THÈse pour le diplôme d’État








télécharger 0.86 Mb.
titreTHÈse pour le diplôme d’État
page4/30
date de publication27.03.2017
taille0.86 Mb.
typeThèse
p.21-bal.com > comptabilité > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   30




3. COMMENT DEFINIR L’INTELLIGENCE ?




L’intelligence est un concept flou, très général dont divers attributs (capacité d’apprentissage, d’adaptation, de contrôle) entrent dans la définition. Ces derniers changent selon les auteurs et les théories.

Mais le noyau central du concept est la capacité d’un organisme à s’auto modifier pour adapter son comportement aux contraintes de son environnement. Ceci implique une plasticité à différents niveaux : représentation, processus mentaux, comportement, connexions neuronales.

De plus cette capacité d’adaptation cognitive ne qualifie l’intelligence que si elle est générale, en se manifestant dans différentes situations.
Mais ce concept de généralité fait débat : existe–t-il une ou plusieurs intelligence ? Existe-t-il une intelligence générale qui s’applique à tous les domaines de cognition ou plusieurs intelligences qui s’appliquent à des domaines limités ? Le problème est : où place-t-on la frontière ?

3.1. Intelligence générale



L’intelligence a tout d’abord été caractérisée comme générale. La première tentative de mesure a été faite par Binet et Simon en 1905 (10), ils se sont basés sur l’observation du développement pour élaborer une échelle permettant de caractériser l’âge mental. Puis Stern proposa un peu plus tard de rapporter cet âge mental à l’âge chronologique et a appelé ce rapport le QI. En 1904, C. Spearman (11), psychologue anglais, s’appuie sur le calcul de corrélations entre les scores des individus dans des épreuves intellectuelles variées pour démontrer l’existence d’un facteur commun de réussite appelé Facteur Général d’Intelligence (facteur G).


3.2 Facteurs multiples d’intelligence



Les travaux de Thurstone (12), psychologue américain, en 1931 utilisent une autre méthode d’analyse factorielle que celle de Spearman pouvant extraire plusieurs facteurs indépendants mais pas de facteur général (Compréhension verbale, fluidité verbale, facilité numérique, spatiale, vitesse perceptive, induction, mémoire). Selon lui, ces facteurs correspondaient à autant « d'aptitudes primaires » et donc à autant de formes d'intelligence différentes. A partir de là s'est développée une controverse entre Spearman et Thurstone, et entre leurs partisans, sur les facteurs de l'intelligence : existe-t-il un facteur général ou de multiples facteurs spécifiques à des domaines?



3.3 Facteur général et facteurs multiples



La solution à cette controverse a été apportée par les méthodes d'analyse factorielle hiérarchique, qui ont permis de montrer que ces deux vues n'étaient pas incompatibles : cette approche a abouti à la distinction de plusieurs formes d’efficience intellectuelle qui ne sont pas incompatibles avec l'existence d'un facteur plus général. Plusieurs modèles de la structure factorielle hiérarchique de l'intelligence ont été proposés, mais le modèle en trois strates qui a été proposé par Carroll (1993) (13) est celui qui synthétise le mieux l'ensemble des données connues. La première strate est formée de 30 facteurs très spécifiques, la deuxième regroupe 8 grandes formes différentes d’intelligence et la troisième représente le facteur G de réussite (correspondant au facteur G de Spearman).



Il n’y a pas de consensus sur la nature des mécanismes cognitifs qui sous-tendent le facteur général d’intelligence. Certains cherchent à expliquer par des différences dans les mécanismes élémentaires de traitement de l’information (vitesse de transmission de l’influx nerveux). D’autres par des différences dans les mécanismes de haut niveau (capacité attentionnelle ou processus de contrôle exécutif).
Bien que l’on ne sache toujours pas expliquer ce qu’est le facteur général intellectuel on observe que les tests qui mesurent l’intelligence générale sont les meilleurs prédicteurs de réussite scolaire.

3.4 Théories qui postulent des formes d’intelligences indépendantes



Certaines théories, plus récentes, vont plus loin dans la distinction entre les formes d'intelligence, dans la mesure où elles contestent l'existence d'un facteur général et distinguent des formes d'intelligence qu'elles considèrent comme indépendantes. Les deux théories les plus souvent citées à ce propos sont la théorie des intelligences multiples de Gardner et la théorie « triarchique » de Sternberg.

  • Gardner (1983, 1996) (14) a défendu l’idée qu’il existe 7 formes d’intelligence indépendantes (pas d’existence de facteur général) : intelligence logicomathématique, langagière, spatiale, musicale, kinesthésique, interpersonnel, interpersonnel.




  • Stenberg (1985,2003) (15) avait une théorie triarchique avec 3 aspects dans le fonctionnement de l’intelligence : l’aspect interne ou composantiel (relatif au fonctionnement des différentes composantes du traitement de l’information) = intelligence analytique, l’aspect externe ou contextuel (concerne l’application pratique des composantes à un contexte environnemental donné) = intelligence pratique, et enfin l’aspect expérientiel (rapport entre le traitement de la nouveauté et l’expérience) = intelligence créative.


Il en ressortirait une nette tendance à élargir l’extension du concept d’intelligence et à distinguer des formes différentes d’intelligence. Parallèlement la généralité du facteur G est contestée même si ce dernier reste le meilleur prédicteur de la réussite scolaire. Cependant du fait de cette évolution il devient un facteur parmi d’autres. Tout ceci n’est pas sans conséquences sur la définition de ce que l’on appelle un haut potentiel intellectuel.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   30

similaire:

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État de

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
p.21-bal.com