crawl piscine

17 avril : 10 km streetstepper

18 avril : 33 km VTT

19 avril : 6 km cap, déroulé du pied complet très sensible, tiraillement sous malléole, tibiale postérieur
Bilan : Ultra sensibilité sous malléole accentuée par la flexion du gros orteil, sensibilité sous plantaire. Sensibilités osseuses, tendineuses, etc………..
M11 :
22 avril : 17 km streetstepper (douleur articulaire au niveau malléole)

25 avril : 44 km VTT (bonnes sensations abs de douleurs)

26 avril : 4 km marche + 11km de streetstepper (douleurs vives sous malléole en fin de la séance)

Sensibilité de la face interne de la cheville + sensation oedème de la cheville.
1 mai : 26 km VTT (bonnes sensations abs de douleurs)
4 Mai RDV RB : Inflammation tibial postérieur, tjrs gros tendon. Motricité ok, reflex thompson ok.

Mise sous anti-inflammatoire (AINS) 5j, et programmation d’une echo des tendons.
Voilà la fin du récit d’une convalescence d’un an, non finie, mais qui je l’espère vous apportera quelques repères.

La seule vraie attitude l’optimisme :

Si toutefois, certains ont eu les complications sous malléolaires comme moi, qu’ils n’hésitent pas à m’en faire part ou à me contacter.

Sportivement Tous, et à bientôt sur les chemins…………..

similaire:

Rupture du tendon d’ achille iconRecherche d’un nv. Statut b Transgression Progression a dolescence «rupture»

Rupture du tendon d’ achille iconProgramme septembre Décembre 2014
«La standing ovation de ce soir était vraiment méritée. On frise la rupture des maxillaires. Ce couple c'est de la dynamite !!!»

Rupture du tendon d’ achille iconMethode generale d’analyse d’une œuvre architecturale
«Comment le bâtiment s’intègre t-il dans son environnement ?» S’harmonise t-il ou bien est-il en opposition, en rupture ? Jure t-il...

Rupture du tendon d’ achille icon1Préambule
«irrationnels» et «à caractère sectaire», qui non seulement feraient la promotion de valeurs et théories en rupture avec la norme...

Rupture du tendon d’ achille iconFaire Face à nos ruptures Par Michèle Freud*
«La séparation est la reconstruction, la rupture est une déchirure, une amputation.» nous dit Marcel Ruffo1








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com