Avant-propos








télécharger 75.48 Kb.
titreAvant-propos
date de publication27.03.2017
taille75.48 Kb.
typeDocumentos
p.21-bal.com > documents > Documentos


Lexique enseignement du français 2014

Stage Cohérence et lisibilité du parcours linguistique primaire/collège en langue française
São Paulo - du 19 au 21 février 2014

Table des matières


Avant-propos 1

Nos définitions 2

A 2

B 2

C 2

D 4

E 5

F 5

G 5

H 5

I 5

J 5

K 5

L 5

M 6

N 6

O 7

P 7

Q 8

R 8

S 8

T 8

U 9

V 9

W X Y Z 9


Avant-propos


Pour les enseignants, comme pour les élèves, chaque discipline est porteuse de notions et concepts spécifiques et il est donc indispensable de maîtriser un lexique minimum pour développer des connaissances et des compétences dans cette discipline.
Pendant le stage, nous avons proposé d’utiliser à tout moment des post-it sur lesquels les participants étaient invités à noter les termes qui leur semblaient importants ou problématiques. Chacun a ainsi pu, lors de nos temps de formation, noter un terme qu’il a pu ajouter à un tableau réservé à cet effet. Régulièrement, et avec l’aide de personnes ressources, nous avons pris un temps pour définir ces termes, organiser et classifier les concepts. Une saisie des définitions a permis de construire un lexique collectif provisoire et évolutif. Chacun peut ainsi disposer d’un lexique spécifique à l’enseignement de la langue française auquel il aura participé et contribué. Ce type de travail peut évidemment être repris en classe avec ses élèves.
Piste possible : nous pouvons envisager d’élaborer un lexique qui sera mis en ligne sur le site de la zone AMSUD. Ce lexique, outil partagé et fruit de la mutualisation, pourra s’enrichir des productions des classes et des enseignants qui le souhaiteront.

Il existe des documents à consulter sur le Net. Ils peuvent vous aider à construire des lexiques spécifiques :

http://www.lexique.org/ lexique de 135 000 mots en français (Université Paris Descartes)

http://www.lettres.org/lexique/ lexique des termes littéraires.

http://www.abuledu.org/leterrier/lexique logiciel conçu comme un outil d'étayage pour aider à l'acquisition du lexique à partir de la moyenne section.

http://www.astro52.com/dico.htm glossaire de l’école primaire en France et de la pédagogie

http://artsplastiques.discipline.ac-lille.fr/documents/lexique-peda.pdf lexique des termes pédagogiques couramment utilisés dans le monde éducatif et de l’enseignement
Voir aussi :

http://www.mission-maternelle.ac-aix-marseille.fr/domaines/langage/vocabulaire.html aborde l’enseignement du vocabulaire en maternelle.

http://circo89-avallon.ac-dijon.fr/spip.php?article284 un ensemble de ressources pour enseigner le vocabulaire



Nos définitions

A


Accord en nombre : voir Accorder et Nombre (ci-dessous)

Accorder : En grammaire, mettre l'accord entre les mots.

Le nombre est, en grammaire et en linguistique, un trait grammatical caractérisant certains lemmes comme les noms et adjectifs, les pronoms ainsi que les verbes. Dans le système nominal et pronominal, le nombre représente — de manière plus ou moins précise — la quantité d’unités du lemme (une unité : chat, plusieurs unités : chats). Dans le système verbal, il n’est souvent que la représentation du nombre d’un nom ou d’un pronom liés à ce verbe (jouant le plus souvent le rôle de sujet). On dit dans ce cas que le verbe est accordé en nombre avec cet autre mot, qui n’est pas forcément présent dans l’énoncé mais peut être sous-entendu (en latin : amat « (il) aime » ~ amant « ils aiment » : le pronom sujet n’est pas exprimé mais le verbe sous-entend, respectivement, « un seul sujet à la 3e personne » ~ « plusieurs sujets à la 3e personne »).

Adjectif possessif : marque la possession (voir possessif)

Adjectif : Nom que l'on joint à un substantif pour le qualifier ou le déterminer.

Apprentissage spiralaire : pédagogie, à l'image d'une spirale, revient sur des notions similaires mais en approfondissant ces notions à chaque passage.

Auxiliaire : Les deux auxiliaires être et avoir qui servent à former les temps composés des autres verbes.

Retour au sommaire

B



Retour au sommaire

C



Cahier de trace écrite : Ouvrage constitué par des traces écrites c’est à dire la mise à l’écrit des notions abordées en classe et notées au jour le jour.

Elles peuvent être individuelles ou collectives.
Carte heuristique : La carte heuristique est une technique de représentation graphique d’idées et des relations entre ces idées. Une telle représentation s’appelle également une Mind Map, schéma heuristique, topogramme, carte, etc.
Catégorie : Classe regroupant des personnes ou des éléments de même nature. Synonyme : classification.

En linguistique, une catégorie désigne un groupe de mots ayant un caractère grammatical en commun.

Complément de la phrase : proposition ou groupe grammatical dépendant d'un verbe, d'un autre mot, et en complétant le sens
Composition : Devoir que font les écoliers pour concourir aux places et aux prix. Faire une bonne composition. Corriger une composition
Concept : Représentation intellectuelle d'une idée abstraite. « Un concept est une représentation mentale générale et abstraite d’un objet (abstrait ou concret), stabilisée dans une communauté de savoirs à un moment déterminé (concept de poids en physique, de raison en philosophie, de verbe en grammaire). Aussi, rigoureusement parlant, le terme de concept fait référence à un objet construit dans le monde scientifique ou savant. En classe, point de concepts, puisque la production de concepts est le travail des chercheurs, pas celui des élèves. Amener ces derniers à construire les notions spécifiques à chaque champ disciplinaire et à les utiliser adéquatement, voilà un travail exigeant pour les enseignants, qui doivent maîtriser les notions scolaires, mais pas nécessairement les concepts utilisés dans les domaines scientifiques de référence. Une notion est une connaissance intuitive générale (Le nouveau petit Robert) qui synthétise les caractères essentiels d’un objet, mais ne prétend pas à la scientificité. » (Chartrand, S. & Koninck, G. 2009, p. 154).

On appelle le plus souvent un « concept » une idée ou représentation de l'esprit qui abrège et résume une multiplicité d'objets empiriques ou mentaux par abstraction et généralisation de traits communs identifiables (voir catégorie). Un concept est ainsi une information sur le monde qui est formée de l'association avec d'autres informations. Par exemple, le concept de « serin » cumulera au moins ceux de « jaune », « oiseau » et « petit ».

Un concept est une représentation générale et abstraite de la réalité d'un objet, d'une situation ou d'un phénomène; il n'est pas exactement synonyme de notion car plus abstrait. Concept vient du participe passé latin conceptus du verbe concipere, qui signifie « contenir entièrement », « former en soi ». Le concept se distingue donc aussi bien de la chose représentée par ce concept, que du mot, de la notion, ou de l'énoncé verbal, qui est le signifiant de ce concept mental.

Conceptualisation : La conceptualisation (en psychologie cognitive) est un processus de maîtrise de plus en plus fine de la notion (à ne pas confondre avec la production scientifique de concepts). « Tout apprentissage scolaire exige un processus de conceptualisation, car l’élève doit passer de notions élémentaires peu opératoires à des notions plus complexes et opératoires pour désigner les différents objets de connaissance disciplinaires. » (Chartrand, S. & Koninck, G. 2009, p. 154). La conceptualisation est un processus spontané et spiralaire. Le niveau de connaissance antérieur constitue l’origine du niveau suivant.
Cycles à l’école : (Généralités et pédagogie) jusqu’à présent (rentrée 2013), le cycle 1 regroupe les classes de maternelle (toute petite section, petite section, moyenne section et grande section). Le cycle 2 regroupe les classes de cours préparatoire et cours élémentaire première année. Le cycle 3 regroupe les classes de cours élémentaire deuxième année, cours moyen première année et cours moyen deuxième année. Depuis le 5 septembre 2013, le découpage des cycles a évolué et la scolarité de l'école maternelle à la fin du collège est désormais organisée en quatre nouveaux cycles pédagogiques :

  • le cycle 1, cycle des apprentissages premiers, en petite section, moyenne section et grande section d'école maternelle

  • le cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux, en cours préparatoire, cours élémentaire première année et cours élémentaire deuxième année d'école élémentaire

  • le cycle 3, cycle de consolidation, en cours moyen première année, cours moyen deuxième année d'école élémentaire et en classe de sixième, au collège

  • le cycle 4, cycle des approfondissements, en classes de cinquième, de quatrième et de troisième, au collège

Les objectifs d'apprentissage, les horaires et les programmes d'enseignement sont fixés pour chaque cycle.
Retour au sommaire

D


Dérivation : Manière dont les mots d'une même racine se forment les uns des autres par le changement de désinences.

Déterminant : Qui détermine, modifie un mot

Déterminant possessif : Voir Déterminant (Possessif : Qui sert à marquer la possession)

Dictionnaire : recueil de mots classés par ordre alphabétique et accompagnés d'une traduction ou d'une définition

Retour au sommaire

E


Empirique : qui se fonde uniquement sur l'expérience, sur l'observation et ne procède d'aucun système, d'aucune loi

Epithète : fonction de l'adjectif qualificatif directement connecté au nom, sans l'intermédiaire d'un verbe

Exception : Constatation d'une irrégularité, et dénombrement ou au moins désignation des mots qui échappent à la règle.
Retour au sommaire

F


Retour au sommaire

G


Genre : Propriété qu'ont les noms de représenter les sexes

Genre littéraire : Le genre est une catégorie de classement de textes définie par une tradition (par exemple, la pratique scolaire, le champ littéraire d'une époque donnée) ainsi les quatre genres majeurs: le roman, la poésie, le théâtre, le texte argumenté. Ces genres se ramifient selon les théoriciens de la littérature en sous-genres ainsi le roman se décline en variations : roman policier, roman historique, roman sentimental, roman épistolaire…

Retour au sommaire

H



Retour au sommaire

I


Retour au sommaire

J


Retour au sommaire

K


Retour au sommaire

L


Lemme : Le lemme, ou lexie ou item lexical, est l'unité autonome constituante du lexique d'une langue. C'est une suite de caractères formant une unité sémantique et pouvant constituer une entrée de dictionnaire. Dans le vocabulaire courant, on parlera plus souvent de « mot », notion qui manque cependant de clarté. On construit des énoncés avec des lemmes ; les lemmes sont faits de morphèmes.

Chaque lemme possède un signifiant et un signifié uniques en ce sens que l'ensemble de sa (ou ses) dénotations – sens propre – et de ses connotations – sens figurés – ajouté à ses possibilités d'emploi ne sont pas représentés par un autre lemme. Par exemple, les lemmes synonymes « travailler » et « trimer » ne sont pas identiques, outre la différence de signifiant. Bien qu'ils renvoient tous deux au même dénoté, celui de « fournir un effort en vue d'un résultat », l'un appartient au registre courant, l'autre au registre familier. Le premier possède une connotation neutre voire positive, le second est franchement péjoratif et décrit l'effort sous l'angle de la pénibilité. On dira que le champ sémantique de chaque lemme est unique : le lexique ne souffre pas la redondance.

Lexique : ensemble des mots d'une langue, d'un domaine.

En linguistique, le lexique d'une langue constitue l'ensemble de ses lemmes ou, d'une manière plus courante mais moins précise, « l'ensemble de ses mots ». Toujours dans les usages courants, on utilise, plus facilement le terme vocabulaire. Par métonymie, un lexique est un recueil de termes dont le sens est expliqué.

« Qu’est-ce que le lexique ? Un ensemble de signes, choisis arbitrairement, pour désigner les objets, les actions, les sentiments, les émotions, les concepts. Un ensemble de signifiants (la suite graphique ou phonique) et de signifiés (le référent ou le concept représenté), qui se présentent sous deux aspects associés et pourtant distincts : le lexème {chant}}, le morphème {ons, s}, dans chantons, chants. On trouve chant dans le dictionnaire, pas chantons, ni chants. Ces signes sont associés entre eux, dans une relation syntaxique et sémantique, pour produire des discours ». (Daniel BELTRAMI http://ia73.ac-grenoble.fr/ia73v2/IMG/enseignement_du_lexique_cycle_1.pdf )
Retour au sommaire

M


Métalangage : langage utilisé pour décrire un autre langage ou une langue naturelle

Mot-valise : Mot résultant de la réduction d'une suite de mots à un seul mot, qui ne conserve que la partie initiale du premier mot et la partie finale du dernier (par exemple franglais).

Retour au sommaire

N


Notion : Connaissance acquise de quelque chose

Notion :




- idée, concept






- connaissance élémentaire






- connaissance intuitive et imprécise d'une chose

Retour au sommaire

O


Oral scriptural : Qu’on l’appelle oral formel, oral institutionnel ou oral scriptural (cette dernière dénomination semble la plus appropriée), il existe une forme d’oral qui a sa place entre l’oral spontané et l’écrit oralisé. Ce mode de réalisation est celui d’une production langagière très largement privilégiée par l’école, dans la pratique de l’exposé notamment ; la plupart des pratiques « institutionnelles » de l’interaction orale, lors d’une prise de parole en public, lors de réunions, de débats publics par exemple, privilégient également cette forme d’oral. L’oral scriptural présente de nombreuses analogies avec l’écrit. Ses conditions de production, les modalités de sa planification le distinguent nettement de l’oral spontané. Ses caractéristiques lexicales et syntaxiques sont plus ou moins calquées sur celles de structures écrites parce que le locuteur focalise son attention sur le lexique qu’il emploie et qu’il s’attache à produire des « phrases » très proches de celles de l’écrit. L’oral scriptural est donc un parler « contrôlé », qui s’élabore dans un registre cultivé ou académique, et dont l’école, souvent, privilégie la pratique. On peut en entendre un écho dans les instructions pour la classe de Troisième :

« … les objectifs peuvent être ainsi résumés : - pouvoir entrer dans un débat, y participer et contribuer à le faire progresser, aussi bien par l’usage de la langue (intelligibilité du propos, précision des termes, élaboration syntaxique des énoncés) que par des comportements adaptés à la situation d’échange… »

En fonction des contraintes de la situation, du lieu et de la nature de l’interlocution, de la qualité des interlocuteurs, les caractéristiques formelles et structurelles de l’oral scriptural varieront, comme sur une échelle graduée, tout en conservant cependant, même s’il s’approche au plus près de l’écrit, des traces plus ou moins perceptibles de l’oral spontané.

https://ci6.googleusercontent.com/proxy/og1w6fgw_8v72jqufo9pzjhturvhtpy-m1vg6f3roldnxgewzoiguec9btjz0zri0rur8afhsujiw1xgsxufaqf2-w-97eii=s0-d-e1-ft#http://sites.estvideo.net/gfritsch/icons/oral1.gif 

Retour au sommaire

P


Participe passé : Le participe passé est employé avec l'auxiliaire être ou avoir dans la conjugaison des temps composés, le plus souvent pour exprimer une action passée.
Il est utilisé dans la construction du passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur, futur antérieur de l'indicatif mais aussi dans les temps conditionnel passé, passé du subjonctif et plus-que-parfait du subjonctif.
Exemples : 
- Les bateaux 
sont rentrés au port. 
- Nous 
étions partis ce matin.

Possessif : Qui sert à marquer la possession. Pronom, adjectif possessif

Préfixation : Action d'employer comme préfixe

Préfixe : Syllabes ou lettres qui s'agglutinent au-devant d'un mot pour en modifier le sens en formant un nouveau mot.

Présent d’énonciation : Le présent d'énonciation ou présent d'actualité permet à un énonciateur de présenter des faits qui se déroulent ou qui sont valables au moment où il les exprime.

Production d’écrits : Action de produire des écrits

Progressivité : caractère de ce qui est progressif, qui se développe graduellement.

Proposition : unité syntaxique de base formant une phrase ou une partie de phrase.

Retour au sommaire

Q


Retour au sommaire

R


Rédaction : Action de rédiger

Rédiger : Mettre par écrit avec ordre et suite.

Règle : caractère de ce qui est habituel à une situation donnée et qui devient loi.

Répétition : - fait d'être dit ou fait plusieurs fois
- exercice qui consiste à faire ou à dire plusieurs fois pour s'entraîner

Retour au sommaire

S


Stratégie comportementale :

Suffixation : Action d'employer comme suffixe

Suffixe : Se dit des syllabes ou lettres qui s'ajoutent après les racines pour en déterminer l'idée générale

Synthèse vocale : c’est une technique informatique de synthèse sonore qui permet de créer de la parole artificielle à partir de n'importe quel texte.

Retour au sommaire

T


Tâche : en ergonomie, la tâche c’est ce qu’il y a à faire.

Les tâches trop simples : ne font qu’activer ce qui est déjà acquis.

Les tâches trop complexes : supposent la maîtrise de ce que l’on veut faire acquérir.

Les tâches « constructives » posent problème et font réfléchir à partir de ce qui est déjà acquis pour construire de nouvelles connaissances.
Termes : Mots, expressions

Trace écrite : mise à l’écrit des notions abordées en classe. Elle peut être individuelle ou collective. Elle permet de développer des apprentissages langagiers. C’est un outil de conceptualisation qui aide à la mémorisation.
Traitement de texte : écrire un texte grâce à l’outil informatique.
Type de texte : Un type est une catégorie de classement de textes fondée sur des critères linguistiques observables dans le texte même. On utilise aussi les termes types de discours ou formes de discours (Weblettres).
Retour au sommaire

U


Retour au sommaire

V


Verbe : Mot qui affirme l'existence d'une personne ou d'une chose, ce qu'elle fait ou ce qu'elle éprouve et qui varie en nombre de personnes, en temps, en mode et en voix
Verbe attributif : Les verbes attributifs ou verbes d'état sont les verbes qui expriment un état ou un changement d'état. Ils n'ont pas de complément d'objet direct (C.O.D.) ni de complément d'objet indirect(C.O.I.), mais un attribut du sujet.

Les verbes d'état sont êtreparaîtresemblerdemeurerdevenirrester, ainsi que les locutions verbales avoir l'air et passer pour.
Verbe conjugué/ à l’infinitif : formes verbales 

- Un verbe conjugué est l'énumération sous toutes les formes: mode, temps, personne, nombre et voix.

- Un verbe à l'infinitif est le mode du verbe qui exprime l'action, l'état…. sans indication de temps ou de personne.

Verbes d’état : Les verbes d'état ou verbes attributifs sont les verbes qui expriment un état ou un changement d'état. Ils n'ont pas de complément d'objet direct (C.O.D.) ni de complément d'objet indirect(C.O.I.), mais un attribut du sujet.

Les verbes d'état sont êtreparaîtresemblerdemeurerdevenirrester, ainsi que les locutions verbales avoir l'air et passer pour.
Vocabulaire : Pour l'enseignement du vocabulaire à l'école primaire, éduscol propose des ressources théoriques et pratiques ainsi qu'une liste de fréquence lexicographique.

http://eduscol.education.fr/cid58817/vocabulaire.html
Retour au sommaire

W X Y Z


Retour au sommaire

Lexique (Stage AEFE) Page


similaire:

Avant-propos iconAvant propos

Avant-propos iconAvant-propos

Avant-propos iconSurvivre Une biographie de Jean Rocan par Nicole Boudreau Avant-propos

Avant-propos iconAvant-propos La lessive qui ne pollue pas, ça n'existe pas, mais
«saleté» et choisir l’effet ou la combinaison des effets qui sont nécessaire pour enlever la saleté

Avant-propos iconAvant-propos
«candides» ont proposé des définitions pour chacun de ces lexiques. En fin de stage, toutes ces définitions ont été fusionnées en...

Avant-propos iconAvant-propos
«C’est une immense plaine de verdure où l’on jouit de la plus vive clarté.» Nous, promeneurs, nous répondrions : «C’est une promenade...

Avant-propos iconA propos de eBooksLib com

Avant-propos iconRapporter des propos

Avant-propos iconFiche d’activité pour le 10 octobre «un pas en avant» ou les impacts...
«oui» à l’affirmation, ils doivent faire un pas en avant ou monter une marche. Dans le cas contraire, ils restent sur place

Avant-propos iconÀ propos de body electric
«Célébration du corps érotique pour couples» est offert exclusivement aux couples








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com