Réunions 14








télécharger 113.48 Kb.
titreRéunions 14
page5/7
date de publication20.05.2017
taille113.48 Kb.
typeRéunion
p.21-bal.com > comptabilité > Réunion
1   2   3   4   5   6   7

Programmation




Déroulement de la programmation des activités



Conformément au développement de l’enfant et en se référant aux expériences clés du programme éducatif du Ministère, les éducatrices proposent des activités selon le thème tout en tenant compte des intérêts des enfants. Les éducatrices disposent d’heures pédagogiques pour planifier ces activités pour le mois. Cette planification vise des objectifs personnels de l’enfant et globaux pour le groupe. Elle doit comprendre les cinq (5) sphères de développement de l’enfant soit : affectif, physique, social, cognitif et langagier.

La programmation sert à informer le parent des activités prévues pour deux prochaines semaines. Elle instaure un équilibre entre les types d’activités proposées. Elle facilite également le déroulement de la journée et permet les transitions entre elles.

Fiche journalière
Une fiche journalière décrivant les différentes activités qui se sont déroulées pendant la journée, permet au parent d’échanger avec son enfant. Cette fiche journalière reflète véritablement la journée de l’enfant.
Journal de bord
Les éducatrices utilisent les moments calmes comme la surveillance de la sieste pour compléter le journal de bord de chaque enfant. Elle informe les parents du déroulement de la journée, du comportement de l’enfant, de la sieste, s’il a bien mangé, des sorties etc. Un espace est réservé pour la communication entre l’éducatrice et le parent. L’éducatrice doit être franche, positive et créative lors de la rédaction du journal.
Pendant la période estivale (juin, juillet et août), puisque plusieurs éducatrices sont en vacances, une fiche remplace le journal de bord et est affichée sur le babillard du groupe.
Il est important d’inciter les parents à lire régulièrement le journal de bord ou la fiche et même d’en faire la lecture à leur enfant pour ainsi démontrer à l’enfant que cette relation est solide et coopérative.

Réunions



Septembre est le mois de la rentrée et de la réunion entre parents et éducatrices. Différents objectifs sont poursuivis : faire connaissance, informer, expliquer le programme éducatif du groupe et échanger sur les attentes de chacun.
Évaluation
En janvier, l’éducatrice évalue chaque enfant et rencontre à nouveau les parents individuellement pour mettre en valeur les intérêts et les réalisations des enfants. Vers le mois de juin, une nouvelle évaluation informe les parents du cheminement de leur enfant. Différentes formes d’évaluations sont proposées par le personnel éducateur : vidéo, photos, documents écrits.


Observer pour se concerter
Parfois, un contexte particulier nécessitera d’élaborer une stratégie commune entre l’éducatrice et les parents. Cette collaboration peut à l’occasion demander un plan d’interventions avec l’éducatrice, les parents et des ressources professionnelles afin que l’enfant soit accompagné dans le défi personnel qu’il a à relever.
L’écoute active 

L’éducatrice cherche avant tout à comprendre ce que l’enfant veut communiquer et reformule son message s’il y a lieu pour développer ses habiletés sociales et langagières.
L’écoute passive

Elle consiste à se montrer attentive aux sentiments de l’enfant. Elle maintient un contact visuel et physique tout en demeurant à l’écoute.

L’apprentissage actif



«Jouer, c’est magique» et « accueillir la petite enfance » s’appuient sur ce principe : pour se développer, l’enfant doit pouvoir apprendre de façon active par le jeu, au gré de ses intérêts et à partir des contacts qu’il initie lui-même avec son environnement. En agissant sur celui-ci, l’enfant acquiert des connaissances qui l’aident à se construire un portrait (ex : jeu de rôle).
Le développement de l’enfant se fait selon des étapes établies sur l’évolution des enfants. Les stades sont communs à tous les enfants mais la duré peut varier. À chaque nouveau stade, de nouvelles capacités émergent (évolution de l’enfant), permettant à l’enfant d’enrichir ses jeux et ses réalisations.
Chacun possède des caractéristiques personnelles qui font de lui un être unique ayant un rythme personnel de développement. L’apprentissage actif permet donc à l’enfant de se développer dans le respect de son propre rythme. Les contacts qu’il initie lui-même avec son environnement physique et humain l’aide à vivre des expériences déterminantes pour son apprentissage. Lorsqu’il est encouragé à toucher, à manipuler, à comparer, à associer et à transformer, selon ses goûts et ses intérêts en interactions avec ses pairs, il apprend.
L’enfant apprend à travers les jeux et activités qui lui sont proposés ouvertement. Son environnement doit être organisé et stimulant pour lui offrir des défis.

L’apprentissage actif comprend cinq (5) éléments de base :


  • Matériel : Le matériel abondant et varié est mis à la disposition de l’enfant;

  • Manipulation : L’enfant peut manipuler et explorer librement le matériel

  • Choix : L’enfant décide et choisit ce qu’il veut faire (choix contrôlé);

  • Langage : L’enfant décrit ce qu’il fait;

  • Support de l’éducatrice pendant l’activité: L’éducatrice encourage l’enfant, l’aide à élargir son éventail de jeu en parlant de ce qu’il est en train de faire, participe au jeu et l’aide à trouver des solutions, ce qui le pousse à en découvrir de plus en plus.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Réunions 14 iconRéunions scientifiques

Réunions 14 iconRéunions du conseil d’administration

Réunions 14 iconRéunions de suivi des installations 6

Réunions 14 iconRéunions d’informations : 6 décembre 2016 à 9H30

Réunions 14 icon3. Examen des cr des réunions des Groupes de Travail
«Inter-Races» : Principes d’organisation et intégration au Cahier des Charges des Grands Evènements

Réunions 14 icon3. Examen des cr des réunions des «Groupes Travail» (adressés préalablement...
«Groupes Travail» (adressés préalablement à tous les membres de la Commission)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com