Réunions 14








télécharger 113.48 Kb.
titreRéunions 14
page3/7
date de publication20.05.2017
taille113.48 Kb.
typeRéunion
p.21-bal.com > comptabilité > Réunion
1   2   3   4   5   6   7

VALEURS PRIVILÉGIÉES



Il est important de définir les valeurs privilégiées de la garderie qui assureront le développement et l’épanouissement des enfants.
Estime de soi
L’enfant est encouragé à se connaître, à découvrir ses forces et ses limites et à communiquer ses besoins. Il apprend à s’apprécier, à faire sa place et à être apprécié par ses pairs. En grandissant, il prend davantage conscience de son corps et de son hygiène personnelle de façon à se sentir bien dans un corps sain. L’enfant est encouragé dans ses sentiments de fierté et de réussite, ce qui lui donnera la force de régler des problèmes et de relever des défis. Il développe son sens critique et non pas à assimiler passivement tout ce qu’on lui montre. Il doit avoir un rôle d’acteur sur son environnement. L’estime de soi se modèle tout au long de la vie. (Ex. Il doit apprendre à prendre des décisions)
Moyens : Laisser l’enfant se vêtir et se dévêtir seul et l’encourager dans ses efforts. Féliciter l’enfant peu importe le résultat de ses essais en insistant sur l’importance de l’essai plutôt que sur le résultat. Former un cercle avec le groupe d’enfants au début de la journée pour planifier la journée tout en l’encourageant à avoir de l’initiative et à faire des choix. Faire un retour après l’activité pour que chaque enfant puisse s’exprimer.
Respect
Le respect est une valeur primordiale à notre garderie. Le respect de tous et chacun, de leur rythme d’apprentissage et le respect des consignes, du matériel. L’enfant est sensibilisé aux besoins et aux intérêts des autres. Il est encouragé à émettre ses idées tout en apprenant à tenir compte des points de vue des autres. Il explique, négocie, apprend à décider en groupe, à respecter les règles de vie.

Moyens : Le personne-éducateur apprend à l’enfant à émettre son opinion dans le respect des autres, à ne pas interrompre l’ami ou l’adulte qui parle, à respecter l’intimité d’un autre enfant, à respecter les consignes et à s’exprimer dans le respect lors d’un désaccord ou d’un conflit. Nous évitons de comparer les enfants. Chaque enfant a son rythme propre et nous le respectons.
Respect de l’environnement
Cette valeur nous permet à l’enfant d’apprendre à utiliser correctement le matériel dans les différents coins de jeux, à manipuler les objets sans les briser et à éviter de gaspiller. Ce qui se traduit par :

  • apprécier et contribuer à la propreté et à l’embellissement des locaux de la garderie;

  • découvrir et aimer la nature;

  • connaître et respecter les règles civiques autour de nous ;

  • amener l’enfant à prendre conscience de son environnement.


Moyens : Sensibiliser les enfants à la récupération du matériel et agir en tant que modèle. Habituer l’enfant à mettre les déchets dans la poubelle, fermer le robinet lorsqu’il a terminé de se brosser les dents ou boire de l’eau, ranger le matériel au bon endroit.
Autonomie et responsabilisation
L’enfant expérimente, par lui-même des activités lui permettant d’exercer des choix et de les assumer (intérêts, jeux, amis, matériel, etc., en lui donnant les moyens physiques pour le faire. À l’intérieur des limites définies (danger, sécurité).
Nous encourageons l’enfant à régler tout seul son problème autant que possible en ayant recours à un autre enfant avant de s’adresser à l’adulte; donc permettre à l’enfant de faire seul, ne pas le faire à sa place, de le laisser essayer et de contribuer à développer l’autonomie chez lui. Nous prévoyons aussi des occasions de stimulation, de développement d’habilités précises reliées aux soins personnels, c’est-à-dire, amener l’enfant à une autonomie progressive sur le plan de l’alimentation et de l’hygiène par une attitude constante et positive..
Moyens : Permettre aux enfants d’aider de façon conforme à leur stade de développement et à leurs capacités  telle que de distribuer les verres au dîner, laver la table, ramasser les assiettes, aller chercher un ami. Aménager l’environnement et organiser les activités pour favoriser l’interaction positive entre les enfants.
Socialisation (partage et coopération)
La garderie aide à développer chez les enfants leur sens de coopération et du partage, en leur apprenant à sentraider et à valoriser les capacités des autres en respectant l’individualité des enfants.
Moyens : Le personnel éducateur organise des activités comme les dîners en groupe, les causeries, l’exposition d’un bricolage fait par le groupe pour favoriser la coopération et le partage. Ces types d’activités développent chez l’enfant l’acceptation de l’autre, l’engagement personnel. Les enfants sont encouragés à trouver collectivement des solutions à leurs problèmes.
verbalisation des émotions
L’enfant est amené à contrôler ses émotions à les exprimer tout en respectant ses pairs, les adultes et son environnement. Les émotions de l’enfant telles que la peine, la colère, l’amour, la joie et toutes les autres émotions ressenties sont exprimées de manière positive et constructive plutôt que refoulées.
Moyens : L’éducatrice raconte des histoires mettant en scène des personnages exprimant leurs émotions. Elle utilise des marionnettes pour dépersonnaliser les interventions, et pour explique aux enfants des alternatives à l’expression agressive. L’éducatrice favorise l’intervention démocratique en utilisant le message « je ». Elle encourage les enfants à l’aménagement de leur environnement.
Ouverture d’esprit
Nous encourageons les enfants à entreprendre des activités de façon non-sexiste. On évite les phrases comme « les garçons ne pleurent pas ». On offre des livres et des films aux enfants sur différentes cultures. Nous donnons des explications aux interrogations des enfants qui se questionnent sur les personnes ayant un handicap ou des comportements différents.
Les enfants doivent pouvoir manifester leurs sentiments et avoir des comportements adéquats.
Moyens : Le personnel intervient de façon constructive lorsque l’enfant utilise des paroles ou pose des gestes discriminatoires associés au sexe, à la race, à la culture, à la religion.

INTERVENTIONS DÉMOCRATIQUES
Qu’est-ce que l’intervention démocratique?
La notion simple du « juste milieu » aide à définir le mode d’intervention démocratique. Tout en formulant des attentes claires quant aux comportements des enfants, les éducatrices ne cherchent pas à tout contrôler. Ni la discipline autoritaire, ni la permissivité extrême n’ont leur place.

L’enfant a besoin de règles claires, peu nombreuses et constantes pour développer une logique raisonnée. Il a besoin de sentir que l’adulte les fait respecter de tous ce qui construit son sens de la justice et du respect.
Pour tisser des liens, l’éducatrice favorisera le développement de l’estime de soi. L’enfant a besoin d’agir par lui-même. Une attitude extrême serait de laisser l’enfant s’habiller comme il désire et de prendre le temps qu’il veut. Il serait plus simple et plus rapide d’habiller l’enfant plutôt que l’encourager patiemment à le faire lui-même. Cette façon d’intervenir permet à l’enfant de travailler son autonomie. Dans cette activité comme dans les autres, le personnel éducateur a le rôle de soutenir l’enfant tout en le laissant progresser à son rythme et ainsi acquérir des habiletés nouvelles. L’intervention démocratique donne à l’enfant la possibilité d’échanger avec ses amis et à trouver lui-même des solutions aux problèmes.
Ces attitudes sont encouragées même chez les éducatrices qui travaillent avec les poupons. Elles adaptent leurs interventions pour répondre aux besoins qui évoluent si rapidement chez les bébés.
L’enfant est unique
Ce principe nécessite de l’adulte, la maturité à chercher l’équilibre dans sa discipline quotidienne, entre la constance et la flexibilité, entre l’affirmation et l’ouverture à la critique, sans oublier la capacité de chercher des solutions et d’agir. Considérer chacun de façon unique permet à l’éducatrice de personnaliser ses interventions. Elle encourage l’enfant à régler toutes sortes de problèmes, pour faire face à toutes sortes de situations. En intégrant ces attitudes et comportements, l’éducatrice devient un modèle pour l’enfant, ce qui lui permet de les adopter.

Relation entre l’éducatrice et l’enfant



L’établissement de liens affectifs avec l’enfant passe avant tout par un accueil chaleureux, par une attention particulière à chacun, et par des encouragements réguliers.

De 3 à 17 mois
Chez les poupons, le nombre d’adultes affectés à leurs soins doit être restreint, ce qui entraîne une certaine stabilité dans l’horaire. L’éducatrice tisse des liens d’attachement entre elle et le bébé. Elle joue avec chaque enfant, pour lui démontrer son affection. Elle parle à l’enfant, en utilisant le langage non-verbal et verbal. Elle est chaleureuse, sécurisante et encourageante. L’enfant développe son autonomie au fur et à mesure des activités appropriées.
Dès de douze mois, l’organisation des lieux est différente. Le choix des jeux est plus varié. Les stimulis visuels et auditifs, augmente graduellement. Les échanges verbaux, le développement des habiletés spécifiques comme la position assise, debout, marche et manipulation d’objets, d’acquérir de nouvelles habilités motrices et à explorer de plus en plus le monde extérieur.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Réunions 14 iconRéunions scientifiques

Réunions 14 iconRéunions du conseil d’administration

Réunions 14 iconRéunions de suivi des installations 6

Réunions 14 iconGuide des réunions accessible

Réunions 14 iconRéunions d’informations : 6 décembre 2016 à 9H30

Réunions 14 icon3. Examen des cr des réunions des Groupes de Travail
«Inter-Races» : Principes d’organisation et intégration au Cahier des Charges des Grands Evènements

Réunions 14 icon3. Examen des cr des réunions des «Groupes Travail» (adressés préalablement...
«Groupes Travail» (adressés préalablement à tous les membres de la Commission)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com